Italie : Casapound fait fuir des clandestins squatteurs

Traduction de l’article de New Observer.


Des centaines d’envahisseurs non-blancs squattant dans la ville portuaire d’Ostie, près de Rome, ont fuit dans la nuit de mercredi à jeudi face à une grande démonstration de force de l’organisation nationaliste italienne CasaPound, soutenue par des centaines d’habitants locaux.

Les envahisseurs avaient transformé le parc de la ville en un bidonville sordide, utilisé comme toilettes publiques, et avaient terrorisés les habitants locaux pendant des mois avec leurs activités criminelles – tandis que les autorités refusaient d’agir.

CasaPound – qui a organisé en mai, en plein coeur de Rome, une manifestation anti-invasion de plusieurs milliers de personnes – avait annoncé qu’ils venaient “nettoyer” l’Ostia Lido Centro après que les résidents aient recquis leur aide.

L’organisation a indiqué que les autorités locales avaient refusé d’évacuer les envahisseurs – pour la plupart africain, arrivés en Italie dans le cadre de l’invasion par bateau depuis la Lybie, encouragée et soutenue par l’Union Européenne, et qui se poursuit toujours au rythme de plusieurs milliers d’africains par semaine.

“CasaPound descend dans les rues avec les résidents exaspérés”, a déclaré Luca Marsella, le chef de CasaPound Ostie (it).

“Nous ne partirons pas avant que ces gens qui sont là depuis des mois ne soient partis. Les résidents en peur. On ne peut pas permettre que cela continue”, ajoutait-il avant de prendre son mégaphone pour mener la foule.

Après plus de trois heures de face à face, qui se sont déroulées avec la présence de la police, les envahisseurs ont décidé de fuir face à la foule furieuse.

“C’est une grande victoire pour CasaPound” a déclaré Carlotta Chiaraluce, habitante d’Ostie et porte-parole officiel de CasaPound.

“Nous avons déclaré lors de la campagne électorale [des municipales de Rome] que nous travaillons toujours étroitement avec le peuple. C’est notre force”, a-t-elle ajouté.

“Les jardins en face de la gare à Ostia Lido Centro sont une fois de plus libres. Ils sont libres d’un camp illégal constitué de matelas, de câbles, de tables et de chaises et d’une nuée d’étrangers qui s’étaient installés ici pendant un bon moment.”

Une fois que les envahisseurs ont fuit, des camions ont été apportés pour nettoyer le chaos qu’ils avaient laissé derrière eux.


On peut retrouver ici une vidéo de l’action de CasaPound :

Bien sûr, les envahisseurs africains ne disparaissent pas d’Italie et le problème reste donc entier. C’est cependant un pas de plus dans la reprise en main de leur destin par les populations européennes. La patience et la tolérance des populations autochtones diminuent, diminuent, diminuent…

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

1 Commentaire sur "Italie : Casapound fait fuir des clandestins squatteurs"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
darkeuclyde
3 juillet 2016 23 h 30 min

AH la la la la, je serai tellement fous de joie le moment ou nous sortirons en groupes pour chasser du bougnoules et du juifs avec des armes à feu. C’est tellement excitant quand ce moment arrivera !

wpDiscuz