Brexit : le juif Laurent Cohen-Tanugi veut abolir la démocratie

Mardi paraissait une tribune dans Le Monde d’un certain (((Laurent Cohen-Tanugi))), intitulée “Halte au suicide populiste”.

C’est, en gros, dans la lignée de la proposition de (((Jacques Attali))) la veille.

Je vous traduis en français ce titre : “Tant que les goyim votent pour le suicide racial, la démocratie c’est génial. Mais si les Blancs veulent mettre fin à notre programme génocidaire et mondialiste, alors là, la démocratie c’est nul et il faut instaurer une dictature pour sauver le progrès, un peu comme en URSS pour sauvegarder la révolution bolchévique.”

Il est très clair que ce genre de Juifs rêverait absolument de nous faire un coup à la bolchévique en massacrant les meilleurs Blancs. Pour ensuite asservir les autres sous la garde des non-Blancs vivant en parasite.

La tribune de (((Laurent Cohen-Tanugi)))

Le Monde :

Quelle que soit l’issue du référendum britannique du 23 juin, la leçon en est claire. Et elle n’est pas celle que prédisent la plupart des commentateurs : une prime au chantage en cas de « Remain », une contagion vers la sortie en cas de « Brexit ». Elle n’est pas non plus celle de la sempiternelle autoflagellation européenne : le vote « Leave » est à la fois spécifiquement britannique et relève d’une vague de fond populiste à l’œuvre dans l’ensemble du monde.

Non, la seule leçon qu’il faille tirer du lamentable feuilleton initié il y a trois ans par David Cameron s’adresse aux chefs d’Etat et de gouvernement européens : arrêtez de jouer avec le feu ! Cessez de sacrifier le projet européen, les États dont vous avez la charge, la posture géopolitique de l’Occident et l’économie mondiale sur l’autel de vos ambitions personnelles et de vos intérêts partisans ! C’est là tout le contraire de la dignité de la fonction politique.

Le projet mondialiste juif ne peut pas être sacrifié pour quelques basses préoccupations électoralistes de courte vue !

J’entends déjà les cris d’orfraie des pseudo-démocrates anti-européens jubilant au chevet de l’Union : le dernier mot appartient au peuple, il n’existe pas de peuple européen, seuls les peuples des nations européennes ont voix au chapitre ! Mais la faillite des élites européennes – dirigeants nationaux au premier chef, mais bien au-delà -, est précisément d’avoir acheté cet argument simpliste, démagogique et intéressé argent comptant, en abdiquant leurs responsabilités.

À quel moment les peuples européens ont-ils donné autorité à leurs dirigeants pour les fusionner en une entité informe agrémentée d’arabes et de noirs ? Ah, jamais.

Il est vrai que M. Cohen-Tanugi appartenant au peuple qui s’est auto-élu maître du monde, s’auto-élire maître des destinées des peuples européens ne demande pas bien plus d’effort.

Il se trouve cependant que les peuples blancs ne sont pas intéressés par ce programme juif de génocide par immigration et métissage. Et ils ne sont pas intéressés davantage par la propagande homosexuelle et transexuelle adressée à des enfants de 5 ans.

Pour tout dire, les peuples blancs commencent à en avoir un peu marre. Là, ce n’est que le début. La fin sent très mauvais pour les youpins anti-blancs.

La démocratie représentative n’a pas été inventée pour rien, elle demeure plus indispensable que jamais à l’ère d’Internet, ou toutes les opinions qui s’expriment ne se valent toujours pas, et où l’« opinion » auto-entretenue est encore plus mauvaise conseillère que jadis.

Toutes les opinions ne se valent pas – si tout le monde était lucide, nous vivrions dans un État nationaliste homogène racialement, et de ce fait prospère, paisible, mais fort.

Ceci dit, les opinions de personnes corrompues, de pervers tenus par le chantage et de youpins destructeurs de nations ont une valeur négative lorsqu’il s’agit de décider dans l’intérêt d’un pays.

Cette communauté de pensée entre (((Attali))) et (((Cohen))) est en tout cas vraiment remarquable. Deux “intellectuels” font des tribunes dans la presse francophone en faveur de l’instauration d’une dictature mondialiste quelques jours avant le référendum britannique sur l’UE, et comme par hasard les deux sont juifs.

Tous ceux qui persistent à nier le rôle destructeur juif – et la nécessité de se débarrasser de cette communauté en l’expulsant de notre territoire – sont des traîtres.

On peut débattre pour savoir si la passivité des Blancs des générations précédentes a ouvert la porte au parasitage juif : un corps vigoureux est à l’abri des infections. Mais reconnaître le rôle des traîtres et des lâches dans la situation présente ne doit jamais, en aucun cas, pas une seconde, être un prétexte pour refuser d’éliminer le parasite qui nous suce le sang.

Caricature de A. Wyatt Mann - piquûre du juif

Qui osera prétendre que la majorité des citoyens britanniques qui s’apprêtent à voter contre l’immigration d’Europe de l’est – que Londres a du reste été le premier à encourager – ont la moindre idée des répercussions désastreuses d’un « Brexit » sur le Royaume-Uni, sur le projet européen, l’Alliance atlantique, et la stabilité du monde ?

Qui osera prétendre que la majorité des citoyens britanniques qui ont voté pour le maintien de l’UE sont plus éclairés que ceux qui ont voté contre ?

Quand les gens “votent bien”, même pour des raisons débiles, M. Cohen apprécie.

Quel leader européen aura le courage d’affirmer haut et fort qu’il est grand temps d’en finir – par une interdiction dans les traités – avec les référendums nationaux unilatéraux, opportunistes et démagogiques sur des questions mettant en jeu l’avenir de l’ensemble des Européens ? Jouer à pile ou face l’avenir du Royaume-Uni et de l’Union européenne n’a rien à voir avec la démocratie.

Ben, en fait le principe d’un référendum d’auto-détermination c’est que c’est la partie qui s’auto-détermine qui vote sur son propre sort. C’est rigoureusement démocratique si les votes sont comptés honnêtement et qu’il n’y a pas de pression excessive.

L’Europe a bien mieux et plus urgent à faire que de négocier pendant des années avec M. Cameron ou son probable successeur les suites du 23 juin. Ceux qui seront tentés de suivre sa stratégie irresponsable, et aujourd’hui pathétique, en seront pour leurs frais.

Assez d’énergie gaspillée, de prises de risques inutiles, de lâcheté inexcusable. Halte au suicide populiste !

Ne t’inquiète pas Laurent Cohen-Tanugi : si tu ne t’enfuies pas assez vite en Israël, nous n’oublierons pas de te planter en haut d’une pique pour te remercier. Nous avons été historiquement trop miséricordieux, mais il y a au moins un bon principe que nous Blancs pouvons apprendre des Juifs : ne jamais oublier, ne jamais pardonner.

Un juif isolé ?

Cet article n’est pas une étude de fond mais on citera un article du journal juif Haaretz intitulé “Voter pour quitter l’Europe [sic] est la chose la plus non-juive que vous pouvez faire”.

Les responsables communautaires se sont exprimés dans le même sens, sans même aller aux gros pourris comme (((Soros))).

C’est l’attitude générale de l’élite juive.

La réaction juive au Brexit

Voici une simulation de la réaction de Laurent Cohen-Tanugi/Jacques Attali/etc. au résultat du référendum britannique, qui à l’heure où j’écris ces lignes, est plié :
Juif consultant son PC
Juif choqué par le Brexit
Résultat du référendum
Juif holocausté par le Brexit

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

4 Commentaires sur "Brexit : le juif Laurent Cohen-Tanugi veut abolir la démocratie"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Raiford
24 juin 2016 9 h 57 min

J. ATTALI ne dit pas autre chose quand il prétend sanctuariser le le “progrès”, en le rendant irréversible.

La démocratie n’est bonne que quand elle va dans le sens des mondialistes.

Warezerie
24 juin 2016 16 h 19 min

Votre simulation de la réaction des Cohen-Tanugi/Attali/and co. m’a mis de bonne humeur.
J’ai vraiment bien rigolé, surtout avec la conclusion en forme d’abat-jour et de savonette. 😀

Waffen-SS
24 juin 2016 23 h 06 min

“La fin sent très mauvais pour les youpins anti-blanc”…comme je l’ai toujours déclaré,cela sent le pogrom,nom des massacres juifs qui ont émaillé les siècles passés…y-aurait-il une raison? Des shoAH qui parsèment l’histoire…sans chambres à gaz.

Jacot
25 juin 2016 12 h 23 min

@warezerie, voudriez-vous dire qu’ils sont sur une pente savonneuse ? ^^

@Fabrice,
Vous avez raison, ils savent bien ce qui les attend si la vérité se fait jour, et nous contribuons à ce qu’il en soit ainsi.

Une initiative intéressante : faire connaître à la pétasse qui s’est pliée aux injonctions juives notre sentiment quant à l’exclusion de l’Artiste mal pensant :
http://yenamarredesconnards.blogspot.fr/2016/06/a-propos-dartiste-mal-pensant-exclu-de.html

wpDiscuz