Erdogan est notre ennemi, mais il a raison sur la maternité

Recep Tayyip Erdogan, nous le connaissons bien. C’est le président turc qui voudrait rétablir un califat turc, selon qui l’antisémitisme est un crime et qui n’arrête pas de faire du chantage aux pays européens, sans parler de son son soutien à l’État Islamique, et bien sûr du fait qu’il est non-blanc et musulman. Bref, c’est clairement un ennemi.

Mais pour autant, il n’a pas tort sur tout.

RT :

« Rejeter la maternité signifie renoncer à l’humanité » : alors qu’il participait dimanche 5 juin à l’inauguration officielle du nouveau siège de l’Association des Femmes turques et de la Démocratie, le président Recep Tayyip Erdogan s’est livré à un discours particulièrement nataliste.

Exhortant les femmes turques à avoir « au moins trois enfant », il a précisé que la vie d’une femme était « défaillante et imparfaite » si elle n’avait pas réussi à être mère.

Et je confirme.

Certains gogos, à la Riposte Talmudique Laïque, nous expliqueraient que c’est la preuve qu’Erdogan est un vrai méchant anti-féministe, mais ce sont des imbécilités.

Hormis les femmes souffrant de problèmes héréditaires graves, toutes ont vocation à faire des enfants, et celles qui disposent de bons gènes et ne font pas d’enfants pour des raisons individualistes commettent un crime contre leur peuple, je ne crains pas de le dire. Et en plus, ces femmes carriéristes ou hédonistes finissent en général très malheureuses. Le “féminisme” n’a pas rendu les femmes plus fortes ou heureuses, au contraire.

Considérant qu’il faut 2,1 enfants par femme pour assurer le renouvellement de la population, mais considérant aussi que cette moyenne se fait en comptant certaines femmes ne pouvant faire d’enfants, il est souhaitable que les femmes saines fassent au moins 3 enfants.

Comme c’est dit dans l’article référence sur l’extinction des Blancs :

Avoir un troisième enfant est la différence entre contribuer à la mort ou à la croissance de notre race. Les nationalistes blancs doivent donc faire tout en leur pouvoir pour créer une nouvelle image « normale » d’une famille avec trois enfants blancs, à l’opposé de la famille à un ou deux enfants.

Famille blanche avec trois enfants

Et beaucoup de jeunes blancs hésitent à devenir parents pour de mauvaises raisons.

« Le fait qu’une femme soit attachée à sa carrière et sa vie professionnelle ne devrait pas l’empêcher d’être mère », a-t-il ajouté, expliquant que son gouvernement ne cessait de proposer « d’importantes mesures » destinées à soutenir les mères qui travaillent.
[…]
La population de la Turquie a atteint près de 79 millions d’habitants en 2015, contre un peu moins de 68 millions en l’an 2000, selon les statistiques officielles. Cela n’est manifestement pas suffisant pour Erdogan, qui a affirmé que son pays avait « de grands objectifs » et que pour les atteindre « la nation toute entière devait être mobilisée ». « Les familles fortes font les nations fortes » a-t-il conclu.

Même si Erdogan est indibutablement notre ennemi, ce qu’il dit ici est le bon sens même.

Je conclurais cet article en vous proposant ce magnifique discours sous-titré d’Adolf Hitler sur le rôle des femmes, qui m’avait tiré des larmes à la première audition :

C’est de cet esprit qu’il faut s’inspirer.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

3 Commentaires sur "Erdogan est notre ennemi, mais il a raison sur la maternité"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Kolovrat
6 juin 2016 16 h 44 min

Les nationalistes blancs doivent donc faire tout en leur pouvoir pour créer une nouvelle image « normale » d’une famille avec trois enfants blancs, à l’opposé de la famille à un ou deux enfants.

Oui il faut faire aussi de la propagande à destination des femmes qui font la promotion des familles nombreuses, de la pureté et de la beauté des enfants blancs.

Et aussi faire en sorte que les couples mixtes et leur enfants soient ridiculisés et ringards en montrant qu’ils sont laids et anormaux.

Monteverdeau
6 juin 2016 20 h 30 min
Pivoine
13 juin 2016 18 h 54 min

Chaque couple doit avoir au moins trois enfants, mais méfions-nous d’Erdogan : s’il encourage les femmes turques à avoir bcp d’enfants, alors que la Turquie est surpeuplée, c’est parce qu’il a des projets belliqueux pour l’Europe.

wpDiscuz