Les Juifs jubilent de la défaite de Hofer

Traduction de l’article de New Observer.


Les présidents de la Conférences des Rabbins Européens et du Conseil des Représentants des Juifs Britanniques n’ont pas perdu de temps pour exprimer leur joie quant à la défaite de Norbert Hofer à l’élection présidentielle autrichienne – bien qu’Israël ait des politiques identiques envers les musulmans et les “réfugiés” à celles prônées par le FPÖ.

Selon un article du Jewish Chronicle (en), le rabbin en chef Goldschmidt, chef de la Conférence des Rabbins Européens, a déclaré :

Nous voudrions féliciter M. Van der Bellen pour sa victoire dans l’élection présidentielle autrichienne. C’est un signe clair que l’Europe commence à réaliser que les politiques de haine et de peur ne sont pas la réponse aux nombreux défis auxquels nous faisons face en tant que continent.

Le chef du Conseil des Représentants des Juifs Britanniques, Jonathan Arkush, a lui aussi félicité M. Van der Bellen, et a déclaré que son organisation :

souhaite noter notre profonde inquiétude quant au niveau de soutien envers Norbert Hofer le parti de la liberté. M. Hofer et le FPÖ ont certaines connexions profondément dérangeantes avec des groupes douteux de la société autrichienne qu’aucune dose de visite soigneusement organisée en Israël ne peut camoufler. Il a aussi utilisé un ton qui fait penser à l’époque nazi, fait plaisir aux médias d’extrême-droite et il porte aussi une arme à feu en réponse à la crise des migrants.

Cependant, le rabbin Goldschmidt et M. Arksuh – dont les organisations soutiennent fortement Israël – sont dans l’hypocrisie juive habituelle sur la question des “migrants”, qui était la principale problématique de fracture dans les élections autrichiennes.

Israël – la patrie favorite du rabbin Goldschmidt et de M. Arkush – est l’un des pays qui a entièrement refusé d’accepter le moindre “migrant”.

Dans un communiqué officiel (en) diffusé par le cabinet du premier ministre israëlien en septembre 2015 – traitant de la construction d’une barrière frontalière pour garder les Arabes hors d’Israël – Benjamin Netanyahu a déclaré que :

Aujourd’hui nous voyons ce qui arrive aux pays qui ont perdu le contrôle de leurs frontières. La combinaison d’un terrorisme très brutal, des migrants économiques, des passeurs, et la perte de contrôle […] dit que nous devons restaurer et assurer le contrôle par Israël de ses frontières.

Le premier ministre israëlien poursuivait en se vantant qu’Israël a pu faire ce que “aucun pays occidental n’a pu faire” – arrêter l’immigration illégale :

Nous savons que plus nous progreserons, plus nous serons capable de dupliquer notre grand succès de la frontière égyptienne, où nous avons bloquer l’entrée et l’immigration illégale vers l’État d’Israël. C’est une réussite que presque aucun pays occidental – et très peu de pays – ont été capable de réaliser, mais Israêl l’a réalisée et je suis déterminer de poursuivre cela aux autres frontières d’Israël et de s’assurer qu’Israël contrôle ses frontières.

[…]


Israël, de plus, a une politique d’immigration stricte, qui n’autorise que l’immigration juive. Les personnes n’ayant pas une ascendance juive suffisante n’ont pas le droit d’y immigrer. On remarquera d’ailleurs qu’Israël est “une nation d’immigrés” – un terme qu’ils aiment bien employer à propos du Canada et des États-Unis pour y “justifier” l’invasion par le Tiers-Monde qu’ils refusent pourtant quand il s’agit d’Israël. Au contraire, le Grand Rabbin d’Israël a même jugé Israël trop laxiste.


Ces commentaires – parmi de nombreux autres – sont en fait beaucoup plus “extrêmes” que quoi que ce soit que Hofer ou le FPÖ aient jamais dit. Mais le rabbin Goldschmidt et M. Arkush sont bien sûr très contents de soutenir ces politiques en Israël – et de les condamner quand les Autrichiens voudraient protéger leurs propres frontières.

Quant aux complaintes du rabbin Goldschmidt sur la “haine”, il ignore bien sûr le fait que le chef de son pays a récemment déclaré que l’objectif de la construction d’un mur autour d’Israël était de “protégé l’État juif” des “bêtes sauvages” arabes.

Là encore, Hofer et le FPÖ n’ont jamais dit quoi que ce soit d’aussi racialement injurieux – mais tant le rabbin Goldschmidt que M. Arkush préfèrent fabriquer des accusations contre les Européens qui veulent préserver leur existence.

La joie exprimée par les chefs de la juiverie européenne autour de la défaite d’Hofer souligne une fois de plus qu’il y a un deux poids deux mesures à l’oeuvre : un ensemble de règle pour les Juifs, et un autre pour tous les autres.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

1 Commentaire sur "Les Juifs jubilent de la défaite de Hofer"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
24 mai 2016 22 h 55 min

“il y a un deux poids deux mesures à l’oeuvre”

C’est normal que les juifs défendent leurs intérêts et qu’ils se fichent de nos intérêts à nous, mais c’est anormal qu’on soit gouverné par les juifs.

En plus, les gouvernements occidentaux ne sont pas juste indifférents à nos intérêts, ils sont carrément en train de nous liquider par remplacement racial. C’est parce que les dirigeants juifs pensent avoir intérêt à ce que les Blancs soient minoritaires en Europe et aux USA.


Valls s’est rendu dimanche dernier en Israel et il y est resté jusqu’à aujourd’hui mardi. On sait qu’Israel est le nouveau nom de la Palestine, et c’est en même temps le nom d’une opération de nettoyage ethnique qui se poursuit depuis 1948. Pendant qu’il était là-bas, Valls est allé faire du plat au nettoyeur ethnique en chef Netanyahou, et tant qu’il y était, il s’est dit soulagé que Hofer ait perdu l’élection en Autriche.

L’hostilité de Valls et de ses amis juifs envers Hofer est principalement due au fait qu’ Hofer s’oppose au remplacement des Autrichiens par des immigrés.

Valls a aussi rendu visite aux Palestiniens, en prétendant s’intéresser à leur sort. Je vois ça comme une opération de séduction envers les électeurs arabes qui sont en France. Le reste de sa politique montre clairement qu’il se fiche des Palestiniens. Le gouvernement a carrément fait condamner en justice les gens du mouvement BDS qui voulaient boycotter Israel.

Mais même si c’est seulement des paroles vides, il faudrait quand même que Valls nous explique comment il peut justifier le droit des Palestiniens à conserver un petit bout de territoire à eux, alors qu’en France, il aide les juifs de la Licra et les Arabes de SOS Racisme à faire condamner en justice les gens qui voudraient simplement organiser des soirées discothèque pour s’amuser et se rencontrer entre Blancs.

wpDiscuz