L’Italie invente des “réfugiés syriens” en Méditerranée

Bien entendu, les personnes dont il est question étant parties d’Égypte, elles ne méritent en aucun cas le qualificatif de réfugié. Mais elles n’étaient même pas syriennes…

Reuters :

Des centaines de migrants ont été amenés en Italie vendredi ayant été secourus en mer au cours de la journée précédente. Cependant, la majorité n’étaient pas des syriens, comme précédemment rapportés, mais venaient d’une variété de pays, ont déclaré des responsables.

Voici le tweet posté par l’HCNUR :
Tweet envahisseurs sauvés
Même si je ne parle pas l’italien, quand je lis “a bordo +400 persone,la maggioranza #siriani” ; le message me semble très clair : une majorité des personnes sont syriennes.

Maintenant, regardez plus en détail l’image. Je ne savais pas qu’il y avait autant d’africains en Syrie, dites donc ! Je veux bien encore que l’on puisse confondre les égyptiens avec les syriens – c’est plus ou moins la même sorte de sauvages du Tiers-Monde ; mais avec des noirs, il ne faudrait pas exagérer !

La garde-côte italienne, qui a organisé les diverses missions de sauvetage jeudi, avait initialement déclaré que la plupart des nouveaux arrivants semblaient venir de Syrie – un signe que les réfugiés [sic] du Moyen-Orient changaient leur route vers l’Europe évitant la Grèce.

Cependant, des vérifications supplémentaires ont montré que s’il y avait probablement des syriens et des irakiens à bord des deux bateaux secourus, il y avait aussi un grand nombre d’égyptiens, de somaliens et d’érythréens. En tout, il y avait juste un peu plus de 800 personnes à bord des deux navires.

“La majorité ne viennent pas de Syrie”, a déclaré Carlotta Sami, une porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés, après qu’un premier groupe de 340 personnes ait débarqué.

Elle a confirmé les rapports initiaux selon lesquels les deux bateaux sont partis d’Égypte plutôt que de Lybie, qui est le point de départ habituel utilisé par les passeurs cherchant à faire entrer les migrants en Europe depuis l’Afrique du Nord.

Il reste encore à voir si des envahisseurs vont bel et bien changer de route, et si les départs en provenance d’Égypte vont augmenter.

Néanmoins, parler de syriens a aussi l’avantage de permettre de dire qu’ils fuient la guerre civile et de duper certains européens crédules.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

1 Commentaire sur "L’Italie invente des “réfugiés syriens” en Méditerranée"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Waffen-SS
17 mai 2016 21 h 53 min

Mais qu’attendent-ils pour les abattre et les passer par le fond?
Que nous européens crevions jusqu’au dernier par métissage,avortement…afin de faciliter notre génocide.
Qu’ils prient leur dieux du désert,car notre vengeance sera terrible et radicale.
Soit nous,soit eux,ils ne nous laissent plus le choix.
Les démocrâssies nous ont déclarer la guerre,comme d’habitude,ce sont les démocrâssies qui déclarent les guerres,la première et la deuxième guerre mondiale,la guerre d’Irak,la guerre de Libye,celle en Syrie mais là,les démocrâssies restent en coulisse,rester en coulisse,elles l’ont appris de leurs maîtres juifs.Ni vu,ni connu…

wpDiscuz