Acquérir des papiers français, c’est si simple

Boris Le Lay détaille dans la vidéo qui suit les conditions d’acquisitions de la nationalité française rappelées par une circulaire du département des Hauts de Seine :

En étudiant la question un peu plus en détail, il apparaît que ces conditions scandaleuses ne sont pas nouvelles.

Selon le site de la préfecture de police de Paris, le postulant doit :

  • être âgé(e) de plus de 18 ans, sous réserve des dispositions de l’article 21-22 du code civil,
  • être titulaire d’un titre de séjour en cours de validité,
  • résider en France de manière habituelle, continue et régulière depuis 5 ans.

Et le délai est réduit dans ces cas :

Le délai de 5 ans est réduit à 2 ans pour les personnes qui ont suivi avec succès 2 années d’études supérieures sanctionnées par l’obtention d’un diplôme français ou par un passage en année supérieure.

Donc tous les marocains qui viennent faire 2 ans d’étude en France ont le droit à la nationalité immédiatement après.

Le délai de 5 ans est supprimé pour :

  • Les personnes demandant la réintégration dans la nationalité française.
  • Les ressortissants d’un pays dont l’une des langues officielles est le français et qui remplissent l’une des deux conditions ci-après : le français est leur langue maternelle ou ils ont été scolarisés pendant au moins 5 ans dans un établissement francophone.
  • Les réfugiés

La deuxième point est celui sur lequel Le Lay insiste dans sa vidéo.

En cherchant à en retrouver la source, il apparaît que cela fait suite à la “loi n°2006-911 du 24 juillet 2006 relative à l’immigration et à l’intégration”, qui fut donc votée par l’UMP.

De plus, les postulants doivent :

  • être assimilés à la communauté française, notamment par une connaissance suffisante de la langue, de l’histoire, de la culture et de la société françaises, ainsi que des droits et devoirs du citoyen français, appréciés lors d’un entretien en préfecture ;
  • être de bonnes vie et mœurs et avoir un comportement loyal au regard des institutions françaises.

C’est le genre de texte qui permet de bien duper l’électeur-gogo ; on lui dit qu’on a rendu les conditions plus strictes ; mais l’application en pratique n’a rien à voir avec l’impression qu’on pourrait tirer du texte.

Une autre mesure, qui elle est récente et date de la loi votée en février que nous avions alors vue avec plus de détail, est une extension du “droit du sol” :

Les enfants nés à l’étranger, arrivés dans l’Hexagone avant leur 6e année et résidant depuis, dans le pays pourront devenir français. Il leur faudra notamment avoir une soeur ou un frère ayant, auparavant, acquis cette même nationalité.

Les papiers de citoyenneté de leur République sont distribués à tout vent.

C’est évident mais cela mérite d’être dit : ces papiers n’ont aucune valeur, et nous ne devrons pas leur en accorder particulièrement une fois que nous aurons pris le pouvoir.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

1 Commentaire sur "Acquérir des papiers français, c’est si simple"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Waffen-SS
30 avril 2016 9 h 44 min

Comme le dit Boris Le Lay,le parti socialiste a déclenché sa campagne présidentielle pour 2017,en augmentant le nombre de ses électeurs et comme toujours en continuant à distribuer les subventions,financées par la sueur de notre front,à toutes les associations de l’anti-France.
Les agissements de cette démocrâssie,que ce soit de droite ou de gauche,justifient ô combien une pendaison immédiate et une extermination impitoyable sans procès.
Leurs actes parlent d’eux-mêmes.
Cette démocrâssie nous a déclaré la guerre d’extermination de notre Race(sur les cinq continents,c’est la même chose),à nous nationalistes de défendre notre sang et notre terre.
Que les Dieux nous donnent ce feu sacré qui manque tant à nos compatriotes,afin de contre-dire Céline:
l’homme blanc est mort à Stalingrad.
Pour l’instant,les faits depuis 71 ans lui donnent raison,malheureusement.

wpDiscuz