Primaires dans le Nord-Est : Trump écrase Cruz et Kasich

Il y a une semaine, Trump écrasait la primaire de New York avec plus de 60% des voix. Il y a au final obtenu 90 délégués sur 95 disponibles. Sa période difficile semblait donc se conclure même si la route vers les 1237 délégués restait ardue.

Aujourd’hui, si rien n’est encore joué pour les 1237, il semble selon toute probabilité qu’il les obtiendra.

Les résultats

Maryland


Au Maryland, 14 délégués sont attribués au gagnant de l’État, les 24 autres étant attribués par 3 au candidat en tête dans chaque circonscription législative. Écrasant ses adversaires, Trump devrait obtenir les 38 délégués de l’État (même si 35 “seulement” sont confirmés actuellement).

Connecticut

Primaire Connecticut
Le Connecticut a un mode de scrutin assez similaire au Maryland.

Avec 57% des voix, contre 28,5% pour Kasich, Trump dépasse le seuil de 50% qui lui attribue tous les délégués attribués au niveau de l’État. En tête dans toutes les circonscriptions législatives, il emporte haut la main les 28 délégués

Delaware

Primaire Delaware ; Trump 60,8% ; Kasich 20,4% ; Cruz 15,9%
En tête, Trump obtient ainsi la totalité des 16 délégués du Delaware.

Rhode Island

Primaire Rhode Island ; Trump 63,6% ; Kasich 24,5% ; Cruz 10,6%
Le mode d’attribution des délégués est extrêmement proportionnel, et tend même à surreprésenter les candidats ayant des résultats médiocres ; mais Trump s’en sort honorablement. Le décompte final des délégués n’est pas encore connu, mais Trump devrait probablement obtenir 11 des 19 délégués. 9 sont déjà assurés.

Pennsylvanie

Primaire Pennsylvanie ; Trump 56,7% ; Cruz 21,6% ; Kasich 19,8%
Le mode d’attribution des 71 délégués de l’État est assez particulier.

17 sont attribués très simplement au gagnant de l’État : Trump.

Mais 54 autres sont élus directement, sans référence à un candidat. Ils ne sont pas obligé de voter pour un candidat ou un autre lors de la convention. De ce fait, il est plus prudent de les considérer comme n’étant pas acquis. Mais une large part de ces délégués se sont engagés soit à soutenir Trump, soit à soutenir le gagnant de leur district – soit presque toujours Trump. Précisément, selon des résultats en cours de dépouillement, 17 ont dit soutenir Trump et 19 ont indiqué qu’ils soutiendraient le gagnant du district. Si Trump finissait à 1210 ou 1220 délégués, ces délégués pourraient donc permettre malgré tout d’obtenir la nomination dès le 1er tour du vote.

Les délégués

Trump disposait de 845 délégués après New York. Cruz, qui ne pouvait plus obtenir la majorité absolue, était à 559. Avec 111 des 118 délégués attribués ; Trump accroit son total de 105, Cruz de 1, portant leurs totaux respectifs à 950 et 560.

En ne se fiant qu’aux délégués liés pour s’assurer les 1237 délégués, Trump n’a plus besoin que d’environ 57% des délégués restants, contre les deux-tiers avant ce vote.

Donald Trump renforcé

Au niveau du décompte des délégués, c’est comme on vient de le voir une excellente opération pour Donald Trump.

Mais il y a d’autres facteurs qui sont très encourageants pour lui :

  • Il a obtenu des majorités absolues, et très nettes. Cela détruit la rhétorique des anti-Trump qui voudrait que la majorité des électeurs ne votant pas Trump soient contre lui. Un Cruz, complètement humilié avec des résultats allant de 10% à un peu plus de 20%, ne serait absolument pas légitime pour prétendre être davantage soutenu que Trump. La candidature Trump apparaît comme inévitable à la plupart des électeurs républicains, comme la plus légitime, et comme la plus susceptible de gagner en novembre. Trump a d’ailleurs éclaré suite à cette victoire qu’il se considère comme “le candidat naturel”.
  • Il a fait significativement mieux que les résultats prédits par les sondages. Du début des primaires en Iowa, jusqu’au Wisconsin début avril, Trump a en moyenne eu des résultats conformes aux sondages. En revanche, à New York et dans ces 5 États du Nord-Est, Trump a obtenu en moyenne 9% de plus que les résultats prédits par la moyenne des sondages, avec de 6 à 12% de plus. Sur 6 élections, c’est une différence très significative ; et qui indique un changement dans la dynamique de Trump. Est-ce lié aux tricheries de Cruz ? Ou au pitoyable accord Cruz-Kasich ? Quoi qu’il en soit ; cela laisse penser que Trump a de très fortes chances de gagner la prochaine primaire – décisive – en Indiana, où les sondages lui donnent une très légère avance.

Le prochain vote aura lieu le 3 mai, mardi prochain donc, en Indiana, avec 57 délégués qui seront attribués en totalité au candidat en tête.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

3 Commentaires sur "Primaires dans le Nord-Est : Trump écrase Cruz et Kasich"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
cernunnos
27 avril 2016 16 h 17 min

Un grand dragon du Klan de Californie affirme avoir participé à hauteur de 20000 $ au financement de la campagne de Hillary Clinton.

http://www.vocativ.com/312479/kkk-endorses-hillary-clinton-for-president/

Kolovrat
27 avril 2016 17 h 17 min

Au final Ted Cruz à été très favorisé dans l’état de Rhode Island et remporte 3 délégués avec 10% des voix, ce qui est anormal.

Résultat

Trump devrait normalement remporter la primaire le 7 juin. Le scénario en rouge foncé est ce qui devrait se produire.

Sondage

wpDiscuz