Police à la frontière du Danemark

Danemark : la loi sur la confiscation des biens des réfugiés n’est pas appliquée

Quand plus tôt cette année le Danemark avait mis en place une loi de bon sens stipulant que le séjour des pseudo-“réfugiés” devrait d’abord être financé par leurs propres biens plutôt que par le contribuable, les cris d’orfraie des droitdelhommistes n’avaient pas tardé, avec notamment des comparaisons au prélèvement des biens des prisonniers juifs lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Il s’avère – au fond sans grande surprise – que ce n’était là qu’une opération de communication pour calmer l’électorat furieux.

RT :

A partir du 5 février, la police du Danemark a reçu le droit de priver les demandeurs d’asile de leurs bijoux et autres objets de valeur si leur somme est supérieure à 10 000 couronnes (près de 1 350 euros). L’argent ainsi prélevé doit être alloué aux sommes investies pour l’accueil des réfugiés.

Mais en deux mois, cette loi n’a jamais été utilisée, indique le site The Local. Ainsi, d’après les médias danois, opposants et partisans de cette loi contestée avaient raison. Les premiers, car ils avaient prévu que les fonds collectés seraient dérisoires ; et les seconds, qui reprochaient au texte d’envoyer un signal négatif de leur pays au migrants, aussi, car il y aurait cette année moins de demandes d’asile déposées au Danemark qu’en Suède.

Les années précédentes aussi il y avait plus de demandes en Suède qu’au Danemark, ça n’est pas vraiment un indicateur valable.

« J’ai toujours pensé que son utilisation par la police serait très limitée », a expliqué aux journalistes Claus Oxfeldt, le président du syndicat de la police danoise.

Vivement critiqué à l’étranger [ndlr : Par qui ? Par les judéo-médias et par les immigrés ?], voire même parfois assimilé à la spoliation des juifs durant la Seconde Guerre mondiale, ce projet de loi a été révisé à deux reprises par la ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Inger Stojberg qui l’a défendu bec et ongles. Il autorise notamment les policiers à « saisir des biens que les demandeurs d’asile apportent avec eux afin de couvrir leurs besoins en alimentation et en hébergement ».

Cette confiscation des “biens des réfugiés” est pourtant parfaitement applicable. La seule et unique raison pour ne pas l’appliquer est un manque de volonté.

Même si évidemment, si la volonté était présente elle irait jusqu’à empêcher en premier lieu les envahisseurs d’entrer dans le pays.

La leçon ici est assez simple : quand un gouvernement occidental actuel semble annoncer une bonne mesure, n’oubliez pas que c’est avant tout pour calmer la population, certainement pas pour améliorer la situation. On pourrait aussi penser à la loi sur le voile intégrale en France, qui ne fut au fond qu’une vaste opération de communication.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

1 Commentaire sur "Danemark : la loi sur la confiscation des biens des réfugiés n’est pas appliquée"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Jacot
12 avril 2016 20 h 54 min

Que les voilées gardent leurs sacs à patates est bien pratique car le bon Franchouille ne se rendrait compte de rien si elles se comportaient normalement. alors, je suis pour le port du voile… combien dans notre entourage s’exclament : « j’ai jamais autant vu de voilées !». L’appartheid sera plus simple à mettre en place !

wpDiscuz