Identitaires à Graz en Autriche

Les identitaires autrichiens font paniquer les Verts

Traduction de l’article du New Observer


La semaine dernière, dans la ville de Graz, des militants de Génération Identitaire Autriche ont mené un raid surprise contre le quartier général du parti des Verts autrichiens.

Ils ont déployé une banderole disant “L’islamisation tue” sur le toit, avant de verser du sang rouge symbolique sur celle-ci et sur les tuiles du toit. L’action a eu lieu à l’occasion de la construction d’une immense mosquée dans cette ville autrichienne, qui est depuis quelque temps dans le viseur des colons non-blancs.

Dans un entretien accordé au site internet allemand Sezession, le dirigeant identitaire autrichien Patrick Lenart explique les tenants et aboutissants de cette action.

Sezession : Vous avez attiré l’attention sur les Verts à Graz en grimpant sur leur toit. Pourquoi avoir fait une telle chose?

Le candidat des Verts à l’élection présidentielle, Alexander Van der Bellen a souillé Graz de sa présence hier. Nous avons profité de l’occasion pour souligner la relation qu’il y a entre la politique des Verts et l’islamisme, et porter cela à la connaissance du public. Plus de deux douzaines de militants de Génération Identitaire se sont rassemblés dans un “rasseblemnt éclair” avec des fumigènes et des drapeaux, en face de l’immeuble des Verts, alors que sept militants grimpaient sur le toit, en recouvrant celui-ci de la banderole “L’islamisation tue” et en l’aspergeant de faux sang.

Pourquoi avoir choisi les Verts?

Les Verts sont de ceux qui militent le plus activement pour que les portes du pays s’ouvrent aux assassins. Ils ont du sang sur les mains. Le message a atteint ses destinataires, parce que pendant l’action, dans l’immeuble, il y avait des cadres des Verts qui se sont mis à faire de l’hyperventilation. L’occupation du toit n’a pris fin qu’avec l’intervention de la police.

Quels ont été les résultats de l’action ?

L’action a eu un retentissement médiatique qui a dépassé toutes nos attentes. Tous les médias en ligne importants en ont parlé, ainsi que les radios et les autres médias. A Graz, l’occupation du toit était le sujet du jour. Ce n’était pas seulement à cause du côté spectaculaire de l’action, c’était surtout à cause de la crise de panique des Verts ! Les réseaux sociaux se sont emparés de l’affaire et ont élargi le spectre de diffusion de la nouvelle. Finalement, nous espérons que l’action serve de stimulant politique pour pousser à l’action davantage de patriotes.

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

Pas (encore) de commentaire !

10000

wpDiscuz