8 fusillades par jour à Chicago, essentiellement commises par les nègres

Pendant ce temps, les médias en Europe nous parlent surtout du “racisme” de la police.

La situation

New Observer :

Il y a eu huit fusillades par jour en moyenne à Chicago de janvier à mars 2016, avec pour conséquence 135 homicides – une augmentation de 71 pourcents par rapport à la même période l’an dernier.

Ces statistiques, diffusées par la police de Chicago, montrent que la ville à majorité non-blanche est bien partie pour battre son précédent “record” de 500 homicides pour la totalité de l’année.

Le nombre de personnes touchées par des tirs a aussi augmenté très brutalement. Quelques 727 personnes ont été victimes de tirs lors des trois premiers mois de 2016 – ce qui correspond à la moyenne de huit par jour.

C’est une augmentation de 73 pourcents des chiffres de l’an dernier, selon les données compilées par le Chicago Tribune.

L’augmentation fait suite à deux années où les fusillades et les homicides avaient déjà augmenté de plus de 10 pourcents.

La police a précisé que les homicides en mars ont augmenté de “seulement” 25% par rapport à mars 2015.

Elle a aussi révélé que plus de la moitié des victimes d’homicides cette année avaient été ciblées comme victimes ou auteurs probables de violence armée, dans un nouveau “programme” que la ville avait lancé pour essayer de les persuader “d’abandonner la vie de gang”.

Dans une conférence de presse, le superintendant de la police Eddie Johnson a déclaré que les “conflits de gang” et la “prolifération des armes continuent d’alimenter la violence”.

eddie-johnson-surintendant-de-la-police-de-chicago
Eddie Johnson

Les violences à Chicago ont dépassé en nombre celles de New York et Los Angeles, bien que ceux deux villes aient des populations significativement plus importantes.

Selon les dernières statistiques, il y a eu 60 homicides à New York jusqu’au 20 mars (contre 75 l’année précédente) et 67 à Los Angeles jusqu’au 26 mars (contre 54 l’année précédente). Dans le même temps, les victimes de fusillades étaient respectivement de 202 à New York et 260 à Los Angeles.

La police a strictement évité de mentionner la race dans ses rapports – bien que la référence aux “gangs” ait révélé tout ce qu’il y avait à dire.

En fait, une analyse par quartier permet de constater que ceux les plus affectés par l’augmentation des homicides – au Sud et à l’Ouest – sont les portions les plus noires et hispaniques de la ville à 70 pourcent non-blanche.

Ce que l’on peut lire dans la presse francophone

RTBF :

Le maire de Chicago a nommé lundi à la tête de la police de la ville un Noir expérimenté, issu des forces de l’ordre locales, qui aura la lourde tâche de restaurer la confiance entamée et d’enrayer l’envolée des homicides par armes à feu.
[…]
Avec plus d’un quart de siècle d’expérience comme policier, Eddie Johnson bénéficie du soutien des minorités noire et hispanique de Chicago.

Mais il aura fort à faire pour redorer le blason de la police de la métropole, cible d’une retentissante enquête fédérale ouverte en décembre à la suite de l’homicide choquant d’un adolescent noir par un policier blanc.

La révélation très tardive d’une vidéo montrant le déroulement de cette bavure avait provoqué une onde de choc et entraîné le renvoi de Garry McCarthy, le précédent chef de la police locale.

Rahm Emanuel, un proche du président Barack Obama, s’est lui-même retrouvé en difficulté, accusé d’avoir cherché à étouffer ce scandale.

Un juif anti-blanc cherchant à protéger un policier blanc ? Je n’y crois pas une seconde. Car oui, Rahm Emanuel appartient à la tribu, et il a amplement prouvé le peu de cas qu’il fait des blancs.

Il a donc pris son temps pour choisir M. Johnson, dans un contexte de profonde défiance communautaire.

Les investigations ciblant le Chicago Police Department (CPD) examinent notamment les accusations de brutalités et de racisme qui visent des policiers de la ville.

Alors, l’article de la RTBF mentionne bien “l’envolée des homicides par armes à feu” au détour d’une phrase, mais n’avez-vous pas l’impression à lire cette propagande que le problème n°1 serait le “racisme” ?

En 2014, seuls 4,2% des hommes noirs tués l’ont été par la police. 0,6% des hommes noirs tués l’ont été par la police alors qu’ils étaient sans arme à feu.

En comparaison, on a des dizaines d’assassinats par les noirs qui n’arrêtent pas de se tirer dessus, et l’osent d’autant plus que la police n’ose plus faire son travail. L’augmentation des meurtres rien qu’à Chicago a tué plus de noirs que la police n’a tué de noirs désarmés dans l’ensemble des États-Unis en 2015…

Pour finir sur une note comique :

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

5 Commentaires sur "8 fusillades par jour à Chicago, essentiellement commises par les nègres"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Cristo
2 avril 2016 20 h 28 min

Français, vous devez reconquérir votre terre des mains des non-français. Beaucoup d’amour depuis Chicago ! De grâce, reprenez ce qui vous revient ! [traduit de l’anglais par la modération généreuse, qui confirme que le commentaire vient bien de Chicago !]

lulu
1 novembre 2016 17 h 55 min

pouquoi vous dites “les negres” on est plus au moyen age?

Vinking
12 novembre 2016 20 h 56 min

Le bonus comique était au top!

wpDiscuz