Risque sérieux d’attaque terroriste en Autriche, les “experts” veulent le combattre par “l’intégration”

Traduction de l’article de New Observer.


Dans une nouvelle démonstration choquante de l’aveuglement délibéré des universalistes envers la nature réelle de la menace terroriste, un conseiller important du gouvernement autrichien a déclaré qu’il est “assez probable” que son pays subisse une attaque terroriste – et qu’il faudra “vingt ans” avant que la menace ne disparaisse.

La réalité, bien entendu, est qu’aux niveaux d’immigration non-blanche actuelle, la menace terroriste ne va pas “disparaître” mais va augmenter de manière exponentielle, le chaos du Tiers Monde étant importé en Europe avec les envahisseurs.

Dans l’émission ZiB 24 de la chaîne de télévision ORF (de), Nicolas Stockhammer, qui travaille comme “conseiller aux questions de sécurité” du gouvernement autrichien, a admis ouvertement qu’il est “assez probable” que l’Autriche subisse prochainement une attaque terroriste musulmane parce qu’elle est désormais devenue une “cible secondaire”.

Stockhammer a dit que comparé aux autres pays, l’Autriche est à un risque moyen de menace d’attaque.

“Je considère assez probable que quelque chose se produira en Autriche”, a-t-il dit, ajoutant que “l’Europe devrait se préparer pour une bataille d’au moins 20 ans contre le terrorisme, où les efforts de prévention seront la clé. Jusqu’alors, trop peu a été fait pour protéger les civils”.

L’ignorance de Stockhammer a été amplifiée par un autre “expert”, Gudrun Biffl, qui se présente comme expert sur “la migration et la déradicalisation” de l’université Krems de Donau.

Interrogée sur la station de radio ORF (de), Biffl a déclaré que le seul moyen pour contrer le terrorisme en Autriche est d’avoir une politique d’« intégration réelle ».

Elle a continué en ajoutant que les “migrants ne sont pas le problème, mais ils sont une partie de la solution. Avec eux et leur soutien, nous pourrons repérer les tendances à la radicalisation et à les gérer.”

Tant Stockhammer que Biffl sont des figures du système, et sont totalement représentatifs de l’approche de l’élite dirigeante envers le problème du “terrorisme” en Europe aujourdhui.

Tout deux nient qu’il y ait la moindre relation entre la population non-blanche croissante et troubles sociaux, et vont plutôt créer davantage de “solutions” qui impliquent toujours que davantage de non-blancs entrent en Europe et “s’intègrent” plus encore.

Cette négation des races comme facteur fondamental est une cause essentielle de la crise à laquelle l’Europe fait face aujourd’hui, et à moins que cette attitude ne change, le terrorisme, les troubles sociaux, la criminalité vont croître sans interruption, avec ultimement l’extinctio de la race blanche qui ne sera pas arrêtée par les rêves “d’intégration” et de “plans de vingt ans”.

Ces commentaires niant le rôle des races de la part de Stockhammer et de Biffl sont intervenus exactement au moment où un immigré non-blanc arrivé en toute légalité en Autriche, du nom de Sevkret G., a été jugé coupable d’avoir combattu pour l’État Islamique en Syrie et condamné à dix ans de prison.

Le tribunal de Graz a pu entendre que l’homme de 23 ans avait grandi en Autriche de parents turcs, mais qu’en dépit de son éducation occidentale, il était tout de même parti combattre pour le “djihad”.

Ironiquement, il avait été gravement blessé en Syrie, et afin d’obtenir un traitement médical correct, il était retourné en Autriche en mars 2013. À son retour, il avait été acclamé comme un héros et avait voyagé pour rencontrer diverses organisation islamiques dans le pays, qui l’ont loué pour sa bravoure et vanté pour avoir encore des éclats d’obus fichés dans son corps.

Lui et son frère avaient aussi acheté des billets d’avion pour la Turquie, d’où ils prévoyaient de retourner en Syrie pour reprendre le combat. Leurs plans sont tombés à l’eau quand ils ont été arrêtés par la police autrichienne.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

Pas (encore) de commentaire !

10000

wpDiscuz