Les terroristes de Bruxelles avaient envisagé de s’attaquer à une centrale nucléaire

Les centrales nucléaires, c’est efficace pour produire de l’énergie, mais ça ne va pas très bien avec une guerre civile.

Dhnet :

En décapitant une partie de la cellule lors de l’opération de Forest et l’arrestation de Salah Abdeslam et son complice Choukri à Molenbeek, les enquêteurs ont peut-être permis d’éviter le pire. En frappant ce coup, les autorités ont forcé la cellule à l’origine des attentats de Bruxelles à accélérer son action et se détourner de ses cibles premières. Parmi lesquels le système nucléaire belge.

Selon les informations de La DH, les deux personnes qui ont récupéré la caméra cachée devant le domicile du directeur du programme de recherche et développement nucléaire belge n’étaient autres que les frères Ibrahim et Khalid El Bakraoui.

La vidéo avait été récupérée par les deux hommes, très peu de temps après les attentats de Paris, montrant ainsi toute l’étendue des connexions entre France, Belgique et Syrie.

Cet enregistrement d’une dizaine d’heures avait été saisi en décembre dernier chez l’un des suspects des attentats de Paris, Mohamed Bakkali, défendu par Me Sébastien Courtoy et Virginie Taelman. On y voyait les allées et venues du boss du nucléaire belge. Après la saisie de la vidéo, les enquêteurs n’avaient compris que plus tard que la cible des terroristes était susceptible de mettre en péril la sécurité nationale comme jamais auparavant.

A la suite de la divulgation de cette information, le 17 février dernier, 140 militaires avaient été postés au pied des centrales nucléaires du pays pour en assurer la sécurité. On peut se demander si cela n’a pas conduit les terroristes à changer leurs plans et à se concentrer sur des cibles plus “faciles”, comme une station de métro ou un aéroport.

Honnêtement, je doute que cette cellule terroriste aurait réussi à provoquer un accident nucléaire.

Mais la question qui se pose est celle de l’avenir : que se passera-t-il si d’autres cellules terroristes plus organisées parviennent à quelque chose ? Surtout, que se passera-t-il si une guerre civile menace les vies des techniciens des centrales, dont la présence est nécessaire pour la sécurité des lieux ?

Dans une optique de conquête les djihadistes pourraient vouloir éviter de provoquer un accident nucléaire, mais puisque n’ayant pas les capacités pour gérer ces centrales, le risque n’en serait pas moins sérieux (bien plus que celui d’une quelconque catastrophe naturelle).

Ceci dit le danger n’est pas circonscrit aux centrales nucléaires ; d’autres types d’infrastructures énergétiques et industrielles peuvent provoquer de lourds dégâts – et leur protection est certainement moins adéquate que celle des centrales.

En ayant importé massivement une population hostile, les élites anti-blanches n’osent pas poser toutes les questions qui en découlent ni chercher à y répondre.

Au surlendemain de la double attaque qui a endeuillé Bruxelles, l’enquête permet de camper une certitude: une seule et même cellule terroriste a perpétré les attentats de Paris et de Bruxelles. Il s’agit d’un réseau orchestré par de jeunes Belges, dont la plupart sont partis en Syrie où ils ont appris le maniement des armes et des explosifs.

Belges de papiers, mais l’hérédité ne ment pas. Ce sont des maghrébins.

auteurs-des-attentats-de-bruxelles
Ce ne sont pas des belges

Najim Laachraoui, de Schaerbeek, et les frères Ibrahim et Khalid El Bakraoui, de Laeken, sont les auteurs du pire attentat de l’histoire du pays. Ils ont été formellement identifiés par le parquet fédéral. Laachraoui et Ibrahim ont actionné leur détonateur à Zaventem. Khalid est le responsable du carnage dans la station de métro de Maelbeek, au coeur du quartier européen.

Le bilan actualisé hier soir dans un communiqué de la ministre de la Santé publique est de 31 morts et 300 blessés dont 61 en soins intensifs. 4 blessés sont encore non identifiés.
[…]
Enfin, les kamikazes avaient commandé une camionnette à la société de taxi qui devait les mener à l’aéroport. Mais ils n’ont reçu qu’une berline et n’ont pu charger le 4e sac qui contenait du TATP prêt à l’emploi.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

2 Commentaires sur "Les terroristes de Bruxelles avaient envisagé de s’attaquer à une centrale nucléaire"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
25 mars 2016 13 h 55 min

Très bonne analyse comme toujours, dure et franche, et d’ailleurs c’est un site superbe qui comble un vide par ces atouts.

J’ai reblogué cet article sur mon site.

25 mars 2016 14 h 20 min

Il est probable que les transports figureront dans les cibles prioritaires.
Un mot sur l’origine du conflit : celui-çi a commencé en novembre 1954 avec la guerre d’Algérie, c’est à ce moment que les communautés chrétiennes et musulmanes se sont séparées. La haine des deux côtés a grandit avec la guerre et la séparation est devenue irrémédiable et cela va continuer. Il n’y a aucun espoir que cela s’arrange, autant faire vivre une communauté de chats avec une communauté de chiens = les chiens extermineront les chats.

wpDiscuz