Le pape François lave et baise les pieds d’envahisseurs étrangers

Tout un symbole.

AFP :

Le pape François a lavé jeudi les pieds de onze migrants de confession chrétienne, musulmane ou indoue et d’une employée de leur centre d’accueil à Castelnuovo di Porto, près de Rome, témoignant de la priorité qu’il accorde à l’accueil.

Dans une courte homélie improvisée, le pape a opposé ce geste de “fraternité” au “geste de guerre, de destruction commis (…) par des gens qui ne veulent pas vivre en paix”, en allusion aux attentats qui ont fait 31 morts et près de 300 blessés mardi à Bruxelles.

Le pape a demandé aux centaines de demandeurs d’asile de toutes religions présents à la cérémonie de “tous faire un geste de fraternité” entre eux.

Au cours de cette messe célébrée en plein air, le pape s’est agenouillé devant les migrants et leur a lavé un pied avant de l’essuyer et de l’embrasser.

Les migrants étaient manifestement émus, et plusieurs ont en retour embrassé la main du pape et certains ont pleuré.

Quand je regarde la photographie que j’ai mise en illustration de l’article, les hommes n’ont pas l’air si émus si ce n’est une certaine arrogance.

Chaque année, lors de la messe du Jeudi Saint précédent Pâques, il est de tradition que les prêtres, y compris le pape, lavent les pieds de 12 personnes, en mémoire du geste que Jésus a fait pour ses 12 apôtres selon les Evangiles.

Parmi les onze migrants sélectionnés se trouvaient trois femmes et huit hommes, âgés de 20 à 37 ans : quatre Nigérians catholiques, trois Erythréennes coptes, trois musulmans venus du Mali, de Syrie et du Pakistan, un Indien de confession hindoue.

Ces pauvres victimes innocentes, ces pauvres réfugiés, fuient la brutale guerre civile syrienne, goyim ! Vous savez bien que cette guerre ravage la moitié du monde, depuis le Mali et le Nigéria, jusqu’à l’Inde ! Vous devez leur ouvrir votre coeur ! Et votre porte-feuille et votre cul avec aussi.

Le centre pour demandeurs d’asile de Castelnuovo di Porto dépend du ministère italien de l’Intérieur, et héberge actuellement 892 personnes originaires de 25 pays, en majorité musulmanes.

Ces dernières années, François a innové en lavant les pieds de non catholiques et de femmes, au grand dam des milieux conservateurs catholiques.

Je crois qu’à ce stade c’est anecdotique, quand on a un pape qui nous affirme que oui “il y a une invasion arabe”, mais que nous devrions trouver ça magnifique et accueillir tout ces colons étrangers.

Bien sûr, laver les pieds de personnes d’autres confessions est un signal exécrable, mais si quelqu’un bloque là-dessus en acceptant bon an mal an le reste, il y a un problème sérieux. De toute façon, si il n’y avait eu que des hommes nègres catholiques, ces gens auraient trouvé cela acceptable, moi toujours tout aussi révulsant.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

41 Commentaires sur "Le pape François lave et baise les pieds d’envahisseurs étrangers"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Claire - Normandie / Russie
25 mars 2016 21 h 47 min

Le sioniste jésuite à l’oeuvre … Ce pape n’en est pas un, c’est une ordure au service du Nouvel Ordre Mondial ! Gloire à Pie X ! François 1er lui finira dans les flammes de l’enfer pour son satanisme, et sa volonté de détruire les peuples d’Europe !

26 mars 2016 14 h 26 min

Merci pour ce message.
L’Ancien Testament, et dans une moindre mesure, le nouveau, ne font qu’exalter, et pousser au Mal.
L’Europe n’a rien gagné à faire sienne cette religion maléfique, venue du Proche-Orient. Heureux les Asiatiques (Chinois, Japonais et autres) qui n’ont pas été contaminés par ces versets !

25 mars 2016 21 h 51 min

Et ce sont ces catholiques qui s’offusquent d’une paire de seins ou de fesses, mais s’extasient devant ce spectacle immonde!

25 mars 2016 21 h 53 min

Un aspect du problème de la beauté particulier à l’Occident blanc est que celle du corps y a été, et y est encore, totalement dévoyée.

L’internaute moyen peut aisément s’en persuader en se livrant au petit test suivant: poster, sur quelque forum généraliste, la photo d’une statue de nu dans le style gréco-romain ou Renaissance : tout le monde trouvera ça très beau (même s’ils n’y sont pas sensibles, mais on leur a dit que ça l’était, donc ils ne vont pas oser avouer leur indifférence)

Puis, poster la même photo, mais d’un modèle bien humain cette fois : là, tout le monde criera à la pornographie – et de manière hypocrite d’ailleurs la plupart du temps, car ils ne voudront pas passer pour des « coincés », alors ils diront « Tu ne te rends pas compte si des enfants voient ça? » . Et si notre candide internaute a le malheur de rétorquer qu’il ne montre jamais que le corps que nous a donné leur dieu ou la Nature, et que nous partageons tous, a de choquant, il se trouvera promptement taxé de pédophile putatif, usant d’un alibi artistique ou naturiste pour dissimuler sa perversion .. en revanche, qu’un(e) autre participant(e) se complaise en de longs paragraphes dans le récit de sa dernière opération chirurgicale, de ses furoncles, de sa purulence, sa constipation ou de son ver solitaire, personne ne trouvera à y redire !

Que dans un bureau une belle jeune femme arrive en décolleté et en minijupe va soulever un tollé réprobateur ; par contre qu’une personne exhibe un ulcère ou quelque autre blessure et se complaise dans sa souffrance, personne n’osera s’en déclarer choqué, ni ne s’enhardira à lui dire « Mais c’est dégueulasse, cache ça! » N’y a-t-il pas là, indéniablement, perversion du sens du beau en ce qui concerne le corps humain ?

Or d’où peut-elle venir, si ce n’est du christianisme, avec sa divinisation de l’abjection?* Le christianisme qui présente comme symbole un homme crucifié et éternellement souffrant? La détestable esthétique chrétienne, avec sa calvitie imposée et ses burnous monacaux, ses gandouras abbatiales et ses babouches épiscopales… le christianisme, c’est cacher ce qu’il y a de beau dans le corps humain, et ne montrer que ce qu’il y a de laid.

25 mars 2016 21 h 51 min

Bien des rois même ultra-catholiques interdirent et bannirent les jésuites ….

25 mars 2016 22 h 03 min

Thulé
25 mars 2016 22 h 30 min

L’article et la photo metten bien en avant la véritable nature de cette religion du désert, et que l’on ne vienne pas nous parler de “Vatican II”, ca ne change rien au problème. Quand on voit ce que fait “sa sainteté” le pape, imaginez ce qu’il en est des croyants de base. Sur le plan politique, ils sont comme leur chef, on les retrouve tous dans des tendances politiques totalement ennemies de notre peuple.

Une petite minorité est pro – sioniste, le site “dreuz” est l’exemple le plus éminent, il relaie de la propagande de ZOG en permanence. L’autre camp est celui de la fameuse “réconciliation”, tendance la plus médiatisée qui se veut anti raciste “antisioniste”. Dans cette dernière on trouvera mr Soral et ses amis (ou employés) comme civitas, et des “personnalités” douteuses avec des ego sur dimensionnés qui s’ennorgueillisent de leurs “conférences” toutes plus nulles les unes que les autres. Ils combattent l’anti racisme sioniste de la première tendance, mais ces deux mouvances catholiques ont en commun de hair viscéralement le nationalisme blanc et la foi paienne.

Quoi qu’il en soit, nos alliés sont à trouver avec des gens en phase avec nous, y compris sur le plan religieux paien, comme Misanthropic division, Terre & Peuple, Action européenne, l’excellent site NSR et j’en oubli beaucoup d’autres en France ou ailleurs.

25 mars 2016 23 h 16 min

“Quand on voit ce que fait « sa sainteté » le pape, imaginez ce qu’il en est des croyants de base.”

Les croyants de base ne sont pas remplacistes. C’est surtout dans la hiérarchie qu’on trouve ce problème. Chez les militants du Grand Remplacement, les catholiques sont sans doute moins nombreux que les laïcards bouffeurs de curés.

“Une petite minorité est pro–sioniste, le site «dreuz» est l’exemple le plus éminent”

Dreuz, c’est juif, c’est pas catholique (même s’il est possible qu’il y ait aussi parmi eux un juif qui se fait passer pour un curé catholique).

Quant à Soral et son groupe E&R, ils ne prétendent pas être catholiques.


Si vous êtes vraiment de Thulé, ça expliquerait pourquoi vous êtes mal informé. Il ne doit pas y avoir beaucoup de kiosques à journaux, par là-bas.

Thulé
26 mars 2016 0 h 49 min

Pour ce qui est des croyants catholiques, je ne suis pas d’accord avec vous. Des réseaux de “tradis” se sont même organisés dans notre pays pour promouvoir la dissémination de soi – disant réfugiés “chrétiens d’orient”, et tous soutiennent ces populations. De surcroit ils ne luttent aucunement contre l’invasion, mais souhaitent convertir les envahisseurs. Ils parlent constamment de la “chrétienté” et jamais du monde blanc ou aryen. Pour certains d’entre eux la défense de la race blanche est secondaire, mais ils y sont généralement très hostiles. Il y en a un qui une fois m’a dis que cela divisait le “peuple de Dieu”.

En ce qui me concerne, je ne suis pas laicard.

Dreuz est un bien un site chrétien qui se réclame du sionisme (voyez leur présentation), rien d’étonnant à ce qu’on y trouve des juifs dessus.

Quand au groupe de mr Soral, il est clairement favorable au catholicisme. Il souhaite en refaire une “religion d’Etat”, elle constitue pour eux le socle d’une alliance avec les arabo – musulmans. Cette mouvance de la réconciliation parle souvent de “front de la foi” entre catholique et arabo – musulmans. Civitas est un de leur démembrement.

Que conclure sur les catholiques ? Pour en avoir fréquenter et les avoir vu agir, je dirais que ce n’est plus qu’une tendance en état de décomposition et tant mieux. Ils promeuvent généralement un nationalisme franco – français comme en 1914, dont le contenu se résumerait à la doctrine catholique et souvent à la restauration monarchique. Ils n’ont pas compris que l’Europe n’est plus catholique depuis longtemps, et beaucoup de catholiques ne sont pas pratiquants. Ils méprisent toutes les autres tendances nationalismes, et se croient aptes à donner des leçons au nom de ça. Les meilleurs camarades que j’ai pu trouver sont des NS, des nationalistes blancs, des paiens et certains protestants.

Et enfin je préfère utiliser Thulé comme pseudo plutôt que Jérusalem comme le ferait un catholique.

26 mars 2016 1 h 50 min

Thulé: “Les meilleurs camarades que j’ai pu trouver sont des NS, des nationalistes blancs, des paiens et certains protestants.”

Je crois que vous tenez un discours bidon. Des gens qui se disent national-socialistes, païens, “nationalistes blancs”, où qui s’intéressent à Thulé, je n’ai jamais vu ça que sur internet.

Dans le monde réel, les gens sont pratiquement tous contre le remplacement de population, même si c’est seulement une partie d’entre eux qui osent voter Front National.

D’après les sondages, les électeurs qui s’identifient comme catholiques votent autant que les autres pour le Front National. Comme quoi, il n’y a pas besoin de se revendiquer païen ou national-socialiste.

Templar
26 mars 2016 7 h 09 min

« Si vous êtes vraiment de Thulé, ça expliquerait pourquoi vous êtes mal informé. Il ne doit pas y avoir beaucoup de kiosques à journaux, par là-bas. »
« Je crois que vous tenez un discours bidon. Des gens qui se disent national-socialistes, païens, « nationalistes blancs », où qui s’intéressent à Thulé, je n’ai jamais vu ça que sur internet. »

En effet Alfredo, à les entendre parler on dirait qu’ ils sont à la tête de divisions entières.
Et puis faire référence à Dreuz pour les présenter comme « catholiques » cela dénote pour le moins une très mauvaise information …

Venir faire porter la responsabilité de la situation aux chrétiens il faut oser. Et je m’ interroge Franc-mac, gauchiste, juif et « néo-païen » , même combat ?

Il est évident que nous avons à faire, pour la plupart à des trolls stipendiés, et pour les autres un anti-cléricalisme pathologique, que l’ on retrouve que chez les franc-mac.

« Sororité  Aryenne» et ses multiples pseudos comme «Carole Ravereau » ou « Edouard Lafeuille », ont sévit sur nombre d’ autres sites comme « Propagande Infos » avec l’ intention évidente de nuire au site et à Edouard.
Et pour les naïfs n’ imaginez pas que derrière ces pseudos se cachent les jeunes femmes en photos sur leur site. Il s’ agit de leurre, et souvent avec la plus ignoble pornographie qui a très vite été dissimulée, mais que l’ on retrouve essentiellement dans une certaine communauté…

Quand à la photo du haut, « le pape j ésuite », elle me révolte au plus haut point, et ce pour plusieurs raisons. Beaucoup ignorent la guerre qui est mené à l’ intérieur de l’ église , ce n’ est pas une une guerre sans morts et ni torture. Les méthodes employés sont les plus basses et tout est fait pour la détruire. J’ ai vu des curés s’ y opposant en sacrifiant leur vie, faisant preuve d’ un courage que l’ on aimerait rencontrer plus souvent, chez tous les donneurs de leçons.

Confondre la victime avec l’ ennemi est pour le moins criminel.

26 mars 2016 8 h 48 min

@ Thulé : il faut aussi parler de la collusion des catholiques avec la patronat apatride et immigationniste! Au milieu du Moyen-Âge, la papauté avait créé des ordres de chevalerie pour assurer son emprise politique sur ses territoires, mais également pour apporter, par le fer et le feu, la paix du Christ aux populations incroyantes. De nos jours, les batailles sont financières et le « bras armé » du Vatican est l’Opus Dei, lequel regroupe un nombre important de grands patrons dans le monde entier, et en France s’occupe de l’accueil aux immigrants : http://www.opusdei.ca/art.php?p=11784 . On ne sera pas étonné d’apprendre que cette organisation a été fondée par un jésuite, puisqu’à Malte, île sur le chemin des Africains fuyant leur continent pour l’Europe, c’est le SJR (Service Jésuite des Réfugiés) qui assure la défense juridique des demandeurs d’asile, la défense des droits des réfugiés, et la sensibilisation du public : http://www.apostolat-priere.org/europe/malte/432-le-defi-de-limmigration.html . L’Eglise défend également les bandes gitanes contre les populations européennes autochtones victimes de leurs méfaits, en accusant ces dernières de « préjugés » : http://www.eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/textes-et-declarations/sortir-les-roms-de-la-marginalite-14918.html , http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/L-Eglise-de-France-appelle-a-depasser-les-prejuges-a-l-egard-des-Roms-_NG_-2012-09-13-853042 .

Il est donc parfaitement illusoire, comme veulent nous le faire croire des catholiques intégristes et/ou sédévacantistes, de penser qu’une restauration du catholicisme tel qu’avant Vatican 2 en Europe pourrait être bénéfique, ou même serait la seule solution aux problèmes migratoires : de nos jours, le pape Benoît XVI s’adresse aux Européens en leur expliquant que “Des hommes et des femmes provenant de diverses régions de la terre, qui n’ont pas encore rencontré Jésus Christ ou ne le connaissent que de façon partielle, demandent à être accueillis dans des pays d’antique tradition chrétienne. Il est nécessaire de trouver à leur égard des modalités adéquates afin qu’ils puissent rencontrer et connaître Jésus Christ et faire l’expérience du don inestimable du salut, qui est pour tous source de « vie en abondance » (Jean 10, 10); les migrants eux-mêmes peuvent jouer un rôle précieux à cet égard car ils peuvent devenir à leur tour « messagers de la Parole de Dieu et des témoins de Jésus Ressuscité, espérance du monde“ (* Message du Saint Père pour la Journée Mondiale des Migrants et des Réfugiés en 2012)

Il est aisé de comprendre en quoi l’immigration massive vers les pays européens “de souche chrétienne” est une aubaine pour l’Eglise. Souvent les paroisses de banlieue sont majoritairement remplies par des personnes d’origine étrangère, que les habituels paroissiens délaissent … pour cette même raison ! C’est que le Vatican voit dans l’immigration une opportunité dont il lui faut se saisir pour maintenir le message chrétien à flot dans l’Europe, et veut donc inculquer aux Européens blancs l’idée qu’ils doivent être des accueillants actifs des immigrés chromatodermes et monopalpébraux, au lieu d’être des victimes passives de la disparition du christianisme!

Fidèle à elle-même, l’Eglise ne se préoccupe que de ses intérêts et ne se soucie en rien de la disparition des races blanches : qu’on se souvienne de ce passage du tristement célèbre encyclique de Pie XI « Mit brennender Sorge », intentionnellement rédigé en allemand et qui parlait du national-socialisme allemand comme d’ « une doctrine et d’une pratique politique inconciliables avec la foi chrétienne » en affirmant que « la divinisation de la race, le culte idolâtrique du peuple et de l’Etat sont contraires à l’ordre naturel » !

26 mars 2016 8 h 43 min

que l’on ne vienne pas nous parler de « Vatican II », ca ne change rien au problème

Tout à fait exact. L’avènement du judéo-christianisme sur les décombres de l’Empire Romain a été une catastrophe pour la race blanche, un coup d’arrêt millénaire pour sa progression.

L’Eglise, tant qu’elle a eu le pouvoir, a pratiqué la contre-sélection raciale dès les derniers temps de l’Empire Romain: les conditions sociales étant telles que quiconque désirait une vie paisible et studieuse se trouvait contraints de chercher un refuge contre la violence des temps dans des monastères, elle en profitait pour leur imposait le célibat, privant ainsi l’Occident naissant de la descendance de ces esprits. Après la chute de Rome et tout au long du Moyen-Âge, les individus prometteurs furent récupérés, surtout à partir de l’école obligatoire voulue par Charlemagne : les religieux chargés de l’éducation des enfants, dès qu’ils repéraient les plus intelligents, les extrayaient du lot, les tonsuraient et les intégraient dans le clergé, où ils étaient censés ne point se reproduire, ou en tous cas moins que le reste de la population.

Les adultes émancipés de la superstition biblique, progressistes ou intellectuels, furent éliminés avec persistance sur une large échelle par la persécution, la mise à mort, l’emprisonnement et le bannissement, laissant la perpétuation du peuplement aux brutes, aux serviles et aux crétins. L’Eglise Romaine a ainsi drastiquement diminué la puissance cérébrale de l’Europe, et si beaucoup de prêtres n’étaient passé outre et n’avaient baisé quand-même, l’Occident serait devenu un des ces civilisations figées comme on en trouva en Ancienne Egypte ou en Asie.

La scolastique a été l’autre arme utilisée par l’Eglise pour court-circuiter les intelligences médiévales. Il n’y a rien de tel, pour stériliser les intellects, que de leur imposer de consacrer leur activité à approfondir ou à démontrer des pseudo-problèmes. La majeure partie de la vie intellectuelle de cette époque fut dévoyée en déduction ou démonstration de vérités imposées, au lieu d’être consacrée à une fructueuse recherche. Des intelligences prodigieuses ont été détournées à écrire des centaines de pages sur des créatures imaginaires (Angélologie) tandis que maladies et famines décimaient régulièrement une population déjà amoindrie par des conditions de travail primitives, le seul remède trouvé par les instances religieuses étant… les procès d’animaux. Durant tout le Moyen-Âge, l’Eglise a gaspillé la majeure partie du génie créatif aryen à vérifier si la moindre découverte scientifique ne contrevenait pas aux « Saintes Ecritures » juives, et à y assujettir toutes les formes d’art. Résultat, la culture européenne, qui aurait du continuer la culture gréco-romaine, a fait du surplace pendant un millénaire. Dès qu’après la Réforme le joug écclésiastique a commencé à perdre de son poids, tout est reparti, et en moitié moins de temps la Science et les Arts ont donné à l’humanité cent fois plus de fruits!

On ne pouvait imaginer meilleure méthode pour éliminer les lignées de génie des nations, car dans les monastères, à coté d’un réel enseignement, les moines étaient soumis à un conditionnement sous la forme d’un système d’interruption du sommeil : réveillés plusieurs fois par nuit pour aller dire des prières, on leur faisait toute leur vie répéter en boucle d’abrutissants versets hébraïques. Jamais un religieux ne pouvait connaître un temps de sommeil complet, et la même antienne était imposée pendant les repas. La Réforme mit progressivement fin à tout cela, mais non sans mal car l’Eglise, plus prompte à pardonner aux malandrins, assassins et autre délinquants de droit commun, qu’à ceux qui osaient penser et réfléchir hors du champ des Ecritures, se déchaîna à leur encontre. Une autre élimination d’intelligence eut lieu en Italie Septentrionale, en France et aux Pays-Bas ou des centaines de milliers de huguenots furent tués ou exilés. En Espagne, durant plus de trois siècles (de 1471 à 1781) l’Inquisition condamna au bûcher ou à la prison plusieurs dizaines de milliers de personnes. Ne disposant plus de ces moyens, mais n’ayant pas renoncé à son rêve de domination planétaire, l’Eglise se tourne donc maintenant tout naturellement vers cette autre méthode d’amoindrissement de la valeur raciale : le métissage par l’immigration constante et massive en Europe par ce que le reste du monde vomit de pire.

Dès Noël 800, date du couronnement de Charlemagne comme empereur, la papauté n’eut d’autre but que de détenir aussi bien le « glaive temporel » que le « glaive spirituel », c’est-à-dire de gouverner aussi politiquement l’Occident ; l’Église catholique romaine tentera d’instaurer une théocratie pontificale en faisant du pape le représentant de Dieu sur terre, témoin les Dictatus papæ (03/1075) du pape Grégoire VII affirmant que la plénitude de pouvoir ( plenitudo potestatis ) doit appartenir au souverain pontife. Ce césaropapisme inversé va faire que la papauté, à partir du délitement de l’Empire Carolingien (843) jusques à nos jours, va toujours tout faire pour qu’aucun autre projet d’unification d’un Empire Européen que le sien n’aboutisse. L’histoire de cet Occident va donc comporter une longue série de guerres entre chrétiens dont les armées, avant d’aller s’entretuer, étaient bénies par des prêtres d’une même église… d’Otton le Grand à Adolf Hitler en passant par Napoléon , le Vatican s’emploiera toujours à saper les projets d’unification politique de l’Europe, à défaut de pouvoir réussir les siens.

26 mars 2016 14 h 02 min

@Sororité Aryenne

Tu devrais nous écrire un PETIT TRAITÉ D’ANTICHRISTIANISME, qui démontrerait la folie du judéo-christianisme du point de vue de la race.

26 mars 2016 13 h 42 min

Svp n’attaquez pas et ne diffamez pas Alain Soral, c’est un homme courageux qui est la victime en permanence du peuple élu.

Warezerie
26 mars 2016 16 h 37 min

C’est pas faux, mais c’est incomplet.

Il est relativement courageux. mais il ne l’est pas autant qu’il est vénal : pour ça que c’est aussi un gamellard qui a bouffé à tous les râteliers.

Il est certes victime du peuple « élu » mais pas autant que de lui-même, de ses innombrables contradictions, ses retournements – opportunistes – de veste [comme par exemple le révisionnisme qu’il conchiait jusqu’à ce que le métis Dieudonné n’offre une tribune à Faurisson. Soral retourna immédiatement sa veste à propos du révisionnisme, ne pouvant pas se laisser distancer par une vague sur laquelle il surfait…], de son antiracisme, de ses affinités islamiques, et de son égo ingérable qui transpire dans tous ses propos et attitudes.

Dire la vérité n’est pas une diffamation, et pas forcément une attaque, c’est aussi de la défense intellectuelle.

La « dissidence » n’est pas un métier, pas un gagne-pain, et encore moins une pure et simple machine à fric : c’est simplement avoir atteint un point de rupture avec l’establishment en place.
Le terme dissidence devrait en principe toujours être accompagné d’un adjectif qualificatif/descriptif, sinon ça fait dissidence dans l’absolu, ce qui mène à un concept proche de l’anarchisme de punk à chien. Tout et n’importe quoi peut être désigné « dissidence » [en rupture avec l’establishment en place] sans adjectif qualificatif/descriptif.
C’est pourquoi, partiellement dans l’esprit, tout ce qui s’étiquette « dissidence » tout-court ressemble si fort à l’esprit d’extrême gauche.

wpDiscuz