Nordfront, le mouvement de résistance nordique

Présentation générale

Le Mouvement de Résistance Nordique (également surnommé Nordfront) a été fondé en Suède en 1997 par des anciens membres de l’organisation terroriste White Aryan Resistance (Vitt Ariskt Motstånd) et de l’organisation fasciste National Youth. L’objectif du Mouvement de Résistance Nordique est d’établir un gouvernement National-Socialiste en Suède soit par la révolution soit par les élections (la doctrine nationale-socialiste étant légale en Suède).

Les inspirations idéologiques viennent avant tout d’Adolf Hitler et au niveau de l’organisation du système des nids de Codreanu. Le journal de propagande du MRN fait souvent l’éloge de ces deux figures politiques.

Leur symbole est la rune de Tyr, elle désigne le dévoument jusqu’à la mort pour sauver l’honneur.

Le Mouvement de Résistance Nordique est exemplaire au niveau de sa structure militante et sa propagande qui est redoutable utilisant des graphismes modernes dont des mouvements comme les russes de la Wotanjugend (interdit par le Kremlin) et les anglais de la National Action se sont largement inspirés. Ils sont très présents dans la rue, font beaucoup de réunions publiques, de campagne d’affichage et autres actions coups de poing. Tous les ans ils organisent des camps d’entrainement pour se préparer à une éventuelle guerre raciale, mais aussi des congrés politiques où sont présents les membres des autres pays scandinaves.

marche-de-militants-de-nordfront

Depuis quelques années, les sections des autres pays scandinaves ont grossi et sont devenues quasiment autonomes. La section finnoise du Nordfront reste la plus violente et la plus sans concession contre les ennemis de l’Europe, ils se sont fait connaître en 2010 en attaquant la gay pride d’Helskinki, mais aussi en attaquant un local du parti au pouvoir en 2011. On peut également citer des patrouilles de rue qui ont commencé bien avant celle des Soldats d’Odin et la crise des migrants. Depuis, et malgré la répression, les activistes finlandais continuent de propager leur idéologie et de faire des actions coups de poing contre le système afin de faire triompher la vérité.

Le Mouvement de Résistance Nordique est une réussite dans sa méthode et ses actions. Ils ont réussi à faire abstraction du chauvinisme des différents pays scandinaves et créer une solide communauté militante nationale-socialiste nordique. De plus, ils sont ouverts sur l’Europe, et font acte de présence que ce soit en Allemagne, Pologne, Grèce et Italie.

Concernant, la géopolitique, ils restent logiquement comme tout nationaliste européen devrait l’être (ce n’est pas évident pour tout le monde vu la “poutinopholie” de notre milieu) : contre l’impérialisme américain, contre la technocratie de Bruxelles et contre l’impérialisme russe du Kremlin. Il n’est pas étonnant de savoir qu’ils soutiennent les nationalistes ukrainiens dans la guerre terroriste de Poutine qui fait rage dans l’Est tout comme ils soutiennent la Palestine contre l’entité criminelle israelienne.

Entretien de la section finlandaise de Nordfront avec National Action

Voici, un entretien avec un militant de la section finlandaise du Mouvement de Résistance Nordique finlandais qui a été réalisé à la fin de l’année 2015 par les anglais de la National Action.

Salutations Juhani, comment ça va ?

Salutations, je vais très bien. Je suis un peu occupé ces derniers mois avec l’activisme du mouvement, mais cela veut dire que c’est une bonne chose que ça bouge !

Cela semble avoir été une année très intéressante pour votre mouvement et cela avant même que la crise des migrants ne s’aggrave. Le Mouvement de Résistance Nordique a touché une partie importante de la population finlandaise cette année, comment vous avez fait et quel est le résultat ?

Oui, notre journal papier « Magneettimedia » comprend 88 pages qui contiennent des articles de notre site internet de Magneettimedia.com. 270,000 journaux ont été distribué dans les boîtes aux lettres, donc environ 5% de la population finlandaise a reçu notre journal. Cela a été une grosse opération de communication et une belle réussite afin de faire connaitre notre doctrine et notre mouvement !

Mais il y a eu un retour de bâton… Le journal contenait notre programme politique qui exigeait une Finlande Blanche, ce qui a horrifié les médias. De nombreuses personnes ont donc signalé notre journal à la police, et une enquête a été lancée pour savoir si les textes devaient être autorisés ou non. Heureusement, ils n’ont rien trouvé d’interdit selon la législation finlandaise.

membres-de-nordfront

Plus tôt dans l’année 2015, nous avons parlé des arrestations de masse qui ont eu lieu en Finlande concernant votre mouvement, vous étiez concernés ?

Nous revenions d’une manifestation réussite à Jyväskylä quand la racaille antifasciste droguée est venu nous provoquer et chercher la bagarre. Cela n’a pas bien fini pour eux. Le combat a eu lieu devant un grand magasin, il y avait à l’intérieur plein de vermines marxistes, mais la plupart d’entre eux ont préféré fuir que d’aller aider leurs camarades. Bref, la police est arrivée et a arrêté tout le monde. 40 personnes en garde a vue pour 24 heures. J’étais dans le lot oui !

Après cet incident, la police nous a accusé de créer des violences urbaines et les médias nous ont calomnié sans relâche, un gros journal a même titré sa une « Le bain de sang à Jyväskylä »… alors qu’il n’y a eu aucun blessé grave juste quelques commotions. Le gouvernement s’est saisi également de l’affaire et le premier ministre est intervenu à l’assemblée nationale pour parler de du Mouvement de Résistance Nordique en le décrivant comme une organisation criminelle et dangereuse (ndt : un peu comme l’affaire Méric en France et les dissolutions des Jeunesses Nationalistes et de l’Oeuvre Française]. Ils ont essayé de faire interdire notre mouvement, mais finalement il n’y avait aucun motif juridique valide pour le faire. Le gouvernement en a quand même profité pour faire passer une nouvelle législation concernant « les organisations criminelles racistes » : si trois personnes ou plus sont reconnues coupables d’incitation à la haine raciale dans un même cercle alors elles seront reconnues comme faisant partie d’une vulgaire organisation criminelle. Cette loi a clairement été faite et votée contre nous ! Mais, bon la chose positive c’est que le Z.O.G. se rend compte que nous sommes une véritable menace pour le système donc c’est déjà pas mal !

Du coup comment cela s’est déroulé par la suite ?

Certains camarades ont été enfermés pendant trois semaines. Actuellement, il y a encore plein de procès en cours qui trainent en longueur et on ne sait pas encore comment ça va se terminer. La médiatisation délirante des médias à notre sujet et la crise des migrants a poussé cependant une partie de la population finlandaise à nous apporter de la sympathie. Beaucoup de gens ont rejoint le mouvement et d’autres sont partis par peur de la répression. Mais cette lutte contre le système ne nous a pas détruits donc nous sommes plus forts qu’auparavant.

membres-de-nordfront-2
Manifestation commune de NordFront avec le parti national-socialiste danois

Apparemment une bagarre a éclaté avec les forces de l’ordre au cours d’une manifestation de Nordfront à Stockholm le 23 janvier ?

Oui, Le Mouvement de résistance Nordique a participé à une manifestation contre l’invasion à Stockholm et la police a chargé sans sommation la manifestation. Quarante militants ont été arrêtés et des procès pour « violences urbaines » sont en cours… Encore.

Maintenant, parlons de la crise des réfugiés. La Finlande a réagi de manière virulente et la réaction de la population a été intéressante ! Quel a été le rôle du Mouvement de Résistance Nordique ?

Avant la crise, les finlandais étaient déjà hostiles à l’immigration, mais cette invasion massive de réfugiés a poussé les gens à descendre massivement dans les rues. L’opération « Fermons les frontières » a été populaire et a mis en lumière la déconnection des élites dirigeantes d’avec le peuple. Avant cette crise des réfugiés, les manifestations contre l’immigration étaient toujours inférieures à celle des opposants antifascistes maintenant cette tendance s’est inversé !

Le Mouvement de Résistance Nordique a participé à toutes les manifestations possibles, nous avons fait connaître notre mouvement, distribué des autocollants, des tracts et notre journal « Kansallinen Vastarinta » au plus grand nombre de participants à ces manifestations. Nous avons toujours été bien accueilli par les gens malgré notre côté ultra-radical.

Au début de la crise des migrants, notre premier ministre avait le cœur sur la main et il déclaré qu’il abriterait des réfugiés dans sa maison secondaire. M. Sipilä, ancien homme d’affaires, est à la tête du gouvernement de centre-droit depuis mai. Il avait proposé en septembre d’ouvrir sa vaste résidence secondaire aux réfugiés, estimant qu’elle pourrait accueillir trois ou quatre familles. « J’espère que cela deviendra une sorte de mouvement populaire qui donnera envie à beaucoup de prendre leur part de responsabilité dans cette crise du logement des réfugiés », avait-il alors dit.

Puis, deux jeunes finlandaises de 14 ans ont été violées par un réfugié Afghan dans sa ville, Kempele. Cette affaire a pris une tournure nationale et a choqué tous les finlandais qui sont devenus furieux ! [cf le récit complet de l’affaire sur Jeune Nation]

Une manifestation a été prévue le lendemain de cette affaire, on était un peu sceptiques sur combien nous allions être car la ville est dans le Nord-Ouest de la Finlande et relativement petite (environ 10.000 habitants). Une grosse centaine de personnes a manifesté ce qui était surprenant ! Les gens étaient furieux, plein de haine c’est la seule chose que je peux dire.

militante-de-nordfrond-distribuant-le-journal-du-mouvement-dans-les-rues-de-stockholm
Une belle aryenne distribuant le journal du mouvement à Stockholm

Tous les médias en Europe parlent des patrouilles de rue en Finlande et de leur popularité…

Le Mouvement de la Résistance Nordique a organisé des patrouilles de rue et les habitants nous ont toujours félicités. Nos premières patrouilles datent de 2014 dans la banlieue d’Helsinki pour répondre aux groupes d’immigrés qui agressent des jeunes finlandais puis également contre les racailles d’extrême gauche pour leur faire comprendre que nous sommes présents.

L’été dernier, nous avons organisé une patrouille de rue dans la ville d’Oulu (Nord-Ouest de la Finlande) car un clandestin africain harcelait des finlandaises et avait tenté d’en agresser sexuellement plusieurs. Nous avons patrouillé pendant deux jours et par chance nous sommes tombés sur ce somalien… Nous lui avons fait comprendre clairement qu’il n’était pas le bienvenu en Finlande. L’affaire a été médiatisée et montré l’efficacité d’une milice populaire, même un politicien du parti social-démocrate a applaudi notre action et déclaré que le crime avait baissé depuis un mois dans la ville.

Nos patrouilles de rue font partie de notre projet « Secours Finlandais ». L’objectif de ce projet social est d’aider les finlandais dans le besoin alimentaire et en même temps de sécuriser les rues face à la racaille étrangère. Par la suite, on souhaiterait élargir notre aide à la population finlandaise dans différents domaines. Nous voulons vraiment aider notre peuple socialement et pas seulement en jouant de la matraque.

J’ai remarqué que, malgré la crise migratoire, le parti nationaliste « Les Vrais Finlandais » a baissé dans les sondages (élections législatives 2011 : 19% et en 2015 : 17%) et ne semble pas profiter des événements. Qu’est-ce que vous en pensez ?

Le parti des « Vrais Finlandais » est l’un des nombreux partis casher-nationalistes que l’on peut trouver un peu partout en Europe comme en Angleterre avec l’UKIP. Dès qu’ils sont au pouvoir, ils trahissent leurs positions anti-UE et anti-immigration. [ndlr : cf “L’arnaque du nationalisme civique”]

Après, l’incident de Jyväskylä (l’agression de l’extrême gauche), Jari MP Lindstöm membre des « Vrais Finlandais » était ministre de la Justice et c’est lui qui a fait passer la loi concernant « les organisations criminelles racistes » que j’ai mentionnée auparavant.

Le député pro-sioniste des « Vrais Finlandais » Simon Elo nous a qualifiés de « peste brune à éradiquer » lors d’une assemblée nationale et cherche à dissoudre notre mouvement.

Timo Soini, le chef du Parti des Vrais Finlandais, a écrit sur son blog personnel qu’il était un ami d’Israël et des juifs. Si Timo Soini admet utiliser la thématique de l’immigration comme un « sujet qui fait vendre » bien qu’il ne la considère pas comme une grande affaire, il se distancie du parti français du Front National dont il « ne partage pas les idées ».

Pouvez-vous nous parler de votre site www.mvlehti.net?

« MV Lehti » est un site internet d’information qui a gagné beaucoup d’audience en raison de sa couverture de la crise des réfugiés et de son recensement des crimes des envahisseurs [ndt : une sorte de fdesouche finlandais, mais aussi antisémite]. Ils nous font de la publicité et vice-versa. Actuellement, il s’agit d’un des sites les plus consultés en Finlande.

La raison de cette popularité ? C’est qu’il est sans compromis et se contrefiche du politiquement correct. MV Lehti n’hésite pas à parler de l’emprise du judaïsme politique sur les médias et le gouvernement.

Le site parle également du révisionnisme et des arnaques autour de la Shoah. Ce site fait peur aux médias classiques car il grossit vite et les gens se détournent de la télévision. La popularité du site montre aussi que cela ne sert à rien d’adoucir le discours et que la radicalité permet elle aussi d’attirer du monde.

Le Mouvement de Résistance Nordique organise une marche aux flambeaux tous les ans pour le jour de l’indépendance de la Finlande. Comment voyez-vous l’évolution de cette manifestation nationaliste ?

Le jour de l’indépendance de la Finlande est surnommé le “612” par les nationalistes. Pour cette dernière marche, en effet, j’étais présent et c’était super ! L’ambiance était très bonne, même si la météo était calamiteuse, mais cela n’a pas d’importance, car la marche est la chose la plus importante de l’année pour les nationalistes finlandais. Cette année, nous avons manqué de torches car il y avait trop de monde. En 2014, nous étions 200 seulement, mais en cette fin d’année 2015 nous sommes montés a quasiment 800 personnes. On ne pensait pas que l’affluence serait si forte ! Beaucoup d’anciens et des familles de finlandais ont participé à cette marche, ce qui montre que notre mouvement devient populaire.

Parlez-nous de votre émission radio Studio 204 ?

Nous avons commencé l’émission Radio Studio 204 cet automne. Dans cette émission nous parlons principalement de l’actualité du Mouvement de Résistance Nordique, mais aussi des informations qui nous semblent intéressantes qu’elles soient locales, nationales ou internationales. Notre radio a bien démarré, et nous avons eu beaucoup d’avis positifs. Cette façon de toucher des personnes grâce à internet est vraiment utile, je pense qu’un mouvement comme la National Action devrait le faire aussi !

symbole-de-nordfront-sur-un-mur

On a vu que le Mouvement de Résistance Nordique était présent pendant la grande marche de l’indépendance en Pologne ! Est-ce que la participation à ce genre de manifestation européenne est habituelle ?

Oui, nous avons quelques activistes qui sont allés en Pologne pour cette marche, ils sont en contact avec les nationalistes polonais. Nous avons fait un article important sur notre site internet. Nos activistes ont aussi participé à des évènements en Grèce, en Allemagne et en Suède. Nos militants se déplacent toujours pour la manifestation de Dresde en hommage aux civils assassinés par les alliés. Nos membres sont allés à la Casapound à Rome, mais aussi à Vérone. Nous participons également à beaucoup d’événements en Suède comme l’« Activiste Days » et le « Nordic Day ». Nous essayons d’envoyer le maximum de représentants finlandais. J’espère que dans le futur nous participerons encore plus à des événements européens avec différents nationalistes.

Discutons de l’« Activist Days » et de comment le Mouvement de Résistance Nordique fonctionne avec les autres pays scandinaves ?

Les « Activist Days » sont un évènement du Mouvement de Résistance Nordique. Pendant ces « Activist Days », nous discutons et présentons notre idéologie. Nous avons aussi un grand camp d’entrainement et de cohésion. Il y a toujours des stands ou les gens peuvent acheter des livres, des vêtements, des CDs, etc. En Finlande, nous avons changé le nom d’Activist Days en « Future Days » dans le but d’inviter tous les nationalistes finlandais et pas seulement les membres du Mouvement de Résistance Nordique. Nous avons profité lors de ce dernier forum pour lancer le slogan « Refugees Not Welcome » à l’aide d’affiches, stickers, t-shirts etc. Nous avons distribué tout ça en Suède, Norvège et au Danemark. Cela a été un grand succès ! Nous avons créé un « Haut Conseil Nordique » qui rassemble deux représentants de Finlande, de Norvège et Suède dans le but de mieux coordonner nos actions dans les pays scandinaves.

Quels sont vos objectifs pour 2016 ?

2016 sera une année intéressante. Nous allons essayer déjà de créer des nouvelles cellules de militants dans les villes de Finlande ou le Mouvement de Résistance Nordique n’est pas implanté. Nous allons continuer d’écrire pour notre organe de presse « Kansallinen Vastarinta » et de le développer avec des nouveaux membres. Actuellement, nous sommes à 50.000 visiteurs par mois, nous aspirons à atteindre les 100.000 par mois avant la fin de l’année.

Nous avons aussi ouvert un local du nom de « Koti » à Helsinki, ou nous avons une salle de lecture, salle de sport, bar, et boutique nationaliste. Cela va nous permettre plus d’opportunité de posséder ce bastion. Maintenant, nous avons aussi hâte de voir comment le mouvement scandinave va évoluer en Norvège et au Danemark. La Norvège est un pays intéressant, car les jeunes sont en train de se radicaliser en masse et cela a l’air prometteur pour le futur. En Suède notre mouvement devrait se présenter à des élections locales en tant que parti politique national socialiste. Peut-être des coopérations avec d’autres groupes européens viendront dans le futur. 2016 sera une année intéressante pour nous !

Les sites internets du mouvement de résistance nordique :

Suède : https://www.nordfront.se (en anglais)
Norvège : https://www.frihetskamp.net
Finlande : http://www.vastarinta.com
Danemark : http://www.nordfront.dk

Auteur: Nouvelle Aube

Partager cet article sur

Publier un commentaire

5 Commentaires sur "Nordfront, le mouvement de résistance nordique"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
23 mars 2016 11 h 24 min

Toujours en Scandinavie, un sculpteur aryen à découvrir : http://www.ateney.ru/?page_id=658

23 mars 2016 12 h 21 min

A 6.00 du matin, intervention des nationaux-socialistes suédois dans un quartier de richards de gauche.

https://www.youtube.com/watch?v=sKW4BGMCB3o

Tuga
23 mars 2016 13 h 26 min

Juste pour info, on a un mouvement semblable par ici, avec peu de foyers, parmi lesquels certains sont strictement féminins. Pour le moment ça n’a pas d’ampleur, mais ça viendra, le mouvement peine a percer:

http://www.novaordemsocial.pt/

https://www.facebook.com/NOSnovaordemsocial/

Nids féminins:

https://www.facebook.com/NOS.Nucleo.Feminino/

24 mars 2016 19 h 00 min

Dans votre article vous commenter !que Nordfront , se bat contre Poutine en Ukraine le seul,soucie c’est que les gens qui se battent dans cette terre salves et germanique on étaient financer par un riche juif!le saviez vous?sur un second sujet je pense que y’ a trop d’organisation identitaire et nationalistes ce qui conduis à une mauvaise gestion de la sauvegarde du peuple de Borée!il faudrait que un homme de poignent réunissent c’est différents mouvement en une seul baser sur les croyances celto-germano-slaves !une seul et unique unité pour la gloire de Wotan et de Midgard.

[…] Lorsqu’on lit droite et extrême droite radicale dans les pays du Nord de l’Europe, on ne peut s’empêcher de penser au superbe parti Nordfront. […]

wpDiscuz