Les prisons allemandes approchent de leur limite du fait de la criminalité des envahisseurs

Traduction de l’article de New Observer.


Plus de la moitié des détenus criminels de la plus grande prison d’Allemagne sont des “demandeurs d’asile” non-blancs, et les “réfugiés” ont un taux de criminalité trois fois plus élevé que les allemands, selon des données officielles.

De plus, au moins quatre prisons sont désormais remplies à 110 pourcents de leur capacité normale à cause de la criminalité des envahisseurs non-blancs.

Le président du Syndicat des Surveillants de Prison (la Gewerkschaft der Strafvollzugsbediensteten), Anton Bachl, a commenté ces donnés dans un entretien accordé à la Neue Osnabrücker Zeitung (de).

Bachl a déclaré que les prisons allemandes deviennent “surpeuplées à cause du nombre croissant de demandeurs d’asile criminels”.

“La vague de réfugiés a eu d’importantes conséquences pour le système carcéral allemand”, a-t-il déclaré au journal, ajoutant que “le nombre de prisonniers en détention préventive a crû de manière significative – et définitivement avec les étrangers”.

Il a poursuivi en critiquant la “gestion opaque du problème”, déclarant que “parfois on pourrait avoir l’impression que les données sont gérées prudemment parce qu’elles ne conviennent pas au paysage politique”.

Bien que les étrangers (c’est à dire, ceux qui n’ont pas les papiers de la République Allemande) représentent officiellement environ 9 pourcents de la population, ils représentent 30 pourcents de tout les prisonniers en Allemagne.

Parmi les prisonniers en détention préventive, la “proportion d’étrangers est significativement plus élevée”.

Les prisons dans l’État de Rhénanie du Nord-Westphalie sont particulièrement affectées, a indiqué le représentant local du syndicat des surveillants de prison, peter Brock, à la Neue Osnabrücker Zeitung.

“Depuis les agressions sexuelles contre les femmes menées par les étrangers à Cologne lors du réveillon du nouvel an, la police a augmenté le nombre d’interventions [contre les ‘immigrés’]”, a déclaré Borck.

« Les juges ont aussi sévi contre les délinquants et ont commencé à imposé des détentions préventives à cause de la pression du public », a-t-il poursuivi.

“Les délinquants étrangers sont souvent gardés en détention préventive parce qu’ils n’ont pas de domicile fixe et le risque de fuite est particulièrement élevé”, ajoutant que les prisons à Dortmund, Duisburg-Hamborn, Willic II et Essing ont actuellement un taux d’occupation de 110 pourcents.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

1 Commentaire sur "Les prisons allemandes approchent de leur limite du fait de la criminalité des envahisseurs"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Europaïen
18 mars 2016 21 h 52 min

“De plus, au moins quatre prisons sont désormais remplies à 110 pourcents de leur capacité normale à cause de la criminalité des envahisseurs non-blancs.”

Et encore faut-il tenir compte du fait que tous les criminels et délinquants non-Blancs ne sont pas condamnés, ni même recherchés (comme ceux responsables des viols de Cologne).
Sinon, toutes les prisons seraient pleines à 400 %… au moins.

wpDiscuz