Les juifs dénigrent l’AfD et encensent Merkel

Traduction de l’article du New Observer


En Allemagne, le lobby juif pro-Israël a critiqué le succès électoral de l’Afd en le qualifiant “d’effrayant”, tandis qu’en Israël, un nouveau sondage a établi que “les Israéliens sont généralement favorables à ce que l’Allemagne accueille les réfugiés du Moyen-Orient.”

Ces deux dépêches montrent toutes deux une hypocrisie révoltante, car en Israël, les lois régissant l’immigration et la citoyenneté sont plus ouvertement basées sur la race que nulle part ailleurs, et ce pays a carrément refusé d’accepter des “réfugiés”.

La société “Keevoon Research, Strategy and Communications Limited”, de M. Mitchell Barak, a effectué un sondage en Israël pour le compte de la section israélo-palestinienne de la fondation Konrad-Adenauer. D’après ce sondage, 56% des Israéliens déclarent avoir une meilleure opinion de l’Allemagne du fait de l’acceptation des réfugiés syriens par Berlin, tandis que 36% voient cette politique d’un mauvais oeil.

capture-dc3a9cran-du-times-of-israel-3
Titre du Times of Israel : “Un nouveau sondage montre que les Israéliens apprécient la politique de Berlin sur les réfugiés”

En outre, d’après ce sondage publié juste avant les élections régionales en Allemagne, 25% des Juifs en Israël déclarent avoir une opinion “bien plus favorable” de l’Allemagne suite à l’invasion de masse de ce pays par le tiers-monde, et 31% ont une opinion “un peu plus favorable”. Seulement 17% déclarent avoir une opinion “bien moins favorable”.

Ce sondage effectué à la mi-février a été cité par le journal Times of Israel en. Il montre que les Israéliens ont beaucoup de sympathie pour l’Allemagne en général et pour sa chancelière en particulier.

Un quart des répondants disent avoir un opinion “très favorable” du pays. Près de 45% ont une opinion “plutôt favorable”, alors que seulement 26% expriment des opinions négatives. Quelques 61% des Israéliens ont une haute ou très haute opinion d’Angela Merkel elle-même.

L’hypocrisie juive atteint un sommet époustouflant quand le Times of Israel cite ainsi le sondage :

“Cette évidente admiration pour l’Allemagne et pour la politique de sa chancelière a conduit à une discussion intéressante en Israël : les journalistes israéliens soulignent souvent les rapports difficiles qui existent dans leur propre pays avec les demandeurs d’asile (de toutes les nations occidentales, c’est Israël qui reconnaît le moins de gens comme demandeurs d’asile)”, écrivent les auteurs du sondage.

“Dans ce contexte, l’Allemagne sert de boussole morale sur laquelle les gens peuvent s’aligner. L’Allemagne vue comme un modèle pour l’humanité – en Israël, un tel point de vue est carrément miraculeux, si l’on considère notre histoire”.

Dire qu’Israël est le pays “qui reconnaît le moins de gens comme demandeurs d’asile” est un euphémisme. En fait Israël expulse activement tous les “réfugiés” en, et comme l’indique le Jerusalem Post en, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a spécifiquement refusé de prendre le moindre réfugié syrien, déclarant que “Israël doit avoir le contrôle de toutes ses frontières” et que “Israël n’est pas insensible, mais ne peut pas absorber les réfugiés syriens ou africains”.

capture-dc3a9cran-du-los-angeles-times
Titre du Los Angeles Times : “Un pays qui ne prendra pas de réfugiés syriens : Israël”

Le Los Angeles Times en a cité le rejet par Netanyahu d’un appel à accueillir des réfugiés de Syrie et d’ailleurs, au prétexte qu’Israël n’est “pas en mesure de les accepter”.

Et pourtant, pour une raison mystérieuse, les Israéliens sont très satisfaits de voir l’Allemagne prendre ces “réfugiés de Syrie”.

Pendant ce temps, en Allemagne, Josef Schuster, président du “Zentralrat der Juden in Deutschland” (Conseil central des juifs en Allemagne), a dans un entretien accordé au journal du Conseil central, le Jüdische Allgemeine, déclaré que le « fait qu’un parti populiste situé complètement à droite, et qui tolère parfois des positions d’extrême-droite, puisse obtenir autant de voix, témoigne d’un terrifiant basculement de ce pays vers la droite ».

L’hypocrisie réside ici dans le fait que le Conseil central des Juifs soutient Israël, un pays dont les lois et les politiques mises en oeuvre font passer les populistes de l’AfD pour des joueurs de l’école maternelle.

Par exemple :

En Israël, il est illégal qu’un Juif épouse un non-Juif en.

capture-dc3a9cran-du-huff-post
Titre du site The World Post : “L’interdiction du mariage civil en Israël empêche ceux qui ne sont pas considérés comme juifs de se marier”

Israël ne permet qu’aux Juifs d’immigrer dans le pays, et utilise sa “Loi du retour” pour définir qui est juif. Le service de presse israélien Ynet a confirmé que la “Loi du retour” en (qui permet d’immigrer en Israël pour les personnes dont les origines sont juives sur trois générations en arrière) est spécifiquement basée sur les lois nazies de Nuremberg, qui définissaient qui était [considéré comme] juif.

D’après le Grand Rabbin d’Israël David Lau, cité dans le même article d’Ynet, même cette définition nazie n’est pas assez stricte en.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a ouvertement déclaré en que “les immigrants africains menacent l’identité de l’État juif”.

Il ne s’agit pas ici de contester le droit d’Israël à être un pays juif, ou son droit à prendre des mesures pour s’assurer que le pays reste juif, à la fois sur le plan racial et religieux.

Tous les groupes ont le même droit de préserver leur identité et leur culture, et Israël est actuellement le seul pays dans le monde à prendre des mesures actives pour se protéger à cet égard.

Le point important à souligner ici est qu’à chaque fois que les Européens, comme par exemple l’AfD, demandent ce même droit pour eux-mêmes, le lobby juif est le premier à dénoncer leur projet.

Les faits montrent que le lobby juif sait très bien que l’immigration de masse nuit à la cohésion d’une nation et compromet son avenir. C’est pourquoi elle est interdite en Israël.

Et pourtant, au même moment, le lobby juif encourage activement des politiques diamétralement opposées pour les pays non-juifs, et en particulier pour l’Allemagne.

Cette hypocrisie est si flagrante et si évidente que ça ne peut pas être accidentel. C’est forcément délibéré.

Auteur: Alfredo

Partager cet article sur

Publier un commentaire

4 Commentaires sur "Les juifs dénigrent l’AfD et encensent Merkel"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
18 mars 2016 12 h 01 min

Pour tous les pays, les lois de Nûremberg restent valables en la grosse Merkel peut dire ce quelle veut ,cela est et restera ainsi.

Alligator 427
18 mars 2016 13 h 19 min

Tous les goyims sont responsables de leur déportation en 40…ce n’est que bis repetita! À les écouter les goyims sont responsables de leur invasion, des viols, des exaction, de la montée exponentielle de leur délinquance et, tant qu’à faire, de leur aguerissement. On parle même (les cocus bien sur) “d’intégration” pour les racailles nées chez nous et entretenues par nous! Faites vos jeux…rien ne va plus!

alain
18 mars 2016 18 h 11 min

Si dans les prochaines semaines il y avait une tentative de renversement du pouvoir en place seriez vous partants

wpDiscuz