L’UE prévoit des procédures accélérées pour favoriser l’invasion migratoire

Traduction de l’article de New Observer.


L’Union Européenne travaille sur une “procédure de sélection accélérée” pour rapidement absorber de larges quantités d’envahisseurs non-blancs actuellement en Turquie, selon le journal allemand Die Welt.

Les “experts” de l’équipe de négociation de l’UE – qui a jeté les bases de l’accord avec la Turquie – ont discuté lundi d’une “accélération” des plans d’invasion, a rapporté le journal.

Bien que les réfugiés réels en Turquie soient déjà dans un pays sûr, Merkel et l’UE insistent à les amener en Europe.

L’objectif du projet est de finaliser l’accord avec la Turquie avant la fin de la semaine. La nouvelle initiative contournerait la procédure de sélection mise en place par le Haut Commissariat des Nations Unies aux Réfugiés (HCNUR).

La raison en est que la sélection par le HCNUR ne pourrait permettre qu’à “seulement” 50.000 “syriens” par an l’entrée en Europe, alors que l’UE veut en prendre des nombres beaucoup plus élevés.

La procédure “accélérée” se concentrerait, prétendument, à s’assurer que le “réfugié est en danger”. Des entretiens plus approfondis “pourraient être reprogrammés plus tard dans l’UE”, indique le rapport, ajoutant que “le rôle des autorités turques dans la procédure de sélection sera significativement étendu”.

La chancelière Angela Merkel a appelé l’UE à accepter la demande turc pour des payements financiers plus élevés – jusqu’à 6 milliards d’euros – en échange de leur coopération à l’invasion. En effet, en contrepartie de l’argent, la Turquie reprendrait chaque “réfugié syrien” qui entrerait illégalement en Grèce. Mais pour chaque “syrien” renvoyé en Turquie, l’UE en acceptera un autre venant de Turquie.

Cependant, l’accord proposé par l’UE avec la Turquie n’a pas encore été finalisé, et le président du Conseil Européen, Donald Tusk, s’est précipité à Chypre pour des discussions avec le président du pays, Nicos Anastasiades sur l’aspect le plus dangereux : l’offre d’accélération des négociations pour l’adhésion de la Turquie à l’UE.

Chypre est l’un des plus importants opposants à “l’accord” UE-Turquie dessiné plutôt ce mois, non pas à cause de la moindre inquiétude autour de l’invasion non-blanche de l’Europe par de faux réfugiés, mais tout simplement parce que le gouvernement turc refuse de reconnaître le gouvernement chypriote.

En 1974, la Turquie a en effet envahi et occupé la partie septentrionale de Chypre, une zone qui est encore sous occupation turque et est connue sous le nom de République Turque de Chypre du Nord ; reconnue seulement par la Turquie.

occupation-de-chypre-par-la-turquie


 

Une nouvelle réunion avec la Turquie va débuter ce soir.

Il n’y a aucune raison pour vouloir l’invasion migratoire – si ce n’est pour détruire les peuples européens.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

21 Commentaires sur "L’UE prévoit des procédures accélérées pour favoriser l’invasion migratoire"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
yoananda
17 mars 2016 12 h 01 min

Comment réhabiliter le racisme ?

Le racisme historique n’est pas le vrai racisme, modéré lui.

Le nazisme ce n’est pas le racisme, c’est un dévoiement du racisme qui a salit le racisme authentique.

Le racisme c’est le droit à défendre et faire prospérer sa race, et son peuple, pour tous les peuples, toutes les races, et non pas le fait qu’une race doivent s’imposer à toutes les autres.
Etre raciste consiste à défendre sa race, mais les autres aussi, et non pas à vouloir éliminer ou dominer les autres.

Il ne faut pas confondre les déviances extrémistes du vieux racisme mal compris avec le racisme modéré qui consiste à ce que chaque peuple vive en paix chez lui, sans faire chier les autres peuples chez eux.

C’est la base du souverainisme, et le seul moyen de lutter contre l’aliénation de la mondialisation marchande.

Le racisme historique, c’est l’inverse du racisme, qui a été utilisé a des fins de domination impériale (l’Allemagne n’ayant pas eu de colonie, et ayant été humiliée par le traité de Versailles à cherché le moyen de sa revanche dans le racisme dévoyé).

La racisme modéré vise à la cohabitation pacifique de tous les peuples en reconnaissant leur droit naturel à vivre “entre soi” (ou à se métisser si ça leur chante mais) sans être forcé de se métisser par les forces marchandes.

Warezerie
17 mars 2016 12 h 32 min

Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites. Je ne vais pas écrire un roman pour expliquer pourquoi, simplement vous signaler que le mot « racisme/iste » existe depuis un siècle tout au plus.

« racisme authentique » : cela ne veut rien dire.
« racisme historique » : cela ne veut rien dire.
« racisme modéré » : cela ne veut rien dire.

Ce ne sont que des conceptualisations subjectives.

Vous parlez de « nazisme » : c’est la terminologie trompeuse de l’histoire officielle.
Il s’agit du national socialisme.

« Le nazisme ce n’est pas le racisme, c’est un dévoiement du racisme qui a salit le racisme authentique. »

Cette construction – tout comme le reste de votre raisonnement/commentaire – a la « stabilité » d’un château de cartes, ses fondations reposent sur vos réinventions subjectives du terme racisme dont vous dévoyez l’étymologie, et rallongez l’existence historique.

17 mars 2016 13 h 20 min

Comment réhabiliter le racisme ?

Le mot “raciste” a été forgé par nos ennemis. Il est considéré comme une insulte, alors que dans un monde “judenrein” il serait un titre de gloire !

Le racisme, c’est la défense de la race. En tant que Blanc, je m’intéresse qu’à ma propre race. Le sort des autres races ne nous concerne pas. Seule compte la survie de la Race Blanche.

Quant à la théorie: A chaque race son continent (l’Asie aux Asiatiques, l’Afrique aux Africains …). C’est une preuve de faiblesse, la Terre appartient à la race qui s’en empare. Toutes les espèces vivantes dans la nature cherche a étendre leur territoire pour y propager leurs gènes, toutes !

Nos supplications seront sans effet. Prétendre que l’Afrique au Africains en espèrant que les nègres (et autres races de boue) reconnaîtront que l’Europe est aux Européens est peîne perdue.
Chaque fois que la Race Blanche a fait un pas en arrière, l’ennemi racial en a fait deux en avant. Fuir face à l’avancée des crasseux est une erreur. C’est à nous de les envahir et non l’inverse. Mais pour cela nous devons changer notre vision du monde, abandonner notre mentalité d’ “herbivores” – et devenir ce que nous sommes : des “CARNIVORES” !

17 mars 2016 14 h 51 min

“Quant à la théorie “à chaque race son continent”, c’est une preuve de faiblesse. La Terre appartient à la race qui s’en empare.”

La plupart des gens seront d’accord avec le principe: à chaque nation son propre territoire. C’est un point de vue qui permet, au nom de la justice, de dénoncer la croisade juive pour le remplacement des Blancs.

Par contre, si au moment même où on est en train de se faire génocider, vous commencez à vous vanter que les Blancs ont le droit de génocider les autres races et de s’approprier la terre entière, alors vous encouragez ainsi les juifs et leurs alliés gauchistes à accélérer notre génocide au nom de l’anti-racisme. C’est contre-productif.

17 mars 2016 14 h 46 min

L’Europe y compris la Russie sont historiquement de race blanche, cependant ces pays on des conceptions très differentes en ce qui concerne le traitement du problème racial. A plus il y a de l’influence juive, à plus il y a du noir et du bougnoul. Franchement je préfère me promener dans Moscou j’y rencontre rarement un negro, par contre dans Paris c’est déja une grande joie quand tu rencontre un blanc.

yoananda
17 mars 2016 14 h 53 min

ok ok, on oublie alors. Pas taper ! 🙂

17 mars 2016 15 h 47 min

@ Alfredo
“Quand on parle de remplacisme et d’anti-remplacisme, ça a le mérite de ramener un peu de clarté dans le débat. L’inconvénient, c’est que ce vocabulaire n’est pas très élégant.”

Je propose alors d’utiliser plutôt que “remplacisme” le mot substituationisme, c’est la même chose mais en plus ça fini par sionisme.

wpDiscuz