En Slovénie, des écoles veulent retourner les enfants contre leurs parents opposés à l’immigration

Traduction de l’article de White Genocide Project.


Certaines écoles en Slovénie ont utilisé leur influence sur l’esprit des enfants pour promouvoir un programme favorable à l’immigration de masse, bien que la plupart des gens dans le pays y soient totalement opposés.

Dans la commune de Šenčur, des enfants ont été interrogés par l’administration de l’école sur leurs croyances et celles de leurs parents. Il leur a été dit ouvertement de ne pas aller avec leurs parents à des manifestations contre l’immigration de masse.

Le journal slovénien Dnevnik a écrit qu’il “a été montré que même à Šenčur nous ne ne faisons pas tous face aux opinions extrêmes des organisateurs de manifestation [anti-immigration”.

Certains pourraient arguer que détruire les frontières est une position plus “extrême” que de les garder.

Le journal poursuit ainsi :

Et, par exemple, lundi nous avons rejoint des enseignants et élèves d’une école primaire à Šenčur.

L’orateur de l’administration de l’école a dit que dans une société démocratique, tout le monde a le droit de faire savoir ses croyances, mais seulement jusqu’à la limite où cela met en danger le droit égal d’un autre.

Il a condamné la propagation de la haine envers les étrangers, et a recommandé vivement aux enfants de ne pas suivre les manifestants et de continuer à aider à collecter des aides pour les réfugiés en détresse.

Il y a eu une affaire similaire à Ljubljana, la capitale de la Slovénie, où un enseignant a dit aux enfants qu’être contre l’immigration de masse est “raciste” et “xénophobe”. L’enseignant a ensuite demandé aux enfants ce qu’eux et leurs parents pensaient à propos de l’immigration.

Une fille est rentrée chez elle en pleurant à sa mère, parce qu’elle avait du mentir et dire qu’ils n’étaient pas contre l’immigration de masse. Clairement, c’est mettre les enfants sous beaucoup de pression pour se conformer aux opinions de ceux au pouvoir.

Interrogé pour savoir s’il approuvait le fait de retourner les enfants contre leurs parents, le ministre slovène de l’Éducation, des Sciences et du Sport a répondu :

La loi sur l’organisation et le financement de l’éducation stipule que le système éducatif est fondé sur l’entretien de la tolérance mutuel, sur le développement de la conscience de l’équalité des genres, sur le respect pour la diversité [un mot de code pour le génocide des Blancs par remplacement racial] et la coopération avec les autres, sur le respect des droits de l’Homme et libertés fondamentales , sur le développement d’opportunités identiques pour les deux sexes ; développant ainsi les compétences pour la vie dans une société démocratique.

Il est particulièrement important en ces temps-ci d’être tolérants.

Oui, à chaque fois qu’il y a des tyrans au pouvoir qui n’ont pas le moindre souci de l’opinion publique ou de l’intérêt du peuple, c’est bénéfique de se soumettre et de vénérer le programme qu’ils promeuvent !

Les élites de la plupart des pays occidentaux sont anti-blanches, et elle veulent détruire toutes les majorités blanches sur cette planète.

C’est un génocide des blancs. Ils peuvent crier “diversité” ou “tolérance” aussi fort qu’ils le veulent… mais ce qu’ils FONT est légalement considéré comme un génocide.


1984, c’est maintenant !

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

Pas (encore) de commentaire !

5000

wpDiscuz