Le gouvernement canadien veut faire entrer plus de 300.000 immigrants dans le pays en 2016

Le Canada qui depuis longtemps désormais accueille d’importantes arrivées de non-blancs, ne meurt semble-t-il pas assez vite.

Ce nombre d’immigrés représente un peu plus de 0,8% de la population du pays. Le gouvernement Trudeau considère-t-il que la Suède et l’Allemagne prennent trop d’avance dans la course vers le chaos ?

Le Canada accueille depuis en fait plus de vingt ans environ 250.000 immigrés chaque année. La côte Ouest du pays est déjà dans un processus avancé d’asiatisation, même si les chinois anti-blancs continuent de parler du “racisme”. Les statistiques officielles de 2011 rapportaient que plus de 20% de la population est née en dehors du pays. Ces mêmes statistiques rapportent que de 2006 à 2011, les immigrés en provenance d’Europe ne représentaient que 13,7% des arrivées. Les histoires que l’on entend en France sur l’immigration “qualifiée” qui enrichit le Canada sont donc largement trompeuses. Un indien diplômé ne vaut véritablement pas un européen, mais c’est en revanche très utile pour génocider les blancs par remplacement. Pour l’européen, par contre, on rend l’immigration plus difficile.

L’an dernier à l’automne, le gouvernement Trudeau annonçait vouloir prendre 25.000 syriens dans le pays. J’avais alors consacré un article éclairant à la question.

Près de 60% de la population canadienne y était opposée, mais le gouvernement anti-blanc n’en avait cure : depuis, les 25.000 envahisseurs ont été importés.

Maintenant donc, il veut accroître encore le niveau de l’invasion.

Immigration au Canada de 1980 à 2015

National Post :

Le gouvernement libéral a diminué les nombres de travailleurs étrangers qualifiés qu’il va autoriser à entrer au Canada cette année, pour faire place à un large afflux de réfugiés syriens, et d’épouses et d’enfants d’immigrés.

Le ministre de l’Immigration John McCallum dit que la réduction des immigrants économiques est une “pause temporaire” qui aura un impact minimal sur le bien être et la prospérité du Canada.

Comme si l’immigration qu’il y a depuis quelques décennies les avait jamais particulièrement favorisés…

[…]
McCallum a vanté le fait que le Canada va viser pour la première fois de son histoire d’accepter plus de 300.000 immigrés en une seule année. Cela représente une augmentation de plus de 20.000 par rapport à 2015.

“C’est le nombre le plus élevé d’admissions d’immigrés projeté par le gouvernement du Canada dans les temps modernes”, a-t-il dit-, ajoutant que le plan du gouvernement “est fondé dans la conviction partagée [?] et dans notre histoire de compassion”.

Car la compassion est bien entendu la suprême méthode de gouvernement, c’est bien connu. Surtout pas le raisonnement rationnel, fondé sur les faits et l’Histoire. J’en connais qui se frottent les mains.

The marchand joyeux

Le ministre a encore vanté la “tradition humanitaire du Canada” pour justifier ce choix.

Le Canada est vraiment “bien parti” !

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

6 Commentaires sur "Le gouvernement canadien veut faire entrer plus de 300.000 immigrants dans le pays en 2016"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
10 mars 2016 18 h 11 min

Ce sont eux les véritables extrémistes – pas nous !

10 mars 2016 18 h 29 min

Il y a un problème particulier au Québec, qui se noie dans l’immigration maghrébine, fortement sollicitée pour une raison “nationaliste”. Ils veulent préserver la langue française face à l’anglophonie qui les entoure. Alors ils privilégient les immigrants francophones (même approximatifs) et donc une pluie d’Algériens et de Marocains, sans mesurer l’immense danger de l’islam qui vient avec, et de la race qui va démolir le Canada européen. C’est ce que me disait un ami québécois il y a quelques années. Je ne sais pas où ça en est…

GrandSorcier
11 mars 2016 5 h 39 min

Je puis t’assurer que la même tendance s’est poursuivie au cours des dernières années. Le Québec est en voie d’être submergé par des hordes de ces arabes aux traits négroïdes. L’un des faits marquants de leur présence au Québec est leur présence en très grand nombre au sein des écoles de génie et de commerce, pour ne nommer que celles-là. Combien de fois ai-je vu, la veille d’un examen, des meutes d’arabo-africains réunis autour des photocopieurs afin d’imprimer des questionnaires d’examens volés ou encore ne pas se présenter aux examens sur la base de fausses exemptions médicales ? N’étant pas capable d’obtenir des résultats académiques satisfaisant en ne se fiant qu’à leurs capacités intellectuelles, beaucoup d’entre eux ont recours à la tricherie et au mensonge pour rester à flot. Et comme ces gens sont souvent présentés comme appartenant à l’élite de leur société d’origine, devrait-on s’étonner du niveau de développement des pays du Maghreb ?

Tout cela n’est évidemment pas sans rappeler les agissements d’un autre groupe de sémites…

10 mars 2016 18 h 33 min

Les Gargamels aiment bien employer des simplets fanatisés, lui c’est le marmiton qui touille le chaudron racial avec plein de blancs au fond

Sa page wikipedia dit :

En février 2016, il présente le projet de loi C-24 visant à abroger la loi mise en place par les conservateurs en 2015 appliquant la déchéance de citoyenneté aux Canadiens binationaux reconnus coupables de terrorisme, espionnage ou encore de trahison et qui rétablira dans sa nationalité canadienne la seule personne qui en avait été déchue en 2015, expliquant « Cette loi a créé deux classes de Canadiens et nous croyons fortement qu’il n’y a qu’une classe de Canadiens et que tous les Canadiens sont égaux. »

10 mars 2016 19 h 22 min

Les Canadiens comme les Européens sont dans un processus qui visent à prendre une population corvéable et ce volontiers . Chez eux rien n’est opérationnel. Pas de routes des chemins de terre, pas de logements des baraques sans fenêtres ni eau courante encore moins d’électricité et d’Inter-Net . Sans parler des infrastructures sociales qui n’ont aucunes existences dans ces pays de misères.
Et ne croyez pas qu’ils respecteront les natifs ,ils les moqueront ,les utiliseront tant et plus.Tout fera ventre pour prendre leurs places et s’il faut les poignardés dans le dos ils n’hésiteront pas une secondes.
Par contre les prisons et les services sociaux seront saturés (le rêve Occidental)…tout comme en France ou ils sont les personnes les plus encombrants de ces services.

Pouvoir Blanc
10 mars 2016 19 h 27 min

Le génocides des blancs est bien en marche. Pour rappel :

-Les U.S.A accueillent chaque année 1 million d’immigrants légaux, et 500 000 illégaux. Le pays sera à majorité non-blanche en 2042 ou 2043, et actuellement, près de 40 % de la population n’est pas blanche.

-Le Canada accueille lui aussi énormément d’envahisseurs, comme cet article le résume. Le dernier recensement de 2011 notait presque un quart de non-blancs. Aujourd’hui, on doit se rapprocher des 30 %.

– En Australie aussi, l’immigration non-blanche est très forte mais les blancs restent assez nombreux : 80 à 85 % de la population.

– Chaque année, de 2010 à 2013, l’Union européenne a accueillie environ 1 million 300 000 immigrants légaux, venant de pays non-membres de l’union européenne, auxquels il faut rajouter l’immigration illégale (en explosion) d’environ 1 million 100 000 personnes l’an dernier.

-En Angleterre, en 2011, 14,6 % de la population n’était pas de race blanche, contre 9 % en 2001, soit une progression de 0,56 % par an. 12, 9 % d’extras européens sur tout le royaume-uni à la même date. On sait que les britanniques de race blanche seront minoritaires en 2066 si rien n’est fait, et qu’en Angleterre ce sera sans doute un peu plus tôt.

(Précision : il s’agit pour moi, en utilisant ces statistiques, de faire un simple état des lieux, et de prouver de manière véridique la véracité des propos sur le grand remplacement)

Face à ces chiffres, beaucoup de nationalistes blancs pourraient être tentés de tomber dans une certaine fatalité.
Mais tout cela serait dangereux, pour la simple et bonne raison que c’est ce que recherchent les juifs, et (même s’ils n’ont pas le même pouvoir), les non-blancs.
Le but de la juiverie étant de nous remplacer par des extras-européens, leurs buts ne peut qu’être celui de nous faire croire qu’il n’y aura pas de guerres civiles, et/ou pas de solutions à notre remplacement racial.

Autrement dit, même si certains nationalistes blancs ne croient guère qu’il y aura de nouvelles rébellions libératrices pour notre peuple (à condition que celle ci soit correctement mener), mieux vaut, sans se voiler la face, garder une sorte d’optimisme sur la situation, car une révolte populaire pourrait émerger.

wpDiscuz