Un fermier sud-africain jeté vivant dans une fosse à crocodiles

[Mise à jour : nos amis du New Observer étaient tombés sur une information du 7 mars… 2015. Ceci dit, l’histoire n’en est pas moins horrible, et cela ne change rien sur le fond : en moyenne, 3 fermiers blancs sont assassinés chaque semaine. J’observe très régulièrement les dépêches AFP depuis 6 mois, je n’en ai pas vu une seule traiter de la question. Les seules traitant de l’Afrique du Sud accusent toujours d’une manière ou d’une autre les blancs d’être des oppresseurs racistes, comme j’ai pu le montrer à plusieurs reprises.]

L’AFP, qui avait été très prompte pour s’indigner il y a deux semaines de la mort de deux noirs en critiquant le “racisme des blancs”, préfère garder le silence sur cette affaire où, comme c’est presque toujours le cas, un blanc est tué par des noirs plutôt que l’inverse.

Traduction de l’article de New Observer.


Quatre noirs – dont un zimbabwéen – sont comparus au tribunal pour le meurtre de fermier brutal en Afrique du Sud, lors duquel la victime blanche attachée avait été jetée vivante dans un trou à crocodile, a rapporté Maroela Media.

D’après Maroela, le Dr Louis John Botha, âgé de 64 ans, un éleveur de gibier du Nord-Est de la zone de Swartwater, au Limpopo, a été brutalement assassiné par quatre agresseurs lors du dernier week-end de février.

L’ancien médecin avait commencé l’élevage de gibier dans la raison il y a quinze ans, et a été attaqué lors de la journée de samedi par le gang. Il était seul à ce moment là, le reste de sa famille étant alors à Prétoria.

Louis John Botha avec son épouse et sa fille en décembre dernier
Louis John Botha avec son épouse et sa fille en décembre dernier

Quand il n’a répondu à personne jusqu’à dimanche, ses voisins ont été alertés et sont venus voir de quoi il en retournait. Ils ont trouvé la maison du Dr Botha porte ouverte. A l’intérieur, le coffre-fort était ouvert il y avait des traces de sang sur le sol et les murs.

Une recherche a été lancée, et son corps a été découvert le lendemin dans un point d’eau à seulement trois cent mètres de là. Ses mains avaient été attachées, et il avait souffert d’un coup sévère sur la tête, mais il était vivant quand il a été jeté dans la fosse, où les crocodiles se sont nourris sur lui, d’après sa fille Riette.

“Ils l’attendaient dans la maison”, a-t-elle dit. “Il a été attaché et frappé plusieurs fois avec une bêche et des bâtons, et ensuite jeté dans la fosse et laissé pour mort.”

Elle a dit qu’il était évident qu’il avait essayé de nager vers le bord du point d’eau bien que ses mains aient été fermement attachées, mais il a échoué dans sa tentative les crocodiles ayant mangé des parties de son corps.

Le porte-parole de la police, le colonel Ronel Otto, a déclaré que quatre “suspects” avaient été arrêté le vendredi suivant dans la ville de Groblersdal après une enquête intensive.

“Une arme à feu et un téléphone portable qui avaient été volés durant l’attaque ont été trouvé en possession des suspects”, a indiqué Otto.

Les quatre noirs sont comparus devant le tribunal le jour même où les funérailles du Dr Botha se sont tenues.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

11 Commentaires sur "Un fermier sud-africain jeté vivant dans une fosse à crocodiles"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
dom
8 mars 2016 6 h 38 min

Et pendant ce temps, en Europe, on s’excite à la moindre violence commise sur un nègre, cette créature bonne comme le pain, figure de l’Oncle Tom, victime de la méchanceté des sales blancs colonisateurs…… Bref, de quoi pleurer !
Certainement que ce pauvre homme avait dû exagérer quelque part pour que les bons nègres agissent ainsi, certainement…………

Waffen-SS
8 mars 2016 9 h 52 min

Pour revenir sur le silence des merdias aux ordres youtres, je cite cette phrase d’un camarade qui me disait que le silence est la caisse de résonance du bruit.
C’est leur arme de taire notre génocide qui se déroule à l’échelle mondiale.
Nous ne pouvons plus nous cantonner par chauvinisme à notre petit bout de lopin de terre.
Personnellement, étant savoisien je pourrais me limiter à oeuvrer à l’indépendance de ma terre.
Mais que peut faire la Savoie face à ces forces obscures…et mortelles…seule contre tous. Créer un état nationaliste de Race Blanche ? Faire comme Israël et construire un mur le long de sa frontière?
L’union(de Race Blanche)fait la FORCE!

RAHOWA!

8 mars 2016 11 h 00 min

“Pour revenir sur le silence des merdias”

Pour être plus précis, ça s’appelle les marx merdias.

Pouvoir Blanc
8 mars 2016 11 h 35 min

Le nègre comparé au blanc n’est qu’un animal. Il mérite le plus profond des mépris, car il voue une haine sans borne à notre race. Toutes les statistiques sur la criminalité le prouve, les nègres se trouvent en haut de l’échelle de la délinquance, du meurtre, du viol, de la bassesse d’esprit. Un peu après on trouve les races de boues (bougnoules, pakis, hispaniques (quoique le terme hispanique est un peu ambiguë, un espagnol étant considéré comme un latino), etc).

Je distingue deux formes de parasitages : Celui des youtres, et celui des nègres (ainsi que, mais de manière un peu plus modéré, celui des autres races non-blanches)

Celui des youpins peut être considéré comme étant un parasitage “intelligent”, car le juif dispose, malgré tout, d’une certaine intelligence, sauf qu’il s’agit d’une intelligence qui est dédié uniquement à la destruction. Le youpin n’ayant d’autres capacités que la destruction pour intelligence (mais en ça il réussit fort bien).

Le juif, comme tout le monde le sait ici, infiltre la haute société pour la détruire de l’intérieur, sous couvert de divers mouvements (gauchisme, droits des pédés, droits des non-blancs, etc) tout cela pour parasiter la race blanche et l’anéantir peu à peu, ainsi que de s’engraisser sur son dos.

Je le dis, cette race, qui tente d’exterminer la race blanche, mériterait exactement le même châtiment.

Et nous avons l’autre parasitage, celui des nègres. Ils possèdent l’intelligence la plus basse sur cette terre.
Ce parasitage consiste essentiellement à se comporter en barbare sans aucune éducation, car le noir est incapable de faire autre chose que cela. Ses capacités mentales étant trop limitées. Il reste au plus bas de la société et vit d’allocations divers, fruit du travail des blancs. Il n’est pas nécessaire de supprimer cette race si celle ci reste de son coté sans aucun contact avec les blancs (quoique cela vaut pour toutes les races non-blanches).

8 mars 2016 12 h 34 min

[Le nègre] “voue une haine sans borne à notre race.”

Même pas. Mais ils contrôlent mal leur violence. Aux USA, il y a plein de Noirs qui se descendent les uns les autres avec des armes à feu.

Il ne faut pas faire comme les juifs et dénoncer “la haine”. Il vaudrait mieux compter le nombre de Blancs tués ou violés par les immigrés (ce que les juifs nous interdisent de faire). Ce qu’il faut dénoncer avant tout, c’est la politique gouvernementale de génocide par remplacement.

Si on prend les Chinois, par exemple: est-ce qu’ils nous aiment plus que les Noirs nous aiment ? Pas sûr. Par contre, ils sont moins violents que les Noirs et les Arabes.

Pouvoir Blanc
8 mars 2016 15 h 28 min

“Même pas. Mais ils contrôlent mal leur violence. Aux USA, il y a plein de Noirs qui se descendent les uns les autres avec des armes à feu.”

Vous avez raison sur ce fait : le noir ne maîtrise pas bien ses pulsions. Mais ce sur quoi je voulais accentuer la chose, c’est sur le caractère anti-blanc que caractérise les noirs, (et les non-blancs en général) lorsqu’ils commettent des méfaits contre les blancs. Car les violences noirs (et en général non-blanches) sur les blancs sont assez élevées dans certains domaines.
Notamment le viol interracial des femmes blanches ou même des hommes blancs en prison par des noirs ( ou des arabes). Voilà pourquoi j’essayais de faire le parallèle sur la criminalité des noirs.

Beaucoup de gens considèrent, par exemple, qu’un vol est un vol, mais derrière un vol “interracial” il y à souvent un sentiment anti-blanc.

“Il ne faut pas faire comme les juifs et dénoncer « la haine ». Il vaudrait mieux compter le nombre de Blancs tués ou violés par les immigrés (ce que les juifs nous interdisent de faire). Ce qu’il faut dénoncer avant tout, c’est la politique gouvernementale de génocide par remplacement.”

vous ne pouvez niez que les juifs soient contre nous ? Je vous concède cependant que le terme n’était surement pas très approprié, mieux vaut parler d’antis blancs.

“Si on prend les Chinois, par exemple: est-ce qu’ils nous aiment plus que les Noirs nous aiment ? Pas sûr. Par contre, ils sont moins violents que les Noirs et les Arabes.”

Je ne dis pas que les chinois nous aiment, car ce n’est pas le cas.
Et je ne crois pas qu’ils soient plus appréciables que les noirs et les arabes car le principal problème est que par leurs présences, même sans apporter de nuisance trop importante, ils participent au remplacement de population. Mais je crois quand même qu’il y a une hiérarchie des races, même parmi les non-blancs, et que les chinois sont plus intelligents que la plupart des autres races non-blanches (sans faire de complaisance envers eux).

8 mars 2016 12 h 42 min

Voila pourquoi il ne faut pas vivre chez eux, mais chez nous.
Le projet Oriana est condamné à long terme, tout comme le nid de juifs en Palestine occupée.
C’est chez nous les blancs, sur notre sol qu’il faut vivre, et mieux vaut vivre en Russie parmi les asiatiques que dans les Dom-Tom avec les békés.
La France est morte, vive la race blanche.

wpDiscuz