17 pays refusent de reprendre leur ressortissants, immigrés clandestins en Allemagne

Traduction de l’article de New Observer.


Le gouvernement allemand a envoyé des lettres de plainte à dix-sept pays du Tiers-Monde qui ont refusé de reprendre leurs ressortissant qui ont vu leurs “demandes d’asile” être rejetées en Allemagne

Après avoir invité le Tiers-Monde en Allemagne, le gouvernement d’Angela Merkel a “découvert” que des centaines de milliers d’entre eux ne viennent pas d’une “zone de guerre”, et ne sont que des envahisseurs opportunistes cherchant à parasiter la société européenne blanche.

Les lettres de plaintes ont été envoyées principalement à des capitales en Afrique du Nord et de l’Ouest, et dans le sous-continent indien, a rapporté le journal allemand Die Welt, ajoutant que le gouvernement “essaye désespérément de trouver des solutions pour déporter les centaines de milliers de migrants qui ont vu leur demande d’asile rejetée”.

L’an dernier, seuls 21.000 des 200.000 “demandeurs d’asile” dont les demandes ont été rejetées ont quitté le pays, ce qui signifie que 179.000 sont restés en Allemagne et y sont tolérés.

[ndt : On comprendra donc bien ici que quand le gouvernement allemand “essaye désespérément” de dégager ces envahisseurs, c’est surtout dans les apparences extérieurs, pour les relations publiques…]

La plupart des envahisseurs non-blancs entrés en Allemagne en 2015 doivent encore voir leur demande d’asile être évaluée, donc le nombre ne va faire que croître.

La raison la plus commune qui empêche l’Allemagne d’expulser des gesn est que jusqu’à 70 pourcents des envahisseurs arrivent dans le pays sans document officiels, rendant très difficile our le gouvernement de trouver d’où ils viennent exactement.

Mais même quand l’Allemagne sait d’où vient un envahisseurs, le problème de leur expulsion ne s’arrête pas là.

Des pays comme le Pakistan, l’Algérie et la Tunisie refusent tout simplement de coopérer avec les autorités allemandes, en dépit des lois internationales.

Le Pakistan est particulièrement problématique. En 2014, il n’y a eu que deux expulsions vers ce pays bien que 580 personnes aient vu leur demandes rejetées. En 2013, 533 avaient vu leur demande d’asile rejetée mais seule trois ont été expulsés.

[ndt : Le Pakistan avait, il y a trois mois de cela renvoyé en Grèce des immigrants expulsés.]

Les autorités locales souvent n’enquêtent pas suite aux demandes allemandes sur les identités des envahisseurs, parce que cela impliquerait de long voyage dans des endroits lointains du pays, écrit Die Welt.

L’Afrique du Nord est une autre région problématique. Le ministre de l’Intérieur Thomas de Maizière voyage dans cette région à la fin de la semaine pour essayer d’en convaincre les gouvernement de reprendre plus d’envahisseurs.

Avec les maghrébins, le problème est particulièrement urgent parce qu’ils se sont révélés particulièrement associés à la criminalité.
[…]
Die Welt rapporte qu’il y a plusieurs facteurs en jeu sur pourquoi les pays sont si réticent à reprendre leurs citoyens. Pour certains cela signifie une bureaucratie fatiguante pour retrouver leurs papiers d’identité dans des registres étatiques chaotiques pour vérifier leur identité.

Les migrants illégaux sont aussi souvent un grand avantage pour ces pays pauvres tant qu’ils restent à l’étranger – car quand ils “gagnent” de l’argent en euros ils en renvoient une partie à leurs familles et nourrissent l’économie locale. Ces “gains” sont, le plus souvent, ou bien issus d’allocations ou bien le fruit de la criminalité.


On ajoutera que le gouvernement allemand dispose d’un moyen de négociation très puissant : les aides financière versées aux pays du Tiers-Monde. Il pourrait parfaitement menacer de les couper aux pays qui ne coopérent pas. Les montants en jeu sont assez importants pour faire efficacement pression.

Mais le gouvernement allemand avait il y a quelques semaines de cela explicitement refusé d’employer ce moyen de négociation – indiquant donc qu’en réalité cela l’arrange de ne pas pouvoir expulser ces envahisseurs, dans son projet de destruction du peuple allemand.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

5 Commentaires sur "17 pays refusent de reprendre leur ressortissants, immigrés clandestins en Allemagne"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Jacot
24 février 2016 21 h 25 min

ah ! Ça c’est une idée : si l’Allemagne cessait de verser les subsides à israël, la farce du monde pourrait s’en trouver changée !
va falloir inventer les drones charters !

24 février 2016 23 h 16 min

Envoyons les TOUS au Liberia… un pays créé pour reprendre les esclaves libérés…

Monteverdeau
25 février 2016 0 h 25 min

Très bonne idée ! Et pour les juifs le birobidjan
Savez vous quelle fut la première chose que firent les esclaves libérés qui arrivèrent au Libéria ?
Mettre les indigènes en…esclavage et essayé de faire construire des maison de style coloniale mais connaissant l’agilité africaine dans la construction, ils n’y arrivèrent pas !

yoananda
25 février 2016 8 h 21 min

ils refusent de reprendre leurs ingénieurs et leurs médecins ????
ha ben ça alors, quelle surprise !!!

dom
26 février 2016 5 h 30 min

Ben évidemment, ce sont leur résidus, leur trop-plein qu’ils nous envoient ! Ils ont fait par milliers des gosses que notre technologie de sales blancs colonisateurs et méprisables a empêché de mourir à la naissance ou de ce qu’on veut par la suite, ils refusent la moindre contraception qui n’est pourtant pas interdite par le Coran, ils ne savent pas tirer un coup sans faire un gamin et on s’étonne que quelques générations plus tard, les pays se retrouvent avec une population endémique dont ils ne savent que faire, qui n’est pas instruite, qui n’a pas de travail et n’en aura jamais. En même temps, ils font coup-double, ne perdant pas de vue que toute cette merde pèsera lourd sur l’avenir religieux et civilisationnel de l’Europe.
Bien sûr qu’ils refusent de reprendre leurs immigrés, sont pas fous !

wpDiscuz