Les français insuffisamment antisémites

L’IFOP a réalisé une étude commandée par l’UEJF et SOS Racisme. Certains médias juifs s’indignent que le sondage ait posé des questions sur des “préjugés” antisémites pour savoir ce que les sondés en pensaient. L’identité même des commanditaires de l’étude rappelle à quel point une telle critique est inepte ; mais la communauté est très inquiète de tout ce qui pourrait lui faire du tort et ne manifeste ici que l’une de ses habituelles crises hystériques.

J’ai regardé le sondage directement, et il est tout à fait intéressant ; mais révèle malheureusement un rejet des juifs encore très insuffisant.

(Le lecteur intéressé pourra retrouver ici le PDF de l’étude. L’étude a été menée sur un échantillon de 1468 personnes, dont la représentativité a été assurée selon la méthode dite des quotas. En conséquence il faut aussi garder à l’esprit qu’une partie non négligeable de l’échantillon est aussi constituée de colons maghrébins.)

Toutes les images des résultats du sondage sont cliquables pour être agrandies.

Un manque de réalisme racial

A part les protestants ; la réponse appropriée à toutes ces questions était “antipathie” (ou neutralité sur la question des étrangers car elle inclut aussi nos frères blancs d’autres pays), car il est sain et bénéfique d’avoir de l’antipathie pour les autres races.

La question garde une ambiguïté, puisqu’il n’est pas précisé si ce sentiment s’exerce envers ces gens quand ils sont chez nous ou chez eux, mais la première hypothèse semble celle admise.

Les maghrébo-musulmans voient leurs comportement anti-sociaux assez largement remarqués ; mais l’aveuglement semble massif par ailleurs.

La question suivante est aussi assez intéressante, car elle mélange un aspect essentiellement culturel avec les bretons et les alsaciens (voire les corses) avec un aspect essentiellement racial pour les autres groupes (quoique beaucoup de gens croient sans doute que la seule différence des juifs est culturelle, ce qui est une grave erreur).

On peut remarquer ici un réalisme minimal d’une certaine portion de la population considérant qu’un français de souche est davantage français qu’un colon non-blanc ; mais on aurait naturellement aimé davantage. En particulier ; les gens ne perçoivent pas que les juifs ne sont en rien une population autochtone du pays. C’est d’autant plus ridicule quand on sait que la majorité des juifs en France sont des séfarades venus d’Afrique du Nord après la décolonisation.

The marchand joyeux

L’historique des réponses montre l’affaissement massif de la considération des nuances culturelles, il est vrai renforcé par l’effondrement de ces différences pour ce qui concerne bretons et alsaciens.

Un aveuglement sur la réalité juive

Ce n’est pas pour rien que le sujet, avec la question raciale, constitue mon principal cheval de bataille sur ce site : non seulement la question est cruciale, mais il y a beaucoup de travail à faire.

Il y a une question qui voit une réponse satisfaisante, celle sur l’unité des juifs : l’écrasante majorité des sondés constatent en effet cette réalité objective. Et qui devrait susciter des questions chez les personnes intelligentes sachant que cette unité est totalement tolérée ; alors que toute forme d’ethno-centrisme (ou “communautarisme”) blanc est vilipendée comme une réminiscence des “zeur-lé-plu-sombr”.

Les autres reflètent malheureusement l’aveuglement de la majorité et la nécessité d’un travail d’information massif. Abordons-les tour à tour :

  • C’est la théorie des juifs selon laquelle ils sont parfaitement innocents de tout ce qui pourrait jamais leur être reproché. Partout, de tout temps, ils n’ont jamais rien fait de mal. Mais les méchants goyim les persécuteraient sans raison.
    Pourtant, comme l’admettait le juif Bernard Lazare (qui cherchait lui aussi à défendre sa communauté mais avec un peu plus d’honnêteté intellectuelle que la plupart) dans son ouvrage sur l’antisémitisme : “Il m’a semblé qu’une opinion aussi universelle que l’antisémitisme, ayant fleuri dans tous les lieux et dans tous les temps, avant l’ère chrétienne et après, à Alexandrie, à Rome et à Antioche, en Arabie et en Perse, dans l’Europe du Moyen Âge et dans l’Europe moderne, en un mot, dans toutes les parties du monde où il y a eu et où il y a des Juifs, il m’a semblé qu’une telle opinion ne pouvait être le résultat d’une fantaisie et d’un caprice perpétuel, et qu’il devait y avoir à son éclosion et à sa permanence des raisons profondes et sérieuses.”
  • L’utilisation du prétendu Holocauste par les juifs à leur profit est tellement évidente et grossière que même un juif s’en est indigné dans un ouvrage intitulé L’industrie de l’Holocauste ; et c’est là sans rentrer dans tout les détails de l’exploitation politique massive contre toute forme de nationalisme, comme le pressentait déjà Maurice Bardèche dans son extraordinaire ouvrage Nuremberg ou la terre promise en 1948 (et pour lequel il fut condamné à un an de prison ferme). Bref ; même pour un non-antisémite, répondre non à cette question est d’une stupidité abyssale.
  • Il n’existe bien entendu pas de statistique officielle sur la question, mais la réponse est de manière évidente oui, ne serait-ce qu’en considérant qu’ils ne sont certainement pas moins riches que les blancs, et encore moins que les bougnoules et les nègres.
  • Les juifs ont un pouvoir gigantesque sur les médias. Lorsque quiconque d’un peu en vue ose s’en indigner est d’ailleurs déclenchée immédiatement une kabbale énorme, comme on avait pu par exemple l’observer lors des affaires Renaud Camus ou Dieudonné. On pourrait entre autres exemples songer aux rachats de médias massifs par le groupe Altice du juif Patrick Drahi, ou encore s’ingénier à lister les innombrables juifs présents sur les plateaux télé, de Drucker à Ellkabach, de Hanouna à Elkrief.
  • Idem, une observation attentive révèle bien un pouvoir économique excessif aux mains des membres de la tribu.
  • Idem, pour le pouvoir politique c’est même grossier, comme l’illustre par exemple la liste des présidents du conseil constitutionnel. Mais constater la réalité est antisémite.
  • Enfin, là encore la réponse est oui : les juifs sont les responsables du système monétaire international délirant et du monde financier subséquent ; aussi que l’on s’accorde ou non à dire que la crise est orchestrée directement ; on peut en tout cas conclure que des juifs soutenus par leur communauté en sont responsables – ce qui est bien suffisant.
Juif qui rit
Juif orthodoxe à qui on a annoncé les résultats du sondage.

Tous ces fameux “préjugés” ne sont pas apparus par miracle, et constituent en réalité plutôt des postjugés.Tout ces fameux “préjugés” ne sont pas apparus par miracle, et constituent en réalité plutôt des postjugés.

Une lumière d’espoir ici : une prévalence des opinions antisémites parmi les sympathisants FN qui est notablement plus élevée que dans le reste de la population. C’est là notre public cible, puisqu’il rassemble ceux qui surmontent la diabolisation médiatique pour vouloir sauver le pays de l’invasion migratoire ; et si les idées premières lui paraissent plus acceptables, alors il sera plus réceptifs aux faits que nous pourrons détailler.

Le révisionnisme historique pour mettre en lumière les mensonges grossiers sur la prétendue Shoah, érigée en religion d’Etat qu’il est interdit de contester sous peine de mort sociale, montre à nouveau toute son importance au regard de ce résultat.

Israël

Pour indication, les trois premières réponses sont exactes, la dernière est une représentation parfaitement incorrecte ; suscitée par les gens qui ont trop peur d’utiliser le mot “juifs”. A noter que bien que le sionisme soit raciste, peu nous chaut, puisque nous aussi nous revendiquons une identité raciale et des patries homogènes. Mais les juifs et Israël nous interdisent ce qu’ils s’autorisent pour eux (voir ici ou , par exemple).

Il y a aussi une question pour savoir si l’existence d’Israël est considérée justifié. D’un point de vue nationaliste, il y a principalement deux opinions possibles :

  1. Elle est justifiée pour que tout les pays du monde puisse y expulser leurs parasites juifs et en être débarrassés.
  2. Elle n’est pas justifiée ; et en ce cas on demande donc l’élimination physique des juifs.

(Une dernière possibilité pouvant consister à dire que les juifs avaient déjà un territoire attribué en URSS et que c’est là bas qu’ils auraient du être regroupés)

Antisémitisme au quotidien

On constate que la plupart des gens sont peu ou pas exposés à un rejet des juifs. Il est probable qu’une fois les musulmans ôtés de l’échantillon, moins encore y sont exposés.

Socialement, l’antisémitisme est trop rare et trop diabolisé pour être considéré comme acceptable. Si la crainte de mauvaises réactions n’aide pas, on remarque ici qu’il est très important de diffuser certaines idées (qui n’ont pas besoin d’être trop radicales au risque de heurter, des petits constats qui suscitent la curiosité sont nettement plus efficaces ; et s’ils suscitent l’hostilité, orienter la question sur le tabou qui entoure ce sujet). A partir d’une certaine prévalence, une tolérance s’instaure qui facilite grandement tant le fait d’avoir que de répandre des opinions antisémites, et qui ferait passer la perception de la répression de “justifiée” à “injuste”.

La réaction “je n’aime pas” doit devenir beaucoup plus élevée. Le concept de “fraternisation avec l’ennemi” n’est pas apparu de nulle part : il est né parce qu’une fraternisation avec l’ennemi rend effectivement la lutte contre celui-ci beaucoup plus difficile et moins efficace.

Conclusion

La population française est globalement très naïve sur la question. Il n’est pas véritablement important d’emporter l’adhésion de toute la population, mais il s’agit de faire prendre conscience de la réalité au maximum de gens penchant vers notre bord, de sorte tant à pouvoir lutter au mieux pour restaurer notre nation, que de s’assurer qu’une résolution de long-terme sera entreprise pour que le pays ne soit ensuite plus jamais sous l’emprise juive.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

17 Commentaires sur "Les français insuffisamment antisémites"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
dom
13 février 2016 16 h 01 min

Je pense que les interrogés, craignant des représailles et se chiant dessus, comme la majorité des français, n’ont pas répondu sincèrement à ce sondage. Et d’ailleurs, je trouve qu’il est bien curieux, ce sondage ! N’aurait-il pas été organisé justement pour piéger les anti-juifs ? Une chasse à l’antisémite déguisée en quelque sorte ?

dissident
13 février 2016 20 h 56 min

je suis ok avec Dom, meme quelqu un de pas bien malin trouve la question juive epineuse et connaît l inflluence des j, beaucoup ont entendu parler de menaces , d interdictions professionnelles ou autre, “affaires Garaudy, Plantin, Notin Reynouard,et plus celebre ncore Faurisson, les gens sont donc prudents, les dondages sont faits par telephone sans doute, de toute facon si les chiffres n avaient pas convenu a ceux qui l ont commande le sondage aurait ete truque ou non publie
enfin je pense que les colons maghrébins interroges ont “remonte” le niveau au grand desespoir, tant mieux! des enqueteurs

Jacot
13 février 2016 16 h 39 min

Excellent article très didactique quant à l’espèce d’impunité dont semblent bénéficier les Juifs. Pour le Français insuffisamment informé, « ils ont tellement souffert qu’on ne peut leur en vouloir si… » « Ah, bien sûr, y’en a des mauvais, mais les autres sont tellement intelligents, regardez, ils sont tous en médecine, droit etc. » Moyennant quoi, ils se croient tout permis et comme le dit Hervé ryssen, « Leurs turpitudes sont tellement énormes que si l’on dit le quart de la moitié de ce que l’on sait sur les juifs, c’est nous qui passons pour des extra-terrestres.
Outre le livre de Finkelstein, on peut aussi mentionner « menteurs et affabulateurs de la shoah » d’Anne Kling.
Merci encore à Blanche Europe d’écrire tout fort ce que certains sentent confusément sans savoir ou pouvoir l’exprimer, ce que d’autres n’osent même pas penser…
Bon, eh bien pour la peine, voilà du Ryssen :
https://herveryssen.wordpress.com/2016/02/08/stephane-moreale-et-linversion-accusatoire/

13 février 2016 17 h 12 min

On voit bien que les juifs ont essayé, avec Israël, de reconstruire un ghetto de Varsovie à l’échelle mondiale mais qu’ils se retrouvent avec les problèmes d’une véritable Nation : classes sociales antagonistes, droitdelhommisme, manifs anti-austérité, loyers trop cher, post-modernisme décadent, etc… Israël et le sionisme, c’est la fin de l’errance juive et donc du pouvoir de sa diaspora.
Qu’ils reconstruisent même leur troisième temple, que rien ne se passe et qu’ils disparaissent dans l’oubli.
L’antisionisme est un combat d’inspiration chrétienne. Défendre des sémites barbares contre d’autres sémites barbares, voilà bien un combat dont les Blancs devraient se foutrent comme de leur première paire de chaussettes.

Bon article sinon. Les gens sont indifférents à tout, ils se foutent de tout; 50% des gens n’ont aucune opinion même sur un sujet pourtant très clivant.

13 février 2016 23 h 55 min

À votre avis, est-ce qu’un juif est aussi Français qu’un Français ?
Et un Noir ?
Et un Arabe ?

Les gens ne risquent pas de répondre honnêtement. Ils savent que c’est interdit de contester que tout le monde il y est français.

Pour avoir une réponse plus significative, il faudrait demander aux gens s’ils ont l’impression d’avoir la même identité que la population africano-judéo-arabe qui vit en France.

Et si par hasard, ils ne se sentent pas plus proches de la population européenne qui vit aux USA et en Russie.

14 février 2016 0 h 51 min

La question est la suivante :

Les immigrés africains, juifs et javanais font-ils partie de notre âme européenne?

Attention ! jusqu’à 45 000 euros d’amende si vous répondez mal.

De leur côté, les juifs qui revendiquent le droit de se dire français komvouzémoi, et de s’approprier notre identité, ne se considèrent absolument pas français. Ils voient les Blancs comme les ennemis des juifs (pogroms, chambres à gaz, etc). D’où leur soutien au Grand Remplacement.

dom
14 février 2016 4 h 10 min

Partout où ils sont passés, depuis l’Antiquité, les juifs ont soutenu l’ envahisseur du peuple qui les hébergeait. C’est une de leurs particularités : se retourner contre ceux qui leur montrent de la bienveillance. Ca vient d’où ?

Saint-Plaix
14 février 2016 10 h 05 min

Je m’étonne d’être le premier à devoir exposer ce qui suit…
Sans doute Est-ce lié aussi à ma formation universitaire en statistiques…
“L’étude a été menée sur un échantillon de 1468 personnes, dont la représentativité a été assurée selon la méthode dite des quotas.”
Cette simple phrase réduit à néant toute valeur objective d’une telle consultation!
Je mets au défi monsieur Dabi de me prouver que les “quotas” définis à partir d’une population test à l’effectif aussi ridicule soit susceptible” de dégager des échantillons représentatifs par catégories avec une marge d’erreur qui soit SIGNIFICATIVEMENT négligeable par rapport aux résultats”!
Je m’excuse d’être technique, mais c’est tout de même fondamental ici comme ailleurs!
Faire un sondage dans de telles conditions est simplement une honte et une parodie statistique!
Et c’est avec des sondages réalisés ainsi qu’on raconte et qu’on justifie absolument n’importe quoi…
(Mon introduction au cours de statistiques reprenait ainsi une “étude” des années 60 faite par un proctologue américain qui avait découvert que 26 personnes avaient été opérées de l’appendicite sur les 35 de son “échantillon” de patients décédés d’un cancer du colon. Il avait donc publié froidement que “L’appendicectomie est un facteur cancérigène!” (sic!)
[Outre le ridicule de la taille de la population étudiée, s’il s’était simplement donné la peine de remarquer que le ratio 26/35 correspond simplement à la proportion de personnes de la population américaine globale,opérées de l’appendicite en cette période où s’était très à la mode, il aurait évité de se couvrir de ridicule!
Il aurait tout aussi bien pu publier que l’appendicectomie est un facteur bénéfique aux performances sportives puisque qu’on retrouvait évidemment le même ratio d’opérés chez les champions])
En outre, compte tenu du caractère “sensible” des questions posées et de la terreur idéologique qui prévaut dans notre pays, il est évident que ce sondage ne peut être supposé objectif que s’il est anonyme. Or si les gens sont contactés par téléphone ou par internet: il est clair qu’ils sont repérables et que les sondés peuvent légitimement se méfier et modifier de ce fait leur opinion dans le sens politiquement correct
On ne peut donc pas rejeter l’idée que les réponses sont orientées d’avance et non pas libres…d’autant que le sondage a été commandé par des gens qui ne sont pas neutres par rapport aux résultats…C’est le moins qu’on puisse dire!
Ce qui constitue, autre élément très grave et qui fausse tout ce qu’on appelle un “biais d’échantillon”.
N’oublions pas non plus que l’IFOP est le fief de madame Parisot membre du Siècle et du Bilderberg…
A l’arrivée les “résultats” sont ici visiblement faits pour correspondre aux attentes des clients et ne peuvent prétendre en aucun cas refléter l’opinion globale de la population.
La seule question qui se pose est de savoir pour quelle manipulation de l’opinion un tel “sondage” – qui n’est qu’une parodie – a été réalisé…

Jacot
14 février 2016 10 h 21 min

Je suppose qu’outre pour faire gober ‘nimporte quoi comme vous le dites très bien, ce genre de sondage est fait pour occuper les goyim sur des questions annexes, un peu comme la shoah occupe pour ne pas parler de la tendance générale du Juif à phagocyter tout ce qu’il peut… Dans le même genre, on a tous les procès intentés par SOS racisme et consorts. Bien sûr, ils ne les gagnent pas tous, tant s’en faut, mais il faut beaucoup d’énergie pour se défendre et bien des accusés préfèreront capituler, ramper, lécher que mener le combat jusqu’au bout ! N’est pas Reynouard, Ryssen, Ursula Averbeck qui veut.

wpDiscuz