La propagande transgenre suscite d’importants troubles chez les jeunes britanniques

“Aucune race ne souffre autant de maladies nerveuses et mentales que les juifs”, admettait il y a un siècle le juif Theodore Adlerman (en), qui se demandait “si la folie consumerait” les juifs.

Désormais que ceux-ci contrôlent bien le pouvoir politique dans les pays occidentaux, ils cherchent à en détruire les peuples autochtones blancs par une conjonction de moyens – l’un d’entre eux consistant à essayer de leur faire adopter par une propagande massive les folies psychiatriques issues de cerveaux juifs malades.

RT :

Au Royaume-Uni, le NHS (National Health Service – le système de santé public), cité par The Independent affirme prendre en charge des enfants âgés de moins de quatre qui sont soucieux des problèmes liés à l’identité de genre. En six ans, le nombre de questions liées au genre chez les enfants a décuplé.

Pendant ce temps en France le gouvernement anti-blanc et ses alliés médiatiques continuent de nous expliquer non pas qu’il n’essaye pas de faire prospérer la théorie du genre (ce qui serait déjà faux) mais que cette théorie du genre n’existe tout simplement pas !

Les derniers chiffres du Gender Identity Development Service (GIDS), l’organisme chargé de traiter de ces questions révèlent que 969 adolescents britanniques âgés de moins 18 ans ont consulté le NHS d’Avril à Décembre 2015, dont près de 200 âgés de 12 ans ou moins. Sur la même période entre 2009 et 2010 ils étaient seulement … 94 !

Une multiplication par 10 des dérangés. Merci les youpins !

Les statistiques font même état de consultations d’enfants âgés de 3 à 4 ans. Cette semaine, un enfant de cinq ans de Nottinghamshire (centre) est arrivé dans sa salle de classe habillé en petite fille. Des lettres ont également été envoyées à ses camarades de classe, ainsi qu’à leurs parents expliquant que l’enfant voulait désormais être traîté comme une petite fille.

C’est le progrès, seuls des nazis s’opposeraient à cela.

Le conseil du Comté de Nottinghamshire a par ailleurs admis que les écoles se heurtaient « de plus en plus fréquemment » à la question du transgenre, ajoutant « soutenir le discours d’égalité pratiqué par les chefs d’établissements ».

Colin Pettigrew, le directeur de l’autorité pour les enfants, les familles et les services culturels, a déclaré: «le transgenre est une caractéristique protégée par la loi et les chefs d’établissement à travers tout le Royaume-Uni sont tenus de convenir d’un plan clair pour répondre aux questions et préoccupations des enfants et adolescents transgenres».

Le “discours d’égalité” consiste en fait à soutenir activement cette dégénérescence en disant que les petits garçons peuvent demander à être traités en fillettes s’ils le veulen. Quand il ne s’agit pas d’une promotion active.

Je rappellerais en effet que des organisations sont payées pour infliger dans des écoles de la propagande visant à perturber des enfants ayant parfois seulement 4 ans, comme nous l’avions vu dans un article précédent sur le sujet.

Ce n’est pas précisé dans l’article de RT, mais les enfants se déclarant “transgenres” ne sont pas répartis de manière homogène, mais se retrouvent essentiellement groupés dans certains établissements (en), ce “choix” étant très clairement le fruit d’influences sociales, les enfants s’influençant les uns les autres.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

2 Commentaires sur "La propagande transgenre suscite d’importants troubles chez les jeunes britanniques"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
dom
13 février 2016 15 h 54 min

Déboussolez les gens, rendez les hommes impuissants et les femmes complètement folles (et Dieu-sait si elles ont ramassé, les malheureuses, depuis 68 !) et vous aurez cette diminution des naissances en Europe tant souhaitée en vue du remplacement de population.
Et dire qu’il y en a qui croient encore dur comme fer qu’il n’y a pas de plan !

Driant
17 janvier 2017 8 h 38 min

Ce qui se déroule sous nos yeux en Occident est sans précédent dans toute l’histoire de l’humanité, c’est une catastrophe d’une ampleur qu’on n’aurait même pu seulement imaginer il y a trente ans, au milieu d’une léthargie quasi-générale des Occidentaux elle-même inexplicable.

wpDiscuz