Les excuses pitoyables du général Piquemal

La première règle pourtant devrait toujours être celle-ci : ne jamais s’excuser face à l’ennemi.

Cet homme en s’excusant a fait preuve d’une lâcheté indigne. Il a contrevenu par celles-ci l’honneur et la fidélité – envers sa nation et sa race. Mais en vérité, c’était prévisible.

Lors de la manifestation interdite à Calais du samedi 6 février, qui avait malgré tout rassemblé une centaine de participants, l’arrestation du général (à la retraite) Christian Piquemal, ancien chef de la Légion Etrangère, avait fait beaucoup de bruit.

Il devait être jugé dès lundi en comparaison immédiate par le régime anti-français, cela n’a pas été possible en raison de son état de santé.

Les attaques de la part des autres militaires

Si beaucoup de militaires à titre individuels ont exprimé leur solidarité ; comme le rapporte Jeune Nation les anciens de la Légion et l’UNP ont d’abord commencé par lâcher l’ancien général :

Dans un communiqué, le général Rémy Gausserès (2S), président de la FASLE (Fédération des Sociétés d’Anciens de la Légion Etrangère) rappelle que le général Piquemal, ancien « père Légion », a agi « à titre personnel » et avoue être « désolé » par ces évènements, « comme tous ceux qui ont connu le général Piquemal en activité ». Il rappelle que « toute initiative non concertée avec le bureau de la Fédération, serait de nature à transgresser l’article 7 de notre code d’honneur de l’ancien légionnaire : « je m’interdis d’impliquer la Légion étrangère dans toute action politique ».

Le général (2S) Thierry Cambournac, président de l’Union nationale des parachutistes (que le général Piquemal a présidé pendant dix ans), a lui aussi réagi par un communiqué : « Je réitère avec vigueur que l’UNP n’est pas et ne sera pas partie prenante à ces évènements et qu’aucun de ses membres ne peut se prévaloir de son appartenance à l’UNP dans ces circonstances ». Il précise que les généraux Cann et Chazarain, des figures chez les paras, « l’encouragent à faire preuve de la plus grande fermeté ».

Les excuses minables de Piquemal

Surtout, ce sont les excuses qu’il a données hier soir qui sont proprement pitoyables.

BFMTV :

Contacté par BFMTV, le général Piquemal s’est désolidarisé des agissements de ce week-end.

“Je regrette réellement qu’il y ait eu ce groupe Pegida d’extrême droite, presque pro nazi”, a-t-il déclaré. “Comme j’étais au milieu et que tout le monde me connaît, les micros étaient tendus, j’ai parlé comme ça”, a-t-il justifié.

Pourtant, Piquemal savait dès le départ que Pegida serait là, et le qualifiait sur son blog d’à “droite de l’extrême droite”. Jouer au surpris est assez ridicule.

Ensuite, qualifier Pegida de “presque pro-nazi” est malhonnête. Pegida est un mouvement d’opposition casher : silence absolu sur les questions raciales et juives, pourtant décisives. Pegida Angleterre a d’ailleurs fini dans les mains du philosémite Tommy Robinson anciennement de l’EDL.

A ce titre : pourquoi nous nationalistes devrions-nous réjouir particulièrement de la montée de mouvements d’opposition casher, qui captent la colère des gens et les empêchent d’arriver jusqu’à nous ? Je ne crois pas que ce soit très sage. Il faut aussi nous-mêmes que nous fassions le nécessaire pour pouvoir au mieux capter la colère – à ce titre, faire quelques actions coup de poings pour se faire connaître n’est pas inutile, bien que ce ne soient pas des actions de long terme.

Accusé de racisme, l’ancien membre de cabinet militaire de Michel Rocard a tenu à se défendre. “S’il y a bien quelqu’un qui n’est ni raciste ni xénophobe, c’est bien moi, j’avais 145 nationalités qui servaient la légion”, a-t-il lancé. Avant de conclure: “Pegida et moi, c’est la première et la dernière fois que nous sommes ensemble parce que nous n’avons rien à faire ensemble.”

Je crois qu’il est sincèrement honnête dans sa dénégation du racisme, et je crois aussi que cela le rend largement inutile. Que vaut donc quelqu’un qui n’a pas de problème avec nègres et bougnoules ?

Le mouvement pseudo-patriote de Piquemal

Piquemal avait en vérité fondé un “Cercle de Citoyens Patriotes” en septembre 2015, déclaré officiellement en décembre 2015. Oui, encore un énième mouvement : il semble qu’il soit impossible de voir de la coopération parmi ces anciens prétendus patriotes.

Mais surtout, le contenu du site permettait de deviner déjà la pantalonnade à laquelle nous avons eu droit. A la manière du général Tauzin, dont j’avais déjà traité le cas dans un autre article, son prétendu mouvement était déjà asservi à l’ennemi dans ses prémisses mêmes. On peut même se demander sérieusement si ces mouvements ne sont pas soutenus par nos ennemis.

Pour faire court, il verse à fond dans l’arnaque du nationalisme civique, où avoir des papiers administratifs transforme quelqu’un en “français”. Certes, il ne semble pas complètement aveugle [MàJ : visiblement si, il a précisé chez Bourdin qu’on en “encore loin” du grand remplacement…] ; puisqu’il mentionne l’immigration “de remplacement”, mais il n’en tire pas les nécessaires conclusions ; souhaitant rassembler les français “de toutes origines” du moment qu’ils aiment la France et voulant “stimuler l’assimilation progressive des immigrés” (autement dit, métisser massivement la population française et l’abâtardiser à jamais).

C’est un réactionnaire sans envergure qui regrette la dérive de l’Etat ; pas un révolutionnaire dans l’âme comme l’exige notre époque.

Bref, il ne mène à rien.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

22 Commentaires sur "Les excuses pitoyables du général Piquemal"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
9 février 2016 12 h 06 min
Ave Maria
9 février 2016 12 h 09 min

Il aurait dû rester assis sur son cul et de la boucler. …

Il a fait beaucoup de mal à ceux qui essayent de sauver notre civilisation.

Sa débandade est pire que tout!

darkeuclyde
9 février 2016 12 h 28 min

Dès que j’ai vus ces excuses sur un autre site, je me suis dit que c’était vraiment excuser-moi du terme, un gros connard bien dans les règles.
On essaie toujours de canaliser les gens dans des mouvements à la con et en manifestants sans conséquence comme un ignorants car sa ne sert à rien de manifester il faut s’organiser et tout d’abord renforcer les relations entres les gens, faire en sorte que chacun face une analyse de fond sur ce qui se passe, sur la question raciale aussi, il ne faut point l’oublier. Ce n’est que comme cela que nous pourrons gagner. De toute manière, point besoin d’être des dizaines de millions, pour renverser un état, 1-2 millions de personnes suffisent et puis une fois que nous aurons (re)pris le contrôle du pays, soit les gens se rangeront à nos côté où du côté des ennemis.

9 février 2016 12 h 35 min

Tant que la question juive, et sa prééminence dans tous les strates du pouvoir, ne sera mis au cœur du débat, il ne sera pas possible de prétendre lutter pour la France…Se prétendre d’un quelconque ” cercle de patriotes ” ne fait pas de vous immédiatement un fin défenseur du patrimoine blanc…Pour le devenir, ce fameux ” cercle ” devrait automatiquement aborder l’omniprésence et le joug exercé par ces apatrides parasites, manipulateurs vicieux et sournois, infiltrés à la manière d’un virus, qui ne sont là que pour détruire les peuples de l’intérieur, usant de tous les stratagèmes les plus vils…
Ce général n’est qu’un traitre de plus…Se coucher tel qu’il l’a fait, c’est pathétique…

9 février 2016 12 h 50 min

Oui clairement notre ennemi c’est le judaïsme.

Maurice
9 février 2016 14 h 52 min

“notre ennemi c’est le judaïsme”
NON.
Une minorité de banquiers juifs sont nos ennemis, de puissants et redoutables ennemis.

Mais les juifs en grande majorité sont nos alliés, pas des ennemis. Comme beaucoup de monde vous vous égarez à cause d’une vieille haine du juifs construite sur des mensonges.

Il est évident que le général Piquemal à subit des pressions et menaces contre sa famille pour le lui fare changer d’avis et le faire taire. Les gens au pouvoir sont capables de tout pour rester au pouvoir. Les attentats de 2015 nous montrent jusqu’où ils peuvent aller.

A REGARDER & ECOUTER :
– Charlie Hebdo Shootings – Censored Video
http://stormcloudsgathering.com/charlie-hebdo-shootings-censored-video

– Charlie Hebdo – The Hidden Agenda Exposed
http://stormcloudsgathering.com/charlie-hebdo-cover-up

– Le management de la terreur.
https://www.youtube.com/watch?v=jwPw8yEho4g
« Les attentats de Paris sont une tragédie – absolument ! Mais c’est aussi une succession de détails qui laissent beaucoup de questions en suspens. Comment un attentat d’une telle ampleur peut-il être organisé dans une capitale européenne ? L’expression « management de la terreur » n’a pas encore été prononcée dans ce contexte. Mais Christoph Hörstel, ancien correspondant de presse en Afghanistan, de la première chaîne allemande, nous explique ce terme et fait quelques déclarations brûlantes sur les prétendus attentats de Paris.

Hollande avec son air de crétin mollasson est en train de mettre en place une dictature; aidé par Valls et Cazeneuve. Ce trio de médiocres est un trio dangereux.

Templar
9 février 2016 17 h 07 min

Les nationaux socialiste se sont battus pour que ne se produise pas ce à quoi nous assistons aujourdhui, et pour information ils ont perdu la guerre.
Nous récoltons les fruits de la victoire allié.

Et ce n’ est que le début, d’ autant que pléthore de crétins même encore aujourdhui sont incapable d’ identifier l’ ennemi réel.

9 février 2016 12 h 46 min

“C’est un réactionnaire sans envergure qui regrette la dérive de l’Etat ; pas un révolutionnaire dans l’âme comme l’exige notre époque.”

OUI.

Je ne veux pas défendre à tout prix ce patriotard, mais je me dis qu’il a dû subir de très grosses pressions de son entourage. Le général Pinard Legry (président de l’association de soutien à l’armée française) a dit lui aussi que Pegida était une association étrangère et que c’était pas bien de défiler sous leur impulsion. Pauvres types. Ces haut-gradés riches comme Cresus ont un petit pois bleu-blanc-rouge dans la tête.

wpDiscuz