Criminalité des “réfugiés” : La police de Kiel renonce à faire son travail

Traduction de l’article de New Observer


Dans la ville allemande de Kiel, les envahisseurs non-européens ont une criminalité si élevée que la police a donné des instructions à ses agents pour qu’ils ne prennent plus la peine de lancer de poursuites dans certaines affaires, quand leurs auteurs sont des “réfugiés”.

Cette décision étonnante a initialement été rapportée par le journal Kieler Nachrichten, avant d’être reprise et développée par le journal Bild.

Ces journaux ont révélé qu’à la réunion du 7 octobre dernier entre les chefs de la police et le bureau du procureur, une décision avait été prise concernant le “traitement des réfugiés délinquants dont les renseignements d’identité étaient douteux.”

Il y fut observé que la police avait eu des problèmes d’application de la procédure avec les “réfugiés délinquants qui n’avaient pas de papiers d’identité et n’étaient pas enregistrés à l’Office Fédéral des Migrations et des Réfugiés”.

D’après le mémorandum de la réunion, Il devenait “problématique de décider si des mesures judiciaires s’imposaient pour les délits comme le vol à l’étalage et la commission de dommages matériels”.

Autrement dit, les poursuites judiciaires visant les voleurs et auteurs de vandalisme doivent être “sévèrement limitées” – quand les auteurs présumés sont des réfugiés.

Les instructions données recommandaient de ne même pas essayer de lancer de procédure contre les suspects dans le cas de délits comme le vol à l’étalage et les dommages à la propriété, car le coût est trop élevé, avec de faibles chances de succès.

En outre, le mémorandum faisait valoir que le coût et la difficulté d’obtenir un interprète, ainsi que les efforts supplémentaires pour trouver où était logé le réfugié, faisaient qu’il n’était pas viable de consacrer autant de temps à ces infractions, du point de vue de la gestion du temps disponible à la police.

Enfin, même si le réfugié était reconnu coupable, le crime n’était pas assez grave d’après les lois actuelles pour motiver son expulsion ou son emprisonnement.

Cela revient à dire que la police préfèrerait utiliser ses ressources pour combattre des crimes sérieux – comme par exemple en attaquant les manifestants anti-invasion qui prennent part à des marches comme celle de Pegida, à Cologne, ce mois-ci ?

Karl-Hermann Rehr, le responsable du syndicat de la police pour le Schleswig-Holstein, où se trouve Kiel, a exprimé sa consternation à la lecture du mémorandum. D’après lui, cela revient à renoncer “à l’Etat de droit”.

Le journal Bild terminait son reportage sur le mémorandum par l’interview d’une propriétaire de magasin à Kiel, qui a été victime de bandes criminelles de non-blancs. Karolina Hofmann (37 ans), directrice générale de la quincaillerie “Fête de la cuisine”, était outrée : “Pourquoi payons-nous des impôts ?” demandait-elle. “Maintenant, la police n’interviendra même plus en cas de vol. Je me retrouve en position de faiblesse. Les délinquants auront carte blanche.”

Auteur: Alfredo

Partager cet article sur

Publier un commentaire

4 Commentaires sur "Criminalité des “réfugiés” : La police de Kiel renonce à faire son travail"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
dom
29 janvier 2016 16 h 49 min

Bientôt notre propre justice se retournera contre nous-mêmes quand on osera se plaindre de ce que nous ferons les gentils réfugiés bons comme le pain ! Et ce n’est que le début ! Avec la cargaison qui s’annonce, que ne va-t-on pas encore voir !
Et on vient encore nous dire qu’il n’y a pas de plan ! On livre carrément l’Europe à cette saloperie d’immigrés, ça crève les yeux et y en a qui veulent encore et toujours rien voir !!!!!
Ah on a pas voulu de l’Europe qu’Hitler proposait ! C’était dangereux parait-il ! Et bien à présent, nous aurons cette Europe-ci, l’Europe grise, l’Europe du tam-tam, l’Europe massacrée par les sauvages !!!!! Mais y a de quoi se taper la tête contre les murs !!!!!!

dom
29 janvier 2016 16 h 54 min

Euh….. Blanche Europe, je voudrais faire un don mais je retrouve plus où je dois aller.

patriote
1 février 2016 10 h 42 min

organisons nous, organisons nous avant d’avoir des problèmes

SnapDragon
8 octobre 2016 17 h 22 min

il faudrait faire comme la mafia et demander des sous aux commerçants en échange d une protection. Eux ils payent sur le black qu ils encaissent et du coup c est rentable pour eux. Il faut donc une mafia nationaliste ! En plus ben ça permet de s armer et de former des milices…

wpDiscuz