La police allemande cache les crimes des envahisseurs

Traduction de l’article de New Observer.


D’après un nouveau rapport, la police allemande a reçu l’ordre de dissimuler toute l’étendue de l’épidémie de crime des envahisseurs non blancs, déchaînée par le tsunami du tiers-monde encouragé par Angela Merkel ; d’après un nouveau rapport.

D’après le journal Bild, des “chercheurs d’asiles” non-blancs ont commencé à “travailler” comme dealers de drogue, trafiquants, et petits voleurs dans presque toutes les grandes villes allemandes après y être arrivés cette année. [En Suisse, c’est même le cas de 90% des envahisseurs ouest-africains requérant “l’asile”.]

Criminels non-blancs en Allemagne

Les envahisseurs non-blancs ont d’abord commencé par s’inscrire pour les généreuses allocations payées par le contribuable allemand avant de se diriger dans les villes où ils commencent à “travailler” en transportant des drogues et en participant à d’autres activités criminelles, dont la vente de bien volés comme des téléphones portables, qui “dans de nombreux cas étaient vendus à d’autres réfugiés”, écrit le journal.

“Mais tout les officiels ayant affaire à ce problème ont reçu l’ordre de ne pas en parler, parce que c’était un sujet extrêmement sensible, dont il a été interdit de référer d’une ‘manière offensante'”, ajoute Bild. Il s’agissait en clair de cacher l’étendue de la flambée de crime non-blanc.

La raison donnée par le journal était “d’éviter d’alarmer le grand public déjà inquiet du grand nombre de chercheurs d’asile que le pays a laissé entrer”, mais aussi pour éviter de fournir des arguments “aux extrémistes de droite”.

Criminels non-blancs en Allemagne

Mentionner simplement que les envahisseurs du tiers-monde ont amené leur comportement du tiers-monde avec eux est considéré “offensant” par l’élite dirigeante.

Bild a ajouté que la “criminalité des migrants était un sujet de discussion brûlant lors d’une récente réunion d’officiels de la police, de la ville, de la santé et d’autres faisant face au problème de la drogue, dans la ville de Francfort[sur-le-Main]”.

“Des jeunes algériens, erythréens, syriens” se rassemblent à la gare principale de la ville pour commencer leur journée de travail criminel, a rapporté Bild, fournissant une série de photographies illustrant la nature du problème.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

1 Commentaire sur "La police allemande cache les crimes des envahisseurs"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Waffen-SS
31 décembre 2015 22 h 47 min

Nous,nous avons nos chances pour la France,les allemands découvrent leur chance pour l’Allemagne…
Un jour viendra où les traîtres paieront,faïlala…
Qui vive?
FRANCE BLANCHE!

wpDiscuz