Encore un responsable juif pour dire non à toute limite à l’invasion migratoire

Traduction de l’article de New Observer agrémenté de quelques notes.


Le chef de la “communauté juive” dans l’État allemand de Thüringe a officiellement averti l’Allemagne contre l’établissement d’une quelconque limite au nombre d’envahisseurs du tiers-mondes affluants en Europe – tout en soutenant dans le même temps Israël, qui construit des murs pour les garder dehors, rassemble les envahisseurs ayant réussi à passer dans des camps de concentration avant de les déporter tous.

D’après un rapport du service d’information allemand Focus, Reinhard Schramm, le chef officiellement élu du conseil de la communauté juive en Thuringe a “à nouveau averti contre tout plafond sur le nombre de réfugiés à recevoir en Allemagne”, et que “toute limite” sur le nombre d’envahisseurs “saperait le droit d’asile”. [ndt : Même s’ils ont acheté en Grèce leur passeport syrien, je suppose]

Parlant lors de la récente célébration d’Hanoukkah à Erfurt, Schramm a dit que “l’asile est un droit indépendant de la religion ou de l’origine, et il n’y a pas de limite à celui-ci”. [ndt : visiblement, même être réellement persécuté dans son pays d’origine n’est pas une limite valable]

Il a ajouté qu’il n’était pas inquiet de l’anti-sémitisme importé avec l’inondation musulmane, disant qu’elle pourrait être gérée via des “formations linguistiques, humanistes et professionnelles, et le plus grand renforcement du dialogue entre musulmans et juifs.”

[ndt : Il est vrai que les rabbins expliquent que l’islamisation de l’Europe est une bonne chose et que les juifs s’engagent en faveur de l’invasion même lorsqu’ils sont conscients des risques d’antisémitisme. Sans doute rêvent-ils à l’Espagne, où en 711 les juifs “accueillaient avec joie les envahisseurs musulmans” et les aidèrent dans leur tâche de conquête en gardant les villes prises… (Et ce sont les historiens juifs eux-même qui le relatent)]

En Israël – le pays pour les juifs que Schramm et son conseil de communauté soutiennent fanatiquement – il n’y a pas de telle “tolérance” pour les envahisseurs, et tout les non-juifs sont explicitement empêchés par la loi de s’installer, que ce soit comme réfugiés ou comme immigrants ordinaires.

Ceux parvenant à s’infiltrer en Israël en dépit des barrières et des patrouilles armées à la frontières sont promptement arrêtés et sont placés dans des camps de concentration avant leur déportation – en Ouganda, peu importe quelque soit leur réel pays d’origine.

D’après un rapport récent du Times of Israël, l’un des camps de concentration des envahisseurs, Holot, a maintenant atteint sa pleine capacité.

Le camp de concentration, qui est décrit par euphémisme comme un “centre de détention pour les migrants et les chercheurs d’asiles entrés illégalement en Israël” contient désormais plus de 3.300 envahisseurs.

Le journal ajoute que le précédent ministre de l’intérieur Silvan Shalom était sur le point d’étendre la taille de l’installation, mais que, suite à sa décision de “quitter la vie politique au milieu de nombreuses allégations de harcélement sexuel contre lui”, les plans d’expansions ont été mis de côté.

L’État juif – qui contrôle l’immigration par la race, l’ADN et la généalogie, et qui interdit légalement aux non-juifs de s’installer, a officiellement reçu quelques 47.000 immigrants illégaux, presque tous d’Erythrée et du Soudan.

Le Times of Israël s’est vanté que “l’afflux a fortement ralenti récemment, alors qu’Israël a scellé sa frontière avec l’Egypte de manière plus efficace” – c’est à dire qu’Israël a érigé un grand mur en dur pour arrêter l’invasion – exactement la politique à laquelle Schramm et la “communauté juive” s’opposent pour l’Allemagne.

Le Times of Israel ajoute que depuis 2009, moins de 0,15 pourcents des “chercheurs d’asile” ont obtenu l’asile en Israël, ce qui est “le taux le plus bas du monde occidental”.

Schramm, les médias contrôlés et la “communauté juive” organisée, en Allemagne et dans le reste du monde, sont complètement silencieux quant à la manière avec laquelle Israël gère les envahisseurs du tiers-monde.

C’est la vieille règle une fois de plus : une loi pour les juifs, une autre loi pour les non-juifs. Les juifs peuvent avoir des lois raciales, et avoir une nation ethniquement homogène, mais les européens qui cherchent le même droit sont attaqués et calomniés par les médias contrôlés et la “communauté juive”.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

3 Commentaires sur "Encore un responsable juif pour dire non à toute limite à l’invasion migratoire"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
1 janvier 2016 0 h 31 min

Que l’ennemi politique soit ennemi, c’est dans sa logique. Ce qui n’est pas logique est que les gens de notre camp participent activement à l’invasion massive pour des raisons politiques personnelles… c’est cela qui est mauvais : nos traitres !

Waffen-SS
1 janvier 2016 20 h 02 min

Un jour les traîtres paieront…faïlala!
Qui vive?
FRANCE BLANCHE!

wpDiscuz