Les envahisseurs n’ont aucune valeur économique : ils sont importés pour nous génocider

Un propos que l’on peut lire trop souvent, et qui empêche de saisir la réalité de la situation, est que les non-blancs sont importés pour casser le coût du travail. Le phénomène d’importation de populations étrangères pour appuyer sur le coût du travail a déjà existé.

Mais ce n’est pas la motivation essentielle de l’invasion massive organisée depuis des décennies.

L’exemple le plus proéminent d’immigration pour casser les salaires est sans doute la grande quantité de polonais partis travailler au Royaume-Uni. Il est là-bas largement accepté de cracher sur cette petite invasion. Mais une remise en cause des non-blancs (dont les pakistanais qui ont organisé en gang le viol d’un million d’adolescentes britanniques…) ? Interdit !

Il y a eu et il y a des non-blancs impliqués dans des schémas de travail à prix cassé, que ce soit via l’absence de salaire minimum ou au noir. C’est un fait évident, largement constaté (et on ne parlera pas là des asiatiques s’important les uns les autres…). On songera aussi dans certains domaines à l’exclusion de facto des blancs : agent de sécurité ou de ménage par exemple ; même quand l’emploi est officiel.

Mais ce n’est pas cela qui est derrière le regroupement familial. Ce n’est pas cela qui est derrière l’invasion des “migrants” encouragée par Merkel et soutenue par les juifs (voir ici, , , ici encore ou encore là… Oui, les preuves ne manquent pas). L’objectif véritable est le génocide des peuples blancs.

Ainsi, les envahisseurs “diplômés”, qui ne constituent qu’une faible fraction des envahisseurs, ont un niveau réel qui est atteint deux à cinq ans plus tôt en Europe. Autrement dit, même cette élite des envahisseurs reste très médiocre selon nos standards, et sera largement inapte à être bénéfique économiquement.

En revanche, les envahisseurs coûtent une fortune pour être hébergés, nourris, avoir de l’argent de poche. Les femmes enfantent d’une horde de colons de seconde génération dont l’entretien est intégralement assuré par la société hôte.

Et une analyse confirme que l’écrasante majorité des envahisseurs entrant en Allemagne à l’occasion de l’invasion actuelle ne travailleront pas .

Envahisseurs à Berlin

Ainsi comme le rapporte New Observer :

Seuls deux pourcent – soit un sur cinquante – envahisseur non-blanc entré en Allemagne au cours des derniers mois à le moindre espoir d’obtenir un emploi, et cela aggravera sérieusement le problème du chomage, d’après l’un des groupes de réflexion économique les plus en vue en Allemagne.

L’Institut pour l’Economie du Monde (IEM), basé à Kiel, a annoncé dans une prévision que le flux de “réfugiés” accablera le marché de l’emploi allemand de centaines de milliers de chômeurs – qui devront demeurer les bénéficiaires d’aides étatiques dans un avenir prévisible.

La prévision annonce aussi qu’il y aura au moins un autre million de “réfugiés” annuels en 2016 et 2017, en plus de ceux déjà venus.

D’après un économiste à l’IEM, Dominik Groll, “beaucoup n’auront aucune chance sur le marché de l’emploi”. “Un taux d’emploi de deux pourcents est cohérent avec les précédentes expériences en Allemagne des programmes d’intégration de migrants, en particulier de demandeurs d’asiles”, a-t-il dit.

Les faibles perspectives d’emploi des envahisseurs ont été confirmées par le professeur Ludger Wössmann, directeur du Centre Ifo pour l’Economie de l’Education à Munich.

Dans un entretien accordé au journal Die Zeit, il a dit que ses recherches ont montré que la plupart des envahisseurs ont une éducation “misérable”, “deux-tiers des étudients en Syrie ayant une capacité de lecture et d’écriture très limitée.”

“Ils ne peuvent résoudre que les plus simples des problèmes arithmétiques. Cela signifie que ces étudiants, même s’ils avaient appris l’allemand, seraient difficilement capables de suivre le programme scolaire”. [ndt : les races existant bien, ce n’est pas un hasard que l’on constate chez les enfants de colons non-blancs le même problème que chez ces envahisseurs directs]

L’IEM a estimé les coûts de l’invasion non-blanche pour le contribuable allemand, et a annoncé que, dans un scénario très favorable, les coûts élémentaires seraient aux alentours de 55 milliards d’euros par an.

Cette prévision se basait sur l’hypothèse du retour chez eux de 30 pourcents des envahisseurs, et de seulement 20 autres pourcents d’entre eux ayant du mal à trouver un emploi.

Le vrai coût de l’invasion non-blanche est donc probablement nettement plus élevé – et va ultimement briser la force de l’économie allemande.

Non, tout cela n’a définitivement aucun sens dans un cadre purement économique.

Mais dès lors que l’on comprend que l’on a affaire à des élites mondialisées, centrées autour du moteur juif (au passage, rappellons que les juifs ne sont pas blancs) animé d’une haine inextinguible pour la race blanche, qui nous voit comme le plus grand danger à son pouvoir et qui est aussi animé par l’idée d’un monde de “paix” réalisé en détruisant toutes les traditions, en métissant tout les non-juifs ; bref en détruisant tout ce qui distingue les peuples et races ; alors tout s’éclaire.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

9 Commentaires sur "Les envahisseurs n’ont aucune valeur économique : ils sont importés pour nous génocider"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
konigsberg
15 décembre 2015 8 h 59 min

Très bonne synthèse.

15 décembre 2015 15 h 56 min

“Un propos que l’on peut lire trop souvent, et qui empêche de saisir la réalité de la situation, est que les non-blancs sont importés pour casser le coût du travail.”

Pas mal de gens refusent de croire que leur gouvernement chéri puisse leur vouloir du mal. Alors, ils cherchent des explications ailleurs. D’ailleurs, on ne voit pas pourquoi un gouvernement constitué de gens komvouzémoi nous voudrait du mal. Les gens ne réalisent pas que les juifs jouent un rôle central au gouvernement et dans les médias, et qu’ils n’ont pas la même identité que nous. On entend même dire que la politique des gouvernements occidentaux trahirait une haine de soi. En réalité, les juifs Hollande et Fabius qui traquent les nationalistes européens ne ressentent aucune haine d’eux-mêmes. C’est à nous qu’ils en veulent ! Leurs employées Taubira et Belkacem ne ressentent aucune haine d’elles-mêmes non plus. Leur homme de main Manuel Valls n’a pas l’air spécialement juif, et on ne connaît pas bien ses motivations, mais ce n’est sûrement pas la haine de soi.

Malheureusement, du fait de la censure et de l’intimidation judiciaire, il est difficile d’expliquer aux gens qu’on est gouverné par les juifs. Les gens cherchent donc des explications alternatives (parfois avec l’aide de trolls juifs qui infiltrent les forums nationalistes) :

– Il y a ceux qui mettent en cause la CUPIDITÉ: ce serait la faute des salauds de capitalistes qui s’enrichissent en faisant venir des millions d’immigrés pour faire baisser le coût du travail. Quand on sait que la plupart de ces immigrés ne travaillent même pas, et qu’il faut quand même les nourrir, on se demande en quoi ça fait baisser le coût du travail.

– Il y a ceux qui mettent en cause la STUPIDITÉ: le gouvernement serait un nid de gauchistes stupides et incompétents. La solution serait d’essayer de convaincre les gauchistes que la diversité raciale n’améliore pas la société, que les longues études bidon font baisser la natalité des Blancs, que le mariage homo est une mauvaise idée, que la méthode globale n’aide pas les enfants à apprendre à lire, etc. Mais en réalité, le gouvernement sait déjà tout ça. Il fait exprès. Son objectif est de nous détruire. Quant aux gauchistes idiots qu’on croise dans la vie, ils ne sont pour rien dans le système politique actuel. Ils se font mener en bateau par le gouvernement et les médias. On ne peut pas les convaincre de quoi que ce soit, car ils ont trop de mal à raisonner par eux-mêmes. Ils se laisseront convaincre le jour où on aura pris le contrôle des médias et qu’ils liront dans le journal que c’est bien nous qui avions raison.

– Il y a ceux qui mettent en cause la GÉNÉROSITÉ suicidaire des Blancs. Le Grand Remplacement serait dû aux chrétiens, aux gauchistes, aux bonnes femmes trop tendres et compatissantes… En réalité, tous ces gens généreux n’ont aucune influence sur la politique du gouvernement. Et ce n’est pas la compassion qui guide la politique du gouvernement français en Syrie. Sinon, il n’aurait pas essayé d’y favoriser la guerre civile pour protéger l’avenir d’Israel. Au contraire, ça montre que Hollande, Fabius, et leur larbin Le Drian manquent de scrupules.

En réalité, la politique du gouvernement ne s’explique pas par un problème de cupidité capitaliste, ni de stupidité gauchiste, ni de générosité mal placée, mais par le pouvoir du lobby juif et son HOSTILITÉ ETHNIQUE envers les Blancs. Le lobby juif constitue la force motrice du Grand Remplacement. Ce n’est pas seulement une influence dans le mauvais sens, c’est un rôle moteur et déterminant. Le lobby juif comprend le CRIF, la LICRA, l’UEJF, SOS Racisme, la direction de l’UMPS-EELV… Il faut y ajouter les juifs immigrationnistes sur-représentés à la télé par un facteur d’environ 2500% avec la bienveillance de Schrameck (président du CSA) et de son baromètre de la diversité. Et il faut y ajouter la sur-représentation juive dans toutes sortes d’institutions publiques, et en particulier dans les tribunaux qui nous interdisent d’exprimer publiquement le point de vue pro-Blanc et anti-lobby-juif.

Les responsables du Grand Remplacement sont les mêmes gens qui ont armé l’opposition à Bachar el-Assad afin de favoriser la guerre civile en Syrie. Ce sont les mêmes qui s’efforcent de supprimer les frontières entre l’Europe et l’Afrique, et qui rêvent d’attaquer la Russie au nom de la défense des frontières ukrainiennes. Ils sont hostiles à Poutine et Bachar el-Assad parce qu’ils les considèrent hostiles aux intérêts judéo-israéliens. Ils sont hostiles au Front National parce qu’ils considèrent que le remplacement des Blancs par des immigrés est une bonne chose pour les juifs. Ils soutiennent à la fois le regroupement racial en Israel et la dissolution raciale en Europe et aux USA. C’est facile de constater que tous les médias “français” se sont bruyamment indignés des déclarations de Donald Trump contre l’immigration musulmane aux USA, mais qu’ils ne disent pas un mot contre le système d’apartheid en Palestine. C’est simplement dû au fait que les médias “français” sont plus juifs que français.

Une fois reconnu le rôle du lobby juif, il reste à expliquer pourquoi tant de non-juifs collaborent avec eux. Et là, c’est vrai qu’il y a un problème d’intérêt personnel (la possibilité de faire carrière), de malhonnêteté (les gens se mentent à eux-mêmes), de stupidité, de couardise (due à la persécution judiciaire, aux campagnes de calomnie, aux menaces physiques des antifas…). Il y a aussi un problème de manipulation. Non seulement les juifs contrôlent les médias, mais les activistes juifs jouent un rôle central dans le choix des orientations idéologiques de toute la gauchosphère.

En même temps, les gens voient bien que l’idéologie remplaciste est un phénomène centralisé, subventionné, institutionnalisé, qui s’impose à nous par en haut. Ils devraient aller voir qui se trouve au centre de la nébuleuse.


Note: Certains groupes pro-blancs comme le blog FdeSouche reconnaissent que les juifs jouent un certain rôle dans l’organisation du Grand Remplacement, tout en affirmant que ce n’est pas la question centrale. C’est une fausse vision des choses. Car même si les activistes juifs ne sont pas les seuls organisateurs du Grand Remplacement, on sait bien qu’il n’y aurait pas de Grand Remplacement sans eux. Il faut le dire aux gens. En conclusion, ceux qui ne sont pas encore au courant du problème juif devraient quitter un peu le blog François de Souche, et ils devraient aller lire le livre et le blog “La France LICRAtisée”. Ça leur ouvrira les yeux.

15 décembre 2015 16 h 13 min

deux-tiers des étudiants en Syrie ayant une capacité de lecture et d’écriture très limitée.

Par contre, les Syriens sont très doués pour la reproduction :

J’ai trouvé la table suivante sur wiki :

Population historique de la Syrie (en milliers d’habitants)
Année Pop.
1960 4,565
1970 6,305
1981 9,046
1994 13,782
2004 17,921
2014 17,952

D’après l’article de wikipedia en français, ils sont actuellement 22 millions.

C’est dingue quand on pense qu’ils étaient seulement 4,5 millions en 1960. Et c’est inquiétant quand on pense qu’ils viennent d’envoyer quelques millions de jeunes hommes en Europe qui s’apprêtent à faire venir leurs familles.

Pierre Gattaz, le patron du MEDEF, va encore nous dire que c’est nécessaire à l’économie, et que Marine Le Pen ne comprend rien à rien.

C’est clair que Gattaz, tout comme son prédécesseur Laurence Parisot, travaille pour le lobby anti-blanc, et non pas pour les intérêts des entreprises au nom desquelles il parle.

Alligator 427
15 décembre 2015 19 h 49 min

Une intervention m’a fait bondir à l’écoute de RMC: ils ont osé dire ce midi que notre démographie occidentale est à la baisse et que cette migration est une chance pour le repeuplement de l’Euope! La messe est dite!

15 décembre 2015 21 h 44 min

C’est comme en Afrique où il y a de moins en moins de gazelles…
Pas grave ! Ils vont importer des lions pour faire remonter la population !

16 décembre 2015 23 h 22 min

Une autre explication parfois avancée pour expliquer la politique de remplacement racial :

–> il s’agirait pour le Parti Socialiste d’importer des électeurs.

Mais ça ne permet pas d’expliquer pourquoi Sarkozy a fait venir un million d’immigrés non-européens quand il était président. Il savait que ces immigrés voteraient socialiste par la suite, et que pas mal d’anciens électeurs de l’UMP laisseraient tomber l’UMP pour le Front National à cause de la politique d’immigration.

Le PS lui-même a perdu les voix des ouvriers qui sont partis au Front National.

Sans l’immigration, il n’y aurait pas de Front National, et ça ferait 6 millions d’électeurs en plus pour l’UMPS. Pour l’instant, il n’y a pas encore 6 millions d’immigrés à voter pour l’UMPS.

S’ils voulaient gagner des voix facilement, le PS annoncerait qu’il renonce à sa politique de remplacement racial, et l’UMP promettrait des expulsions massives.

Bref, le but de la politique d’immigration de l’UMPS-EELV-FdG est bel et bien de nous génocider.

wpDiscuz