Obama veut multiplier les réfugiés syriens, réticence des gouverneurs d’Etat

Nous avons parlé du gouvernement allemand qui ne veut pas faire d’amalgame entre attentats et “réfugiés”, et continuer à prendre des hordes d’envahisseurs. On citera aussi le gouvernement français, Jean-Claude Juncker de la Commission Européenne, etc…

Mais il y a aussi Obama, le Prix Nobel de la Paix qui a activement déclenché le renversement de Kadhafi et le chaos syrien ! Quel est donc le plan du singe de la maison blanche ?

Tweets d'Obama

Logique imparable : avoir plein de musulmans chez soi conduit à subir des attentats, donc il faut que les Etats-Unis en accueillent beaucoup plus, beaucoup plus vite.

Le département d’Etat a payé l’Organisation Internationale pour les Migrations afin d’arranger les vols vers l’Amérique. Oui, celle qui demandait encore plus de campagnes de propagande en faveur de l’immigration, dans les pays blancs.

Notons bien que le discours politique parle en permanence de “réfugiés”, mais que l’idée centrale est qu’ils ne retournent pas dans leur pays d’origine une fois le conflit terminé. L’objectif de nos ennemis est de les garder sur place pour contribuer à notre génocide.

De nombreux états américains, d’abord quelques uns, puis rapidement tout ceux dirigés par des républicains – ainsi qu’un dirigé par un démocrate – ont annoncé qu’ils refusent d’accueillir des migrants.

Carte
(Alabama, Arizona, Arkansas, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Floride, Géorgie, Idaho, Illinois, Indiana, Iowa, Kansas, Louisiane, Maine, Maryland, Michigan, Mississipi, Nebraska, Nevada, New Hampshire, New Jersey, Ohio, Tennessee, Texas, Wisconsin, Wyoming)

Les paroles sont bien sûr comme toujours fermes. Certains ont ordonné à leur administration de ne pas participer à des programmes de relocalisation pour les réfugiés syriens. Certains ont fait des critiques vocales, arguant que le gouvernement fédéral ne pouvait pas garantir qu’il n’y avait pas de terroristes parmi les réfugiés.

En dernière instance cependant, cela n’ira sans doute pas au delà de ces postures.
En Louisiane, l’un des Etats s’opposant à cette politique, le gouvernement fédéral avait déjà fait s’installer discrètement de nombreux envahisseurs. Légalement, les Etats fédérés n’ont pas non plus la possibilité de s’opposer ainsi au gouvernement fédéral sur ce sujet, ne pouvant que compter sur l’acceptation de leur requête par l’administration, et bloquer partiellement l’argent fédéral destiné à entretenir les envahisseurs, qu’ils sont censés redistribuer.

Par ailleurs, il est amplement prouvé que les politiciens élus grâce à l’argent juif – et aux Etats-Unis, ce sont presque tout les politiciens – ne s’opposent jamais vraiment au programme de leurs maîtres. Après avoir fait office de soupape de sécurité et s’être offerts un toilettage de leur image politique, ces gouverneurs continueront comme avant.

Les diverses congrégations chrétiennes des Etats-Unis participeront elles-mêmes à la distribution d’envahisseurs musulmans sur l’ensemble du territoire, sans protestation de la part des gouverneurs.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

Pas (encore) de commentaire !

5000

wpDiscuz