La joie difficilement occultée de nombreux occupants suite aux attentats

Les propos généraux des médias sont très simples : les musulmans ils sont très gentils. D’ailleurs, un Ahmed aléatoire pourra confirmer à un journal subventionné quelconque : “J’y suis un tris gentil misilman, j’y suis pas pour lis attentats. Mais j’y surtout tris peur que lis froncé y fassent l’amalgame.” en utilisant les “éléments de langage” fournis par le système. Dalil Boubakeur, dont l’ignoble face illustre l’article, va défiler dans tous les médias anti-blancs expliquer que l’islam ce n’est pas ça.

Les faits sur lesquels pèsent un silence de plomb dans les médias sont pourtant indéniables : de très nombreux musulmans colonisant la France se sont réjouis de l’attaque terroriste du vendredi 13.

J’ai rassemblé ici des témoignages de diverses sources. On mettra aussi en perspective ces manifestations spécifiques par rapport à un sondage sur la popularité de l’Etat Islamique en France.

Jeune Nation :

À Nice, au moins cinq individus ont été arrêtés pour apologie de terrorisme et menace. Trois colons majeurs et un mineur ont été déférés devant les juges. Le cinquième doit l’être rapidement. Ils l’ont été, selon les cas, pour avoir déclaré « Nous les Arabes, on va tous vous tuer » et pour avoir mimé des tirs notamment.

À Pierre-Bénite, près de Lyon, deux islamistes ont été arrêtés après avoir refusé de s’arrêter à un contrôle, puis pour avoir menacé de mort les policiers, commis diverses dégradations et fait l’apologie des attentats. Un individu affirmant être le conducteur s’est rendu. Il est âgé de 17 ans.

À Marseille, un colon de 23 ans, qui avait mimé un égorgement à des policiers aux cris de « Allah akbar », a écopé d’un an de prison ferme.

À Paris, un individu de 21 ans présenté comme « souffrant de troubles psychiatriques », a été condamné lundi à un mois de prison avec sursis. Il avait brandi un drapeau algérien en affirmant que des attaques allaient se produire dans d’autres arrondissements de Paris.

À Muret, dans la région toulousaine, a été arrêté pour avoir lancé : « Un Français boum, deux Français boum, trois Français boom ! » et appelé des commissariats et des casernes de pompiers pour leur déclarer « C’est magnifique ». Il sera jugé dans un mois, mois qu’il passera en prison.

À Montpellier, un Marocain a été arrêté après avoir attaqué des policiers et lancé :

« Ils ont eu raison Daech de niquer la France et d’exploser des bombes, vous avez bien ramassé, ils vont tous vous niquer ».

Diverses scènes de liesses ont été rapportées. Le maximum a été atteint dans les prisons.

« On croyait que la France avait marqué un but contre l’Allemagne, témoigne un surveillant de service ce soir-là, mais non. C’étaient des réactions à l’annonce des attentats de Paris… »,

a déclaré un gardien de la prison de Sequedin.

Une image circulant largement reprenant divers tweets d’envahisseurs à papiers français :

Envahisseurs à papiers français célébrant les attentats du 13 novembre

D’autres cas sur les réseaux sociaux relevés en Suisse :

Le page Facebook du Conseil Central Islamique Suisse (CCIS) a ainsi hébergé des commentaires sans ambiguïté. Samedi, au lendemain des attentats, un certain Samir K. écrit en allemand: «Oui, extrêmement triste. Je peux à peine refouler ma tristesse. Je crie toute la journée. Seulement 140…». En référence au nombre de victimes.
[…]
Samir K. n’est pas le seul. Un dénommé Soner O. estime de son côté que les Européens «sont dix fois pire que l’Etat islamique».

Quant aux musulmans qui affichent leur honte et leur dégoût après les attentats, ils se retrouvent pris à partie par certains de leur coreligionnaires. Lorsque Ali B. se dit honteux d’être musulman et que les attentats de l’Etat islamique font passer les musulmans pour des terroristes, Asadullah S. lui rétorque qu’il «n’a pas besoin d’avoir honte puisqu’il n’est pas un musulman», car qu’il n’est «qu’un musulman dans les papiers».

D’autres lui recommandent de changer de religion, car «nous n’avons pas besoin de musulmans qui ont honte», lui prescrit Festim K.

D’autres intervenants utilisent souvent aussi le terme de kuffars ou infidèles pour dénigrer les victimes et les non-musulmans.

Des profils Facebook célèbrent aussi les attentats, à l’image d’une certaine Almedina, habitant à Zurich, qui souhaite aller en Syrie ou «mourir comme une martyre au nom d’Allah».

Je note que cet Asadullah en parlant de musulman “de papiers” (ce qui n’a pas de sens puisqu’il n’y a pas de papier réel correspondant au fait d’être musulman) valide entièrement la notion de “français de papiers” (ou “suisse de papiers”, etc…) pour le désigner lui et les autres envahisseurs ; ce qui n’est pas sans ironie.

Bien entendu, les prisons étant emplies d’envahisseurs musulmans, elles ne sont pas en reste.
L’Express :

si L’Express n’est pas en mesure d’authentifier la vidéo, Yoan Karar, surveillant pénitentiaire et délégué syndical FO à la prison de Fresnes nous confirme que la minute de silence “a bien été huée”. Il nous précise également que la vidéo a bien été prise “de l’intérieur de la maison d’arrêt”.

[vidéo supprimée par (((Youtube)))]

Sur internet on trouvera aussi par exemple une vidéo de musulmans se satisfaisant des attentats à Bruxelles en klaxonnant et en applaudissant en circulant en voiture, et une recherche exhaustive pourrait produire bien davantage de preuves accablantes sur les réseaux internet.

La plupart des musulmans sur le sol français soutiennent l’Etat Islamique

C’est ce qu’indiquait un sondage réalisé en août 2014, trouvant 16% de soutien à l’Etat Islamique parmi un millier de sondés français, sans pré-sélection religieuse. Le très anti-français L’Express avait alors tenté de critiquer le sondage, mais nous verrons justement qu’ils n’ont aucune critique sérieuse à formuler.

L’article de Russia Today se base en fait sur un autre, publié le 14 août dernier sur le site de l’agence d’informations Rossia Segodnia. C’est cet organe de presse qui a commandé le sondage. Or, il a été créé en 2013 par le Kremlin, dans le but d’en faire la “voix de la Russie” à l’étranger.

L’institut qui a mené les enquêtes est ICM Research. Il travaille notamment pour la presse anglo-saxonne. L’étude a été publiée ce mardi peu après 12h sur son site.

Pour L’Express, que ce soit un gouvernement ennemi qui ait fait indirectement commander le sondage est un critère invalidant. Cependant, on constate que l’entreprise ayant mené le sondage n’est pas dans leurs mains mais est une firme classique. Simplement, aucun journal français n’avait pris la peine de commander d’étude comparable, sans doute par peur du résultat.

Les sondés ont été interrogés du 11 au 21 juillet 2014, par téléphone. 3007 personnes ont été contactée: 1006 en France, 1001 en Allemagne et 1000 au Royaume-Uni.
[…]
Côté chiffres, on peut rappeler qu’il faut prendre en compte la marge d’erreur, non précisée dans la notice du sondage. Pour un échantillon d’environ 1000 personnes interrogées, comme ici, elle représente environ 1,5 à 3% des sondés.

Soyons très généreux : cela ne ferait “que 13%” de personnes soutenant l’Etat Islamique.

On peut en revanche s’interroger sur la présentation des résultats faite par Russia Today. Voici ce que les sondés ont répondu dans le détail:

Français: 3% très favorables, 13% assez favorables, 31% assez défavorables, 31% très opposés, 23% ne connaissent pas le groupe
Britanniques: 2%, 5%, 20%, 44% (29% ne connaissent pas)
Allemands: 0%, 2%, 28%, 54% (16% ne connaissent pas)

Pour obtenir son chiffre de 15%, Russia Today a additionné les Français “très favorables” et “assez favorables”*. Or, les deux ne sont pas comparables, juge Denis Pingaud, président de Balises et ex-vice président d’Opinionway. “Les 3% de personnes qui se disent très favorables sont probablement très radicales”, juge-t-il.

Celles qui se disent assez favorables ne sont qu’assez radicales : pendant que les 20% de musulmans extrémistes vous décapiteront ou vous égorgeront, les 80% qui ne sont que “assez favorables” vous immobiliseront. L’Islam est vraiment une religion d’amour et de tolérance !
La moindre manifestation de sympathie envers une entité aussi brutale et sadique que l’Etat Islamique indique une personne déjà potentiellement très dangereuse. Notons que même si les attentats en France sont un fait nouveau, les exécutions filmées et réalisées de la manière la plus tordue, elles, étaient déjà monnaies courantes.

“Mais les 13% restants… Répondre qu’on est ‘assez favorable’ sur un sujet comme celui-ci, que plus de la moitié des Français ignore [dans le sens où ils s’y intéressent peu, ndlr], c’est assez mou. Franchement, ça ne veut pas dire grand chose.”

Vu comme cela, les supporters des djihadistes ne semblent plus tellement nombreux en France, en comparaison à l’Allemagne et au Royaume-Uni.

Denis Pingaud ne sera que légèrement empalé à la libération. Un empalement modéré, en quelque sorte. Bon, ça le tuera toujours en plusieurs jours dans d’atroces souffrances, mais je n’apporte là qu’un soutien modéré à cette solution, donc franchement, cela ne veut pas dire grand chose !
Evidemment, M. Pingaud n’explique pas pourquoi en Allemagne ou au Royaume-Uni on n’a pas plus de personnes se disant “assez favorables” si au final cela ne veut pas dire grand chose. Il n’explique pas pourquoi des gens se diraient “assez favorables” si en réalité ils ne le connaissent pas, alors que c’était une des options du sondage, choisie par 23% des sondés français.

Les propos de M. Pingaud sont donc analogues à un déversement de lisier verbal.

En estimant que la marge d’erreur surestime les chiffres français, avec 13% de soutiens de l’Etat Islamique ; on doit soit :

  • Admettre que 100% des musulmans sur le sol français soutiennent l’Etat Islamique.
  • Admettre qu’ils composent une plus large proportion de la population, mais qu’ils sont un peu moins radicaux.

Les deux perspectives sont effrayantes, la seconde sans doute plus encore que la première, même si c’est sans doute elle qui est vraie ; avec sans doute “seulement” 80% ou 90% de musulmans favorables à l’Etat Islamique.

Oh, et la meilleure ? 27% de soutien parmi les 18-24 ans interrogés. Aucun moins de 18 ans interrogé, mais l’on peut étendre le résultat : il y en aura encore plus de favorables.

Dans ces conditions, on se serait presque attendu à pire.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

16 Commentaires sur "La joie difficilement occultée de nombreux occupants suite aux attentats"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Catherine Lebrun
17 novembre 2015 22 h 15 min

Vos articles sont trop longs, les twiteurs dont je suis, apprécient les articles courts et la simplicité

Mario
18 novembre 2015 17 h 09 min

Je ne trouve pas que l’article est long.Ce sont des thèmes qui nécessitent un développement,des arguments,des sources…nous ne sommes pas sur un Skyblog.

Rabah
18 novembre 2015 9 h 09 min

Bonjour,
Je suis musulman sur les territoire français depuis 5 ans, algérien de nationalité, mon père est tué par les terroristes en 1995, quand j’avais 7 ans. Ces terroristes qui sont revenu de l’Afghanistan, très bien entraînés par les occidentaux et les pays de golfs, que l’armée algériens a met plusieurs années pour les battre, (une armée pas prêt à la nouvelle contrainte : batiments, civile …) et DEACH (Etat islamique) c’est la continuité de ces gens la, même leurs chefs sont des vétérans de cette guerre.

J’ai détesté les terroristes et j’ai voulu m’engager dans l’armée depuis que j’ai été, d’ailleurs ce que j’ai fait pendant une année, après j’ai décider de continuer mes études, ce qui ma amener à venir en France.

Juste pour vous dire, que nous les musulmans sommes les premiers victimes:
* 200 000 en Algérie
* 400 000 en Syrie
* 100 000 en Afghanistan
* 300 000 en Irak
* Nigéria …

Je vous conseils de modérer vos mots, en tant qu’un observateur externe, car vous poussez les gens à la haine… et c’est la haine peut générer terroristes.

Mes condoléances à toutes les victimes de terrorisme.
Cordialement

18 novembre 2015 15 h 39 min

“de très nombreux musulmans colonisant la France se sont réjouis de l’attaque terroriste du vendredi 13”

On peut ajouter que de très nombreux juifs colonisant le gouvernement et la presse se sont réjouis du Grand Remplacement en cours.

Finalement, le plus grave est le Grand Remplacement, et non pas les attentats.

En France, l’agitation musulmane est un phénomène politico-religieux qui cache surtout une hostilité raciale envers les Blancs. On peut en dire autant du djudahisme politique de l’Express. Derrière les orientations politiques de l’Express, du Crif, de la Licra, de l’UMPS-EELV, etc, il y a surtout une hostilité juive envers les Blancs. Ils défendent l’identité juive en France et en Israel, tout en promouvant le Grand Remplacement des Blancs. Le fait que le gouvernement et les médias dissimulent de leur mieux l’hostilité des immigrés envers les Blancs prouve en fait que le gouvernement et les médias partagent cette hostilité envers nous.

Chez les juifs, le djudahisme politique du Crif et de la Licra (qui se trouve de plus en plus étroitement intégré dans les institutions étatiques françaises), rejoint le djudahisme religieux des rabbins. En fait, l’identité raciale est au coeur de la religion juive. Ce n’est pas aussi vrai pour la religion musulmane, mais on se doute quand même que derrière le djihadisme musulman, il n’y a pas qu’une histoire de religion et de rapport à Dieu.

En fait, les musulmans ont tendance à expliquer tout ce qu’ils font en invoquant des motifs religieux. Ils ajoutent un habillage religieux à des motivations qui ne sont pas spécialement religieuses.

Quand un Syrien fait un attentat en France, il ne fait que se venger de ce que Hollande fait en Syrie, mais quand les immigrés algériens applaudissent, on devine bien que c’est une question de solidarité ethnique, et non pas une question de religion.

Marcel p
19 novembre 2015 8 h 23 min

C est quoi ce site de pseudo conspirationnistes? J en ai lu des conneries du FN mais la on tien des champions du monde! Je n ai jamais vu autant de paradoxes qu ici! Les médias sont tenus par les sionistes mais on les consultes quand même! Le jihadisme de l express?! Mon dieu la mort n à pas faim…

19 novembre 2015 15 h 57 min

Marcel: “Le jihadisme de l’Express?!”

Vous avez mal lu. En fait, c’est le djudahisme politique de l’Express (attention à bien prononcer le H en se raclant le fond de la gorge).

Djihadisme et Djudahisme sont frères et soeurs en Occident. Le djihadisme est plus franc du collier: c’est des bons gros bourrins qui y vont carrément: tagada, tagada, tagada !

Le djudahisme politique est un peu plus feutré et se rencontre surtout dans les médias et la politique. Mais en fin de compte, c’est le djudahisme politique qui nous permet de goûter à domicile aux joies du djihadisme.

wpDiscuz