Attentats à Paris en ce vendredi 13 : les islamistes déséquilibrés sacrément coordonnés

A l’heure où j’écrivais cet article, les événements étaient encore en cours, principalement au Bataclan. Ils semblent désormais pour l’essentiel finis.

Les annonces des médias restent imprécises : qui sont les tueurs et preneurs d’otages, quelles sont leur motivations Et pourrait-on de toute façon se fier à ce qu’en diraient les médias ?

Un point central reste évident : ce sont des islamistes, pour la simple et bonne raison qu’aucune autre force en France n’a à la fois les moyens pour organiser cela, et intérêt à l’organiser. [Mise à jour : Tous les éléments confirment cela, ce sont bien des islamistes]

Valls avait déclaré le 23 janvier “Habituez-vous à vivre avec le terrorisme”. Eh bien, il va être content le Valls : comme les irakiens ou les libanais, les français vont finir par prendre l’habitude !

Certains penseront peut-être à une opération sous faux drapeau, cela me semble très improbable. Charlie a relancé l’exécutif, oui ; mais là c’est un constat d’échec total pour le gouvernement. Peut-on sérieusement penser que cela le renforcera ? Je ne crois pas.

Résumé des faits tels qu’ils sont connus

(ultime mise à jour 14/11 à 09h35)
En ce vendredi 13 (à mon avis, le choix de cette date ne s’est pas fait au hasard, il doit y avoir un tordu qui s’est dit que ça serait “mieux”), de nombreuses attaques terroristes ont eu lieu à Paris principalement, mais aussi devant le stade de France commençant vers 21h30.

  • La principale a lieu au Bataclan, salle de spectacle où plusieurs centaines de personnes assistaient à un concert. Quatre hommes armés ont tiré, à l’intérieur et à l’extérieur de la salle. Ils y ont massacré autant de personnes qu’ils ont pu, peut-être jusqu’à 120. Un des assaillants attendait à une sortie de secours pour abattre les personnes s’enfuyant.
    Le RAID a finalement donné l’assaut, en tuant un. Les autres se sont suicidés avec une ceinture d’explosifs. Le gouvernement s’est rendu sur place pour tenter de récupérer des bénéfices politiques, montrant qu’ils n’ont rien de mieux à faire que de se pavaner. Même moi j’ai davatantage à faire dans mon bureau face à cette situation !
  • Trois explosions ont eu lieu aux abords du stade de France, où se déroulait un inintéressant match de football entre la France et l’Allemagne, qui a été mené à son terme malgré tout. Au moins trois morts. Le guignol qui nous sert de président assistait au match, il a été évacué en urgence. La foule a été rassemblée sur la pelouse alors que la police bouclait les abords, avant d’être finalement évacuée du stade.
  • Multiples fusillades : rue de Charonne, rue Alibert, rue de la Fontaine au Roi, dans la même partie de Paris que le Bataclan. Au moins 18 morts rue de Charonne, 14 morts rue Alibert et 5 à la Fontaine au Roi. Un mort boulevard Voltaire, aussi.

La police est, bien évidemment, en alerte maximale, bouclant tout ce qu’elle peut. Un plan d’alerte nommé “rouge alpha” a été déclenché.
Les derniers bilans font état d’au moins 129 morts, et plus de 200 blessés dont 80 grièvement. Au moins huit terroristes impliqués ont été tués.

Les objectifs des tueurs


Au vu du peu d’éléments, c’est assez nettement de la spéculation. Ceci dit, en admettant (ce que je crois raisonnable) que ce sont des islamistes, la nature même des événements (attaques multiples coordonnées avec l’objectif d’un très grand nombre de victimes) est très instructive.

C’est une attaque psychologique, visant à tétaniser la population française. En coordonnant, en plein coeur de Paris dans des zones censées être mieux contrôlées, de multiples attaques violentes, ils instillent la peur.

C’est aussi un moyen pour remobiliser les troupes musulmanes : face à ce succès, l’extrémisme musulman va gagner du terrain encore. Il sera très facile dans les quartiers envahis de recruter pour la guerre religieuse imminente qui va prendre aussi l’aspect très concret d’une guerre raciale – car c’est là le fond des choses.

Réactions politiques


Tout le monde se dit scandalisé, choqué, ému, outragé, etc. C’est normal, puisque l’on a un massacre d’ampleur assez bouleversant, mais c’est politiquement sans grande importance.

La mise en oeuvre de l’état d’urgence – utilisé pour la dernière fois lors des émeutes des banlieues envahies en 2005 – par Hollande, elle, a une grande importance. Dans ce contexte, elle est normale. La mobilisation de l’armée se fait dans un contexte de désorganisation, le régime ayant été totalement pris de court par les évènements.
Des centaines de militaires sont en route pour la région parisienne.

Conclusions politiques


Il est encore très tôt pour tirer des conclusions politiques, en plein milieu de l’affaire, et dans la confusion du direct. On se bornera pour le moment à constater que l’importation massive de non-blancs vénérant Allah ne nous apporte pas qu’un génocide par la natalité, “en douceur” mais pourtant définitif ; il apporte aussi brutalité et barbarie lorsqu’ils décident de mener des opérations terroristes à l’instigation de groupe jihadistes.

La population musulmane importée par les anti-racistes juifs est le terreau de ce chaos, et quiconque prétendant que cela aurait lieu s’il n’y avait pas un seul musulman en France est un menteur grossier. A terme, ce remplacement de population aboutira à un effondrement civilisationnel.

Sauf si nous nous dressons pour le combattre, conscients de l’enjeu. Nous n’avons pas peur. Nous savons que les européens s’ils s’organisent pour se battre, conscients des ennemis, ont mille fois la force et le courage pour écraser la chienlit et la détruire, que ce soit celle du système politique anti-blanc ou celle des envahisseurs qui nous parasitent en attendant notre destruction.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

4 Commentaires sur "Attentats à Paris en ce vendredi 13 : les islamistes déséquilibrés sacrément coordonnés"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
13 novembre 2015 23 h 04 min

La solution est simple :

Il faut organiser une marche de la paix encore plus grosse qu’en janvier dernier.

Il faut dix millions de gens dans la rue pour scander: Nous sommes une bande de Charlots !

Appel à la copulation générale entre les Blancs envahis et leurs envahisseurs.

Appel à mieux ouvrir les cuisses, et mieux dénoncer les nationalistes.

Nouvelles lois d’exception dans la foulée.

Arrestation de tous ceux qui sont pas Charlie !
(en commençant par les blogueurs anti-immigration)

Futurist
14 novembre 2015 7 h 39 min

L’objectif est un seul: d’établir un état policier paneuropéen.
Cela ne veut pas de la guerre, tout cela est à propos, de la Police partout la police tout le temps.
Si pour chaqu’un ils ont tué, nous tuons 10 des flics ou 10 juifs, cela le «terrorisme» se terminera immédiatement.

blancheurope
14 novembre 2015 7 h 49 min

Imposer une terreur dans leurs rangs plus grande que celle qu’ils peuvent nous infliger : c’est en effet une tactique de guérilla insurrectionnelle très efficace. Pour les policiers, cibler les policiers blancs, même s’ils collaborent avec l’ennemi, serait je crois contreproductif. Mais il y a un bon nombre de policiers non-blancs aussi…
Je ne crois pas que l’on soit encore assez organisés pour cela, là maintenant, mais il faut tout mettre en oeuvre pour l’être au plus vite. Les guerres nous montrent que quelques mois peuvent permettre de faire énormément.

Romanin
14 novembre 2015 12 h 23 min

Nous y arrivons lentement mais surement. Voilà plusieurs années que je l’écris sur R.L, Minurne et autres sites de ré-information, j’ai repris mes entrainements en salle et je vais m’inscrire en salle de tir pour pouvoir détenir une autorisation. Même si c’est improbable, je ne veux pas”tomber” bêtement et sans avoir rien pu faire.
Je pense fortement que ce n’est que le début d’une très longue série qui va s’amplifier des les prochains mois. Nos édiles socialos collabos ont données le signal que nous étions des faibles et sans défense, “ils l’ont testé” et constatent qu’effectivement nous sommes dans le “pasdamalgame”, avec comme armes nos “crayons” et nos petites”pancartes” Charlie.
Nos dirigeants par leurs nombreuses déclarations, ne nous protègent plus. Il va donc falloir nous préparer à une riposte et demander rapidement qu’ils soient tous condamnés pour non assistance à Français en danger!

wpDiscuz