Manifestations nationalistes massives en Pologne à l’occasion de la fête de l’indépendance

Ces manifestations, dont la principale a eu lieu à Varsovie, ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes, à l’occasion de la célébration de la fête nationale. Le 11 novembre 1918 en effet, la Pologne déclarait son indépendance après plus d’un siècle divisée entre la Prusse (devenue Allemagne), l’Autriche-Hongrie et la Russie

La commémoration intervient un peu plus d’une quinzaine de jours après la victoire des conservateurs catholiques, sociaux et anti-immigration au détriment de la droite affairiste.

Il faut noter qu’il y a bien deux évènements distincts : la commémoration officielle – il s’agit tout de même de la fête nationale – et la manifestation nationaliste.

Cette dernière fut fréquemment perturbée par des éléments gauchistes et des éléments provocateurs de la police, avec l’encouragement du précédent gouvernement, anti-blanc ; ce qui avait d’ailleurs fini par attirer la sympathie et par faire croître la participation jusqu’à atteindre quelques dizaines de milliers de manifestations ces dernières années.

Manifestation nationaliste le 11 novembre 2015 pour commémorer l'indépendance de la Pologne

Les slogans des manifestants ont été bien sûr influencés par l’invasion que vit l’Europe ont appellé notamment à stopper l’islamisation, mais ils ont aussi résonné de “Dieu, honneur, patrie” rappelant la place proéminente du catholicisme en Pologne, ou “Gloire et respect à nos héros” en mémoire de ceux qui avaient lutté pour l’indépendance et qui, lorsque celle-ci fut acquise, combattirent l’Union Soviétique avec succès (car rappelons que l’URSS fut en guerre avec la Pologne de fin 1918 jusqu’en 1921, la victoire polonaise restreignant l’influence bolchévique jusqu’à l’éclatement de la seconde guerre mondiale, et brisant l’essor de la “Révolution mondiale” qu’appelaient de leurs voeux les marxistes).

En dehors de la marche principale à Varsovie, il y a notamment eu près de 10.000 manifestants, jeunes et enthousiastes, à Vratislavie, alias Wrocław en polonais, grande ville du Sud-Ouest du pays, en Silésie.

Manifestants nationalistes à Vratislavie alias Breslau alias Wrocław le 11 novembre 2015

Le parti au pouvoir PiS a organisé sa propre marche dans la ville de Cracovie, qui fut autrefois capitale de la Pologne et reste une de ses villes principales.

Une vidéo des évènements à Varsovie :

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

Pas (encore) de commentaire !

5000

wpDiscuz