En Alsace-Moselle, des anti-blancs veulent fournir un enseignement de l’islam dans le cadre de l’école publique

Comme l’a noté Lorraine Nationaliste, des responsables locaux et les chargés de pouvoir de l’Etat souhaitent que, dès la rentrée 2016, les élèves musulmans puissent suivre des cours de religion islamique.

Rappelons que le concordat qui prévaut en Alsace-Moselle ne reconnaît et subsidie que trois cultes : catholique, protestant et juif. Si le subside des juifs subversifs et destructeurs est déjà particulièrement gênant, au moins le culte islamique n’est-il pas concerné, d’après la loi. Mais la loi, les anti-blancs ne la suivent que lorsqu’ils l’arrangent.

Les financements publics de mosquée que certains ont pratiqué dans les 3 départements de l’Alsace-Moselle sont rigoureusement illégaux, et les traîtres et ennemis jouent volontairement sur l’ignorance du public pour passer en force.

Venons en à l’enseignement de l’islam à l’école. Loractu :

Les musulmans scolarisés dans les écoles d’Alsace-Moselle pourraient bien suivre des cours de religion comme leurs camarades de confession chrétienne ou juive. Les trois départements concordataires pourraient bien tester dès la rentrée 2016, la mise en place de ces cours de religion encouragés par les représentants locaux des cultes mais aussi la préfecture du Bas-Rhin. L’information avait déjà fuité en juin dernier, le site d’informations Rue 89 affirmait que l’Alsace pourrait intégrer des cours de religion pour les élèves musulmans dans ses programmes. Ce week-end, Le Figaro (article abonnés) affirme que la préfecture du Bas-Rhin est désireuse de relancer, dans la foulée des attentats de janvier, «le dialogue interreligieux».

Pour que les musulmans cessent de faire des actes anti-français, qui ne sont bien sûr que le fruit de la discrimination subie, il faut se soumettre à eux en leur cédant tout. Voilà la théorie officielle…

« Les élèves de confession musulmane subissent une inégalité, estime Murat Ercan, président du conseil régional du culte musulman d’Alsace (CRCM). Ils ont besoin d’être reconnus par la République. Dans les discussions que nous avons avec la préfecture et l’Éducation nationale, nous avons la conviction qu’il est possible d’avancer »

S’ils ne sont pas reconnus, ils risquent de devenir des Kouachi, alors attention les sceptiques !

Selon le quotidien, les responsables des cultes catholiques et protestants travaillent sur un programme qui serait un éveil culturel et religieux à toutes les grandes religions monothéistes, et destiné aux élèves qui le voudront, «sans distinction de religion». Ces cours de religion seraient d’abord donnés dans les lycées où la part d’élèves de confession musulmane est importante.

Je ne suis guère une thuriféraire du culte chrétien, mais il est évident que tout ces gens sont des traîtres au plus haut degré. Ces tendances syncrétiques sont le fruit du parjure.

Les imams introduits dans les écoles avec le soutien de la juiverie et de la maçonnerie pourront directement enseigner que les non-musulmans sont des impies qu’il convient de soumettre, qu’écouter de la musique peut transformer en singe ou porc, et toute une suite de fariboles très largement violentes et intégralement anti-française.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

3 Commentaires sur "En Alsace-Moselle, des anti-blancs veulent fournir un enseignement de l’islam dans le cadre de l’école publique"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Lucas
6 janvier 2016 9 h 57 min

Alors deja c’est quoi ce site pour commencer? J’ai jamais vu un tel ramassis de connerie dans un seul article c’est fou. Ensuite j’ai jamais vu un article aussi discriminatoire.
Sache aussi que les cours seront adressé à ceux qui le choisissent donc pas tout le monde.
Bref je vais porter plainte pour que ton site ferme 😉

wpDiscuz