Le ridicule magistral de “l’opération KKK”

Anonymous est un mouvement qui, n’ayant ni d’idées claires ni de membres clairs, peut être subverti avec une facilité déconcertante. Mais suivant sa tradition d’incohérence, prétendant défendre la liberté d’expression, sa dernière lubie a été en conséquence… de s’attaquer à la liberté d’expression des racistes.

Depuis une dizaine de jours, des comptes twitter faisaient monter la sauce en annonçant pour le 5 novembre la révélation du nom d’un millier de membres du KKK, ou Ku Klux Klan. C’est une organisation virtuellement inexistante en 2015.
Mais cela n’a pas empêché des gogos de s’exciter et les médias (principalement anglophones) de faire de la publicité à cette histoire, puisque les racistes allaient voir ce qu’ils allaient voir.

Le KKK est un mouvement qui avait émergé comme forme de résistance dans le Sud des Etats-Unis après la défaite lors de la guerre de Sécession et les très importants troubles lors de la période dite de Reconstruction, lorsque les blancs sudistes étaient sous la tutelle de l’occupation armée s’appuyant sur les nègres retournant à leurs penchants naturels.

A plusieurs occasions dissous et reformé, il s’est évanoui définitivement lors de la 2nde guerre mondiale, pour ne plus laisser par la suite que quelques groupes s’en réclamant, qui ne dépassèrent jamais au total quelques milliers de membres.

Si le KKK est célèbre, notamment du fait du film grandiose Naissance d’une Nation qui le relança en 1915, c’est donc aujourd’hui une organisation fantômatique, et ce depuis assez longtemps.

Donc, c’était là la cible de ces Anonymous.
Ils disent s’opposer au système, et leur tactique est de faire exactement ce que désire le système en s’attaquant aux blancs. Qui donc pourrait être derrière cela… ?
anonymous

Comme l’indique cette capture d’écran d’une recherche anglophone, les médias ont donné un fort écho à cette opération :

recherche-operation-kkk

Et donc, que s’est-il passé le 5 novembre ?
Ils ont publié une liste construite exclusivement à partir d’informations disponibles librement sur internet, et composant des erreurs flagrantes. Vous pouvez retrouver ici la totalité de l’annonce initiale, en anglais.

Des gogos s’attendaient à ce que de nombreux officiels du gouvernement américain soient concernés, comme si un gouvernement activement anti-blanc pouvait être rempli de suprémacistes blancs secrets… Il n’en a bien sûr rien été.

Un tas informe de texte expliquant le pourquoi vient en introduction. Il explique qu’il n’y a eu aucune attaque informatique et que les informations ne sont pas vraiment secrètes, que les sympathisants du KKK auraient “tort de craindre les autres” et qu’ils feraient peur à ces mêmes autres.

Le plus comique est sans nul doute l’inclusion de Ben Garrison dans la liste. Pour faire court, Ben Garrison est un caricaturiste américain dont les dessins ont été complètement détournés pour dénoncer les juifs, et qui est présenté comme la personne la plus radicale qui soit : des milliers de personnes sur internet se sont amusé à lui inventer les opinions les plus extrémistes, à créer des fausses citations, à créer des surnoms…
Son inclusion dans la liste est donc un gag immense. Avec l’essentiel des surnoms inventés, d’autant plus. Le très officiel Le Monde confirme, dans un article publié après coup et plus prudent que celui de ses équivalents anglophones, que Ben Garrison était bien dans la liste.

Le passage en question est hilarant, avec surtout la liste phénoménale de surnoms :

Ben “Zyklon” Garrison, aussi connu comme Wyatt Mann, aussi connu comme Skeeter
Gladeville, Tennessee
[…]
Désavoué par le KKK, a un million d’alias
décrit comme un “alpha nazi” par ceux qui le connaissent
Se trouvent sur /pol [ndt : une partie du site 4chan] & dessinateur amateur
“repoussé par les autres pour son extrêmisme”
“la Fraternité Aryenne, et Hammerskin Nation pour son niveau de haine rampante, psychotique.”
“Vraiment un nexus dément de dégoût omnidirectionnel sous forme humaine”
Aussi connu comme [ndt : les versions anglaises ont souvent des rimes et sont plus rythmées. Je les laisse donc en expliquant à côté] :
Ben “One Man Klan” Garrison [KKK en un homme]
Ben “The Walking Holocaust” Garrison [l’Holocauste en marche]
Ben “Nigger Grave Digger” Garrison [creuseur de tombe de nègres]
Ben “Chimp Choking Champion” Garrison [champion d’étouffement de chimpanzé]
Ben “Six Million More” Garrison [six millions de plus]
Ben “Pull the Trigger on Every Nigger” Garrison [appuye sur la gâchette sur chaque nègre]
Ben “Kike Killing Kommando” Garrison [commando tueur de youpins]
Ben “Montana Merchant Mangler” Garrison [essoreur de marchand ; du Montana. Fait référence à la caricature de juif se frottant les mains qui s’appelle “le happy merchant”, ce qui donnerait en français “the joyeux marchand”]
Ben “One Man Auschwitz” Garrison [Auschwitz en un homme. Notons que ce qui est important c’est le sens qu’attribuent les anti-blancs à Auschwitz ici, pas ce qui s’y est réellement passé.]
Ben “The Ten Ton Terror of Tel-Aviv” Garrison [la terreur de Tel-Aviv, ville juive majeure d’Israël]
Ben “The Racial Pain Hurricane” Garrison [l’ouragan de douleur raciale]
Ben “I Ain’t Afraid of no ZOG” Garrison [je ne crains pas un quelconque ZOG (gouvernement sioniste d’occupation)]
Ben “DEFILE THE JEWISH VIRGIN” Garrison [SOUILLE LA JUIVE VIERGE]
Ben “Holocauster Tycoon” Garrison [jeu de mots sur les divers jeux “Tycoon” qui consistent à être magnat dans un secteur, l’un d’eux fut “Rollercoaster Tycoon” parlant de parcs d’attractions]
Ben “Aryan Vs. Predator” Garrison [aryen versus prédateur]
Ben “Beaner Brainer” Garrison [peu clair. Beaner désigne les mexicains, bean signifiant haricots ; comme on disait macaroni pour parler des italiens]
Ben “Nuke the Spooks” Garrison [atomise les agents secrets]
Ben “Frag the Fags” Garrison [tue les pédales]
Ben “Sambo Killin’ Rambo” Garrison [Rambo tuant Sambo]
Ben “Kebab Shishkebab” Garrison [embrocheur de kebabs, du même Remove Kebab. Kebab désigne la plupart des variétés de musulmans, turcs bien sûr, mais aussi arabes et maghrébins]
Ben “Three Reichs and You’re Out” Garrison [trois reichs et tu es dehors]
Ben “Gas The Kikes, Even The Tykes” Garrison [Gaze les youpins, même les mômes]
Ben “Killin’ Schlomo in Slo-Mo” Garrison [tuant Schlomo au ralenti]
Ben “Kike on a Spike” Garrison [youpin sur un pal]
Ben “Slope Slicer” Garrison [trancheur de chinetocs (slope désignait pendant la guerre du vietnam les ennemis asiatiques, apparemment indistinguables)]
Ben “Aboriginal War Criminal” Garrison [criminel de guerre aborigène (je suppose : contre les aborigènes ?)]
Ben “Mash the Marxists” Garrison [écrase les marxistes]
Ben “Roma in a Coma” Garrison [gitan dans le coma]
Ben “Threw a Rock at a POC” Garrison [jette une pierre sur une “personne de couleur”]
Ben “Let’s Get this Shoah on the Road” Garrison [mettons cette Shoah en route]
Ben “Y’all Gonna Panic When You See This Germanic” Garrison [vous allez tous paniquer en voyant ce germanique]
Ben “Goin’ Mental on the Oriental” Garrison [devenant dingue sur l’oriental]
Ben “Drowned the Chink in the Kitchen Sink” Garrison [a noyé le chinetoc dans l’évier de la cuisine]

[ndt : Et enfin un peu de texte conclusif qui semble avoir été pris ailleurs sur internet, que je ne retranscris pas]

Peu après cet échec monumental, ils ont annoncé le retrait de certains noms pour “vérification supplémentaire”. C’est tellement ridicule que c’est à croire que c’était fait exprès.
Leur crédibilité est effondrée, même Le Monde reconnaissant une “opération ratée d’Anonymous contre le Ku Klux Klan”.

Néanmoins, ils m’auront offert une saine dose de rire, et j’espère qu’à vous aussi.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

Pas (encore) de commentaire !

10000

wpDiscuz