Vincent Reynouard : l’arrêt de la CEDH n’ouvre pas la voie à la contestation de la Shoah

Cette vidéo de Vincent Reynouard, le courageux militant révisionniste déjà plusieurs fois condamné par le régime, fait suite à la décision rendue le 15 octobre par la cour européenne des droits de l’homme, ou CEDH (organe lié au Conseil de l’Europe et non à l’Union Européenne). Cette décision estimait que la condamnation d’un turc pour négation du génocide arménien, en Suisse, violait la liberté d’expression.

L’ennemi n’est pas fou, et il a soigneusement verrouillé toutes les possibilités légales pour le contrer, à l’aide d’une formule qu’on pourrait résumer ainsi “pas de droits de l’Homme pour les ennemis des droits de l’Homme”, que l’article 17 de la convention européenne des droits de l’Homme transcrit presque directement.

C’est ce qu’explique plus en détail Reynouard, en s’appuyant sur l’arrêt de la CEDH :

La CEDH est l’organe fabuleux qui, par exemple, avait condamné la France a payer des dommages et intérêts à des pirates somaliens.

cedh-justice-aveugle

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

Pas (encore) de commentaire !

5000

wpDiscuz