Nouvelle couche de propagande anti armes à feu

“Tout le monde le sait”, les armes à feu, ça tue ! Regardez cette dernière tuerie aux Etats-Unis sur le campus de l’université d’Umpqua, qui a fait dix morts. Le problème, ce ne serait pas ceux qui utilisent les armes, mais bien les armes ! La preuve, Obama l’a dit !

Vous n’êtes pas encore convaincus ? Mais vous êtes d’hooorriiiibles moooonstres ! Allons donc nous abreuver de bonne parole auprès des médias de grande diffusion, ils expliqueront pourquoi vraiment, le problème ce sont les armes à feu, et pourquoi aucun particulier ne doit en avoir, seulement les forces d’Etat au service des mondialistes !

D’abord, lisons religieusement les propos d’Obama : puisqu’il est noir, ce serait raciste de faire autrement (c’est la LICRA qui me l’a dit) :

« Ce soir, je veux demander aux Américains de réfléchir à ce qu’ils peuvent faire pour que notre gouvernement fasse évoluer la loi. Pour sauver des vies. Et laisser les jeunes grandir. »
[…]
« Nous ne sommes pas le seul pays sur Terre où il y a des gens qui sont malades et qui veulent faire du mal aux autres. Mais nous sommes le seul pays développé sur Terre où l’on voit aussi souvent de tels massacres »

Barack Obama a pris à partie les élus républicains – « Permettre ces fusillades est un choix politique » – et les électeurs : « Si vous pensez que c’est un problème, alors vous devriez attendre de vos représentants qu’ils reflètent votre indignation. »

Assez ris, je redeviens sérieuse.
L’argument d’Obama est centré sur les quelques fusillades qui font plusieurs morts.

Regardons la propagande du Monde :

Outre plus de 11 200 morts par homicide, les armes à feu sont liées à plus de 21 000 décès par suicide, environ 500 décès dans des accidents domestiques et près de 300 décès dont il n’est pas possible de déterminer s’ils étaient accidentels ou non (deaths due to firearms with « undetermined intent », selon l’expression américaine), d’après les données des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), les centres épidémiologiques américains, pour 2013.

Mais si pour certains la violence liée aux armes à feu constitue un problème de santé publique, on peut être tué par balle à l’école, à l’église, au cinéma ou en réalisant un reportage, sans que la perception que les Américains ont des armes à feu semble changer radicalement.

Déjà, ils ont le culot de compter les décès par suicide.
En 2005, le taux de suicide pour 100 000 habitants en France était de 14,6 ; aux Etats-Unis de 10,1.
Pourtant en France, la plupart des gens n’ont pas accès à des armes à feu. C’est donc bien que le suicide est principalement causé par la volonté suicidaire.

Accordons tout de même que la possession d’une arme à feu offre un moyen simple et évident, qui dans un désespoir passager mais particulièrement fort, peut pousser à l’acte.

Venons-en maintenant aux homicides.

homicides-par-100-000-habitants

J’ai pris 28 pays1, recueilli les données (les chiffres de wiki) et j’ai fait un graphe.
Le nombre d’homicide (tous moyens confondus) par 100 armes à feu possédées varie de 1,09 en Suisse à 3000 en Ethiopie.
La Suisse, la Norvège, l’Autriche, la Serbie, qui ont toutes plus de 30 armes à feu pour 100 habitants, ont des taux d’homicide variant de 0,5 à 1,2 pour 100 000 habitants, parmi les plus bas aux mondes ; alors que des pays avec 2 ou 3 armes à feu pour 100 habitants atteignent allègrement les 10 ou 20 homicide pour 100 000 habitants.

Maintenant, prenons les données du FBI sur les meurtres par race aux Etats-Unis.

Corrigé par la taille des populations (le FBI mélange blanc et hispanique, je fais de même ici, bien que cela surestime significativement les meurtres commis par des blancs), on obtient ceci :

meurtres-par-race-aux-etats-unis1

Par ailleurs, la possession d’armes à feu par race :

armes-c3a0-feu-par-race

Je ne crois pas avoir besoin d’ajouter de commentaires.

Ah si. Le meurtrier de la fusillade qui a poussé Obama et les médias à relancer le sujet était métis de noir. Surprenant hein au vu des données de possession d’arme à feu ?

Nous aurons l’occasion de revenir sur cette question de manière plus approfondie une prochaine fois – ce n’est ici qu’un rapide survol rappelant la vraie cause du problème de la violence aux Etats-Unis – mais pour cette fois ci cela devrait suffire.

1.(Etats-Unis, Serbie, Suisse, Norvège, Brésil, Vénézuela, Jamaïque, Afrique du Sud, Mexique, Tanzanie, Zimbabwe, Autriche, Uruguay, Japon, Ethiopie, Guatemala, Bolivie, Mali, Cambodge, Albanie, Ukraine, Maroc, RDC, Chine, Phillipines, Burkina Faso, Pakistan, Moldavie)

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

2 Commentaires sur "Nouvelle couche de propagande anti armes à feu"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Un chasseur français..
14 août 2016 11 h 48 min

Le problème est le même en France, la législation est restrictive alors que ce n’est pas l’honnête citoyen disposant d’un permis de chasse ayant acheté légalement son arme qui ira faire des connerie mais comme a l’habitude le petit branleur de cité qui lui sans permis aura facilement acces à diverses armes des pays de l’est ect…
La solution n’est pas d’interdire les armes , la solution est de fermer nos frontière pour limiter le trafic et de perquisitionner toute les caves de cité ect….

Jacot
14 août 2016 16 h 02 min

Un chasseur français :
la solution ? Ils la connaissent très bien, mais ils ne veulent pas du tout en entendre parler. Dans ce cas, et seulement dans celui-ci, je veux dire lorsque ça va contre la race blanche, ils se montrent extrêmement radicaux : il faut interdire toutes les armes, perquisitionner chez n’importe qui, de bons natios blancs de préférence ! En revanche, si vous expliquez qu’en virant tous les allogènes vous n’aurez plus de problème de conflit… là, inexplicablement, ça ne marche plus ! Au mieux, nous sommes zégaux quand il faut banquer pour les races de boue, mais nous sommes inférieurs parce que méchants colonisateurs et destructeurs du temple et génocideurs… n’en jetez plus !
RAHOWA !

wpDiscuz