Diplomatie française hors-sujet sur la Syrie

Hollande dans son discours à l’ONU, Fabius (ministre des affaires étrangères) dans des déclarations faisant suite aux propos de Hollande ; tout deux semblent vouloir humilier plus encore la France et détruire ses restes de diplomatie.

Malheureusement, le ridicule ne semble pas tuer. Fabius, qui affirmait que le front Al-Nosra faisait du “bon boulot” en Syrie il y a deux ans de cela a récidivé dans le lamentable.

AFP :

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a critiqué mardi ceux qui parlent beaucoup mais qui n’ont pas engagé un avion dans la lutte contre les djihadistes de l’Etat islamique en Syrie, invitant Moscou à combattre l’EI concrètement plutôt que médiatiquement.

Il faut quand même regarder qui fait quoi. La communauté internationale tape Daech (acronyme arabe de l’EI). La France tape Daech. Les Russes, pour le moment, pas du tout. Si on est contre les terroristes, il n’est pas anormal de frapper les terroristes, a déclaré M. Fabius lors d’une conférence de presse à New York.

QUOI ? Que ces gens mentent, on y est habitué, mais on atteint un niveau fabuleux.
Nous avions vu il y a une dizaine de jours que la Russie a une présence réelle en Syrie avec l’aménagement d’une base aérienne et de nombreux bateaux russes ayant fait route vers le port attenant.
Les jours qui ont suivi ont confirmé cela, avec plus d’une vingtaine d’avions de chasse russes ayant adopté cette base améliorée, et des combats au sol confirmés.
La Russie par ailleurs offre un soutien militaire fort à Assad contre les islamistes.

Du côté de la France, cela fait un an qu’elle parle de bombarder l’Etat Islamique, et elle aurait il y a deux ou trois jours mené un raid aérien. C’est cela qui, pour Mr. Fabius, permet de donner des leçons aux russes.

Cette charge intervient au lendemain du discours devant l’Assemblée générale de l’ONU du président russe Vladimir Poutine, qui a prôné une large coalition antiterroriste pour défaire les djihadistes de l’Etat islamique.

La Russie, qui n’exclut pas de futures frappes contre l’EI, a récemment renforcé son dispositif militaire dans un fief du régime sur la côte ouest de la Syrie.

Sur le fond, ce qui est important dans la lutte contre Daech ce n’est pas la frappe médiatique, c’est la frappe réelle. L’équation est assez simple: ceux qui sont contre Daech, c’est ceux qui frappent Daech, a encore insisté le ministre français.

La France fait partie de la coalition anti-EI pilotée par les Etats-Unis en Irak et en Syrie. Paris a opéré sa première frappe en Syrie dimanche, à la veille de l’ouverture de l’Assemblée générale de l’ONU.

Donc, ça fait au moins un an qu’on parle d’une coalition anti-EI, qu’on nous dit que là c’est bon, mais la France a mené son premier bombardement il y a deux jours ? “Frappe médiatique” personne ?
Fabius parle de “frappe réelle” ? Un peu comme celle des turcs, qui sous prétexte d’attaquer l’EI attaquent violemment les kurdes, peut-être ?

Oh, j’oubliais presque : Hollande a déclaré dans son discours général qu’il n’y aura pas de solution au conflit syrien avec Assad, et qu’il faut donc le virer.
Même Obama est plus conciliant sur cette question.

Ce ne serait pas la diplomatie “française” qui cherche des prétextes lamentables pour saborder une vraie coalition anti-EI, peut-être ?

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

Pas (encore) de commentaire !

5000

wpDiscuz