Pourquoi nous rejetons la puissance juive comme l’invasion musulmane

Il est fréquent de voir au sein des milieux dits “patriotes” des désaccords sur cette question. Un bon nombre refuse la discussion même au sujet de l’influence juive, alors qu’un nombre plus restreint, dans des cercles poreux avec l’extrême gauche, appelle à l’unité avec les afro-musulmans contre les “sionistes”.
Ce texte s’adresse principalement aux blancs européens, qui sont ceux pour qui les nationalistes européens luttent ; mais il aura des lecteurs juifs. Je les enjoins à lire ce texte s’ils ne comprennent sincèrement pas pourquoi les nationalistes luttent contre la puissance juive.

Le faux dilemme
En général, l’argument spécieux du faux dilemme est introduit en rappelant l’antagonisme entre juifs et musulmans. Les musulmans haïssent très fréquemment les juifs, et en particulier Israël. A l’inverse, les juifs notamment israëliens n’apprécient pas les musulmans.
Le faux dilemme qui nous est présenté est le suivant : soit on est avec les juifs contre les musulmans, soit on est avec les musulmans contre les juifs.
Mais nous blancs européens ne sommes pas directement concernés par ce conflit. Ce conflit est importé sur notre territoire, mais ça n’est pas le notre.
En revanche, nous sommes en conflit avec chacune de ces deux entités, et nous cherchons à recouvrer le contrôle de nos terres en les en expulsant.
Garder l’une ou l’autre ne serait pas rendre la France aux Français, l’Europe aux Européens.

L’argument tactique

Une position fréquente dans les mouvements dits patriotes peut-être résumée ainsi : l’essentiel du public rejette l’anti-sémitisme, donc pour être efficaces nous devons le condamner nous aussi.
Quelles réalisations a obtenu ce mouvement depuis 40 ans ?
Les forces d’extrême droite judéo-compatible, comme le FPO en Autriche ou ANEL en Grèce, ont toujours fini par trahir les autres principes qu’elles défendaient. On pourrait dire de même des conservateurs américains, qui ont laissé l’immigration exploser, le mariage homosexuel s’installer, l’obamacare se poursuivre, bref qui sur chaque question importante pour leur électorat l’ont trahi.

Si le public a cette position par rapport aux juifs, c’est parce que l’image médiatique qui lui est présentée du rôle des juifs est quasi systématiquement positive, et que l’antisémitisme est systématiquement traité comme un effroyable crime.
Notre rôle est de s’adresser à ceux qui ne sont pas des moutons dans le troupeau et de les éveiller.

La vérité est notre alliée, pas notre ennemie.

L’invasion musulmane
Je serais assez bref ici, parce que je crois que le lecteur a déjà une certaine conscience sur ce sujet.
Les nationalistes rejettent l’invasion afro-musulmane car : [*]Elle nous fait perdre le contrôle de pans entiers de notre territoire
[*]Par son ampleur virtuellement illimité, elle nous menace de génocide.
[*]Même si elle était de moindre ampleur, elle bouleverse l’unité ethnique du territoire, avec le mélange racial qui induit une dissolution progressive de ce que nous sommes.
[*]Elle est le relais d’une culture étrangère, aux valeurs radicalement différentes des notres.

Je pourrais aborder d’autres arguments : coût financier insupportable, criminalité massive. Ce sont des arguments forts, mais il faut bien comprendre que même s’il n’y avait pas de coût financier ni de criminalité, nous devrions rejetter l’invasion.

Pour l’argument racial je renvoie le lecteur à mon article Les races sont une réalité.

La puissance juive
Il n’est pas ici évident d’être concis. Les raisons du rejet de la présence des juifs sont multiples, et chacune mérite une analyse en profondeur.
Je me contenterais donc de les aborder en surface, avec de nombreuses références. Des articles ultérieurs les développeront.

Les juifs ne sont pas blancs
Si la présence des non-blancs est rejettée en France par les nationalistes et que les juifs ne le sont pas, il serait parfaitement cohérent de rejetter leur présence aussi.

Le sujet étant assez long, j’ai écrit un article dédié.
Blanc est un raccourci pour “blanc européen”, avec des implications historiques, culturelles et génétiques. Les juifs sont juifs et non “blancs” pour chacun de ces trois critères.

Les coutumes judaïques
Les coutumes judaïques sont à l’image des coutumes de la région moyen-oriental où cette tribue est née.
Elles mettent en avant une quantité de rites invraisemblable, à la précision aberrante, et fréquemment brutaux : mutilation génitale, sacrifices rituels notamment.

Le mensonge pour servir les intérêts de la tribu n’est pas condamné moralement, mais au contraire encouragé, comme chez les musulmans.
La victimisation permanente, là encore comme leurs voisins moyen-orientaux, est une caractéristique constante de leur discours.

Les juifs contrôlent la plupart des leviers grâce à leur solidarité tribale
La FED est la banque centrale américaine. C’est une entité privée, contrôlée par des banques privées selon un système de parts, et à laquelle le gouvernement américain a octroyé le contrôle de la monnaie.
Les trois derniers présidents et vice-présidents de la FED sont juifs. Les juifs représentent 1,4% de la population américaine. 2,5% en excluant les noirs et hispaniques.

Les médias sont en large part entre leurs mains. En France, on pensera au groupe SocPresse de M. “Dassault” Bloch qui contrôle Le Figaro et Valeurs Actuelles ; à M. Drahi qui contrôle Libération, ainsi que le groupe RMC (avec notamment BFMTV) avec M. Weill. Parmi les journalistes et présentateurs, d’Arthur à Ruth Elkrief, de Denis “Olivennes” à Elkkabach, d’Askolovitch à Fogiel, de Drucker à Ockrent ; ils sont fortement surreprésentés. Le choix des invités est aussi de ce fait fortement orienté en faveur des bobos parisiens et des juifs.

Aux Etats-Unis, leur influence médiatique atteint le ridicule :

juifsmc3a9dias
Les juifs ont leur case en rouge.

Enfin, leur influence politique est extrêmement nette. Je n’entrerais ici pas non plus dans le cadre d’une démonstration, mais par exemple :
-Valls a une épouse juive
-Copé est juif
-Sarkozy a un grand-père juif
-David Cameron aussi
Tout ces personnages ont manifesté clairement à diverses occasions qu’ils soutenaient fortement la tribu.
Il est quasiment obligatoire de ne pas être jugé indésirable par les élites juives pour accéder à un haut poste politique, une campagne médiatique brutale se déclenchant en cas de “dérapage”.
Plus de 60 députés “français” ont aussi un passeport israëlien.

Pour plus de précision, avec des articles fouillés, on pourra aller consulter les articles sur le site TOO. On trouvera de très nombreux articles sur toutes les facettes du sujet, en anglais malheureusement. Un certain nombre d’articles restent traduits en français
Le but ici est, je le répète, de survoler les causes fondamentales de l’antisémitisme nationaliste.

Les juifs attaquent la culture et l’histoire européennes
Les juifs ne partagent pas la culture et l’histoire européenne, même si l’enfermement communautaire est plus faible qu’il n’a pu l’être par le passé.
Ils jouent un rôle proéminent dans l’anti-art nihiliste qui domine actuellement. Par exemple, Anish Kapoor, le dégénéré qui a posé un immense étron métallique dans les jardins de Versailles au nom de “l’art”, est demi-juif. La conception du beau et de l’élégant comme mesure de l’art est combattue de manière systématique, avec l’aide des relais médiatiques.

L’histoire européenne est falsifiée afin de servir l’agenda anti-européen : le colonialisme est présenté comme une immense horreur alors qu’elle a mis fin à l’esclavage intra-africain, et apporté un immense progrès matériel. La réalité de l’esclavage outre-atlantique est elle aussi falsifiée. Les conditions des esclaves étaient souvent meilleures que celles des travailleurs libres, dont la vie importait bien peu ; et bien meilleures que celles des esclaves africains restés là-bas plutôt que d’être revendus (car oui, ils auraient vécu comme esclaves en Afrique sinon).

La totalité des européens sont mis en accusation pour “l’Holocauste”. Nous reviendrons sur cette question en détail, mais noterons simplement ici qu’elle est utilisée afin de systématiquement rejeter toute volonté nationale, dont le principe “un Etat doit servir son peuple” devrait être l’évidence la plus naturelle.

Les découvertes technologiques attribuables aux européens sont immenses, et elles font aujourd’hui que l’ensemble de l’Humanité a un bien meilleur de niveau de vie, et pourtant on nous en refuse le crédit, nous explique même que nous sommes plus ou moins la cause de tout les malheurs du monde car nous serions “racistes”.

Les juifs jouent un rôle ultra-dominant dans la pornographie, extrêmement destructive tant pour les valeurs morales que pour la stabilité sexuelle et psychologique de ceux qui la regardent.

Le rôle des juifs dans l’immigration
Les juifs jouent déjà un rôle proéminent dans le processus culturel culpabilisateur. Les européens se caractérisent notamment par une forte empathie, et c’est sur ce point là qu’on appuie de manière systématique.
La promotion outrancière de la photo de l’enfant syrien mort le 3 septembre était un épisode supplémentaire de cette méthode.

Au delà d’un Attali qui prétend que les immigrés à 70 ou 80 de QI feront de la France la première puissance mondiale ; il existe un soutien extrêmement large des juifs ayant une visibilité médiatique en faveur de l’immigration, tant en Europe qu’aux Etats-Unis.
Par exemple pour la Grande-Bretagne.

Ainsi comme nous l’apprend le Times of Israel :

Très sensibles à l’engagement du gouvernement et des autorités publiques – fidèles en cela à la tradition et aux valeurs d’asile et d’hospitalité de la France – d’accueillir 24 000 personnes sur le territoire français, ces organisations, particulièrement ébranlées par la détresse et la souffrance des réfugiés, s’associent à l’élan de solidarité de la société civile.
[…]
Alliance Israélite Universelle
B’nai Brith de France
Eclaireuses Eclaireurs Israélites de France
CASIP-COJASOR
Consistoire
Fonds Social Juif Unifié de France
Œuvre de Secours aux Enfants
Union des Etudiants Juifs de France
European Union of Jewish Students
Avec le soutien du CRIF et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah

Ou bien encore :

L’Europe n’a pas encore appris comment être multiculturelle. Et je pense que nous allons faire partie de cette transformation, qui doit avoir lieu. L’Europe ne sera plus les sociétés monolithiques qu’elles étaient au siècle précédent. Les juifs seront au centre de cela. C’est une grande transformation à faire pour l’Europe. Ils vont maintenant dans un mode multiculturel, et les juifs seront détestés du fait de leur rôle de guides. Mais sans ce rôle de guides, et sans cette transformation, l’Europe ne survivra pas.

Et Israël ?
Le sort des palestiniens n’est pas exactement le souci premier des nationalistes européens, assez concernés par leur propre génocide. L’évocation d’Israël permet en général de souligner le double-standard de nombreux juifs entre la politique qu’ils défendent pour Israël et celles qui promeuvent pour l’Europe et les autres pays blancs. Il permet d’évoquer le soutien politique et financier envers cet Etat. Il permet d’évoquer le refus de cet Etat d’extrader ses criminels.
Certains souhaitent en effet la destruction d’Israël. Je considère pour ma part que l’existence d’un foyer national juif est parfaite pour pouvoir expulser les juifs de nos pays.

Conclusion
Certains passages de l’article sont un peu bruts de décoffrage, notamment quant au pouvoir qu’ont les juifs. Je prévois de les améliorer quand le temps le permettra, mais l’essentiel est dit pour l’heure.
Nous ne souhaitons nous soumettre à personne, simplement être libres sur nos terres.

Je rappelle que cet article est ouvert aux commentaires. A l’exception des commentaires outranciers, je ne pratique pas de censure : mes contradicteurs peuvent donc exposer leur position.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

2 Commentaires sur "Pourquoi nous rejetons la puissance juive comme l’invasion musulmane"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Aaron
19 septembre 2015 20 h 20 min

Merci d’avoir précisé que vous ne pratiquez pas la censure…
J’ai été censuré sur Contrepoints, ayant affirmé mon soutien indéfectible envers l’Afrique du Sud d’avant 1994, évidemment.
Quant au sujet que vous traitez ci-dessus, il a des relents d’inspiration maurassienne.
Ce n’est pas une critique, mais une simple déduction de ma part, puisque je suis aussi pour la liberté d’expression mais pas à sens unique.
Vous citez quelques hommes politiques contemporains “enjuivés”…que M.Vals (le gazeur des manifestations paisibles) ait épousé une “juive” – mais l’est-elle complètement ?- c’est son problème…que M.Sarkozy ait eu un grand-père juif ne fait pas de lui un juif à 100%, la judaïté se transmettant exclusivement par la mère.
Vous indiquez également que l’Etat d’Israël n’extrade pas ses propres ressortissants; cela est aussi valable, notamment , pour le Maroc.
Cela dit, et la religion n’a pour ma part rien à voir avec la politique, les propos tenus par Mme Lerner me révoltent; à l’instar de ceux tenus par des individus du genre BHL, Attali ou autres journaleux, ils ne font qu’alimenter l’anti-judaïsme.

blancheurope
19 septembre 2015 20 h 50 min

Bonjour,
J’estime que si l’on censure un opposant politique qui se montre respectueux et honnête, c’est que le débat intellectuel ouvert ne soutient pas nos positions. Ou que l’on est complètement dogmatique, mais les gens dogmatiques ont rarement raison.

Pour répondre aux points sur lesquels vous réagissez : citer quelques exemples sur le pouvoir politique juif n’est pas la manière la plus convaincante qui soit de présenter le problème, j’ai l’intention d’approfondir plusieurs aspects par des articles propres.
Sarkozy ‘(j’aurais pu parler de son ex-épouse Cecilia 100% juive, mère de ses enfants) ou Valls ne sont en effet pas juifs au plan génétique, ou seulement partiellement. Mais si j’estime que l’identité génétique est importante dans le cadre juif, la judaïté est avant tout une appartenance tribale, qui peut s’acquérir par naissance ou en étant adopté par le reste de la tribu au sein de celle-ci. Des ascendances partielles ou un mariage rentrent dans ce cadre. Ces personnes agissent comme membres de la tribu.
J’aurais pu parler d’autres personnages comme DSK qui disait chaque matin se demander ce qu’il pouvait faire pour Israël.

Pour l’extradition, ce n’est peut-être pas le seul pays à faire cela, mais ce phénomène d’arnaques massives avec les coupables allant se réfugier là-bas n’en est pas moins révoltante. L’ampleur de la chose est tout à fait singulière. Par exemple l’affaire de la taxe carbone dépasse largement ce que tout les criminels réfugiés au Maroc ont pu voler.

Pour les propos de Barbara Spectre ou d’Attali, même s’ils vous révoltent il faut admettre que c’est bien ce discours qui domine très largement dans les élites juives de la diaspora. Par ailleurs, ces élites sont directement liées à la facilité qu’ont les juifs.
Vous comprendrez donc qu’un juif ne dénonçant pas les grandes facilités pour atteindre un bon échelon social liée à la judaïté mais qui critique l’attitude des élites permettant cette ascension facilité ne me convainc guère.

A d’innombrables occasions même, des juifs se prétendent amis avant de profiter de la confiance acquise pour arnaquer, ou pire, le naïf.
Un des exemples les plus monumentaux est justement dans le rôle des juifs en Afrique du Sud lors de la ségregation.
L’Afrique du Sud subissait un embargo international, et Israël était un des seuls pays à maintenir des relations. Cependant, d’une part les organisations juives de type LICRA et ADL eurent un rôle majeur dans l’établissement de l’esprit anti-raciste qui est la base de la critique de la segrégation, mais elles furent même à la pointe du lobbyisme politique pour isoler l’Afrique du Sud. De même en Afrique du Sud, une majorité des juifs supportèrent en effet la segrégation, parfaitement compatible avec leur système de valeur. Cependant, les juifs furent extraordinairement surreprésentés parmi les “traîtres à la race blanche” (les afrikaaners opposés aux noirs avaient considérés les juifs comme blancs), sous l’influence des valeurs libérales impulsées par les juifs anciennement est-européens. Ils jouèrent un rôle critique dans l’organisation de l’ANC, et la chute finale du régime.
Aujourd’hui, une large part des leviers économiques aux mains des “blancs” en Afrique du Sud sont en fait contrôlés par des juifs.

wpDiscuz