(((Surprise))) : Israël soutient 7 groupes « rebelles » en Syrie

Encore une belle (((Cohencïdence))). Selon la rumeur populaire, les Juifs et les djihadistes seraient les pires ennemis du monde. Mais nous disposons, preuves à l’appui, de nombreux articles qui nous montrent une certaine collusion entre les deux « adversaires ».

Nous avons eu le coup des armes Israëlienne pour l’EI, les Juifs qui n’hésitent pas à sauver des islamistes et bien sûr le soutien d’Israël aux « rebelles » en Syrie.

Cette fois, c’est encore une preuve du soutien d’Israël aux rebelles qui nous arrive (mais n’y voyez pas une quelconque alliance contre Bachar !).

RT :

Malgré des déconvenues, comme le sursaut des rebelles islamistes dans la région de la Ghouta (est de Damas), la Syrie reprend morceau par morceau certaines des dernières enclaves qui échappent encore à son contrôle.

Dans le sud du pays, l’armée arabe syrienne progresse ainsi depuis plusieurs mois en direction du plateau du Golan, au grand dam d’Israël, qui l’occupe illégalement depuis 1967 et qui l’a finalement annexé en 1981. Les deux pays sont d’ailleurs officiellement en guerre.

Le plateau du Golan est donc un territoire occupé illégalement depuis la guerre des Six jours : Israël avait conquis militairement le territoire puis l’a occupé. Les Syriens et les Palestiniens qui habitaient donc sur cette partie de territoire ont été chassés de chez eux.

Je ne me sens pas touché émotionnellement par cette « expulsion » mais cela fera comprendre à ceux qui n’ont pas encore fait le lien que les Juifs ont pris une vilaine habitude (de notre point de vue) : arriver sur un territoire et, même s’il est déja occupé, le revendiquer comme leur propre terre. Cette occupation est surtout stratégique car le plateau du Golan domine la route de Damas.

Mais depuis la débandade de Daesh en Syrie, et la reprise de certains territoires par le régime de Bachar El-Assad (appuyé par les forces Russes), les Syriens commencent à être un peu trop près du territoire d’Israël.

Quel meilleur moyen de se protéger, si ce n’est de participer au financement et donc à l’armement des rebelles faussement « modérés » ?

D’après Elizabeth Tsurkov, universitaire et membre du think tank Israeli Forum for Regional Thinking, dont l’enquête sur le terrain est reprise par le célèbre quotidien israélien Haaretz daté du 21 février, Israël soutiendrait désormais directement le groupe armé rebelle de l’Armée syrienne libre (ASL).

(((Tsurkov)))

Elizabeth Tsurkov est une juive au faciès immonde (normal me direz vous…), résidant à Chicago et passionnée à « défendre la Syrie » contre le régime Syrien. Elle voit donc le financement de groupes rebelles comme une bonne chose.

« Certains de ces groupes qui ont commencé à recevoir de l’aide d’Israël fin 2017 étaient jusque-là financés par le Military Operations Command, un centre [opérationnel] géré par la CIA », écrit-elle après avoir mené dans le sud de la Syrie des dizaines d’interviews de combattants, d’activistes et de civils.

« Jusqu’en 2018, ce centre a versé les salaires de dizaines de milliers de membres du « front sud » de l’ASL en leur fournissant armes et munitions », détaille-t-elle, ajoutant que la décision de Donald Trump en juillet 2017 de mettre un terme à ces aides les avaient laissés dans un état de « besoin désespéré de sources de financement alternatives ».

CIA qui, dans sa lutte contre le régime syrien, jugeait bon d’armer des terroristes qui combattront sans problèmes les Américains une fois la guerre en Syrie terminée…avec les armes offertes par ces mêmes Américains !

Quand on dit qu’on arme nos propres adversaires, ce n’est pas forcément un fantasme de complotiste. Heureusement, Donald Trump a jugé bon de cesser de les financer. Les soumis aux Juifs ayant arrêté de dilapider de l’argent, les Islamistes se tournent donc directement à la source de l’argent.

Des sortes de mercenaires qui n’hésitent pas à s’allier avec leurs « pires ennemis » (pour le meilleur et pour le pire mais surtout pour le meilleur, il ne faut pas plaisanter !).

« Toutes mes sources ont confirmé l’identité d’au moins sept groupes [rebelles syriens] qui perçoivent un soutien israélien, à la condition que les groupes ne soient pas nommés », écrit encore Elizabeth Tsurkov, précisant toutefois qu’il s’agissait de formations affiliées à l’Armée syrienne libre.

Si cette dernière ne prône pas le djihad, elle a pu s’allier avec des groupes islamistes comme le Front al-Nosra ou Ahrar al-Cham, notamment à Alep, pour combattre les troupes du gouvernement syrien.

Il est assez intéressant de lire : « à condition qu’ils ne soient pas nommés… » C’est à dire ? On leur donne de l’argent mais on ferme les yeux sur ce qu’ils sont réellement ? C’est vrai que lorsque l’on a besoin de personnel pour faire le sale boulot, on ne fais pas trop attention au CV !

Ils s’allient avec des islamistes. Alors oui, la guerre est une circonstance particulière, mais c’est quand même dingue.

En France quelqu’un qui se prend en photo avec Marine Le Pen est de suite considéré comme un raciste. En Syrie, un groupe qui combat avec des islamistes est considéré comme un « groupe rebelle modéré ». (((Hypocrisie))) quand tu nous tiens.

Armée-Syrienne-Libre
Arméé Syrienne Libre s’affichant avec un drapeau Islamiste…

On peut aussi constater que pas mal de pays arment et financent (ou l’ont fait par le passé) l’Armée Syrienne Libre : États-Unis, France, Royaume-Uni, Allemagne, Pays-Bas, Croatie, Turquie, Arabie Saoudite, Qatar, Israël…

Fin décembre 2017, l’armée arabe syrienne marquait un point décisif avec la reconquête de la poche de Beït Djine. Les forces de Damas affrontaient alors plusieurs groupes de rebelles affiliés à Al-Qaïda, parmi lesquels les djihadistes du Hayat Tahrir al-Cham. Ce groupe armé est issu notamment de la fusion, localement, de plusieurs autres milices islamistes, dont le Fatah al-Cham (anciennement Front al-Nosra, lié à Al-Qaïda).

L’armée syrienne, appuyée par le Hezbollah, allié de Damas dans la lutte contre Daesh, reprenait ainsi une position qui commande le plateau du Golan et menace directement Israël.

Les forces du régime de Syrie combattent les islamistes mais ce sont eux les méchants ! Mais voilà, le Hezbollah et Damas sont les ennemis jurés des Juifs (plus que les islamistes !). Nos chers youpins, voyant leurs territoires menacés par leurs véritables ennemis vont donc tout faire pour continuer de diviser le pays. Et ce, en mettant la main au porte-monnaie.

La destruction de la Syrie est un objectif géostratégique pour Israël, car un pays divisé est incapable de s’opposer à eux. Cette instabilité est donc fortement voulue et est encouragée par les politiques occidentaux qui dépeignent Bachar el-Assad comme un vilain dictateur, très très méchant avec sa population.

Encore une fois, nous avons un exemple de l’ingérence d’Israël dans le conflit syrien. Et une preuve, par le même biais, qu’Israël soutient économiquement, et donc moralement, les islamistes.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

75 Commentaires sur "(((Surprise))) : Israël soutient 7 groupes « rebelles » en Syrie"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
AA
8 avril 2018 21 h 57 min


Terre Ensoleillée
8 avril 2018 23 h 23 min

On peut même remplacer whahabisme par Islam ^^

Terre Ensoleillée
8 avril 2018 23 h 22 min

7 ? Je pense sincèrement que les youtres soutiennent la totalité des groupes rebelles terroristes en Syrie. Daesh et Al Nosra inclus. Ben oui ces groupes sont les ennemis objectifs du Hezbollah libanais qui massacre de l’islamiste sunnite pour mon grand bonheur. Je ne serais pas étonné si ces rebelles seraient à l’origine des bombardements à l’arme chimique en Syrie.

Toujours est il que même si l’armée syrienne fait des morts, les rebelles aussi, mais les (((médias))) ne traitent pas ça de la même manière. Un syrien pro-Assad a moins de valeur qu’un syrien islamiste sunnite.

Donc bon ce qu’il faut c’est que Bachar extermine la vermine islamiste et les bobos gauchos humanistes cesseront de chialer sur chaque gamin qui meure.

Je conclurai par dire que l’islam en France est contrôlé par les youtres sionistes. Et les bougnoules français continuent de dire que les sionistes veulent détruire l’islam.. ces abrutis…

9 avril 2018 21 h 25 min

En Syrie, les juifs s’en prennent au nationalisme (et d’ailleurs à sa diversité religieuse et même parfois ethnique).
En France, les filières commerciales du halal sont tenues principalement par trois groupes financiers (((sous contrôle))).

Terre Ensoleillée
10 avril 2018 8 h 44 min

Cela n’est même pas étonnant

raceboard
9 avril 2018 10 h 05 min

merci pour cet exellent article…..(((ils))) sont derrières tous les coups foireux….
et encore une « attaque aux armes chimiques » en Syrie……
encore un coup monté dont les youpins sont bien capable d’être les instigateurs , à moins que ce soit les US ? au pire les rebelles « modérés »…
et ça marche…..
la » » »communauté » » » »internationale et tous nos « merdias » embrayent comme un seul homme….contre Bachard , qui a tout intérêt , comme chacun sait , à utiliser ce genre de procédé , inefficace militairement pour ce que l’on peut en voir , afin de se faire bombarder par les vertueux gendarmes de la planette….
plus c’est gros , plus ça passe….
ah les fumiers….

PS : impayable : il fallait entendre ce matin(((koutcher))) sur france inter à ce sujet …..vous savez l’homme qui a été à la construction de l’état mafieux kosovar…un grand moment de rire…et oui j’écoute des fois cette radio quand j’ai envie de me marrer….((((getha))) , t legrand….c’est à pleurer de rire , souvent….

BLEIZ GWEN
9 avril 2018 10 h 55 min

Moi aussi j’écoute cette radio, sans doute pour voir comment c’est fabriqué, mais peut-être suis-je maso, c’est mon droit …! La semaine dernière, Fabienne Sintes, « un jour dans le monde », 18h15-19h, propagande anti Orban. Gros plan sur un village « résistant »; il y avait dans le pays plus qu’un « frémissement » d’opposition … Enfin, pour Victor, c’était pas gagné. Bon, ils vont se rabattre sur les irrégularités du scrutin…

Peste et Coléra
11 avril 2018 23 h 00 min

Drôle de cohen-si-dense en effet

AA
14 avril 2018 14 h 43 min

La France a envoyé cette nuit des missiles sur la Syrie avec son maître, pardon son allié, le gouvernement sioniste US ansi que la GB. Poutine est dans l’ obligation de répondre à cette attaque, ne serait-ce que pour sa crédibilité intérieur et internationale. Je ne sais pas trop ce que cela va donner.

J’ ai du mal à cerner Poutine et son rôle. Avant d’ ouvrir les yeux sur le problème juif et les questions raciales, je voulais partir en Russie mais en devenant NS, je me suis aperçut que Poutine et son gouvernement étaient pro-bougne ( à minima, ils n’ empêchent pas la prolifération des bougnes russes et l’ invasion d’ autres pays limitrophes ) et pro-youtres ( bien que je n’ aime pas les réflexions binaires, avec les juifs j’ ai du mal à penser autrement pour ce qui est de la géopolitique. Soit on est pour à différents degrés de soumission soit on est contre plus ou moins ouvertement ).

Certes, il est patriote mais pour le pays Russie mais certainement pas pour les russes ethniques.

Mais on ne peut pas nier que la Russie a contrecarré les plans juifs pour la Syrie et en suivant l’ Iran, qui leurs permettraient de créer le grand Israël.

Mais on peut aussi penser que les juifs avaient peur que DAESH prenne pour de bon la Syrie et une partie de l’ Irak et se retourne contre ceux qui les ont financé, les sionistes, mais cette fois avec des moyens étatiques. A ce moment là, les russes rentrent en scène pour laisser la Syrie en guerre larvé pendant quelques années encore.

En poussant à l’ extrême le raisonnement, les juifs messianiques cherchent la confrontation mondiale ( ils ont un nom pour cela mais j’ai oublié ) qui leurs permettraient de dominer le monde de manière définitive après. Est-ce que la Russie de Poutine aura un rôle pour déclencher cela ?

Bref, Poutine n’ est certainement pas pro-Blanc mais je me pose des questions sur son implication dansle projet juif.

wpDiscuz