Un commissaire du ministère allemand de la Famille propose de changer l’hymne national pour le rendre plus inclusif

Bienvenue à tou-t-e-s. Comme c’est « moderne » et « progressif », j’ai décidé de me mettre à l’écriture inclusive. Pour que les hommes, femmes, transgenres, androgynes, bicurieux, drag queens… personnes ne se sentent pas discriminé-e-s.

C’est une écriture égalitariste et tellement utile (pas du tout compliquée et stupide à mettre en oeuvre), que certain-e-s voudraient modifier nos hymnes (en prenant exemple sur cette écriture) pour le rendre plus égalitariste.

Une ineptie sans nom mais je vous rassure : l’écriture inclusive n’est pas utilisée. On veut « juste » changer des termes pour les rendre moins masculins. On a vu le cas canadien.

C’est aussi le cas de l’Allemagne, feu grand pays.

RT :

Pour la journée de la femme prévue le 8 mars, Kristin Rose-Moehring, commissaire allemand à l’égalité du ministère de la Famille a eu une idée. Citée par le journal Der Tagesspiegel du 4 mars, elle a envoyé un courrier à tous les employés de son ministère : « Pourquoi ne pas modifier notre hymne national ? Cela ne peut pas faire de mal, si ? Et ça coïncide si bien avec le projet de notre nouveau ministère fédéral de l’Intérieur, de la Construction et de la Patrie. »

Eh oui ! Pourquoi pas ? C’est vrai qu’il est tellement nécessaire de changer des choses qui seraient un peu trop masculines, trop guerrières. Pourquoi ne pas te mettre une plume dans le cul et sauter du troisième étage, qui sait ça pourrait ne faire que du bien…

S’appuyant sur les exemples de l’Autriche et du Canada qui ont décidé de modifier leurs hymnes pour les rendre plus inclusifs, Kristin Rose-Moehring propose concrètement de retirer toutes les références au genre masculin dans le Deutschlandlied allemand, l’hymne national d’outre-Rhin.

Ainsi, l’Allemagne qui y est nommée Vaterland (c’est-à-dire « patrie » ou « pays des pères » en français) serait rebaptisée Heimatland (le « foyer de la nation » en français) dans le chant national.

Le mot « fraternellement » (brüderlich en allemand) est mentionné par deux fois et pourrait ainsi être remplacé par « avec courage », selon les préconisations du commissaire.

C’est vrai que ça ne change nullement le sens de l’hymne… Et puis c’est pour une « bonne cause », très importante : tout modifier pour, qu’enfin, l’égalité soit dans toutes les têtes, tous les textes, toutes les traditions.

Au final, c’est une réécriture totale de l’Histoire, une castration de notre société en voulant effacer le masculin. Aussi, un hymne défini un pays, sa culture, sa tradition. Certain-e-s me diront que ce n’est pas si grave. Mais si l’on laisse passer cela, que laisserons nous passer d’autre (que l’on ne tolère déjà, à mon plus grand regret) ?

[…] Götz Frömming du parti anti-immigration et eurosceptique AfD a estimé que cette proposition était « présomptueuse et ignorante » et a ajouté sur Twitter : « On ne pas se permettre de modifier de la poésie comme ça. »

Tout à fait, nous laissons nos ennemi-e-s (des déviant-e-s) décider de ce qui est bien ou pas. Pourquoi nos textes seraient changés, surtout pour une raison si stupide ?!

Mais qui serait-bien donc consentant-e à cette modification ? Tout simplement ceux-celles qui n’ont jamais entendu parler de cet hymne.
Les enfants que l'(((on))) tente d’éduquer dans la pire déviance. De beaux moutons, sans passé ni futur qui ne seront bons qu’à ouvrir leur pays aux envahisseurs, des sauvages qui seront leurs fossoyeurs.

Stoppons ce délire inclusif et la modification de nos symboles par des malades mentaux.

Nous ne pouvons pas nous laisser faire tels de parfait-e-s soumis-e-s.

P.S. : L’écriture inclusive fait mal aux yeux n’est-ce pas ? Ne vous en faites pas, je ne reproduirais plus ce genre de modifications dans mes futurs articles. Je préfère que nos lect-eur-trice-s soient préservé-e-s de la lie de l’humanité. Sachez tout de même que de plus en plus de « médias » se convertissent à cette écriture abominable…

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

5 Commentaires sur "Un commissaire du ministère allemand de la Famille propose de changer l’hymne national pour le rendre plus inclusif"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Terre Ensoleillée
30 mars 2018 8 h 33 min

Encore une fois, excellent article. Par contre, oui n’écrit plus en écriture inclusive c’est franchement insupportable. Je ne comprends pas comment certain-e-s con-ne-s peuvent soutenir cette saloperie.

Sinon pour l’Allemagne, ce pays s’enfonce dans la médiocrité comme le nôtre mais j’ai l’impression que la situation est plus grave chez eux que chez nous.

En même temps c’est pas étonnant, l’Allemagne fut une grande nation autrefois qui s’est battu pour la liberté du nationalisme. Pas étonnant donc que les nez-longs veulent bien se venger en détruisant la culture allemande.

Être allemand en 2018 cet enfer.

Pouvoir Blanc
30 mars 2018 9 h 05 min

Certains tarés en viennent même à définir les « genres » les plus fous : http://genderfluidsupport.tumblr.com/gender
Pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais :
http://uniqueensongenre.eklablog.fr/tous-les-genres-c27067898

AA
30 mars 2018 17 h 30 min

Michael Wittmann
30 mars 2018 19 h 53 min

« Journée de la femme » Laisse la vaisselle. Tu la feras demain.

Michael Wittmann
30 mars 2018 20 h 04 min

Plus un pays occidental est enjuivé, plus il y a de femmes aux postes de pouvoir; et plus la nation est envahie et la société blanche s’écroule. Juste une cohencidence !

wpDiscuz