Fort soutien populaire en Italie pour le héros Luca Traini

Blanche Europe a précédemment rapporté l’acte de légitime vengeance de Traini contre les envahisseurs nègres après qu’une jeune italienne a été assassinée et découpée en morceaux par des sauvages nègres.

Il s’avère que, là où des pleutres supposément de notre camp qui ne veulent surtout pas que le conflit éclate et que leur confort soit perturbé ont condamné son action, il y a un large soutien populaire en faveur de Traini en Italie, n’en déplaise aux politocards à la tête des partis italiens qui ont multiplié les condamnations outrancières (it) alors que la plupart d’entre eux étaient demeurés beaucoup plus discrets quant au meurtre de Pamela.

Les personnes ordinaires ont généralement des blocages mentaux inculqués suite à une vie de bourrage de crâne les retenant de soutenir une attaque raciale ; mais le crime abominable dont a été victime Sainte Pamela a permis à beaucoup de passer outre.

ANSA :

Une bannière disant « honneur à Luca Traini », un homme accus » d’avoir tiré sur et blessé six migrants [sic] africains à Macerata […] est apparue sur le pont Milvius au-dessus du Tibre dans la nuit de lundi, ont dit des sources mardi. La bannière a été rapidement retirée. Le pont est au coeur de la vie nocture romaine, ou « movida ». Traini, un militant de droite de la Ligue [du Nord] qui a dit qu’il vengeait le meurtre et démembrement d’une femme italienne de 18 ans supposément par un vendeur de drogue nigérian, est devenu un héros pour certains individus d’extrême-droite.

Il y a bien plus que « certains individus d’extrême-droite » qui ont salué son acte.

La mère même de Pamela a remercié Traini.

Il Giornale :

« Je remercie Traini d’avoir allumé une bougie pour ma fille », a déclaré Alessandra Verni, la mère de la jeune fille, au micro du Tempo, « mais je suis contre la violence et l’exploitation politique de toute cette horrible histoire qui est est en train de se faire ».

Les femmes ont naturellement une plus grande aversion à la violence que les hommes. Dans les sociétés du passé et dans une société saine, ce sont les hommes qui sont au contact des bordures extérieurs où cette violence est nécessaire ; alors que les femmes demeurent protégées et cherchent davantage à limiter les conflits au sein du groupe.

La mère de Pamela a donc davantage de mal à admettre que face à un groupe invasif, la violence est nécessaire.

Mais qu’elle remercie néanmoins publiquement Traini, c’est déjà beaucoup.

Et elle est loin d’être seule.

RT :

L’avocat Giancarlo Giulianelli a affirmé le 8 février à l’AFP recevoir des « messages de soutiens de tous bords politiques » pour son client, Luca Traini (28 ans), auteur des tirs à caractère raciste qui ont fait six blessés le 3 février dernier.

« La plupart du temps, les gens disent qu’ils veulent donner de l’argent […] mais mon client, même s’il remercie tout le monde pour les messages, ne veut pas de soutien financier et demande que cet argent évoqué pour sa défense soit envoyé à des familles italiennes en difficulté », a ajouté l’avocat.

Traini sait bien que cet argent ne le sauvera pas face aux tribunaux, et préfère qu’il soit utilisé pour le bien du peuple italien. Voilà de la noblesse d’âme.

Respect à Luca Traini

Selon lui, Luca Traini, qui a reconnu les faits, était en train de se rendre à une salle de musculation lorsqu’il a entendu à la radio l’annonce de l’arrestation d’un Nigérian soupçonné de l’assassinat d’une Italienne de 18 ans, dont le corps a été retrouvé le 31 janvier, découpé en morceaux, dans des valises. Cette information aurait provoqué chez Luca Traini  » une pulsion de colère», qui aurait motivé son geste, d’après l’avocat. Il aurait alors « pété un plomb » et aurait soudainement voulu « tuer des Noirs, des dealers ».

« Luca n’est pas un fasciste criminel, c’est un garçon qui a besoin d’être aidé. Son acte a évidemment un élément racial lié à son idéologie politique, mais c’est surtout l’acte d’une personne qui ne va pas bien », a insisté l’avocat.

Cet avocat est un idiot. Oui, dans cette société pourrie jusqu’à la moelle, Traini ne se sentait sans doute pas bien. Mais c’est normal. Cela ne délégitime nullement son acte.

Après avoir tiré sur des étrangers, Luca Traini avait été arrêté sur les marches de l’immense monument aux morts de Macerata. Une scène qui avait été filmée par des équipes de télévisions. Après avoir stoppé sa voiture devant l’édifice, le jeune homme avait enlevé son blouson et revêtu une écharpe tricolore aux couleurs de l’Italie, avant de tendre le bras pour faire un salut fasciste et crier « Viva Italia ! », selon des témoignages rapportés par la presse.

Traini arrêté

Honneur à Luca Traini

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

9 Commentaires sur "Fort soutien populaire en Italie pour le héros Luca Traini"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Katapugon
29 mars 2018 20 h 24 min

Il s’y est pris comme un amateur, mais c’est un vrai militant, Luca Traini !
Pas comme notre gendarme qui s’est donné à égorger, comme un bon catholique, alors qu’il aurait dû comme un soldat utiliser son arme pour flinguer ce muslim.
Halte au compassionnel, au sacrificiel !
Vengeance et patrie !

Peste et Coléra
29 mars 2018 20 h 30 min

[Modération : le commentaire parle du nègre ayant tué Pamela]

Comment peut-on être dénué à ce point d’humanité ? Je l’imagine bien avec ses grandes mains sèches et hideuses lui retirer les organes sans aucun remord

La loi du Talion devrait s’appliquée pour ce genre de monstres, Si cette vile créature aurait vécue à l’époque des cesars Le jugement aurait été adéquat avec la monstruosité de son crime ( les romains savaient s’y prendre pour chatier les criminels )

AA
29 mars 2018 21 h 03 min

?w=600&h=400

AA
29 mars 2018 21 h 05 min


En passant
29 mars 2018 21 h 28 min

Je remarque, et ce n’est pas la première fois, que la liberté d’expression semble bien exister en Italie.

wpDiscuz