Explosion de la criminalité à Londres, à majorité non-blanche, la police ne « comprend pas »

Pendant que la mairie de Londres a mis en place une police de la pensée pour traquer les internautes disant du mal des envahisseurs, ces derniers ont dispensé généreusement leur « enrichissement culturel ».

Londres est dirigée par un maire pakistanais depuis la mi-2016, lequel avait promis de diminuer le recours par la police aux contrôles d’identité (accusés outre-Manche, comme en France, de racisme).

Traduction de l’article du New Observer.


L’invasion du Royaume-Uni par le Tiers-Monde – qui a réduit les Blancs britanniques en minorité à Londres il y a sept ans – a pour conséquence une augmentation considérable de la criminalité ; avec rien que l’année passée une augmentation de 20% des viols, de 33% des meurtres, de 40% des cambriolages, et de 25% des crimes avec usage d’un couteau ; révèlent de nouvelles statistiques.

De façon typique pour les autorités policières politiquement correctes et grossièrement anti-blanches, le porte-parole local de la police a déclaré aux médias (en) qu’ils ne « comprennent pas » la raison pour cette augmentation du crime, et l’augmentation des viols en particuliers.

« Il y a quelque chose qui se produit à Londres avec la criminalité sexuelle que nous ne comprenons pas pleinement », a déclaré Sir Craig Mackey, commissaire délégué de la police métropolitaine, à la commission sur la police du conseil de Londres – ignorant aveuglément l’évident corrélation entre la composition raciale de Londres et le taux de criminalité.

Selon les données collectées par le bureau du maire pour la police et le crime (MOPAC), il y a eu 7613 viols rapportés de février 2017 à janvier 2018 contre 6392 lors des 12 mois précédents.

Sir Mackey a dit que l’augmentation ne pouvait pas seulement être expliquée par davantage de victimes se sentant capables de rapporter des abus ou de meilleures pratiques d’enregistrement.

Il a déclaré à la commission :

Ce n’est pas si simple que de dire qu’il y a une confiance accrue. Bien sûr, cela joue un rôle, et la confiance dans le processus, mais il y a quelque chose qui se produit à Londres avec la criminalité sexuelle que nous ne comprenons pas pleinement. Nous voyons le résultat, mais nous ne comprenons pas les causes.

Les données du MOPAC ont aussi montré une augmentation dans plusieurs types de crimes en 2017, qui a vu plus de 80 personnes poignardées à mort « dans un contexte d’inquiétude » quant aux attaques à l’acide et aux cambriolages violents dans la capitale.

[Ndt : Cela arrange le porte-parole de parler plutôt des viols où le facteur du témoignage des victimes peut varier ; mais il suffit de voir l’explosion des autres types de crimes violents pour voir que ce n’est qu’au plus un facteur mineur.]

Les homicides ont augmenté d’un tiers à 137 meurtres ; tous les crimes impliquant des couteaux ont augmenté de plus d’un quart à plus de 14.500 incidents qui ont vu plus de 2000 victimes de moins de 25 ans blessées [ndt : le côté positif, c’est que c’est surtout de la criminalité inter-nègres].

Les cambriolages de particuliers ont augmenté de 40%, et les vols de particuliers d’un tiers.

Les statistiques du recensement de 2010 montraient (en) que seulement 45% (3,7 millions) des 8,2 millions d’habitants de la capitale se classaient comme « blancs britanniques » cette année là – et la situation n’a fait qu’empirer depuis.

Par comparaison, 58% (4,3 millions) de la population de Londres se classait encore comme « blancs britanniques » lors du recensement de 2001, ce qui signifie que la population britannique de la capitale chute à un rythme de 600.000 personnes tous les dix ans.

Si ces tendances se sont maintenues, il est probable que la population blanche britannique de Londres soit désormais aux alentours des 40% ou moins [ndt : même en comptant les blancs non-britanniques, les Blancs sont aujourd’hui en minorité].

Même si la police, les autorités et les médias contrôlés ; politiquement corrects et niant les races ; le nient, le lien entre l’augmentation considérable de la criminalité et le nettoyage ethnique de Londres par des habitants du Tiers-Monde est trop évident pour être ignoré.


L’explosion en un an de la criminalité est impressionnante, mais elle n’est pas sans rappeler la récente situation américaine : une répression active peut contenir un temps la criminalité nègre, mais si la police se relâche par peur d’être accusée de « racisme » ; on obtient une explosion du crime.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

10 Commentaires sur "Explosion de la criminalité à Londres, à majorité non-blanche, la police ne « comprend pas »"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
AA
29 mars 2018 21 h 25 min

Terre Ensoleillée
29 mars 2018 22 h 51 min

Ha bon de la haine de la part de races de boue ? Je me demande pourquoi en effet.

Rho 2
1 avril 2018 1 h 06 min

Quand c’est « noir de monde », l’avenir ne peut être que sombre…
Il faut éclaircir tout ça !

Snapdragon
3 avril 2018 5 h 12 min

Et pas qu’un peu.

L\'Aryanman
18 juillet 2018 0 h 48 min

Bien vrai on veut premièrement la préservation de l’héritable blanc par un protectionnisme commercial, en achetant aryan, un autodafé pour la préservation de la culture aryenne.

Un ligne de séparation entre le zoo et le monde des aryens

Il faudrait la stérilisation de toutes les femmes d’Europe non aryenne.

Ensuite leur envoyer une peste par injection style Ebola pour les hommes ils seront contaminer par leur femmes.

Vue que ce n’est pas réaliste pour le moment il faut appliquer aujourd’hui le carnet de Turner et le livre de recette des anarchistes.

Il faut être rusé, être sur les deux camps à la fois car qui contrôle l’opposition contrôle l’issus du combat qu’on mène. Mais sans perdre de vue l’objectif de bâtir un monde aryen.

Snapdragon
3 avril 2018 5 h 10 min

À la louche ça fait 10% des londonnienes qui subiront un viol au cours de leur vie…

Et le pourcentage doit sûrement être plus élevé pour les blanches due à leur nombre inférieur et à leur attrait supérieure.

Faut investir dans les ceintures de chasteté ! En Allemagne les pantalons avec alarme se vendent comme des petits pains.

Faut pas hésiter une seule seconde à faire de la tune sur le malheur des nôtres pour réinjecter cet argent dans nôtre cause sinon nos ennemis feront du cash sur ça sans aucun scrupule !

Autant faire en sorte que nos malheurs produisent des effets allant dans la bonne direction.

C’est la guerre !
Et à la guerre comme à la guerre !

Anonyme
29 avril 2018 9 h 48 min

Incroyable… Effectivement, on ne comprend vraiment pas cette augmentation ! Mais comment cela se fait-il ? Cet autisme est à gerber… Ce sont vraiment des dégénérés idéologues de merde !

30 avril 2018 17 h 53 min

C’est vraiment un mystère, on ne comprend vraiment pas quel serait le lien entre l’immigration de masse et la criminalité ! Ce sont les opposés, non ?

L\'Aryanman
18 juillet 2018 0 h 52 min

C’est un secret de polichinelle c’est une puce sur le dos d’un chien le chien se demande toujours pourquoi ça pique autant.

Des arabes, des nègres, une politique juive et bingo le feu d’artifice.

Il ne faut pas se demander s’il y aura une guerre civile mais quand.

Car quand les femmes seront tanner se faire agresser, et les commerçants honorables seront tanner se faire vandaliser et ect ect ect

Voilà par où commencera la guerre civile.

wpDiscuz