La conférence de Londres sur l’intelligence ; cible des attaques de non-blancs ethnocentristes

Traduction de l’article de The Occidental Observer.


En janvier 2018, la gauche anti-scientifique qui domine le monde académique britannique a été secouée de spasmes de fureur. Depuis des décennies, elle avait fait tout en son pouvoir croissant afin d’empêcher les scientifiques refusant de laisser les émotions barrer la route de leur vocation de recherche de la vérité d’étudier les différences de groupe en intelligence, et en particulier les différences raciales.

Les chercheurs qui ont osé étendre la logique de la théorie darwinienne aux sous-groupes humains étaient privés de financements et voyaient leurs études rejetées d’emblée des journaux par des évaluateurs de plus en plus politiquement corrects, et il pouvait même leur arriver d’être licenciés.

Mais en janvier 2018, il a été révélé que précisément ces chercheurs hérétiques « polluaient » le saint des saints depuis des années. Ils avaient tenu une conférence effectivement secrète, accessible par invitation seulement, dans l’une des principales universités du pays – l’University College de Londres -, annuellement depuis 2015. Le « mal » consistant à présenter la théorie la plus directe correspondant aux preuves factuelles, peu importe les dogmes que cela puisse saper, se produisait sous le nez même de la gauche !

Le journal étudiant de l’UCL, The London Student, a révélé (en) que la conférence, organisée par le Dr James Thompson, professeur honoraire de l’UCL, avait parmi ses participants Richard Lynn. Le professeur Lynn a établi qu’il y a des différences persistantes de QI entre les races. Y participaient aussi de nombreux autres universitaires liés au journal académique racialement réaliste Mankind Quarterly, dirigé par le Dr Lynn, dont un qui avait fait un exposé sur l’eugénisme.

En effet, une autre version de l’exposé, dans le magazine satirique Private Eye, a révélé que l’un des invités était Toby Yung, un expert médiatique conservateur en vue au Royaume-Uni. Sa participation a garanti que la « conférence raciste secrète », ou encore la « conférence eugéniste » a été rapportée (en) dans tous les journaux nationaux et a même été mentionnée à la télévision. La conférence de Londres sur l’intelligence est arrivée à l’attention des journalistes étudiants parce que Young l’avait inconsidérément mentionnée dans un discours récemment publié (en) dans une conférence de premier plan sur l’intelligence organisée à Montréal l’été passé.

Les étudiants gauchistes ont manifesté (en) devant l’UCL (voyez l’illustration) et ont pétitionné pour que Thompson soit démis de sa position. L’UCL a répondu en lançant une enquête, qui est en cours, sur le fait que Thompson ne leur a pas dit que la conférence comprendrait des gens et des sujets « controversés ». L’UCL a, évidemment, insisté (en) qu’elle défendrait la liberté d’expression, mais s’oppose au « racisme » sous toutes ses formes [ndt : autrement dit, ils ne défendent pas la liberté d’expression].

Les présentations de la conférence sont désormais disponibles en ligne (en). Elles sont un mélange audacieux et fascinants de sujet : différences raciales en intelligence, fertilité dysgénique en Occident, l’impact des niveaux nationaux de testostérone sur les prix Nobel par habitant1 et même les différences raciales dans la prévalence de l’ethnocentrisme.

Mais il y avait une théorie hérétique qu’aucune des présentations n’explorait et qui semble bien expliquer pourquoi la conférence a fini par être révélée. C’est la théorie de Kevin MacDonald que les gens – et en particulier les personnes hautement ethnocentriques tels les Juifs – vont généralement agir dans les intérêts du groupe ethnique auquel ils appartiennent.

En conséquence, les analyses de MacDonald des philosophies anti-occidentales, anti-nationalistes montre que les Juifs y sont fortement surreprésentés, en particulier au plus haut niveau. L’anthropologie culturelle, qui promeut le multiculturalisme dans les pays occidentaux, a été fondée par Franz Boas. Le marxisme, nommé d’après son fondateur, tente de saper religion et tradition. Le postmodernisme, duquel Jacques Derrida était l’un des meneurs, tentait de susciter un sentiment d’atomisation nihiliste dans lequel rien ne veut dire quoi que ce soit. Tous ces universitaires étaient ethniquement juifs. Ils promouvaient des intérêts juifs, que ce soit consciemment ou non, en adoptant leur vue du monde particulière, lesquelles sont toutes fondées sur des dogmes – telle que l’idée que la « vérité » serait subjective et seulement la « vérité » de ceux avec du pouvoir, et qu’elle devrait donc être déconstruite – plutôt que sur la méthode empirique. Clairement, ce qui sape un sentiment d’identité et de certitude européenne est bon pour les Juifs en Europe, puisqu’ils vont maintenir leur identité.

Bien sûr, il y a des variations dans le degré d’ethnocentrisme des gens, et l’une des études exposées à la conférences de Londres sur l’intelligence explorait les raisons de ces différences, partiellement génétiques. Mais parfois vous trouvez un cas qui incarne manifestement la théorie de MacDonald, et avec la conférence de Londres sur l’intelligence, vous l’avez.

L’auteur de l’article du London Student était Ben Van der Merwe. L’article était intitulé « Révélé : la conférence eugénique de Londres et ses liens néo-nazis », et le jeune natif d’Oxford décrivait la conférence comme « dominée par un groupe de suprémacistes blancs ». Que cette description soit ou non correcte, les études à la conférence semblent certainement sous-entendre que l’immigration est mauvaise pour le QI de l’Europe, que les différences raciales en intelligence sont essentiellement génétiques, ce qui signifie que les différences raciales en réalisations n’ont rien à voir avec le « racisme », que les Européens ont de grandes réalisations pour des raisons primordialement génétiques, que les groupes ethnocentriques finissent toujours par détruire leurs compétiteurs, que les Européens sont un groupe génétique distinct, et que l’eugénisme aide un groupe à survivre et à s’épanouir.

Et Benjamin Guy Van der Merwe, qui est né en 1996, devrait avoir une certaine compréhension de cela, puisqu’il est juif : le nom de jeune fille de sa mère étant Goldman. Le co-auteur de l’article de Van der Merwe – elle n’y est pas nommée mais a insisté sur son implication sur Twitter – est Emma Frances Yeomans. Elle est la fille du professeur Martin Yeomans, qui enseigne la psychologie à l’unversité du Sussex, dans la ville méridionale et côtière de Brighton, connue pour son milieu pédé actif. Mademoiselle Yeomans semble plutôt en conflit sur son identité. Elle est clairement ethniquement juive et écrit régulièrement pour Jewish News (en), avec certains de ses articles du Times of Israël cités (en) élogieusement par des sites internets pro-Israël. Cependant, son site internet moins que modeste insiste (en) qu’elle est une « chrétienne » dans ce qui est, apparemment, une Église chrétienne assez libérale. Sa page Twitter, cependant, insiste qu’elle est « fidèlement LGBT » – ceci étant un groupe de soutien pour les chrétiens homosexuels.

Donc, Yeomans, en agissant comme elle le fait, promeut ses intérêts génétiques. Elle milite pour l’ethno-État d’Israël et écrit pour un journal qui aide à maintenir un sentiment de différence ethnique juive. Mais elle tente de nuire à ceux impliquer dans des études dont les résultats pourraient pousser les Européens à agir d’une façon plutôt semblable. De plus, il a été montré – en effet, l’une des présentations de la conférence examinait cela – que l’homosexualité reflète, en partie, ce qui est connu sous le nom d’« instabilité développementale » ; de quelque chose qui s’est passé incorrectement tôt dans le développement. Ceci est, pour partie, le fruit de gènes mutants, expliquant pourquoi l’homosexualité est positivement corrélée avec d’autres marqueurs de mutation, comme la dépression, les troubles neurologiques, le fait d’être gaucher, et bien d’autres.

Emma Yeomans
Emma Yeomans. On dirait une caricature de A. Wyatt Mann.

Dans la mesure où la conférence de Londres promeut l’eugénisme, elle promeut le retrait de la sorte de gènes que possède mademoiselle Yeomans : des gènes qui, si assez répandus, mèneraient à une société de personnes malades physiquement et mentalement sans désir de se reproduire. Donc, empêcher la discussion de telles questions est dans les intérêts génétiques de mademoiselle Yeomans. C’est logique du point de vue des gènes.

Ces journalistes en herbe ont interrogés deux « scientifiques » anti-science, afin d’obtenir une condamnation officiel de la conférence ans leurs articles. L’un d’eux était un non-juif, mais l’autre, le Dr Adam Rutherford (en), est lui aussi juif. Il leur a dit que « il y a plus de différence entre deux personnes de la même race qu’entre les races », et que James Thompson serait donc un ignare scientifique car acceptant l’idée de race. Bien sûr, c’est le sophisme de Lewontin : Rutherford ignore la preuve que quand beaucoup de différences minuscules vont dans la même direction, elles s’additionnent (en) (PDF) et donc mènent à une situation où il y a des différences génétiques démontrables entre les races – des différences qui permettent des prédictions importantes et correctes pour tout allant des réactions à certains médicaments, à la personnalité, aux aptitudes sportives. Mais, bien sûr, la motivation d’une personne à promouvoir ses propres intérêts génétiques – et donc à détruire tout ce qui pourrait encourager les Européens à croire qu’ils sont un groupe ethnique distinct (tout comme les Juifs) – peut facilement dominer la logique.

L’autre journaliste qui n’a pas seulement rapporté la conférence, mais a produit à ce sujet une tribune (en) pour le journal (de gauche) The Guardian était elle aussi motivée par ses intérêts ethniques. Angela Saini est une journaliste « britannique » qui est ethniquement indienne. Elle a condamné la conférence comme eugéniste et raciste, pour avoir argumenté qu’il y a des différences innées d’aptitude.

Angela Saini
Angela Saini

Pourtant, comme l’a remarqué James Fulford dans V-Dare (en), dans son ouvrage Nation geek : comment la science indienne prend le dessus sur le monde, elle explique que l’Inde est construite sur « l’ingéniosité de sa population », ce qui certainement sous-entend que les non-Indiens auraient moins d’ingéniosité ; c’est-à-dire précisément la façon de penser – présentée avec d’énormes quantités de preuves – qu’elle affirme impensable quand il s’agit des Européens.

Andrew Joyce, écrivant dans The Occidental Observer (en), produit un argument similaire, notant :

La douleur raciale suinte de la page [de Nation geek], et mon propre instinct suggère que Saini pourrait bien être engagée dans une forme d’auto-aveuglement, submergeant son propre ethnocentrisme et ses revendications ethniques dans un marais d’égalitarisme superficiel.

La conférence de Londres sur l’intelligence a mis en exergue la guerre culturelle au sein du monde universitaire britannique. La réaction contre la conférence a été si forte parce qu’il y a eu une prise de conscience dans la gauche universitaire qu’au mieux certains scientifique très éminents et accomplis sont dans le camp opposé et que, au pire (peut-être inconsciemment) qu’ils ont raison et que leurs détracteurs sont des hypocrites.

C’est particulièrement évident en ce qui concerne les allégations d’eugénisme. Comme l’a noté Kevin MacDonald, les Juifs ont pratiqué l’eugénisme pendant des siècles. Le Dr Adam Rutherford ne serait pas un chercheur, et Ben Van der Merwe et Emma Yeomans n’étudieraient pas à une université d’élite si ce n’était pas le cas. Angela Saini est le produit du système de caste indien, qui n’est pas beaucoup plus qu’un système d’eugénisme2. Les ancêtres de haute caste d’Angela n’ont marié que d’autres personnes de haute caste – et donc, en moyenne, relativement intelligentes – depuis des millénaires.

Ces gens n’existeraient pas sans le système qu’ils condamnent. En fait, mademoiselle Yeomans pense-t-elle vraiment que son père intelligent a épousé sa mère, Judy Pitchford, (qui dirige le « Sussex Godly Play Network ») au hasard ? Bien sûr que non. La recherche en psychologie évolutionnaire est assez claire sur pourquoi il l’a épousée. Martin a épousé Judith parce qu’il la jugé physiquement attirante (ce qui veut dire moins de gènes mutants que d’autres femmes intéressées), parce qu’elle était génétiquement semblable à lui, et parce que sa personnalité et ses niveaux d’intelligence était aussi plutôt attirants, par rapport à ce qu’il pouvait obtenir de ce qui était disponible. Mademoiselle Yeomans est directement le fruit de l’eugénisme – comme nous le sommes tous à moins que nos parents aient fait exprès d’épouser quelqu’un qu’ils trouvaient absolument répugnant. Et à moins que nous fassions exprès de nous reproduire avec ceux qui nous dégoûtent, nous pratiquons aussi l’eugénisme dans une certaine mesure.

Mais cela n’intéressera pas mademoiselle Yeomans parce que, contrairement aux scientifiques de la conférence, elle n’est que peu motivée par la vérité. Elle est fortement motivée par ses intérêts génétiques, et c’est précisément pourquoi elle a écrit sur cette conférence, et l’a fait de cette façon.


1. Vu l’extrême difficulté à distinguer de façon statistiquement fiable un facteur aussi réduit de tous les autres l’entourant, vu les problèmes d’échantillonnage et de subjectivité du prix Nobel, etc. Les obstacles méthodologiques à une telle analyse sont si nombreux qu’elle est sans intérêt. Une certitude est que si la testostérone influence la façon de penser ; elle n’est ni un pré-requis ni un obstacle à l’intelligence générale.

2. Le terme d’eugénisme est, à mon avis, fort pour qualifier un tel système ; parce que si il s’est révélé modérément efficace pour éviter que des éléments en moyenne meilleurs ne se dissolvent dans la population générale ; sa grande rigidité empêchant les changements de caste selon les aptitudes tout comme son incapacité à traiter le problème primordial qu’est le taux de natalité différencié selon les aptitudes font qu’il n’est pas à même de produire d’amélioration qualitative durable tel que l’eugénisme le permet.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

194 Commentaires sur "La conférence de Londres sur l’intelligence ; cible des attaques de non-blancs ethnocentristes"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Rho 2
29 mars 2018 8 h 11 min

C’est aussi à cause de leur idéologie égalitariste que les gauchiasses, qu’ils sévissent dans les merdias ou au sein de l’éducation antinationale, déversent des tombereaux d’injures sur ceux qui entendent mettre en avant les problèmes des enfants surdoués et leur procurer une éducation adaptée à leurs facultés supérieures de compréhension et à leur curiosité intellectuelle exceptionnelle. Ils tapent aussi sur tous les clubs qui entendent sélectionner leurs membres sur la base du Q.I. ; vu que la quasi totalité de ceux qui peuvent réussir les tests sont blancs et que cela démontre l’infériorité de leurs bounègres cheris mais aussi souvent le fait que la prétendue supériorité intellectuelle des youpins ashkénazes n’est qu’une illusion. Qui ne résiste pas à l’épreuve des faits puisque beaucoup échouent à ces tests malgré leur position privilégiée alors que de jeunes Blancs de milieux défavorisés les réussissent aisément.
Ce qui prouve que ces youtres ne doivent ces positions privilégiées qu’a la cooptation forcenée qui est la règle dans leur ethnie.
Il y a fort peu de youtres à la Mensa, et encore moins dans des groupes plus sélectifs. Si ce n’est aucun.
Raison pour laquelle les prétendus universitaires juifs remettent systématiquement en cause la pertinence des tests…

Racines Blanches
3 avril 2018 0 h 23 min

Je suis d’accord avec toi sur tous les points que tu mentionnes, à l’exception du dernier. En effet, je suis moi-même surdoué, et j’ai intégré la Mensa (en 2012, à 21 ans).
Or, si en effet je n’ai guère vu plus d’un ou deux Nègres à une même réunion ou un même repas, les Juifs (Ashkénazes) sont beaucoup plus nombreux. Ils sont également très nombreux parmi les Prix Nobels, et dans les Grandes Écoles (dans ce dernier cas, la cooptation est, du moins théoriquement, impossible). De toute façon, la cooptation et le népotisme, même associés à un grand sens des affaires et à une grande habilité psychologique, ne sont pas suffisants pour parvenir au degré de pouvoir auquel ils sont parvenus. Les philosophes du Cercle de Vienne étaient pratiquement tous Ashkénazes.
Tu l’auras compris, mon but n’est pas de te critiquer, encore moins de défendre les Juifs. Au contraire, il s’agit de ne jamais sous-estimer l’ennemi. Autant il est difficile de sous-estimer un Nègre, autant il est facile de sous-estimer les Juifs.
Souviens-toi de ce qui est écrit dans les Protocoles : les Juifs cherchent à exciter notre vanité, au moins individuelle. En tant qu’ individus, il leur arrive certes de se vanter, mais collectivement ils prennent toujours leurs ennemis au sérieux. Je pense que les Juifs Ashkénazes, au moins certains d’entre eux, ont des capacités spéculatives et analytiques hors du commun – et il serait vain de le nier. Ce qui leur manque, ce sont les capacités de synthèse, et le génie créateur leur est à peu près étranger. Mais ils n’en ont guère besoin pour nous dominer, et ils l’ont prouvé.
Sur l’origine de leur supériorité intellectuelle, je vois principalement deux causes :

1) le métissage de cette ethnie primitivement Arabo-Anatolienne avec des éléments caucasoides Européens.

2) une sélection endogamique, principalement pendant le M-A Européen, qui a vu leurs éléments les plus intelligents avoir plus d’enfants que le reste de leur tribu.

En outre, leur supériorité relative sur nous a constamment augmenté au cours des siècles quand nos éléments les plus nobles ont péri au cours de guerres souvent fratricides, alors qu’eux n’ont jamais porté les armes – ce qui leur a permis de préserver leurs propres meilleurs éléments, tandis que nous perdions les nôtres.

Regardons nous avec toute la sévérité que notre gravissime situation mérite.
Nos peuples Européens ont, dans leur ensemble, dégénéré. Il suffit de parler aux nôtres pour constater la médiocrité ambiante. Les dernières élections présidentielles l’ont, une fois de plus, mise en évidence. Franchement, dans notre réalité (non virtuelle) de tous les jours, combien de beaufs ou de médiocres, pour un seul Blanc de la qualité des quelques rares qui trouvent refuge ici ?
Nous devons être très sévères envers nous-mêmes, et pratiquer une sélection eugénique stricte, qui nous permette de remonter la pente et d’atteindre, et si possible de dépasser celui de nos ennemis.

Comme toi, je regrette l’absence d’école pour surdoués, notamment en France. J’ai personnellement, comme beaucoup de surdoués, souffert de ma pensée en arborescence et de mon hypersensibilité émotionnelle et sensorielle. Le taux de suicides et de célibataires chez les surdoués est de loin supérieur à celui de la moyenne dans la population générale.

Bien à toi,

Cher Camarade et Frère de combat !!

Rho 2
3 avril 2018 8 h 59 min

Je connais bien la Mensa, moi aussi… Tu ne m’en voudras pas de ne pas donner mon numéro de carte ! Des juifs ashkénazes, il y en a, et certains sont d’ailleurs connus, comme Isaac Asimov.
Cela étant, il devraient être bien plus nombreux, eu égard à leur positionnement social. Ce n’est pas le cas. La cooptation joue un rôle essentiel dans leur communauté. Alors qu’un couillon de Blanc honnête choisira le candidat le plus brillant, un juif choisira celui dont il est le plus proche, donc un autre juif. Du coup, la hiérarchie sociale ne reflétera pas celle de l’intelligence dans notre société enjuivée. Et des mecs y ayant un positionnement fort modeste, comme certains jeunes qui doivent se contenter de petits boulots pour survivre, peuvent réussir allègrement les tests de la Mensa ou d’autres clubs encore plus sélectifs quand des juifs à Rolex en or et costume à plusieurs milliers d’euros tireront la langue pour franchir cette épreuve, voire seront recalés.
D’où la hargne de certains contre ces associations et leurs attaques contre le QI et la pertinence des tests. Quand Rémy Chauvin a sorti son bouquin sur les surdoués, où il proposait une éducation adaptée aux capacités de chacun pour ne pas laisser au bord de la route des enfants plus brillants que les autres mais s’emmerdant prodigieusement dans leur école égalitariste républicaine, tous les (((experts))), les (((pédagogues))), et, naturellement, les (((journalistes))), lui sont tombés dessus. Il s’est avéré que plusieurs d’entre-eux avaient échoué aux tests…
Le cercle de Vienne, c’est de la merde…Blanche a publié nombre d’articles qui démontrent l’influence pernicieuse de ces pseudos philosophes qui n’ont d’autre but que d’orienter l’anthropologie et la sociologie dans des directions qui correspondent aux intérêts des juifs. Les sciences humaines sont hélas dominées par ces faussaires depuis bien longtemps. Je ne sous-estime pas l’ennemi. Mais je constate que, à quelques exceptions près, ce qui les a rendu célèbres est souvent une lamentable escroquerie intellectuelle comme le marxisme ou le freudisme.
J’étais convaincu du génie d’Einstein jusqu’à ce que je découvre qu’il avait plagié Poincaré sans vergogne et, bien évidemment, sans le citer une seule fois alors que ce dernier avait publié les formules de la relativité restreinte et l’équivalence de la masse et de l’énergie bien avant lui.
Et le cas n’est pas isolé, loin s’en faut. Les véritables créateurs ne sont pas souvent juifs en vérité car leur mode de pensée induit des restrictions à leurs capacités d’imagination et de représentation du monde. Leur perception linéaire de l’histoire, avec un commencement et une fin, alors que les indo-européens se situent dans un univers infini dans le temps comme dans l’espace, a des conséquences quant à leurs capacités cognitives. Leur langue traditionnelle, l’hébreu, ne comporte pas de voyelles ; comme l’arabe, autre langue agglutinante de leurs cousins sémites. À une langue moins riche correspond une pensée moins riche. Certes, les juifs se sont métissés avec les européens, pratiquant ainsi l’eugénisme qu’ils condamnent quand d’autres veulent y recourir, et ils ont adopté les langues de ces peuples au milieu desquels ils vivaient. C’est pourquoi un physicien ou un compositeur juif, s’il est de langue allemande, pourra produire une oeuvre qui sera en grande partie l’expression du génie du peuple allemand où il s’est intégré, et à proportion de cette intégration ; mais il reflètera aussi l’âme juive à proportion de cet héritage génétique et culturel chez cet individu.
En tout état de cause, la solidarité ne jouera pleinement qu’entre juifs ; jamais ceux-ci ne feront de choix qui favoriserait un goy au détriment d’un membre de la tribu. Et ça peut expliquer certaines anomalies quant à l’attribution de postes, y compris dans la recherche, voire celle des prix Nobel…
Ce n’est pas demain qu’un autre Alexis Carrel sera convié à Stockholm !

Rho 2
3 avril 2018 15 h 03 min

Comme tu l’as souligné les juifs ashkénazes ont souvent des capacités analytiques très élevées, mais je n’en dirai pas autant de leurs capacités spéculatives au sens que je donne à ce terme. Pour moi, la spéculation, c’est ce qui a conduit Giordano Bruno a postuler l’infinitude de l’Univers et la pluralité des mondes habités et Roger Boscovich a anticiper la physique des particules et la relativité. Les juifs ont plutôt des capacités prévisionnelles, qui découlent directement de leurs facultés analytiques.
D’où leur succès dans le domaine de la… spéculation ( en bourse ! )
Toi, malgré ton QI supérieur à 146, tu n’anticipes pas beaucoup.
Tu donnes ton année d’admission à la Mensa et ton âge ; une donnée de plus et tu seras identifiable en une poignée de secondes. En fait tu l’as déjà indiquée mais je fermerai ma gueule ; ça vaut mieux pour toi.
Comme quoi le QI ne suffit pas !
Il faut être malin et ça, les juifs le sont au plus haut point…
Ce qui perd souvent les Blancs, c’est leur naïveté.
Le QI, c’est comme la cylindrée d’une bagnole, un potentiel qui n’est pas forcément utilisé.
Ça mesure les capacités d’appréhension instantanée en testant des individus face à des problèmes ou des structures de plus en plus complexes, le degré de complexité de ce qu’ils sont capables d’appréhender instantanément donnant la mesure de leur potentiel.
Mais des personnes avec un potentiel moindre peuvent dire des choses plus pertinentes si elles ont fait d’emblée les bons choix et se sont orientées dans la bonne direction.
La programmation de l’ordinateur compte autant que sa puissance de calcul. Et là, c’est l’expérience qui fait la différence…
Un individu qui explose tous les tests de QI pourra très bien être surclassé par un autre qui a vécu des événements qui l’ont amené à se poser les bonnes questions et à construire pour sa vie et son raisonnement des stratégies des plus efficaces.
J’ai rencontré des cons dans des cénacles où on était censé atteindre les sommets et des génies parmi des gens que nos prétendues élites estiment sans importance. Bon, ils n’avaient certainement pas des QI de poules mais pas forcément suffisants pour réussir les tests de la Mensa, sans parler des autres clubs.
Et pourtant…
L’intelligence, c’est comme la cylindrée d’une bagnole ; mieux vaut en avoir sous le capot mais ça ne garantit pas d’arriver avant le gars qui a une voiture plus petite. S’il connait mieux la route et a acquis les bons réflexes, on se fait coiffer au poteau.

Warezerie
3 avril 2018 15 h 46 min

Bonjour les amis, sans vouloir m’immiscer dans votre intéressant échange, j’aimerais souligner un point central qui n’a pas été cité à propos des juifs ashkénazes : l’absence de moralité conjuguée à la culture de l’immoralité.

Si un boxeur est beaucoup plus fort et doué que son adversaire mais que cet adversaire est dépourvu de moralité (respect des règles, aptitude à la corruption, triche élevée en règle de vie, etc), celui dépourvu de moralité gagnera car ce dernier aura le droit (selon lui) de mordre une oreille, balancer des coups (trop) bas, corrompre l’arbitre et/ou les juges, mettre les doigts dans les yeux…

L’absence de moralité des pires juifs est telle qu’il est extrêmement difficile ne serait-ce que de la concevoir pour des non-juifs.

Ce point central est une donnée incontournable en vue d’expliquer le status élevé des juifs dans bien des domaines de nos sociétés.

Rho 2
3 avril 2018 17 h 13 min

Tu as parfaitement raison. Tout leur est permis à l’égard des goyim. Comme l’a dit un comique, être honnête pour un juif, ce n’est pas rendre à la vieille dame goy le billet de 500 qu’elle a donné en croyant donner 50, c’est partager avec son associé !
Ce sont des tricheurs et des faussaires nés, y compris dans le domaine scientifique qui devrait être normalement exempt de ce genre de magouilles.
Les plagiats par des juifs de découvertes faites par d’autres sont réellement innombrables. Et quand quelqu’un entend les dénoncer, il ne trouve aucun médias pour s’en faire l’écho et se heurte très vite à des défenseurs du plagiaire qui s’avèrent appartenir eux aussi à la tribu auto-élue…
Et quand ils ne peuvent pas piquer une idée parce que la développer nuirait à leurs affaires, ils l’étouffent. Là encore, les exemples abondent.
Blanche en a d’ailleurs rappelé plusieurs dans ses articles.

Racines Blanches
3 avril 2018 18 h 40 min

Autrement dit, la mentalité si particulière du peuple Juif est sans doute la principale clé de compréhension de ce qu’ils sont, mais aussi la raison essentielle de l’ampleur du pouvoir qu’ils ont pu accumuler, notamment en Occident. Rho 2, nous nous entendons sur le fait que les Juifs ne disposent guère de génies créateurs. Je citerais toutefois ce qui m’apparaît comme une exception chez eux : Otto Weininger, dont j’estime qu’il a été un grand penseur, bien que n’ayant publié qu’un ouvrage (misogyne et antisémite) avant son suicide. Je pense que vous et moi sommes assez proche des analyses d’un autre Juif antisémite : Roger de Menasce (à l’exception de sa théorie farfelue de la circoncision le 8 ème jour comme origine de la mentalité parasitaire du Juif.).
Je n’ai aucune garantie d’avoir un QI supérieur à 146, mais seulement à 132, minimum pour rentrer à la Mensa. Je pense que beaucoup de commentateurs de Blanche Europe pourraient y rentrer. Mais cela ne change rien au fait que n’existe aucune structure adaptée aux surdoués et à leurs spécificités ; que ce soit dans le domaine universitaire ou professionnel. Et tu as raison, le fait pour nous d’être surdoués n’est aucunement une garantie de réussite dans la vie, notamment sur le plan sentimental (au moins aussi important que le domaine professionnel, peut-être davantage).
En revanche, c’est en toute connaissance de cause que j’ai donné mon âge. De toute façon je suis las de devoir me cacher de mes idées politiques et de ma Weltanschauung derrière un écran d’ordinateur et un pseudo. La vie est brève, pour les raisons qu’avait découvertes Sénèque.
Quant à l’absence totale chez les Juifs de morale au sens indo-européen, la solution n’est pas de les imiter, mais de nous montrer implacables avec eux tout en gardant notre honneur et nos principes ethno-raciaux.

Warezerie
4 avril 2018 17 h 40 min

Autrement dit, la mentalité si particulière du peuple Juif est sans doute la principale clé de compréhension de ce qu’ils sont, mais aussi la raison essentielle de l’ampleur du pouvoir qu’ils ont pu accumuler, notamment en Occident.

C’est ça. Il ne s’agit pas de dire que les juifs n’ont pas de hauts QI (*), simplement que ce fait n’explique pas à lui seul leur accession aux positions élevés dans nos sociétés, sinon nous devrions considérer vivre dans de parfaites méritocraties, ce qui n’a jamais été plus loin d’être le cas.

(*) Je crois qu’ils ont quelques hauts QI, mais beaucoup moins, en nombre, que ce que les infos qu’ils contrôlent nous disent. C’est un peu comme les nègres qui accèdent à des positions élevés qui requièrent des talents qu’ils n’ont pas : disposent-ils vraiment des talents qu’ils n’ont pas, ou bien sont-ils seulement (((propulsés))) ?
La réponse crève l’écran. La réponse est la même si on remplace nègre par juif dans la question.

Quant à l’absence totale chez les Juifs de morale au sens indo-européen, la solution n’est pas de les imiter, mais de nous montrer implacables avec eux tout en gardant notre honneur et nos principes ethno-raciaux.

Si on devait caractériser cette absence de morale (qui n’est peut-être pas la formule idéale, culture millénaire de l’immoralité me paraît plus proche des faits) chez les juifs, on devrait s’inspirer d’Orwell et considérer L’immoralité c’est la moralité.

C’est pourquoi, je ne considérais pas dans mon commentaire précédent que l’absence de morale chez les juifs se conçoit par rapport à la morale au sens indo-européens. Je considérais absence de morale par rapport au concept même, brut et neutre, de morale. Les juifs sont l’ennemi de tous les peuples.

Bien entendu qu’en aucun cas les imiter pourrait constituer une solution, cela ne reviendrait qu’à s’enjuiver.

Racines Blanches
5 avril 2018 17 h 49 min

En bref : comme l’avaient compris tant de grands penseurs depuis des millénaires jusqu’en 1945, les Juifs sont, de très loin, nos ennemis les plus dangereux. Ils doivent être exterminés prioritairement, sans quoi rien ne sera possible à long terme de notre programme (Racisme blanc, Phallocratie, Eugénisme positif et négatif, …).

Racines Blanches
3 avril 2018 18 h 43 min

En résumé, nous sommes d’accord sur l’essentiel, le reste sont des divergences idéologiques ou d’analyse mineures, qu’il sera toujours temps d’aborder quand (et si) nous aurons pris le pouvoir.

Rho 2
3 avril 2018 19 h 53 min

Si tu te fais identifier, tu n’auras guère l’occasion de prendre le pouvoir. Être rusé ne veut pas dire être malhonnête ; c’est juste une condition de survie en cette année 2084…
Le QI est chiffré différemment selon l’échelle Stanford-Binet ou Catell.
Nos chiffres sont différents parce que nous ne nous référons pas à la même échelle.
À une époque lointaine, les mecs ne faisaient pas profil bas et utilisaient le chiffre que j’ai donné.
Maintenant, on ne dit même plus surdoué mais précoce ; ce qui est plus politiquement correct mais totalement absurde. Ça laisse croire que le jeune est juste un peu en avance sur les autres mais que le troupeau finira par le rattraper.
Quelle connerie !
Le terme précoce n’a jamais été synonyme de surdoué ; les éjaculateurs précoces ne sont pas les meilleurs amants, que je sache !
Pour réussir dans sa vie professionnelle ou sentimentale, il faut prendre conseil auprès de ceux qui ont réussi dans ces domaines et sans se préoccuper de leur QI. L’expérience et l’empathie comptent bien plus dans ces domaines que les capacités de synthèse et d’analyse. Il n’y a pas d’équation qui régit les rapports humains et surtout dans le domaine sentimental.
On peut être un génie et se faire manipuler par une femme habile dont le QI est inférieur mais le Q fort convainquant !
Évariste Gallois s’est fait buter par un jaloux avec lequel il avait accepté de se battre en duel. Ce qui n’était pas bien malin.
Pour ma part, j’ai passé ces tests et d’autres juste pour avoir une idée de mon potentiel.
Je n’ai pas vraiment été convaincu de l’utilité de ces associations si ce n’est qu’elles permettent parfois de rencontrer des personnes qui ont rencontré les mêmes problèmes, et ont une curiosité intellectuelle un peu à part. Mais ce n’est pas toujours le cas, loin s’en faut, le nombrilisme, le dilletantisme et l’absence d’implication dans une action concrète étant, hélas, fort répandue parmi leurs membres.
Il m’est arrivé de dire que leur gros QI les empêchait de se lever… 🙂
Je n’ai aucune affinité pour les deux (((penseurs))) que tu cites et encore moins de point commun avec eux.
Un juif antisémite, c’est possible mais ça reste un juif.
Sa pensée repose sur le socle de sa judéité et celle-ci reste au centre de ses préoccupations.
Un tel mode de pensée m’est complètement étranger.

Racines Blanches
4 avril 2018 0 h 53 min

`Nous sommes quand même globalement d’accord. C’est incroyable, cette capacité que nous avons de nous disputer (au plan intellectuel) pour des détails. Dans la vie réelle, la personne la plus radicale de celles que tu croiseras fortuitement au cours de ta journée sera à des années lumières de notre sensibilité. Ceci dit, j’aime beaucoup débattre, surtout de ces sujets, mais je préférerais le faire dans la vie réelle – ce qui pour l’instant n’est pas à l’ordre du jour. Je hais les Juifs, mais je préfère (((Otto Weininger))) à la plupart des Goyim. Hitler lui-même semblait le tenir en estime.
C’est ainsi : je suis profondément antisémite et j’ai mon « bon Juif ».

Rho 2
4 avril 2018 3 h 17 min

Lui-même avait les siens puisque certains ont pu intégrer les SS aussi incroyable que cela paraisse.
Alors ne soyons pas plus réalistes que le roi ! Moi aussi, je reconnais sans problème les apports de certains juifs à la science, notamment aux mathématiques et à la médecine, et nombre d’entre eux ont été de grands compositeurs ou d’excellents musiciens. Si l’oncle Adolf a permis à des juifs de demeurer dans le Reich et d’y avoir un rôle important c’est qu’il avait reconnu que parfois ces juifs se sentaient vraiment bien plus allemands que juifs et qu’ils ava

Rho 2
4 avril 2018 5 h 09 min

… avaient donné des gages de loyauté. Ils s’agissait en fait la plupart du temps de gens n’ayant qu’une partie de leur lignée réellement juive et qui ne pratiquaient pas les rites ni ne participaient autrement à la vie de cette (((communauté))). Beaucoup sont morts au combat et certains sont restés fidèles au Fuhrer jusqu’à la fin. S’il a pu faire des exceptions, je pense que nous pourrons en faire aussi. L’intelligence s’adapte à la réalité et n’impose pas un traitement uniforme des cas distincts.
Je ne vais pas te condamner pour les éloges que tu fais de cet auteur juif alors que Blanche elle-même a récemment rappelé l’oeuvre d’un juif qui faisait la critique du comportement de sa communauté et expliquait que celle-ci était responsable du rejet qu’elle suscitait dans tous les pays où elle s’était implantée…
Donc pas de dispute entre nous mon cher camarade !

Rho 2
4 avril 2018 5 h 39 min

Ce serait sympa de pouvoir débattre oralement de ces sujets mais c’est hélas actuellement totalement impossible.
Nous serions repérés très vite et personnellement je tiens à ma peau quoi qu’ait pu dire Sénèque.
Si on veut pouvoir jouer le rôle qu’on pense devoir jouer pour assurer la pérennité de notre race et l’avenir des enfants blancs, il ne faut pas se faire prendre bêtement…
J’ai d’ailleurs veillé à brouiller les pistes dès le début. Tous les renseignements que Mensa a sur moi sont faux ! Et je dis bien tous…
À part mon QI et mon année d’adhésion, évidemment ; mais je me garderai bien de les indiquer ici.
Donc, à moins de griller les couilles de tous les adhérents des cinquante dernières années, je devrais pouvoir garder mon anonymat…
Si tu veux vraiment t’engager plus tard dans l’action, je te conseille d’être très discret…
Porte toi bien, mon ami !

Snapdragon
7 avril 2018 1 h 26 min

Y a aussi du plagiat dans les sketchs comique…

Fragment
4 avril 2018 0 h 03 min

Bonsoir Rho 2,

Vos précédentes invectives à mon égard m’avait fait douter de votre intégrisme!…
Mais ces deux commentaires que sont les vôtres m’ont prouvés mon erreur!
Par ce commentaire je vous présente mes excuses…sincèrement!
Ayant moi-même un QI de 142, il se trouve que je n’ai pas les « dispositions » nécessaires pour avoir « éventuellement », par le passé,
intégré ces institutions!
Néanmoins, mon intelligence largement supérieur à la moyenne, me fait m’interroger!
Est-ce un hasard (je ne crois ni aux hasards, ni aux coïncidences) que la plupart des membres ici présent se révèlent plus intelligents que la moyenne?
Je ne vous livrerai pas le lien de Blanche sur les stéréotypes que formulent les gens dits « intelligents »…vous l’avez lu…c’est évident!
Alors?…Que pourrions nous dire à ce sujet?
…Que l’avenir nous appartient?…à nous autres….les « intellectuels? » (je n’aime pas ce mot)
Nous feront preuve d’une redoutable « sélection »….qui causera la mort de milliers…que dis-je….de millions d’individus!
ÉVIDEMMENT!….c’est écrit!
Mais passé ceci?…que restera t-il?
Des individus!…certes intelligents!…mais ceux-là oseront-ils faire ce que nos prédécesseurs n’ont pas osez ou voulu faire?
Mon commentaire est coupé…bien trop long apparemment!

Rho 2
4 avril 2018 2 h 02 min

Bonsoir, Ami Fragment.
Si j’ai pu vous offenser à un moment par mes propos un peu vifs, je vous en présente mes excuses. Je suis un peu -beaucoup – brut de décoffrage et comme je l’ai dit ailleurs, seul un tyrannosaure trouverait mon caractère charmant.
Je ne suis cependant pas un mauvais bougre.
Le site de Blanche est le plus riche que je connaisse. Bien que je pense être quelqu’un de bien informé, j’ai énormément appris en lisant ses articles d’une pertinence extraordinaire et souvent de très haut niveau et les commentaires tout aussi brillants de plusieurs camarades, souvent accompagnés de liens fort utiles et d’images percutantes.
Ceux qui viennent sur ce site sont tous conscients d’être confrontés à une volonté de submersion, d’avilissement, puis de destruction pure et simple de notre race.
Il est donc clair que leur lucidité et leur compréhension sont bien supérieures à celles du commun des mortels, lesquels se laissent mener à l’abattoir par les pasteurs qu’ils se sont choisis.
Ou plutôt qu'(((on))) leur a fait choisir.
Nous sommes donc sans doute une élite puisque nous voyons ce que les autres ne voient pas ou refusent de voir.
Il nous faut donc en accepter les responsabilités.
Si une guerre raciale doit éclater, nous devrons la gagner pour survivre.
Nos ennemis ne veulent rien d’autre que notre anéantissement. Ils n’ont aucune pitié comme les millions de Russes massacrés par les juifs bolchéviques et aujourd’hui les Afrikaners l’ont appris à leur dépend.
Avoir de la pitié pour eux serait donc pure folie.
Certains d’entre eux peuvent sembler être de braves types ; mais ils sont solidaires des leurs et non des nôtres et participent souvent activement à des actions qui nous sont nuisibles : assistance des envahisseurs, militantisme politique dans des partis ou d’autres organisations qui oeuvrent pour la disparition de tout ce qui compte pour nous.
Ce sera pour eux la valise ou le cercueil, comme cela l’a été pour beaucoup d’Européens chassés des pays qu’ils avaient sortis de la sauvagerie.
Les états d’âme ne seront et ne sont pas de mise.
Comme on l’a encore vu récemment, les juifs n’en ont pas quand il s’agit de défendre leur Israël ; si les bougnoules, comme ils en ont l’habitude, mettent les femmes et les enfants devant ou lancent leur roquettes depuis une école, ils rafalent tout le troupeau et rasent tout le bâtiment.
C’est ce que nous devrons faire, nous aussi.
Nous n’avons pas le choix ; c’est ça ou crever.

Rho 2
4 avril 2018 5 h 11 min

…à leurs dépens.

AA
29 mars 2018 9 h 06 min

Cela me rappelle un extrait d’ un article de Rivarol.

[…] C’est le même objectif que vient de se fixer l’ université britannique. Les enseignants sont invités à participer à des ateliers de formation où on leur apprend à reconnaître leurs  » privilège de Blanc « , à admettre que le blanc jouit d’ une meilleure vie simplement à cause de sa couleur de peau. A l’ université de Bristol, une séance organisée par une équipe diversement colorée apprend aux enseignants à  » examiner le rôle destructeur que joue le fait d’ être blanc « . Un document précise que  » la réalité quotidienne du privilège blanc cause des agressions quotidiennes contre les gens de couleur « . Pour ces promoteurs de la repentance anti-blanc, le phénomène est aussi dominant  » aujourd’hui qu’il y a 400 ans « . A l’ université d’ East Anglia, les participants doivent examiner leur privilège blanc  » honnêtement et comprendre exactement comme ils bénéficient d’ un système raciste « . Pensez donc : sur 15 905 universitaires, 85 seulement sont noirs ! Et la majorité des Écossais sont blancs ! […]

AA
29 mars 2018 9 h 12 min

Comment ils bénéficient d’un système raciste *

katapugon
29 mars 2018 17 h 15 min

‘Ceci est, pour partie, le fruit de gènes mutants, expliquant pourquoi l’homosexualité est positivement corrélée avec d’autres marqueurs de mutation, comme la dépression, les troubles neurologiques, le fait d’être gaucher, et bien d’autres.’
Bon alors si me branle de la main gauche alors que je suis droitier…. je suis génétiquement déficient ? Tout s’explique !

Rho 2
29 mars 2018 20 h 25 min

Il y a des mutations positives et des mutations négatives. Et des neutres.
La race blanche est le fruit d’une mutation positive. Être gaucher, ce n’est pas négatif puisque ça te donne un avantage indéniable dans certains sports et que ça n’empêche pas le génie, voir Leonard de Vinci.
Un gaucher contrarié le vit mal.
Mais il y a aussi des gauchers contrariants comme Desproges qui affirmait en être un, soulignant qu’il emmerdait les droitiers.
Ton cas est banal, et sans gravité.
Tu devrais juste changer de main de temps en temps.
Par contre, le mec qui a impérativement besoin de ses deux mains est incontestablement un mutant négatif qui ne peut trouver de partenaires que dans l’enclos des éléphants.

Katapugon
29 mars 2018 20 h 11 min

Oui vous avez supprimez mon commentaire, mais vous n’aurez pas ma joie de vivre !!!
https://www.youtube.com/watch?v=MWr8DoK9Rmg

Katapugon
29 mars 2018 20 h 16 min

ben non, en fait, ils n’avaient pas supprimé mon Kommentair…. désolé !

Rho 2
29 mars 2018 21 h 06 min

Faut te servir de la bonne main quand tu tapes sur le clavier sinon tu fais des erreurs ; la preuve…

AA
29 mars 2018 21 h 35 min

autescousios
30 mars 2018 0 h 03 min

A ce que je vois de ses dernières illustrations postées, le camarade AA fait son marché chez ‘Symboles Païens et Inscriptions Runiques’.

AA
30 mars 2018 14 h 29 min

Oui ! Grâce aux liens que vous m’avez fournit sur le paganisme dans les commentaires de cet article.

http://www.blancheurope.com/2017/12/08/boris-le-lay-revient-sur-sa-siberisation-par-youtube/

Symboles et images puissants !!
Je dois avouer que j’ai eu des frissons internes assez forts devant certaines images alors que j’ étais seul devant mon écran d’ ordinateur en plastique. Je ne peux qu’ imaginer ce que devait ressentir nos ancêtres entourés des leurs dans la nature avec des symboles physiques ( sculptures, gravures…) et non virtuels.

Je pense rajouter ce sujet dans ma liste de liens importants que je poste régulièrement.Jusqu’à présent, je pensais ce sujet secondaire, plus personnel, dans le combat pour sauver la race Blanche mais je m’ aperçois qu’ il est primordial, à minima pour comprendre nos ancêtres et leurs histoire, ansi que les vrais racines de l’ Europe.

autescousios
31 mars 2018 15 h 52 min

Voilà ce qu’on appelle de l’enthousiasme (mot d’origine grecque qui signifie ‘transport divin’). Ne jamais laisser éteindre cette étincelle divine…

31 mars 2018 16 h 00 min

Et les étincelles présentes dans chacun d’entre nous seront nécessaires pour allumer la mèche de la révolution Blanche.

STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
4 avril 2018 8 h 48 min

Kamarade @AA
Tes images sont un vraiment trés agréable, j’ajoute qu’à chaque article je guette tes posts !
Rahowa !

AA
4 avril 2018 10 h 25 min

Merci ! 🙂

Rho 2
7 avril 2018 12 h 50 min

Moi aussi, je trouve particulièrement exaltantes et revigorantes les images que tu nous trouves régulièrement
J’en fait d’ailleurs la collection, avec un répertoire à part pour celles qui me font éclater de rire !

AA
7 avril 2018 14 h 09 min

Merci ! 🙂


AA
7 avril 2018 14 h 11 min

AA
30 mars 2018 19 h 27 min

STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
4 avril 2018 8 h 55 min

ça ! ça veux tout dire ! (((Religion du désert))) hors de nos vies !
Retour aux cultes de nos ancêtres !

4 avril 2018 21 h 45 min

Il faut purger nos pays des non Blancs et des cultures étrangères. Les deux combats sont importants mais je pense que la culture ne pourra pas être modifiée correctement si l’on compte encore des non Blancs sur nos terres. La purge physique doit donc être effectuée en premier.

Racines Blanches
5 avril 2018 0 h 08 min

Ce ne sera pas suffisant, il faudra également faire dégager les mulâtres et les métis en général.

Rho 2
5 avril 2018 2 h 54 min

Les mecs qui devront faire le boulot ne pourront avoir comme modèles que lesWaffen SS ; seul l’objectif à atteindre, en l’espèce notre survie, devra être pris en considération.
Tout sentimentalisme à l’égard de nos ennemis devras être totalement proscrit.
Donc, les lapins chrétiens, il faudra en faire du civet…

Snapdragon
7 avril 2018 2 h 08 min

Je préchauffe la marmite 😉 !!
Pourrais je garder ksénia comme animal de compagnie ? 😉

Rho 2
7 avril 2018 3 h 00 min

Je te vois venir !
Tu la mets où, la carotte ?

Rho 2
5 avril 2018 2 h 44 min

Je pense même qu’outre des destructions massives d’envahisseurs, seul moyen de les faire repartir ou de s’en débarrasser ( ceux qui n’auront pas compris le message serviront d’engrais ), il faudra procéder à l’exécution rapide et sans jugement des traîtres parfaitement référencés. Tous ceux qui ont prôné ou permis cette invasion, le métissage, la dégénérescence des moeurs et de l’éducation devront être éliminés et tous les connards qui prendront leur défense subir le même sort.
Ça fera des logements de libres pour accueillir nos frères Afrikaners s’ils venaient à perdre leurs terres. On les aidera par la suite à les reprendre et on nettoiera l’Afrique de ses sauvages en surnombre pour en faire une réserve naturelle…
La raison commande de ne pas laisser ces hordes barbares déferler sur nos terres et cela suppose non seulement de les éliminer chez nous mais aussi de supprimer le foyer de l’infection comme on le fait pour les rats. Si on les laisse se multiplier sans fin – et ils sont totalement incapables de se réguler eux-mêmes – leur nombre finira par être plus nombreux que celui de nos munitions !
Aux grands maux, les grands remèdes…
Cette situation avait été prévue dans les années 1950 et 1960. Le fait que nous devrions répondre par une guerre scientifique aux revendications de multitudes primitives incapables de rien produire par eux-mêmes mais exigeant que nous partagions avec eux, au prorata de leur nombre, toutes les richesses et les ressources de notre civilisation et résultant de notre labeur. L’auteur avait aussi prévu que nous devrions alors user de moyens signifiant la mort des trois quarts de l’humanité…
Si ces trois quarts sont constitués de boucaques, je n’ai rien à y redire.
Il a bien fallu que les dinosaures disparaissent pour que les mammifères puissent prospérer…
Puisque nous avons le choix entre disparaître sous un flot nègre excité et manipulé par nos (((parasites))), et survivre en éliminant sans aucune pitié ces deux catégories de nuisibles, la décision est facile à prendre.
Quant à ceux qui préfèrent crever…qu’ils crèvent !

Racines Blanches
5 avril 2018 4 h 44 min

Entièrement d’accord avec toi. C’est dommage, il n’y a plus que sur Blanche Europe qu’on peut lire des commentaires aussi radicaux. Sur la plupart des sites ou forums, on est presque obligé de justifier de croire à l’existence des races. Hélas, l’instinct racial de la plupart des nôtres est très faible. Comme le disait LF Céline, dans Bagatelles pour un massacre, seul un racisme implacable peut nous sauver. Quant aux gauchistes, aux antifascistes et aux bobos, ils devront être châtiés prioritairement.

Racines Blanches
5 avril 2018 5 h 00 min

Je propose de fixer à 500.000.000 le seuil maximal d’humains sur la planète.
150.000.000 à 200.000.000 de Blancs, maximum 100.000.000 de Mongoloïdes, 30.000.000 de Nègres environ. 30.000.000 d’Arabes (de vrais Arabes, ceux du Moyen-Orient, pas les Maghrébins). Quelques millions d’Australoides (aborigènes d’Australie), quelques millions de Peaux-Rouges, quelques dizaines de millions d’Indiens.
Tous les Maghrébins, devront être exterminés, ainsi que tous les Turcs. Ce sont des métis souvent cruels et rusés, et qui nous sont hostiles. Évidemment, tous les Juifs devront être exterminés, c’est le plus important. Enfin, la diminution drastique de population mondiale (de 8 milliards actuellement à 400 ou 500 millions) devra, pour qu’elle ait un intérêt à long terme, se faire effectivement selon un eugénisme strict. En résumé, seuls devront survivre les éléments les plus nobles de chaque race et de chaque ethnie. Les principaux critères de sélection eugénique que je propose : l’intelligence, la santé physique, la force de caractère, la santé mentale et la stabilité émotionnelle, le sens de l’honneur, la bravoure, la loyauté, le sens des responsabilités. Je pense que, vu le degré de dégénérescence de nos peuples, seule une sélection impitoyable pourra nous sauver. Pour citer Nietzsche dans l’Antéchrist, « premier principe de notre humanisme : l’élimination des faibles » !!

Racines Blanches
5 avril 2018 5 h 05 min

* j’ajoute évidemment la beauté corporelle aux critères de sélection.
Plus un individu présentera un nombre élevé de ces qualités, plus il devra avoir d’enfants avec un conjoint qui en présentera de semblables …

naf-naf antoine
5 avril 2018 14 h 54 min

Je suis très triste depuis que j’ai vu la vidéo des gochiasses d’Amnesty international,et leurs arguments,il y a pas mal de « bénés » jeunes retraités qui s’emmerdent et ont l’impression d’oeuvrer pour le bien de l’humanité..C’est à mourir de désespoir.Mais je poste aussi des msg drôles et positifs.

Peste et Coléra
5 avril 2018 5 h 26 min

Racines Blanches c’est pas faux Les turcs ne sont même pas un peuple génétiquement,mais un mélange de mongol, d’indo aryen de sémites,…d’ou leur ganache qui ressemble à tout et à rien Quand aux vrais arabes, ce sont ceux du golf en réalité, les autres ne sont que des islamisés qui se croient « arabes » Mais d’un point de vue génétique c’est autre chose, https://numidia-liberum.blogspot.fr/2017/01/genetique-les-faux-arabes-refusent.html

Racines Blanches
5 avril 2018 8 h 51 min

 » rel= »nofollow »>

Rho 2
5 avril 2018 10 h 11 min

Pourquoi veux-tu garder des aborigènes ? Les kangourous ont de bien plus belles gueules et sautent plus loin ! En plus, ils ont une poche pour les Ray-Ban ( enfin, juste les femelles, ce qui est normal ; toutes les meufs se trimballent un sac )…

Peste et Coléra
5 avril 2018 5 h 29 min

LOl merçi pour ce fou rire !! Tu n’y vas pas à la petite cuillère toi ! ( mais je te conseil de te méfier peut y avoir de la balançe dans le coin ) Et avec leur nouvelle loi à la con Mieux vaut être prudent, les youpins sont très procéduriers…

Racines Blanches
5 avril 2018 6 h 23 min

Tu as raison, nous sommes radicaux, mais la situation nécessite des mesures radicales. Après tout, nos ennemis ne le sont-ils pas ?
Sur le strict plan démographique, je propose finalement de revenir à celle du Moyen Âge.

Rho 2
5 avril 2018 10 h 22 min

Ce serait le mieux mais ça suppose une concertation avec les autres races dominantes et civilisées de la Terre ; et il n’est pas forcément dans leur intérêt de revenir à leur démographie au moyen-age. À titre d’exemple, plus aucune infrastructure ne serait opérationnelle dans une ville comme Shanghai.

Peste et Coléra
5 avril 2018 5 h 34 min

Rho 2 LOl merçi pour ce fou rire !! Tu n’y vas pas à la petite cuillère toi ! ( mais je te conseil de te méfier peut y avoir de la balançe dans le coin ) Et avec leur nouvelle loi à la con Mieux vaut être prudent, les youpins sont très procéduriers…

Rho 2
5 avril 2018 10 h 38 min

Oui, mieux vaut être prudent d’autant que les flics français sont plutôt efficaces et même parfois brillants. Ils devraient avoir d’autres priorités, à commencer par les bougnoules qui rêvent de les égorger et le font d’ailleurs régulièrement comme on l’a vu récemment et il y a quelques temps quand un commandant et sa femme l’ont été sous les yeux de leur gosse.
Ce n’est pas nous qui ferions de pareilles saloperies mais ils obéissent à ZOG et même un gars aussi pacifique que Conversano se retrouve fiché S…
Pendant ce temps, les assassins de notre peuple se baladent partout impunément et ceux de Daesh auront bientôt une pension d’ancien combattant au rythme où vont les choses !

wpDiscuz