La soupe populaire d’Essen, en Allemagne, ne sert plus les envahisseurs

Les associations humanitaires dans nos pays sont prises d’assaut par les envahisseurs allogènes. Ils arrivent en masse et s’imposent. Les SDF ou les pauvres résidant depuis longtemps dans le pays passent souvent après eux.

Pour pallier à cela, une soupe populaire en Allemagne impose donc d’avoir une carte d’identité allemande pour pouvoir profiter de la nourriture.

RT :

Pour continuer à pouvoir servir les pauvres allemands, la soupe populaire de la ville d’Essen dans l’ouest du pays a pris une décision radicale : elle n’accueillera désormais plus que des personnes détentrices d’un passeport allemand.

Comment ? Mais c’est inadmissible ! Il faut s’occuper des immigrés, c’est du racisme ! De la préférence nationale, en 2018 ? Les gauchistes doivent être sur les dents… Par contre je ne vois pas vraiment en quoi la décision est « radicale ».

Une décision que l’organisation, la Tafel, justifie en raison de l’augmentation du nombre de réfugiés au cours des dernières années.

En raison de ce phénomène, la proportion de citoyens étrangers parmi les personnes servies est aujourd’hui «montée à 75%», soutient ainsi la Tafel dans des propos rapportés par Le Figaro. Or, avant la crise migratoire, les étrangers ne représentaient que 35% de la population aidée note l’oganisation.

75% des bénéficiaires sont des envahisseurs ! Cela montre un peu la situation du pays. Et ne vous méprenez pas, ce n’est pas tant parce que les Allemands auraient une bonne situation qu’ils sont moins nombreux que les étrangers mais bien parce que le pays est envahi.

«Nous voulons que la grand-mère allemande puisse continuer à venir», a expliqué aux médias allemands le responsable de la Tafel à Essen, Jörg Sartor. Selon lui, les femmes n’oseraient plus venir en raison du comportement de certains réfugiés, qui leur «manquent de respect» ou encore qui n’hésitent pas à «bousculer» dans les files d’attente. D’une manière plus générale, Jörg Sartor a dénoncé l’attitude de «profiteurs» de certains demandeurs d’asile.

Surprise, surprise ! Les afrobougnes ne seraient pas civilisés ! Suspect quand même venant de médecins et d’ingénieurs…

Les demandeurs d’asile, ou réfugiés, ou envahisseurs sont des parasites qui ne sont là que pour profiter d’un maximum de choses venant de nous. Bousculer une personne âgée ou insulter une mère de famille dans le besoin ne les fera pas reculer.

Cette décision de la Tafel d’Essen a été très mal perçue en Allemagne, à commencer par les autres soupes populaires qui s’en sont rapidement désolidarisées. «Il est très clair que l’urgence sociale doit l’emporter sur l’origine», a insisté Jochen Brühl, le président de la Tafel au niveau fédéral, jugeant que le signal d’alarme tiré à Essen n’était «pas compréhensible».

N’est pas compréhensible ? Nous avons des gens qui s’imposent parmi nos pauvres, qui prennent ce qui devrait uniquement être réservé aux Blancs dans le besoin et qui en plus ne font preuve d’aucune civilité.

Leur interdire l’accès à la soupe populaire, pour privilégier une population allemande et plus calme est on ne peut plus compréhensible.

Mais certains préfèrent nourrir des nègres.

C’est un peu comme la ville de Cottbus qui a refusé d’accueillir de nouveaux « migrants » à cause des violences qu’ils provoquent. C’est parfaitement sain, même si à tout prendre, insuffisant. Il y a un problème, on essaye de le régler. Ici en leur interdisant l’accès même si, dans l’absolu, il serait bon d’éradiquer le problème plus en profondeur.

Même dans les camps « humaniste » et de gauche, des fossés se creusent entre les partisans du non-blanc à tout prix et les autres. Certaines personnes vont peut être enfin comprendre ce qu’il se passe réellement sous leurs yeux.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

2 Commentaires sur "La soupe populaire d’Essen, en Allemagne, ne sert plus les envahisseurs"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
AA
12 mars 2018 18 h 23 min

Terre Ensoleillée
12 mars 2018 18 h 41 min

Comme quoi ils restent de VRAIS allemands. Ça fait plaisir.

wpDiscuz