Une projection réservée aux nègres pour voir un film afrocentriste : qu’ils s’amusent !

Notre contributeur Procope rappelait récemment toute l’ineptie de l’afrocentrisme – la croyance des nègres à être à l’origine de la civilisation.

Le film de super-héros Black Panther, qui va bientôt sortir, présente une société technologiquement hyper-avancée peuplée de nègres. C’est totalement absurde, mais la presse anti-blanche est en extase (particulièrement outre-Atlantique).

Les nègres militants s’enthousiasment aussi. Finalman yen a film ki montre kouman Lafrik té avan albino dé cav vòlè nou teknoloji !

On notera que la sortie du film a été calculée pour intervenir en février. Outre-Atlantique, ce mois a été décrété « mois de l’Histoire noire » – lors duquel la désinformation la plus grossière est relayée par les médias dominants pour tenter de donner l’impression que les réalisations des nègres sont autres choses que ridiculement insignifiantes.

We Wuz Kangz
Le fantasme
Nègres kangz
La réalité, ou presque

RT :

Il s’agit d’un événement organisé par le collectif afro-féministe Mwasi autour de la projection du film hollywoodien Black Panther le 17 février, suivi d’un débat, à Paris. Précision des organisateurs : ce rassemblement culturel se fera en « non mixité » et est destiné aux « personnes noires quel que soit le genre ».

Voyez notre article sur ce « collectif Mwasi ».

Ces informations ont fait vivement réagir la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra). Celle-ci a dénoncé sur Twitter une pratique perçue comme « une injure aux valeurs de la République ». Dans un tweet complémentaire, l’association anti-raciste poursuit : « Nous devons collectivement refuser la société à la découpe qui, au prétexte de lutter contre le racisme, reproduit une pratique raciste la plus détestable : la ségrégation à l’entrée d’un cinéma ».

Les youpins de la (((LICRA))) veulent rendre inéligible tous ceux condamnés pour racisme et interdire la mention du remplacement racial en cours, mais s’inquiètent aussi qu’attaquer les Blancs trop fort fasse réagir. En cela, ils se montrent plus malin que leurs congénères d’outre-Atlantique qui à force de taper explicitement sur les Blancs (autour de thèmes comme le prétendu « privilège blanc ») sont en train de provoquer une réaction formidable.

Et pour les nouveaux lecteurs qui pourraient trouver excessive l’expression « youpins de la LICRA », rappelons que (((Jakubowicz))) a été remplacé à l’automne dernier par (((Mario Stasi))) au poste de président de la LICRA. Sachant que les Juifs constituent 1% de la population française, je vous laisse calculer les probabilités si la LICRA n’était pas une association de facto juive.

Le collectif Mwasi a créé une page Facebook pour annoncer son événement. Pour assister à la projection-débat, les participants sont invités à revêtir leurs plus beaux atours en tissu africain « kente, bazin, Faso dan Fani, Bogolans, madras » – le film Black Panther met en scène un super-héros roi d’une nation africaine. La moitié des sièges, annonce Mwasi, seront réservés à « un public d’adolescent-e-s de la banlieue parisienne qui y assisteront gratuitement ». Mais seuls les Noirs seront admis.

Sur son site, le collectif explique n’être ouvert qu’aux « femmes (et personnes assignées femme) cisgenres et transgenres noires/métisses africaines et afrodescendantes », leur propos étant de rassembler « des femmes qui vivent dans leur quotidien l’expérience de la négrophobie ». Concernant la politique de non-mixité, il s’agit selon lui d’« un choix politique qui [leur] permet d’échanger et de lutter entre personnes concernées ». Concernant les événements, le collectif explique en organiser différents types dont certains sont ouverts à tous les publics.

Concernant ceux qui ne sont pas ouverts aux non-Noirs, l’organisation militante se défend de tout racisme : « Il n’y a aucune hiérarchisation des races dans Mwasi, nous revendiquons uniquement le droit d’avoir un espace entre nous où nous puissions nous sentir en sécurité, et où il nous est possible de mettre notre temps au profit de notre lutte plutôt que de le consacrer à de la pédagogie. »

Cet entre-soi est très exactement ce qui est absolument refusé aux Blancs par le régime qui cherche à nous détruire. Tout regroupement de blancs ne voulant pas laisser entrer de métèques est condamné comme raciste. Chaque groupe composé seulement de blancs est vu comme une entité subversive ; et le régime souhaite que jusqu’au dernier village, jusqu’à la dernière association, jusqu’au dernier groupe d’ami soit « diversifié » de force.

Quelqu’un comme Rodolphe Crevelle, qui prône l’entre-soi, est la cible des persécutions du régime.

Ce désir criminel d’anéantissement de la libre-association a pour objectif d’étouffer toute forme d’organisation de la part des blancs pour lutter contre le régime oppressif.

La (((LICRA))) s’inquiète probablement que la tolérance envers un groupe réservé aux Noirs provoque l’émergence de groupes réservés explicitement aux Blancs.

Outre-Atlantique, où le processus de dégénérescence est plus avancé, les médias et les gauchistes maintiennent un deux-poids deux-mesures assez stupéfiant, mais les blancs ordinaires eux-mêmes sont excédés par ce qu’ils perçoivent justement comme une injustice.

Les femmes du collectif poursuivent : « Il est intellectuellement malhonnête de pointer du doigt le communautarisme des groupes opprimés dont le but principal est de lutter conte l’oppression, mais de ne pas évoquer le communautarisme dominant, celui des blanc.he.s, qui leur permet de conserver leur position dominante en société. » Pour elles, « le racisme anti-blanc.he.s n’existe pas ».

Il y a une certaine ironie à qu’après avoir dénoncé l’apartheid, les nègres le réinstaurent à petite échelle. Évidemment, ils veulent le beurre et l’argent du beurre : pouvoir être entre eux quand ça les arrange, mais pouvoir se mêler à tout groupe de blancs quand ça les arrange. Leurs distinctions (((sophistiques1))) entre prétendus oppressés et prétendus oppresseurs et leur négation absurde du racisme anti-blanc ne justifient pas ce deux-poids deux-mesures.

Je suis tout à fait pour la liberté de nègres débiles de regarder un film afrocentriste stupide entre eux. En attendant que nous les renvoyions en Afrique, l’escalade de l’arrogance et du communautarisme des allogènes sont une bonne chose car ils forcent les Blancs à prendre position plutôt qu’à fuir le conflit jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

1. Les meneuses de Mwasi sont passées dans des « centres de recherche » afroféministes créée par une certaine (((Sonia Dayan-Hertzbrun))).

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

28 Commentaires sur "Une projection réservée aux nègres pour voir un film afrocentriste : qu’ils s’amusent !"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Fragment
11 février 2018 1 h 33 min

Bonjour / Bonsoir,

Une idée comme ça…
Histoire de court circuiter leurs conneries de merde…
Créer un club dans votre ville…et le nommer le « White Club »…
C’est raciste dirons certains?…non, pas du tout!
…C’est un club de cinéphile qui fait référence à Walter White, de la série Breaking Bad (excellente au demeurant)…
Et pour y entrer rien de plus simple!….un test de QI…que vous…président…superviserez!
Le minimum pour être reçu?…140!
Si c’est un blanc qui échoue?…vous vous en foutez!…après tout vous êtes le président dudit club!
Si c’est un non blanc qui échoue?…désolé mon gars!…mais tu peux royalement aller te faire mettre!
Boum, Bam, Bim,…
Vous venez de créer un club exclusivement réservé aux blancs!…
Et à partir de là?…tout est possible!
Bref, je dis ça…je dis rien!…c’était juste une idée en passant!

Cordialement!

Snapdragon
11 février 2018 23 h 15 min

C’est marrant car récemment je viens d élaborer une stratégie ayant le même but.
En fait deux strats.
1 : Créer un genre de night club mais pour éviter le statut associatif car le président ne peut être rémunéré et éviter de ce faire voler l assos par un infiltré, garder le statut d entreprise mais mettre le prix de l entré au night club à 100 milliards d euros !!!
Mais entrée gratuite pour les membres du club … soigneusement choisi sur dossier avec demande d extrait de casier judiciaire et un petit test de QI et un test pour détecter les psychopathes et demander des infos perso genre quel religion quel tendance politique et photo bien sûr puis après sélection et verif sur le web…

2: Créer un centre culturel païen ! Avec temple païen, bon ce serait plus un musé ou une école qui perpétue note vraie histoire (pas celle des lapins chrétiens 😉 ) mais ce pourrait être le début d’une demande de reconnaissance publique de nos anciennes religions et donc là la puissance de frappe serait énorme autant symbolique que bénéfique pour le moral

(ça servirait également de bar ou night club affin de favoriser les rencontres entres blancs et blanches affin que la parade nuptiale des blancs ne soir plus parasité par des crouilles et bamboulaks agressif car une seule de ces merde te plombe l ambience et on en parle jamais mais à ce niveau ils font de gros dégâts et cela diminue notre taux de reproduction)

Suite (lol) … et aussi financièrement rappelez vous que touts les bénéfices générés par un statut religieux sont exonérés d impôts !!!
Et BAMMM dans le cul du système !!
Donc tout livre sur le paganisme avec en plus une dose de propagande pro b… européenne 😉 vendu et autres trucs boisons pas chère etc… tout les bénéfices exonérés d impôts !!! = plus de pognon pour financer la reconquista =force de frappe démultiplié !!

Plus un petit atelier d entraînement aux « arts martiaux  » anciens …

Autre idée mais pour les memes : utiliser l image des greemlins pour représenter les envahisseurs,! Cela leur correspond parfaitement ! De petits êtres démoniaque tout vers se comportant de manière stupide méchante et anarchique.

Snapdragon
11 février 2018 23 h 34 min

Sacré correcteur d orthographe qui me met des erreurs automatiquement !

Sinon pour l autre grosse fraise des bois qui veut empêcher la création d’un local à Tulle car si cela crée un trouble à l ordre publique si les gauchiasses manifestent… pourquoi on irait pas faire la même chose devant les mosquées (et les crimes commis par les muz ce ne sont pas des troubles à l’ordre publique donc l islam devrait être interdit ?!) et les locaux des gauchistes ?

Witte le russe
11 février 2018 8 h 19 min

Je gage sent meme le savoir que les cripteurs du film de demi -dieu noir loll sont des gens de la communautee entre ((()))

Snapdragon
11 février 2018 23 h 20 min

Lol faut pas que blanche se mette à tenir les paris elle serait vite ruiné sur ce genre de pari !!

12 février 2018 20 h 31 min

Les deux réalisateurs sont d’horribles nègres. Mais si on remonte la source, c’est Marvel et Marvel c’est qui c’est qui c’est qui ? Avi Arad :

Né à Ramat Gan, Avi Arad a grandi en Israël puis s’est installé aux États-Unis durant ses études. Il a étudié le management industriel à la Hofstra University, et a obtenu une licence de gestion des affaires.

(((Surprise)))

Darkeuclyde
13 février 2018 7 h 28 min

Oui de toute évidence une sacrée surprise, ils partout partout pour le coup, dans les villes et les campagnes comme dirait l’autre XD, un peu moins dans les campagnes et surtout en ville mais toujours derrière la purulence ambiante.

14 février 2018 10 h 54 min

Ils sont nulle part et partout à la fois, c’est ce qui est le plus génant. Ils se fondent dans la masse et pour la plupart des gens ils ne seront pas reconnus comme juifs mais pourtant ils sont là à chaque fois où l’Homme Blanc est visé. (((Cohencidence)))….

jones
11 février 2018 9 h 42 min

un film negre pour les negres exclusivement ,,pourquoi pas si ca peut reveiller le quidam blanc licratisè !!

AA
11 février 2018 10 h 10 min

Snapdragon
11 février 2018 23 h 21 min

C’est un gauchiste dindon de la farce qu’il ont cuit ?

Rho 2
11 février 2018 13 h 47 min

Vous êtes durs avec ce (((chef d’oeuvre))), je trouve.
J’ai entendu dire qu’à la première de ce film, c’était noir de monde !

AA
11 février 2018 14 h 07 min

?w=600&h=427

Terre Ensoleillée
12 février 2018 8 h 27 min

J’ai recraché mon café

12 février 2018 22 h 02 min

Ah, ça se déguste le ‘petit noir’.

Terre Ensoleillée
19 février 2018 22 h 29 min
Terre Ensoleillée
19 février 2018 22 h 29 min

Haha ^^

Snapdragon
11 février 2018 23 h 26 min

Oui une vraie marrée noir… ou bien c’était les égouts qui débordaient avec les inondations ?!!
Pas facile de faire la différence ; vous m excuserez donc pour mon manque de précision …

wpDiscuz