Californie : plainte contre un magasin qui protégeait les produits cosmétiques pour noirs des vols à l’étalage

Pour mieux comprendre le sujet qui va suivre, il est utile de connaître certaines « particularités culturelles » de nos « amis » africains.

Début 2016, je publiais sur Blanche Europe un article rapportant que dans la ville américaine de Memphis, à large majorité noire, quatre vendeurs de cheveux avaient été tués lors des 50 premiers jours de l’année.

Des vendeurs de cheveux, oui : les cheveux naturels des Noirs étant hideux, ils ont massivement recours à divers stratagèmes pour tenter d’avoir des cheveux plus long et plus raide ; passant souvent par des extensions de cheveux à l’aide de cheveux importés d’Inde.

Un pasteur noir local, lucide, notait qu’avant les meurtres pour les tresses de cheveux, c’était les meurtres pour des chaussures. Les locaux, eux, étaient nombreux à voir derrière tout cela des esprits démoniaques.

Le Monde :

Représentée par la célèbre avocate de droits civiques, Gloria Allred1, une Californienne a porté plainte contre la chaîne de supermarchés Walmart qu’elle accuse de discrimination contre les Noirs. La plaignante, Essie Grundy, affirme que dans le magasin situé près de chez elle à Perris, à environ une heure au sud-est de Los Angeles, l’ensemble des produits de beauté pour Afro-américains sont placés dans une armoire vitrée fermée à clé tandis que les autres cosmétiques sont en accès libre.

Produits cosmétiques chez Walmart
À gauche : les produits pour humains. À droite : les produits pour noirs protégés sous clé.

Interrogé par cette dernière, un employé lui a répondu que « c’était une directive du siège du groupe », a détaillé Gloria Allred lors d’une conférence de presse vendredi 26 janvier. Le salarié a également affirmé à Mme Grundy qu’elle devrait « être escortée jusqu’à la caisse avec les produits pour pouvoir les acheter ». Lorsque la cliente a parlé à un responsable du magasin, elle n’a reçu aucune réponse claire, et rien n’a été fait.

Première hypothèse : un responsable de Walmart a décidé que ce serait une super idée de persécuter les Noirs juste pour s’amuser ; en surveillant les produits cosmétiques pour noirs et en les rendant plus difficiles à acheter.

Deuxième hypothèse : un responsable de Walmart a constaté que cette catégorie de produits était volée très fréquemment, et a décidé qu’une protection était nécessaire pour réduire les pertes.

À votre avis, quelle est l’hypothèse la plus probable ?

Elle dit s’être rendue dans deux autres Walmart proches de chez elle. Dans l’un d’eux les produits de beauté pour la clientèle afro-américaine étaient en accès libre, mais surveillés directement par une caméra, alors que les autres cosmétiques ne l’étaient pas. Dans le second, elle n’a constaté aucune forme de discrimination.

« En réaction à ces pratiques discriminatoires » qui « perpétuent des stéréotypes raciaux selon lesquels les Noirs seraient des voleurs », « nous avons porté plainte ce matin contre Walmart » en demandant des dommages et intérêt pour un montant non précisé, a déclaré Me Allred. La plainte exige aussi un arrêt immédiat de cette pratique et dénonce l’« humiliation et les blessures psychologiques » ressenties par Mme Grundy.

Les « blessures psychologiques ».

Rire infini

[…]
« Nous ne tolérons pas les discriminations quelles qu’elles soient chez Walmart. Nous servons plus de 140 millions de clients chaque semaine, issus de toutes les populations », a commenté le géant de la distribution dans une déclaration reçue par l’Agence France-Presse.

Le groupe fait valoir que « comme dans d’autres magasins, certains produits comme les appareils électroniques, l’automobile, les cosmétiques ou d’autres articles de soins sont soumis à des mesures additionnelles de sécurité » car faisant l’objet de vols plus fréquents. Ce sont les responsables des magasins qui prennent ces décisions individuellement « en utilisant des statistiques » sur les objets les plus concernés.

Mince alors !

La réalité confirme une fois encore que les racistes ont raison !

La « méthode » judéo-gauchiste consistant à partir d’un dogme (« toutes les races sont identiques, sauf que les Blancs sont très méchants ») pour ensuite ignorer tout ce qui le contredit, ou y voir un sinistre complot, est malhonnête.

La mise sous scellé de produits de beauté pour les Noirs chez Walmart a déjà fait l’objet de controverses ailleurs aux Etats-Unis, notamment en Virginie où la pratique a été dénoncée par le syndicat United Food and Commercial Workers International Union.

Quelle coïncidence ! En Californie ou en Virginie, les Noirs restent des noirs !

Mais remarquer des motifs récurrents, même si c’est l’essence de l’intelligence, c’est verboten !

1. Gloria Allred est une avocate… juive ! C’est aussi elle qui avait tenté de faire accuser Trump d’agressions sexuelles. C’est une sorte de militante politique qui promeut tout ce qui nuit aux Blancs en se remplissant les poches au passage.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

3 Commentaires sur "Californie : plainte contre un magasin qui protégeait les produits cosmétiques pour noirs des vols à l’étalage"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Rho 2
11 février 2018 13 h 57 min

Une (((coupeuse de cheveux en quatre))) fait des affaires avec les crépus !!!

Rho 2
11 février 2018 14 h 03 min

Il paraît que certains constructeurs automobiles vont aussi faire l’objet d’une plainte parce que sur leurs modèles exportés en Afrique, à la place des ceintures de sécurité, ils mettent du velcro sur les appuie-têtes !

Earl Turner 31
11 février 2018 17 h 31 min

Les avocats juifs se transforment très souvent en militant politique/idéologiques.

wpDiscuz