Policiers tabassés par des racailles nègres à Champigny-sur-Marne : les joies de la diversité raciale !

Avant l’immigration extra-européenne, la France était un pays terriblement ennuyant.

Déjà, on y mourrait de faim. Sans couscous et kébabs, impossible de se sustenter dans la Grande Nation : la gastronomie française n’est-elle pas réputer faire passer l’Angleterre pour une terre de délices culinaires ?

Mais pire que tout, on n’avait pas de joyeux drilles tentant de brûler vifs des policiers.

Heureusement, maintenant, ce n’est plus un problème.

AFP :

La soirée de la Saint-Sylvestre a basculé dans la violence dimanche à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) : deux policiers intervenant pour mettre un terme à une rixe se sont retrouvés pris à partie par une bande et roués de coups lors d’une agression qu’a vivement condamnée le Président Emmanuel Macron.

Les faits se sont déroulés peu avant minuit, à proximité d’un hangar dans lequel se déroulait une soirée privée d’environ 200 personnes pour le Nouvel An. Un groupe de plusieurs dizaines de personnes tente de s’introduire dans les lieux mais se fait refouler par la sécurité. L’ambiance dégénère, la police est appelée en renfort vers 23h00.

Ce n’est pas précisé, mais à un moment la meute nègre a littéralement enfoncé un mur du hangar, comme en attestent les vidéos.

Arrivent deux policiers de Chennevières-sur-Marne, dont une femme, qui appartiennent au groupe d’intervention.

Après un mouvement de foule, les deux policiers « un capitaine et une gardienne de la paix, se sont retrouvés isolés », a indiqué une source proche du dossier. Ils sont pris à partie et « roués de coups » par le groupe.

Envoyer une femme accomplir une tâche où la force physique est essentielle est d’une stupidité incommensurable, même si dans ce cas de précis deux personnes face à une meute enragée n’avaient de toute façon aucune chance.

Des vidéos diffusées par des personnes se présentant comme témoins de la scène, largement reprises sur les réseaux sociaux, montrent une foule en mouvement d’individus qui se précipitent sur un véhicule retourné. On voit ensuite plusieurs personnes tapant dessus à coups de barres, ainsi qu’une femme en uniforme, à terre, encerclée, qui reçoit des coups de pieds.

Ce sont ces vidéos qui ont permis que le scandale éclate.

Jugez plutôt :

Ne me demandez pas pourquoi la personne ayant mis la vidéo en ligne n’a pas retiré les transitions dans un programme d’édition vidéo.

C’est la planète des singes.

Les Africains apportent avec eux le chaos et la violence qu’ils prétendent fuir. L’Afrique est en chaos perpétuel parce qu’elle est remplie d’africains.

Les individus « fracturent le nez d’un des policiers » et assènent « des coups violents à la policière, qui souffre de commotions au visage », a indiqué une source policière. Le capitaine et la gardienne de la paix se sont respectivement vu prescrire dix et sept jours d’incapacité totale de travail (ITT).

Les renforts appelés sur place interviennent rapidement et les forces de police font « usage de tirs de grenades et de moyens de désencerclement », a indiqué la source proche du dossier.

Plusieurs véhicules, dont deux véhicules des pompiers et de la sécurité civile, ont été dégradés. Deux personnes ont été interpellées et placées en garde-à-vue en lien avec ces dégradations, mais les personnes responsables de l’agression des policiers n’ont pas encore été appréhendées.

L’enquête a été confiée au commissariat local.

Deux personnes interpellées, alors que c’était toute la meute qui se comportait en sauvage.

La solution appropriée à de tels débordement aurait été de « faire donner la troupe » – avec des soldats tirant dans le tas des émeutiers nègres, ils se seraient vite calmés.

Mais puisqu’on ne veut pas traiter ces animaux comme des animaux, ils peuvent commettre ce genre de choses en toute quiétude.

AFP :

Le passage à tabac de deux policiers dans la banlieue de Paris dans la nuit de la Saint-Sylvestre a soulevé une vague d’indignation en France, où le président Emmanuel Macron a dénoncé un « lynchage lâche et criminel ».

Au total, huit policiers et trois militaires ont été blessés en France dans la nuit de dimanche à lundi, au cours de laquelle 1.031 véhicules ont été incendiés et 510 personnes arrêtées, a indiqué le ministère de l’Intérieur.

Le nombre de véhicules incendiés, soit directement soit par propagation, est passé de 935 l’année dernière à 1.031, a précisé le ministère, le nombre de personnes interpellées de 456 à 510.
[…]
L’incident a provoqué une vague d’indignation sur les réseaux sociaux en France. Le président Emmanuel Macron a promis, sur Twitter, que les « coupables du lynchage lâche et criminel des policiers » seront « retrouvés et punis ».

Cela fait beaucoup de bruit, donc Macron se sent obligé de réagir, mais il n’entend pas s’attaquer aux causes de ce désastres.

[…]
« Ces scènes d’une rare violence viennent rappeler que perdure et s’amplifie dans notre pays, à côte de la menace terroriste, une insécurité confinant parfois à la guérilla urbaine », a dénoncé Marine Le Pen, présidente du Front national (extrême droite).

La Le Pen non plus n’entend pas s’attaquer aux causes du désastre, elle qui va aller nous dire comment les négroïdes d’outre-mer seraient formidablement français.

Quelque 140.000 policiers, gendarmes, militaires, sapeurs-pompiers et personnels de secours avaient été mobilisés durant la nuit de la Saint-Sylvestre.

De nouveau lundi, deux policiers ont été pris à partie et l’un d’entre eux a été frappé, alors qu’ils voulaient contrôler un scooter volé à Aulnay-sous-Bois, dans la banlieue nord de Paris, a-t-on appris de sources policières.

Les faits se sont produits en fin d’après-midi dans la Cité des 3.000, un grand ensemble de logements sociaux, a indiqué l’une de ces sources, confirmant une information du quotidien Le Parisien.

Les policiers qui voulaient contrôler un scooter volé ont été agressés par plusieurs personnes. L’un d’eux a été frappé et souffre de contusions à la tête et d’une entorse au poignet, selon les sources.

L’autre policier a tiré en l’air avec son arme de service à deux reprises pour « calmer la situation », a précisé l’une de ces sources.

Ce qui s’est passé à Champigny n’est qu’une manifestation exceptionnelle d’un phénomène ordinaire.

Et les policiers ne sont pas les seules cibles de cette sauvagerie, loin de là. Les Blancs forcés à cohabiter avec ces parasites hostiles et violents en sont les premières victimes.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

12 Commentaires sur "Policiers tabassés par des racailles nègres à Champigny-sur-Marne : les joies de la diversité raciale !"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Gregleblanc
9 janvier 2018 0 h 44 min

la femme au sol qui n’a pas osez se servir de son arme est désolant , si elle ne peut pas se faire respecter physiquement et refuse de se servir de son arme de service , elle ferait peut être mieux de changer de métier . Enfin encore que je connais pas tout le déroulement de l’action .

9 janvier 2018 18 h 41 min

Il me semble que sur la vidéo on voit un des jeunes lui piquer le flingue… à confirmer.

En attendant les flics ne servent à rien, ils ne font presque pas usage de leurs armes et quand ils s’en servent ils ont le tribunal qui leur tombe dessus. Même pour des armes non létales !!

A quoi servent-ils donc si ce n’est de punching ball ?

Michael
9 janvier 2018 20 h 04 min

les policiers ont l’ordre de ne rien faire (contre les bougnouls). La vidéo d’un expatrié Allemand ici qui reçoit des lettres de soutien de policiers ; https://www.youtube.com/watch?v=eta8qHbTjD0
juste regarder de travers un négro peut engendrer une procédure disciplinaire.

L'(((état profond))) ne se contente pas d’amener la faune africaine, elle la protège aussi.

Alligator 427
11 janvier 2018 0 h 31 min

Eh bien si elle s’était servie de son flingue et, par exemple, en avait fumé quelques uns, à coup sûr le qualificatif d’acte raciste ayant ou pouvant entraîner la mort serait retenu de facto par les tribunaux rouges, les journaputes et les politiques aussi. Bien entendu, le qualificatif de légitime défense serait écarté…
Tiens…mais on dirait que je fais dans le conspirationisme !
Par ce qu’il n’y a qu’une vérité hein ? Et c’est la (((leur))).

Terre Ensoleillée
9 janvier 2018 6 h 51 min

Toujours et encore les mêmes…

budospirit
9 janvier 2018 14 h 24 min

La police dans ce pays c est vraiment n importe quoi, une 100 de negres suréxcités mettent le bordel et ils arrivent a 2 policiers la fleur au fusil .
ils esperaient quoi les calmer avec des calins et bisous?
Une chose que je ne comprends pas non plus dans la police Francaise c est la sous utilisation des chiens, ca calme rapidement des esprits énervés un bon chien

9 janvier 2018 18 h 42 min

Ou tirer à balles réelles, ça calme aussi.
Ah non pardon, le pays des Droits de l’Homme toussa toussa…

Aegishjalmur
11 janvier 2018 9 h 54 min

Nico White – permets que je te tutoie, camarade -, je crois que ta formule est appelée à avoir beaucoup de succès.
Quand on demandera aux immigrés sub-sahariens et arabes ce qu’ils viennent faire en Europe, ils répondront désormais :
« On vient pour les droits-de-l’homme-et-toussa-toussa ! »…

11 janvier 2018 17 h 19 min

Pas de soucis.
Ce n’est pas bête, en plus la phrase est assez simple à apprendre par coeur …
Et puis c’est passe partout et le premier gauchiste qui l’entendra applaudira de bon coeur 🙂

Aegishjalmur
10 janvier 2018 14 h 38 min

Blanche qualifie ces négros d' »animaux ». Mais ils sont moins que des animaux ! Les animaux n’ont pas ce genre de comportements…
Et le blaireau nègre qui filme avec ses « ouaich' » m’a l’air d’un bel abruti.
Bien-sûr que c’est la troupe qu’il faut envoyer contre ces infra-humains, avec les chiens de budospirit et les balles réelles de Nico White…

autescousios
10 janvier 2018 21 h 05 min
STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
10 janvier 2018 21 h 45 min

Il ne faut pas plaindre les forces de l’ordre car dans leur grande généralité (à part quelques éléments de qualités) , ne sont que des outils à la solde du (((système))) qui persécutent les nationalistes, beaucoup d’individus carriériste, n’ayant de loyauté qu »a la gueuse républicaine.
Si vraiment ils étaient de notre coté, un coup d’état serait déjà en cours pour instaurer une dictature militaire, hors ce n’est pas le cas!.Ils servent juste a asservir davantage les Français de souche en appliquant les lois liberticide de la juivetice.

wpDiscuz