Humanisme : les prisons Françaises disposeront de cellules avec des téléphones fixes !

La prison est un endroit où l’on est envoyé pour des crimes ou des infractions graves. Elle ne doit pas être agréable et doit laisser un sentiment assez négatif pour que les anciens détenus ne veuillent pas y retourner. Sinon on appellerait ça une retraite forcé dans un hôtel de luxe.

La gauche n’a pas la même définition. Les détenus disposent déjà de téléviseurs, de salles de sport dans certaines prisons, et d’une nourriture de qualité à la cantine. Alors pour continuer sur cette lancée, le ministère eu une idée brillante : installer des téléphones dans les cellules !

RT :

Un téléphone fixe par cellule en prison : cette initiative inédite du ministère de la Justice vise à aider les détenus à maintenir un lien avec leurs proches, et aussi à mieux lutter contre le trafic de portables.

Un téléphone par cellule ! Et pour parler à leurs proches plus facilement…où gérer au mieux leur trafic de drogue sans devoir se cacher (comme lorsqu’ils le font avec un téléphone portable). En effet quelle bonne idée.

Les détenus pourront appeler quatre numéros autorisés par le juge ou l’administration pénitentiaire. L’objectif, a expliqué la Chancellerie à l’AFP, est d’avoir « un téléphone par cellule », à l’exception des quartiers disciplinaires. Plus de 50.000 cellules de 178 établissements pénitentiaires seront concernées, selon Le Monde, qui a révélé l’information. Un appel d’offres pour une concession de dix ans a été lancé par la Chancellerie.

4 numéros seulement me direz vous, mais il n’y a pas de limite de temps et rien n’empêche à un interlocuteur autorisé de faire parler quelqu’un d’autre à sa place.

Donc pour reprendre mon idée, ils pourront continuer de faire leurs affaires tranquillement et ce, même derrière les barreaux…

Et le coût que cela représente est important : 50.000 cellules à équiper du téléphone, ça fait beaucoup.

[Note de Blanche : On peut se dire que les appels seront surveillés, mais il faut alors tenir compte du coût de surveillance des appels. Disons que chaque prisonnier passe en moyenne une heure par au téléphone et que les appels sont écoutés à double-vitesse. Sans tenir compte du fait que certains détenus parleront en arabe ou dans une langue africaine ; il faudrait plus d’un millier d’agents pour tout écouter, ce qui représenterait des dizaines de millions d’euros par an et ne sera donc pas fait.]

« Bonne nouvelle pour les personnes détenues », a salué, dans un tweet, l’Observatoire international des prisons (OIP), une ONG française qui défend les droits des prisonniers. « Un téléphone par cellule, cela permet de maintenir l’intimité quand on parle à sa famille. Plus encore, le fait de pouvoir appeler quand on le veut va permettre de parler à ses enfants après leur retour de l’école », a expliqué à l’AFP François Bes, de l’OIP.

C’est sûr, un violeur ou un terroriste a un grand besoin d’intimité pour parler à ses proches. J’espère au moins que leurs communications ne seront pas gratuites.

« Le problème, c’est le coût trop élevé des communications. Actuellement, l’appel, facturé à la minute, coûte environ 80 centimes. Si on applique les 20% de réduction négociés à Montmédy, on arrivera à environ 65 centimes la minute, ce qui reste beaucoup trop cher pour la plupart des détenus », ajoute-t-il.

Les pauvres, ils ne pourront pas passer la journée au téléphone.

[…]
Selon le président de Debout la France, celle-ci engendrera « la fragilisation du système carcéral avec un risque d’évasion accru » et permettra aux personnes incarcérées « de piloter leurs trafics depuis les murs de la prison ».

« Par son idéologie laxiste teintée de fausse compassion, le gouvernement, dans la droite lignée de son prédécesseur, a choisi son camp : celui des bandes qui dévalisent, violentent ou dépouillent dans nos quartiers, celui des caïds et des voyous qui pourrissent la vie de nos concitoyens », s’est-il indigné.

Pour une fois, le mou Dupont Aignan se montre réaliste. Évasion et trafic de drogue sont ici facilités par le gouvernement lui-même. C’est donner le bâton pour se faire battre.

« Face au trafic de téléphones portables en prison, le ministère de la Justice va sévir ? Non, il va abdiquer et installer des téléphones pour les détenus… Bientôt également des distributeurs de chichon dans chaque cellule ? », a tweeté de son côté le maire Front national de Fréjus, David Rachline.

Merveilleuse idée : pour lutter contre le trafic de drogue en prison, distribuer des doses aux détenus ! Combien de temps avant que ce ne soit sérieusement proposé par des politiciens ?

Ces mesures visent à réduire les tensions qui existent dans les prisons. Mais ce qu’ils ne comprennent pas c’est que les afros-bougnes (qui sont majoritaires dans nos prisons) ne comprennent que le rapport de force. Si, au moindre incident, on s’agenouille devant eux et leur donne ce qu’ils demandent, ils continueront.

La soumission ne résout rien et au contraire ne fera qu’empirer les choses. S’ils obtiennent ce qu’ils veulent quand ils montrent leur indignation, ils n’ont aucune raison de ne pas recommencer pour tout et n’importe quoi.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

4 Commentaires sur "Humanisme : les prisons Françaises disposeront de cellules avec des téléphones fixes !"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
AA
8 janvier 2018 21 h 10 min
GELASE
9 janvier 2018 10 h 56 min

Vu le nombre de prisonniers concernés personne n’écoutera les conversations, attendu de plus que, même pour une opération ponctuelle d’écoutes, pour certaines langues, IL N Y A PAS DE TRADUCTEURS en France inscrits auprès de la Cour d’ Appel (procédure légale)…donc…

Bardamu
9 janvier 2018 17 h 34 min

Napalm!

anders
11 janvier 2018 23 h 36 min

Dépenser notre argent pour donner des telephnes fixes alors qu’ils ont tous des i phones…. VIVE L’AFWANCE!

wpDiscuz