Deux parents gauchistes tués après avoir tenté de détruire la vie du jeune homme qu’aimait passionnément leur fille

Cette affaire a, je dois dire, fait moins de bruit que j’aurais cru.

La seule mention qui en est fait dans la presse française se trouve dans la presse à potin.

J’ai eu quelques hésitations à couvrir cette affaire, après tout selon les titres de la presse dominante, « un néo-nazi tue les parents de sa petite amie parce qu’ils l’empêchent de la voir » (ou quelque chose de ce genre), et cela ne paraît pas fantastique comme propagande pro-blanche, hein ?

Mais non seulement l’honnêteté intellectuelle me commande d’en parler, mais il y a aussi des leçons à tirer de ce qui est un crime passionnel s’apparentant plus à une sorte de Roméo et Juliette moderne qu’à un « crime haineux ».

Paris Match :

Scott Fricker et Buckley Kuhn-Fricker voulaient éloigner leur fille de son petit ami. Parce qu’ils se sont opposés à lui, ils ont été tués. Un adolescent de 17 ans est accusé de meurtre de ce couple de Virginie abattu par arme à feu. Les faits se sont produits vendredi, rapporte People, après une dispute entre le garçon et les parents. L’adolescent voulait en effet fréquenter leur fille mais ceux-ci auraient tout fait pour l’éloigner de lui. Selon la grand-mère de la lycéenne, ils auraient récemment appris que le suspect avait des idées racistes. Ils pensaient même qu’il était néo-nazi. « Ma fille et son mari ont découvert beaucoup de choses à propos de toutes ses idées nazies ces dernières semaines, alors ils ont interdit à leur fille de le voir », a-t-elle déclaré au Washington Post.

Je ne recommande vraiment pas aux jeunes lecteurs de Blanche Europe tuer les parents de la fille qu’ils aiment même si lesdits parents sont d’infâmes gauchistes. Vous pouvez employer votre vie à faire bien mieux, la gâcher comme ce jeune homme l’a fait n’en vaut pas la peine.

Mais très sincèrement, je n’ai absolument aucune sympathie pour les deux victimes qui sont des traîtres à leur race de première classe.

Les premiers faits indiqués plus haut nous apprennent qu’ils n’avaient d’abord rien de particulier à reprocher au jeune homme et qu’ils n’ont exigé que leur fille se sépare de lui que lorsqu’ils ont appris qu’il aurait des idées racistes – en fait, selon le Washington Post, la mère a commencé à s’inquiéter cet été quand sa fille lui a dit que les Juifs sont partiellement responsable de la Seconde Guerre Mondiale

Mais c’est loin de s’arrêter là :

Selon le quotidien américain, la mère aurait mis la main sur un compte Twitter relié à celui du petit ami de sa fille de 16 ans.

Selon les éléments disponibles dans la presse, il n’est pas formellement prouvé que cela soit le sien. Mais la mère avait vu des messages personnels en émanant sur le téléphone de sa fille, et sa supposition paraît raisonnable.

La page partageait des messages haineux faisant l’apologie d’Hitler, appelant à une « révolution blanche » et propageant des idées homophobes et antisémites. Buckley Kuhn-Fricker aurait alors prévenu par mail le lycée où étaient scolarisés les deux jeunes gens. Elle aurait écrit au principal de l’établissement :

Je pourrais me sentir mal de le dénoncer si sa présence sur Internet était celle de n’importe quel autre adolescent normal, mais c’est un monstre et je n’ai pas de pitié pour les gens comme ça.

Cette ignoble gauchiste a donc délibérément tenté de détruire la vie du jeune homme – ne nous y trompons pas, son but était de lui attirer des ennuis et de lui coller publiquement l’étiquette de « raciste » afin d’essayer de le faire renvoyer du lycée et d’anéantir sa vie sociale future -, le qualifiant de « monstre » parce qu’il souhaite que son peuple vive. Et son époux a approuvé. Kuhn-Fricker avait aussi fait des choses comme militante pour la campagne d’Obama ou participante à la « marche des femmes » contre Trump.

Il m’est strictement impossible d’avoir de l’empathie pour de telles ordures.

Cette affaire illustre un conflit entre deux principes : le premier, c’est que les parents devraient donner leur accord sur la personne avec qui leur fille s’engage ; le second, c’est que les traîtres à leur race ne devraient pas décider ce que les autres doivent faire de leur vie.

Je pense que le second principe l’emporte sur le premier.

Gageons que si leur fille leur avait ramené un nègre drogué mettant sur internet des monceaux de vulgarité plutôt qu’un jeune blanc masculin aimant sa race ; les parents Fricker n’auraient pas osé s’y opposer.

C’est à ce moment-là que la situation aurait dégénéré. La fille du couple [était] tellement énervée de ne pas pouvoir continuer à fréquenter son petit ami qu’elle aurait arrêté de manger.

Je ne parlais pas par hasard de Roméo et Juliette plus haut : il semble que ces deux jeunes gens étaient extrêmement attachés l’un à l’autre – le Washington Post dit que leurs « amis ont décrit une relation passionnée qui s’est rapidement approfondie » (en). Mais cela a fini tragiquement.

Grâce à une intervention de sa grand-mère, elle aurait finalement accepté de mettre un terme à cette histoire compliquée.

Concrètement, ils lui ont fait une séance de torture émotionnelle.

Mais vendredi, les parents ont découvert le garçon dans la chambre de leur fille. A l’issue d’une confrontation entre eux, il leur aurait tiré dessus avant de retourner l’arme contre lui, s’infligeant de graves blessures à la tête. Il se trouve toujours à l’hôpital.

Les circonstances exactes ne sont pas tout à fait précisées, y compris dans la presse américaine ; mais il semble qu’il aurait apporté l’arme avec lui, une action stupide qui ne pouvait mener qu’à une tragédie ; guidée sans nul doute par les puissantes émotions qu’il ressentait pour la jeune femme ; qui n’était pas simplement n’importe quel jeune femme mais la sienne, celle qu’il aimait passionnément ; mais tout de même terriblement stupide. Il n’aurait jamais du toucher à une arme alors qu’il était secoué par les émotions.

Et c’est sans dire que, même si sa tentative de suicide a échoué, il est probable qu’il conserve des séquelles à vie et soit condamné à des décennies de prison.

Il reste cependant à prouver que l’arme n’a pas été apportée par les parents – c’est bizarre qu’il se serait caché dans la chambre de la fille et qu’il aurait attendu là pour les attaquer plutôt que de les attaquer directement, et c’est bizarre qu’il aurait manqué le suicide (selon les dégâts exacts, il n’est pas impossible que le père lui a tiré dessus et qu’il s’est ensuite emparé de l’arme pour répliquer).

C’est très triste, parce qu’il aurait probablement pu vivre libre et finir par récupérer la fille qui l’aime et qu’il aime. Les puissantes émotions qu’ils ressentaient pouvaient être dirigées à des fins bien plus bénéfiques.

Non, la mort des deux ordures anti-blanches ne m’attriste pas, mais l’amour et les vie brisés de ces deux jeunes blancs sont très regrettables (et les gens n’en tireront pas la leçon de ne pas se mettre entre un jeune nationaliste et sa bien-aimée).

Évitez de suivre ce modèle. Vous pouvez faire davantage que cela de votre vie.

(Je noterais aussi que les affaires où un nègre tue les parents de la blanche avec qui il était sont bien plus courantes proportionnellement que celles impliquant un blanc ou un nationaliste ; mais c’est presque secondaire ici.)

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

10 Commentaires sur "Deux parents gauchistes tués après avoir tenté de détruire la vie du jeune homme qu’aimait passionnément leur fille"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Jacot
6 janvier 2018 11 h 08 min

Le jeune homme aurait dû lire Hunter du dr William Pierce et s’inspirer du comportement d’Oscar Yeager qui amène doucement Adélaïde aux bonnes idées et reste toujours maître de lui…
au passage, un petit salut à basile qui nous avait donné à connaître Hunter et La Brigade entre autres intéressantes publications et s’il peut encore nous lire, un grand merci pour tout ce qu’il aura fait pour BE !14/88 camarade !

anders
8 janvier 2018 15 h 36 min

En effet , bouquin tres inspirant

LC987
6 janvier 2018 15 h 06 min

« Scott Fricker et Buckley Kuhn-Fricker », donc (((Buckley Cohen))) et on imagine bien la tronche de la (((grand-mère))) « rescapée-de-la-choua »…

Antimetissage
6 janvier 2018 20 h 03 min

Premiere article romantique de blanch europe lol j’ai apprecié. Je me rejoui pas de la mort des parents gauchistes, surtout pour la pauvre fille qui avai choisi un blanc. Mais bon..

Antimetissage
6 janvier 2018 20 h 04 min

Mais’c’est vrai que c t de la traitrise de ´sopposer a cette relation.

Vinking
7 janvier 2018 17 h 25 min

Clairement après 2 / 3 googlesisation , ben les parents l’ont bien mérités , pas 68 ard mais presque , bref dommage pour le jeune homme et la jeune fille mais bon débarra de vieux déchets

STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
10 janvier 2018 21 h 27 min

Et bien triste histoire d’amour, on dirait un Roméo et Juliette revisiter, enfin cette affaire souligne encore la persécution de la société collabos-traître envers les authentique nationalistes.
Toute mes pensées pour ce jeune couple pour qui l’avenir s’annonce bien mal partie a cause de parents et beaux-parents gauchiasse.
Sieg heil a tous les kamaradens !

wpDiscuz