« Jouer l’égalité » : une association niant les sexes soutenue par la région Île-de-France

Être une femme ou être un homme, ce n’est pas la même chose.

Hommes et femmes ont chacun un rôle vital à jouer dans la société, mais il n’est pas identique – et cela découle directement de nos différences biologiques.

Ces différences ne s’arrêtent pas aux évidentes différences physiques et concernent aussi la psyché, et les « clichés » concernant ces différences psychiques ne sont que la représentation d’une réalité sous-jacente.

Les égalitaristes, cherchant à araser toute différence, prétendent que ces différences seraient une « construction sociale » (plutôt que forgées par des millions d’années d’évolution) ; et que les jouets donnés aux enfants en seraient une des causes.

Les différences de centres d’intérêt peuvent varier significativement au sein d’un même sexe (de l’individu stupide à l’individu intelligent il y a un monde, sans parler des différences de caractères), et certains types de jeux peuvent intéresser des garçons et des filles ; mais aucun garçon sain ne s’amuse à materner une poupée et aucune fille saine ne prétend être une grande guerrière en se saisissant d’un bâton pour jouer à la guerre.

Dans l’antique légende grecque d’Achille ; alors que celui-ci avait été déguisé en femme et caché au milieu de femmes par sa mère pour éviter qu’il ne soit envoyé à la guerre de Troie ; Ulysse le démasqua en proposant tissus précieux et armes : les femmes s’intéressèrent au tissu, et Achille seul aux armes.

Ce qui, jusqu’à il y a peu, apparaissait comme un sage constat de la nature humaine est désormais présenté comme un « préjugé » « oppressant ».

Jouer l’égalité :

Les garçons jouent aux voitures et à la guerre tandis que les filles jouent à la poupée et se déguisent en princesse… Voilà une image bien ordinaire que nous ne prenons plus la peine de questionner! Pourtant, si on regarde de plus près les jouets que l’on propose aux filles et aux garçons, on découvre deux univers totalement séparés et opposés, profondément stéréotypés et inégalitaires !

Remarquez que ce sont ces gauchistes qui dépeignent les tâches et intérêts féminins comme inférieurs ; sinon ils ne parleraient pas d’inégalité.

Aux filles la sphère domestique et son lot de tâches ménagères, aux garçons l’aventure et la conquête !

Les jeunes conscrits qui sont partis se faire massacrer lors des guerres napoléoniennes, de la Première Guerre Mondiale ou de la Seconde Guerre Mondiale étaient vraiment de méchants privilégiés.

Les femmes qui sont restées au pays dans ce même temps étaient de pauvres victimes : quelle honte qu’elles n’aient pas été elles aussi envoyées sur le champ de bataille !

Non mais vraiment ?

Négrillon avec une poupée
Une autre affiche de leur campagne de publicité. J’ai failli vomir en voyant ce négrillon.

Aux filles le devoir de beauté, aux garçons la science et la technicité !

Les hommes sont attirés d’abord par la beauté ; les femmes sont attirés d’abord par la réussite. Quelle proportion de femmes parmi les personnes faisant progresser la science ?

Aux filles le dialogue et l’expression des émotions, aux garçons la compétition et la mise à l’écart des sentiments !

Les différences cérébrales entre hommes et femmes concernant les émotions sont confirmées par une myriade d’études scientifiques.

En fait, dès que l’on analyse scientifiquement le sujet des différences cérébrales hommes-femmes, on n’a de cesse de trouver des choses ; lesquelles confirment les stéréotypes (rappelons au passage que plus on est intelligent, plus (et mieux) on stéréotype). En fait, c’est si unanime que même le très youpiné Wikipédia a un article sur la neuroscience des différences sexuelles (en).

Le jouet n’est donc pas anodin, il transmet des valeurs auxquelles l’enfant voudra se conformer… Le jouet ne fonctionnerait-il pas comme une injonction ?

Pauvres garçons opprimés à devoir être masculins ; pauvres filles opprimées à devoir être féminines !!

Et à qui voudrait prétendre que les différences cérébrales observées entre les sexes seraient le fait d’un conditionnement, on rappellera que les différences garçons/filles dans les préférences de jouet sont semblables aux nôtres… chez les singes Rhésus (en) ! L’explication biologique est la seule tenable scientifiquement.

Lorsque l’on met en parallèle ce constat avec les chiffres de l’inégalité, le résultat est sans appel :

  • L’écart des salaires (les hommes gagnent en moyenne et en équivalent temps plein 23,5 % de plus que les femmes)
  • La différence de temps consacré aux tâches ménagères (3h26 quotidiennes pour les femmes contre 2h pour les hommes)
  • Leur sous-représentation en politique ou dans les instances dirigeantes (30 % des chefs d’entreprises sont des femmes)
  • Les violences conjugales (10 % de femmes victimes en 2012)

Tout ça à cause des jouets !

Non mais vraiment ?

L’association résume son objet à « donner à l’enfant la possibilité de choisir son jeu et d’exprimer sa personnalité sans qu’il se fasse influencer ». Un peu comme en Suède, je suppose…

Cette association est notamment financée par la région Île-de-France. Vous savez, celle qui est dirigée depuis fin 2015 par la « droite ».

En regardant les choses en face, on ne peut que constater que la « droite parlementaire respectable » marche main dans la main avec la gauche pour promouvoir décadence et invasion.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

6 Commentaires sur "« Jouer l’égalité » : une association niant les sexes soutenue par la région Île-de-France"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Kevin le boss
11 novembre 2017 23 h 58 min

Donc, de nos jours, si on offre une poupée à un fille ou un Big Jim/Action Joe à un garçon, l’enfant risque de nous le renvoyer à la figure en hurlant « tu m’as micro-agressé, et en plus tu mets en péril mes perspectives de développement », c’est ça ?

PS : Je ne sais plus si c’était pour le Noël 2015 ou 2016 mais la marque (Super) U avait fait une publicité dans l’esprit de cet article. L’étrange impression que c’était Vallaud-Belkacem qui l’avait dicté.

iorgosprog
12 novembre 2017 4 h 21 min

Bien sûr, les garçons, devenus grands, passeront leur temps à se pomponner dans la salle de bain pendant que leur épouses plongeront les mains dans le camboui afin d’en tirer un salaire tout juste bon à rembourser les prêts… Quel pied l’égalité!

STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
12 novembre 2017 18 h 45 min

Les gauchistes sont la pire espèce que la terre est portée ! Ras le bol de leur dégénérescence, marre de leur monde de fou!

13 novembre 2017 18 h 17 min

Dans l’antique légende grecque d’Achille ; alors que celui-ci avait été déguisé en femme et caché au milieu de femmes par sa mère pour éviter qu’il ne soit envoyé à la guerre de Troie ; Ulysse le démasqua en proposant tissus précieux et armes : les femmes s’intéressèrent au tissu, et Achille seul aux armes.

Ce qui, jusqu’à il y a peu, apparaissait comme un sage constat de la nature humaine est désormais présenté comme un « préjugé » « oppressant ».

Très bel exemple.

Ils nient les lois naturelles, ce qui nous régit depuis la nuit des temps.

Godïk
14 novembre 2017 16 h 12 min

La première des lois naturelles non appliquées par la gauchiasse étant la défense de son propre peuple…

14 novembre 2017 16 h 46 min

L’écriture dite « inclusive » va dans le même sens.

À propos, la mairie de Paris recrute, je cite, (mais je n’ai pas leur point au milieu de la ligne, donc j’utilise le tiret) :

– sur test d’aptitude :

DES ÉBOUEUR-E-S
salaire net 1585 + prime d’installation 1900 nets
Envoyer LM + CV + photocopie CNI sous réf. P.EB avant le 1er décembre 2017 à
Mairie de Paris
Direction des ressources humaines
Bureau du recrutement
2 rue Lobau
75196 Paris Cedex 04
Seul-e-s les candidat-e-s sélectionné-e-s recevront une convocation, au plus tard le 29 décembre 2017

.

– par concours :

150 Inspecteur-rice-s de Sécurité
nationalité française et autres conditions d’accès à la fonction publique + permis B et diplôme de niveau V (CAP, BEP…)
http://www.paris.fr
rubrique « insertion, emploi et formation »
ou dossier papier retiré à la même adresse ou contre envoi d’une enveloppe A4 libellée et affranchie pour 250g, en précisant le nom du concours, [envoyés à la même adresse (sauf « Direction des ressources humaines » à ignorer)].
Inscriptions jusqu’au 4 décembre 2017.
Épreuves à partir du 4 janvier 2018

.

Si vous n’avez rien, jetez-vous à l’eau, puis préparez autre chose de mieux (afin, entre autres bonnes actions, de pouvoir financer encore plus Blanche Europe !).

wpDiscuz